25694571

Auteur : Jacques Expert
Titre :  Tu me plais –  édition Le livre de poche
Date de parution : 3 juin 2015
EAN : 9782253191865 – Format numérique (kobo)

 

 

 

4eme de couverture

Quand, par une succession de hasards, Vincent se retrouve assis face à Stéphanie sur la ligne 1 du métro parisien, la scène a tout d’une belle rencontre. La jeune femme tombe immédiatement sous son charme ; lui, semble fasciné par le galbe et la finesse de son cou. Mais ce coup de foudre pourrait bien se révéler fatal… Car, sous ses airs enjôleurs, Vincent dissimule de terrifiantes pulsions. Hasard de l’existence ou force du destin, comment sauver Stéphanie des griffes de ce funeste séducteur ?

Par l’auteur des best-sellers Qui ? et Adieu, finaliste du Prix des lecteurs du Livre de Poche, un thriller inédit porté par un suspense implacable et une construction virtuose, au rythme effréné du métro.

 

 

Mon résumé

Vincent part pour aller rejoindre des amis pour faire la fête, comme tous les jeunes d’aujourd’hui en somme. Vincent vit en région parisienne et comme tout parisien qui se respecte il compte prendre le métro. La ligne n°1 pour être précis, oui mais voila celui qui devait le faire arriver à l’heure vient de lui filer sous le nez. Il se rabats donc sur le prochain. Bien décidé à s’asseoir malgré la cohue habituelle des métros parisiens, il parvient contre toute attente a trouver une place en face d’une charmante jeune femme. Aux premiers abords, elle ne semble pas prêter attention a lui. En même temps, cachée dernière son magazine et avec des écouteurs sur les oreilles, la chance est mince.

Alors qu’elle est sur le point de se faire malmener par un individu qui s’assoit a coté d’elle et a tendance « a prendre ses aises » au détriment de la jeune femme qui on l’apprendra s’appelle Stéphanie, Vincent va intervenir et ce malgré la corpulence de cet olibrius. C’est a partir de ce moment la, que la conversation va commencer et plus les stations de métro défilent et plus la jeune femme va tomber sous le charme. Vincent, n’est pas non plus insensible, mais bon lui, ne semble obnubilé que par une chose : son cou et son galbe.

A ce niveau de l’histoire et ce, sans même en savoir plus, on pourrait être en droit de se demander comment une jeune femme peut tomber sous le charme, voire même tomber amoureuse d’un homme en a peine 15 mn ?

 

 

Mon avis

Mon précédent roman de Jacques expert, Plus fort qu’elle, je l’avais lu en un peu plus d’une journée. Celui la, il n’a même pas fait la journée c’est dire si j’adore les romans de l’auteur. La façon dont est fait le roman est ensorcelante, on commence le roman mais on ne peut s’arrêter qu’a la dernière page.

Mon prochain sera un de ceux que je n’ai pas encore lu bien évidemment : La femme du montre ou La théorie des six

 


Plus fort qu'elle eBook by Jacques Expert

Auteur : Jacques Expert
Titre :  Plus fort qu’elle –  edition Calmann-Lévy
Date de parution : 7 octobre 2020
EAN : 9782702167854 – Format numerique (kobo)

 

Jacques_20Expert

 

4eme de couverture  : 

UN AMOUR IRRAISONNÉ,
UN PIÈGE IMPARABLE,
PLUS FORT QU’ELLE ?

Cette nuit-là, dans la banlieue chic de Bordeaux, Cécile, 44 ans, est réveillée par une voix familière : « Debout, il faut qu’on parle. »
Quelques instants après, elle est précipitée dans l’escalier de marbre de sa maison et tuée sur le coup.

Aux origines du meurtre, la police le comprend très vite, il y a la liaison passionnée entre le mari de Cécile et son assistante, Raphaëlle. Liaison pour laquelle Raphaëlle a tout quitté, y compris ses enfants, métamorphosée par cet amour plus fort qu’elle.
Qui a tué Cécile ?
Le mari, la maîtresse ? Les deux ensemble ?

Peu à peu, une manipulation parfaite se dessine sous nos yeux. Effrayante. Oppressante. Et, peut-être, fatale ?

 

 

 

 

Mon résumé

Une fois ce roman refermé, je me dis que décidément j’adore cet auteur. D’une histoire semble-t-il banal il réussi à en faire un thriller impossible à lâcher.

Tout commence lorsque Cecile, la femme de Patrick, est retrouvée morte au pied de l’escalier de la demeure familiale.  Son mari, la trompais depuis de nombreuses années et lui a fait la promesse de lui faire payer si il s’avisait de recommencer.  Patrick travaille dans une grande société, et viens d’avoir une nouvelle secrétaire. Des le premier regard, Raphaëlle, tombe sous le charme, un amour qui va être partagé au fil de rendez-vous clandestins.

Afin de confirmer son amour, Raphaëlle, va même aller jusqu’à quitter mari et enfants. Son mari, se sentant bafoué demande le divorce. N’ayant plus de domicile Raphaëlle va se réfugier chez sa meilleure amie et également collègue de travail.

