C’est lundi, que lisez-vous ?


C’est lundi, que lisez-vous ? – Lecture de Sam

 

« C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Repris par Mallou puis Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce que je suis en train de lire :

Couverture Octobre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce que je vais lire ensuite :

normalement ce sera un SP des éditions taurnada

Image

 

 

 

Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?

 

Passage à la bibliothèque


Bonjour les followers,

Aujourd’hui passage obligé à la bibliothèque. Je devais faire prolonger 2 DVD dont la date butoir était aujourd’hui.

J’en ai profiter pour emprunter 2 Policiers d’auteurs que je lis régulièrement.

Résultat de recherche d'images pour "surtension norek"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "bons baisers du tueur patterson"

 

Il me reste cependant encore Un livre que j’avais prévu de lire pour le Pumpkin Autumn Challenge :

 

Et enfin Une sollicitation NetGalley dont je n’ai pas encore eu de retour :

 

Ca me laisse 3 choix possible et ca risque d’etre dur de se decider, sachant que je n’ai plus de livre en cours. Il va donc falloir faire un choix et assez vite tout de meme.

Damenndyn – Le grimoire d’Esklaroth


Auteur : Rose Berryl
Titre : Damenndyn – Le grimoire d’Esklaroth
ISBN: 978-2-924664-09-4
256 pages (numérique)

 

4eme de couverture :

Et si tout ceci n’était que le commencement?
Certains secrets ont été trop longtemps préservés, par peur ou par profit, ne laissant fuser parmi les royaumes qu’une infime partie de la vérité.

Le récit que vous allez découvrir prend son essor au cœur de Lythuste, l’une des cinq îles du Grand Monde. Damenndyn y mène une vie paisible, recluse dans l’enceinte d’un orphelinat où les prêtresses de la déesse Torgani l’ont recueillie enfant.

Poussée par la curiosité, elle découvrira, au fil des pages d’un énigmatique grimoire, l’histoire mystérieuse d’un château maudit, où les habitants vivent des heures sombres.
Très vite, de terribles événements viendront perturber la quiétude de ses journées, plongeant tout autour d’elle dans le chaos.

À dix-huit ans à peine, Damenndyn ne se doute pas encore qu’elle aura à jouer un rôle majeur dans le combat engagé contre les Ténèbres, et qu’elle devra affronter des forces inconnues, d’une puissance terrifiante…

 

Mon résumé

Au cœur du royaume de Lythuste, l’une des cinq îles du Grand Monde, la jeune et séduisante Damenndyn mène une vie paisible, recluse dans l’enceinte d’un orphelinat où les prêtresses de la déesse Torgani l’ont recueillie enfant. Ses journées y sont rythmées par des cours d’art et de musique, des offices divins … et quelques escapades en forêt avec son copain Daïron. Ce quotidien est bouleversé lorsqu’elle reçoit des mains de la prêtresse un vieux grimoire énigmatique. Une série d’événements mystérieux perturbent l’orphelinat. La jeune fille comprend vite que les aventures contées dans le grimoire se propagent autour d’elle, mais dans une réalité souterraine en quelque sorte.

Deux monde parallèles : celui de l’orphelinat en surface et celui du Royaume et de ses luttes historiques contre le Mal en sous-sol. A dix-huit ans, Damenndyn ne se doute pas encore qu’elle aura à jouer un rôle majeure dans le combat engagé contre les ténèbres et qu’elle devra affronter des forces inconnues, d’une puissance terrifiante …

Dans ce premier opus de cette reedition de la saga, on fait connaissance avec Damenndyn, à qui on confit un grimoire. Elle ne sait pas vraiment encore pourquoi la prêtresse lui donne ce présent. Elle ne fait que le découvrir et commence la lecture de ce grimoire.

J’ai bien apprécié la dernière partie du roman dédié à la guerre qui s’engage entre les deux clans : d’un coté les montres et créatures volantes, et de l’autre le clan du roi.  Cela fait bien ressortir le coté Fantasy.

Ce que je regrette un peu, c’est la netteté des cartes de la version numérique. Je trouve les cartes pas assez nettes pour bien se repérer. Personnellement j’ai du regarder les cartes sur le site web.

 

Mon avis

J’avais lu la version précédente et j’avais déjà été emballé, avec cette nouvelle version on est vraiment emporté dans l’histoire. Si vous n’êtes pas adepte de la fantasy / fantastique, je vous garantie que vous n’hésiterez pas longtemps. J’avais un peu peur d’être paumé par l’avalanche de personnages / lieux et bien pas du tout. Et quand bien même, vous étiez perdus, un site dédié à la sage à vu le jour, sur lequel vous retrouverez toutes ces infos.

Lire la suite

Il était une fois la fée Chabada


Couverture de Il était une fois la Fée Chabada par Lucie Brasseur

Auteur : Lucie Brasseur
Titre : Il était une fois la fée Chabada
ISBN: 9782377630165
254 pages – Edition Yakabooks

 

Née dans les Yvelines en 1983, j’ai grandi dans une famille de nomades et d’artistes. Ma mère brésilienne m’a transmis le goût des voyages, mon père, artiste peintre, celui de l’art. Mon enfance a été mouvementée mais chacun à sa façon, ils m’ont transmis le goût de la liberté.
Après quatre ans au collège de Marciac immergée dans la musique et la culture afro-américaine, j’ai repris des études plus classiques : un bac littéraire et une maîtrise de littérature brésilienne (ma deuxième patrie). J’ai voyagé, vécu à l’étranger, multiplié les stages puis les piges dans les rédactions avant de créer ma première entreprise à 22 ans. Boulémique de lecture, d’aventures, d’histoires et un rien hyperactive, mon leitmotiv reste « si on n’essaie pas, on ne sait pas. » Partir à la découverte de contrées lointaines ou à la rencontre de l’autre dans toutes ses dimensions sont mes grandes passions, auxquelles je m’adonne en écrivant et en voyageant.
Mais j’ai aussi été une serial entrepreneur. Après l’ouverture d’une première société à 22 ans – pas une grande réussite mais un tremplin pour la suite – en 2008, à 25 ans, c’est à Orléans que j’ai posé mes bagages pour y créer Twideco TV, ma deuxième entreprise. Les secteurs diffèraient (formation puis média) mais le même objectif demeurait : « transmettre ».
Enfin, après deux accidents de voiture, j’ai décidé de me consacrer pleinement à ma passion : l’écriture. Biographe d’entrepreneurs, j’ai publié deux ouvrages en 2012 chez Plume d’Eléphant dont Michel Garcia, Du Cheval à l’Eléphant (Michel Garcia est le PDG d’Everial et a créé en 1973 Jet Services).
Les Larmes Rouges du Citron Vert, chez Bookly Editions, est mon premier roman.

 

 

4eme de couverture

Maryline, prostituée la nuit, écrit le jour des contes pour enfants. Un soir, elle est arrêtée par la Police. En garde à vue, une cartomancienne lui prédit « la rencontre qui changera sa vie ». Incarcérée et accusée de meurtre, elle clame pourtant son innocence. Pour rendre supportable la détention, elle se met à écrire le conte Des Poupées Géantes et de la Poussière de Joie.
À la fois Polar, roman épistolaire et conte pour adultes avertis, un voyage vers de lointaines aventures entre rêves et centre de détention.

 

 

Mon avis  

Maryline écrit des contes le jour et se prostitue la nuit pour gagner sa vie. CE train de vie lui conviendrait si seulement elle ne s’était pas fait arrêter par la police. Elle est accusée de meurtre mais n’en sait guère plus. Elle décide de continuer à écrire durant son incarcération, le temps qu’on puisse se rendre compte de son innocence. Son imagination débordante lui permet de rêver et de créer le conte « Des poupées géantes et de la poussière de joie ».

On se retrouve avec deux histoires en une, tout en mêlant 2 genres. D’un coté une histoire policière, avec Maryline qui se retrouve en prison pour des raisons obscures qu’elle ne connait pas. Elle est assisté par son avocat qui compte bien faire toute la lumiere afin de la faire innocenter. D’autre part, on plonge dans la fantasy avec les contes de la féé-chabada, très beau conte des temps modernes sur une princesse malheureuse au cœur noble et pur.

Ma lecture à été toutefois mitigée, j’ai eu parfois du mal a savoir dans quelle histoire on était et également a savoir de quelle personnage on parlait. Dans l’ensemble cela reste tout de même une lecture agréable.

Nekromantia – L’esprit de l’eau


Résultat de recherche d'images pour "ckr editions"

 

Auteur : Rose Berryl
Titre : Nekromantia – L’esprit de l’eau
ISBN : 978-2-924664-08-7
Format Kindle –  CKR Editions
Publication : 25 mars 2017

 

4eme de couverture :

Imaginez un peu… Vous vous réveillez un matin sur le Grand Monde, quelques années après qu’un terrible combat magique se soit déroulé entre le jeune sorcier Esklaroth et la reine des Ténèbres, Melena. Toutes les peuplades sont plongées dans une situation précaire, des plus désastreuses. La plupart des villes ont été détruites et les terres dévastées. Malgré tout, au fil du temps, les sociétés sont parvenues, tant bien que mal, à se réorganiser, malmenées par les guerres impitoyables, les trahisons et les épidémies qui auraient pu, à elles seules, porter un coup fatal aux cinq royaumes.

Cette histoire commence ici, à Belnigera, capitale de Lythuste, au moment où le roi Victor X convoque les siens. Avisés par une Divinité qu’une menace imminente vouera le Grand Monde à sombrer dans les Ténèbres, il ne leur restera que peu de temps pour déjouer les complots démoniaques des deux ennemis les plus redoutables du Grand Monde, sous peine de voir toute trace de vie disparaître dans un brasier magique des plus spectaculaires.

 

Mon avis

C’est toujours un plaisir de retrouver nos 2 héroïnes : Fareylia et Mylvera. On les retrouve dans ce qui semble être une grotte et elles s’aperçoivent qu’elles baignent les pieds dans l’eau. Alors que Mylvera semble jouer la carte de l’imprudence en s’avançant comme si de rien n’était, au contraire la chevalière avança à taton armée de son épée. Tout en avançant elles savent qu’elles vont devoir affronter plusieurs créatures et parmi elles, il va y avoir un dragon.

 

Un épisode qui arrive un peu tard par rapport au précédent, ce qui fait que j’en ai perdu un peu le fil de l’histoire. Je pense que des que l’intégrale sera disponible je la prendrait pour relire l’histoire au complet.

les légendes de la moïra – Episode 1


Les légendes de la Moïra [Saison 1 - Épisode 1]: L'ombre d'un Maître disparu par [Howard Feist, Gavriel]

 

 

Auteur : Gavriel Howard Feist
Titre : Les légendes de la moïra
ISBN : 978-2-924664-06-3
22 pages – EPUB

 

Ceci est un partenariat avec CKR Editions

 

4eme de couverture : 

Ici commence l’histoire de celles et ceux qui s’apprêtent à réécrire les légendes de la Moïra.

Au large du continent, sur une terre aux paysages sauvages où se mêlent hautes montagnes, rivières tumultueuses et vastes forêts, les Hommes, les Elfes et les Orques tentent, tant bien que mal, de préserver une harmonie aussi précieuse que précaire.

Forgée cinq cent ans plus tôt, l’alliance des Hommes et des Elfes sombre peu à peu dans les brumes de l’oubli. Les liens du passé se distendent, tandis que l’ancien règne de terreur du Maître et de son Triangle Noir ressurgit des profondeurs de la forêt, menaçant l’équilibre de l’île toute entière.

Plan d’ensemble :

carte_de_valkrae

Mon résumé :

Cinq ans plut tot :

Sathon, marchand de profession, s’enfuit au coeur de la foret, pour echapper à un loup. Il finit par trouver refuge dans une sepulture tres obsucre.
Lorsqu’il parvient dans la clarté, il decouvre que celel-ci est tenue par….un serpent.

De nos jours : 

Nous sommes au bors de la cité portuaire de Dalush, dirigée par Corlin.

Le capitaine d’un navire débusque Inga, une passagère clandestine. Afin de payer sa place sur le navire, il décide de l’offrir en cadeau a son équipage, lorsque celle-ci est sauvée in-extremis par Kendall, guerrière et héraut du roi. Inga venait de quitter son village afin de trouver du travail dans la cité de Dalush

Kendall pris le temps nécessaire d’indiquer à Inga à qui se renseigner puis se sauva rapidement. Celle-ci venait d’être convier à un entretien avec le roi.

Mon avis

1er épisode de la série et on est déjà emporté dans l’histoire. Mon seul point noir serait qu’on navigue trop entre le passé et le présent, mais c’est juste une habitude a prendre. J’ai hâte de voir la suite.

Autre-Monde, tome 3 : Le Coeur de la Terre


Couverture Autre-Monde, tome 3 : Le Coeur de la Terre

 

Auteur : Maxime Chattam
Titre : Autre monde : Le coeur de la terre
ISBN : 978-2-226-21429-4
352 pages – EPUB

 

4eme de couverture
Ils n’ont plus le choix : il faut se battre ou mourir. De la survie d’Eden dépend celle des enfants, de leur union, l’avenir de cette étrange planète. Pour l’Alliance des trois, l’épreuve ultime, la fin d’une longue quête, naissance ou mort de l’espoir. Oubliez tout ce que vous savez, Autre-Monde vous attend…

source : Goodreads

 

Mon résumé
Tobias disparu dans les entrailles du Raupéroden, Matt et Ambre retournent à Eden, la cité des Pans, pour avertir le conseil de la ville de l’imminence d’une invasion des Cyniks, fomentée par la reine Malronce. Les Pans n’ont plus le choix, ils doivent se préparer à combattre, notamment en développant leur Altération, ce pouvoir surnaturel octroyé par le Cataclysme.

Avec L’Alliance des Trois, on découvrait un nouveau monde, avec Malronce son exploration. Le Cœur de la Terre montre les jeunes héros dans l’apprentissage de la vie en commun, de la politique, de la guerre et du rapport, nécessaire et salutaire, à la nature. Ainsi que la résolution des énigmes comme la vraie nature du Raupéroden et de la reine Malronce.

Dans ce nouvel opus, Matt va découvrir qui est son père et qui est sa mère dans ce nouveau monde qui à remplacé la vie qu’il avait avant la tempête. Ces révélations vont lui faire mal mais aussi le rendre plus fort. Les Pans vont l’épauler et se mettre a ses cotés.

 

Mon avis
Arrivé à ce 3eme volet, on commence a s’attacher aux personnages que forme l’alliance des 3 mais on apprend aussi a connaitre le mondes des Cyniks et des Pans.

Je pense finir cette periode dite « d’ete » en faisant une petite pause, avant de reprendre sur le 4e volume de la saga.