 

La rue, ça forge son policier », a-t-il coutume de dire. Castaneda n’attend plus que d’être nommé commissaire principal. Cela viendra, sans doute dans l’année. Il entend déjà le discours qui accompagnera sa promotion : « Commissaire Castaneda, votre carrière brillante est un modèle pour tous ceux qui choisissent notre métier. Vous avez débuté tout en bas et vous terminez tout en haut. » Il aimera, à ce moment-là, le regard de sa femme qui l’a toujours soutenu et s’est sacrifiée pour son « exceptionnel » parcours. Elle est si fière de son mari qu’elle a épousé à dix-huit ans. Il en avait deux de plus.
Castaneda a la réputation d’être un enquêteur direct, qui va à l’essentiel, sans s’embarrasser de précautions. Il affirme, content de lui, qu’il est teigneux comme un pitbull.

 

Depuis la mort de sa femme, Patrick va commencer a mettre de la distance.  Les semaines passent, sa femme décède et la voilà sur le banc des accusés. Il s’est métamorphosé et surtout tous les témoignages récoltés par la police convergent dans le même sens : Raphaëlle est amoureuse, mais surtout folle, elle a tout imaginé. Le couperet tombe : elle se fait incarcérer, en attendant le procès.

Se sentant innocente, elle decide de ne pas prendre d’avocat, mais voila, on lui en designe un commis d’office.

 

 

 

Mon avis

Je suis resté scotché à ma liseuse tout du long du roman, j’ai eu beaucoup de mal a décrocher. Mais voila, on se dit que ca ne peut pas finir comme ca. On attend l’issu de toute cette mascarade qui ne vient pas. Et puis, au dernier moment, vlan !!!!

Bon, je pense deja en avoir trop dit ! MAis je pense que ca vous donnera tout comme moi envie de le lire…..d’une traite.

 


C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous créé par Mallou et s’inspire du It’s Monday, What are you reading ? par One Person’s Journey Through a World of Books. il a ensuite été repris par Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:
Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

55888487. sy475

 

Coté BD j’ai commencé une série plutôt intéressante trouvé à la bibliothèque

18524186Bad Ass T02 The VoiceBad Ass T03 Who's the boss ?

 

 

 

 

Ce que je suis en train de lire

55341920. sy475

Je l’ai commencé hier mais tellement addictif que j’aurais surement fini ce soir.

 

 

 

 

Ce que je vais lire ensuite :

Soit j’embraye sur un 2eme roman de Jacques Expert qui traîne dans ma PAL

25694571

 

Sinon j’attend aussi des lots gagnés dernièrement et que je dois chroniquer :

  • Trilogie A la croisée des mondes grâce à Lecteurs.com

Evénement His Dark Materials – Saison 2 : gagnez "À la croisée des mondes", la trilogie à l’origine de la série !

 

  • Une ronde de nuit  grâce à Babelio

Une ronde de nuit par Penblanc

 

 

♥♥♥♥♥ Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?  ♥♥♥♥♥


C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous créé par Mallou et s’inspire du It’s Monday, What are you reading ? par One Person’s Journey Through a World of Books. il a ensuite été repris par Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:
Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

 

 

 

 

Ce que je suis en train de lire

 

56531543

 

 

 

Ce que je vais lire ensuite :

Les 2 au format numérique

 

  • Acheté sur la librairie kobo

Plus fort qu'elle eBook by Jacques Expert

 

  • Je devrais le recevoir prochainement de mon partenaire l’archipel

 

♥♥♥♥♥ Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?  ♥♥♥♥♥


NetGalley

 

 

Je remercie NetGalley et Belfond Noir pour leur confiance

 

Auteur : Robert Bryndza
Titre :  Jolies filles – Edition Belfond Noir
Date de parution : 21 janvier 2021
EAN : 9782714479358 – Format numerique (EPUB)

 

Robert Bryndza (auteur de La fille sous la glace) - BabelioNé à Lowestoft en 1979, et d’origine slovaque, Robert Bryndza a été comédien pendant sept ans avant de se lancer dans l’écriture.

Auteur de comédie romantique, « The Not So Secret Emails Of Coco Pinchard » (2012) est son premier livre.

« La fille sous la glace » (The Girl in the Ice, 2016) est son premier polar. Traduit en 26 langues, il a séduit plus d’un million et demi de lecteurs en Angleterre et dans le monde.

Il a vécu aux États-Unis et au Canada avant de s’installer en Slovaquie avec son époux slovaque, Jan.

 

 

 

 

4eme de couverture

Découvrez le nouvel opus de la série aux plus de trois millions d’exemplaires vendus à travers le monde.

Physique de rêve, longs cheveux bruns, visage en cœur. Sûrement le plus beau cadavre jamais retrouvé dans une benne à ordures. N’étaient les mutilations, le sang.

Alors qu’elle accompagne son ex-collègue, et amant, sur les lieux du crime, l’inspectrice Erika Foster rêve de se plonger dans cette affaire. Mais celle-ci n’est plus de son ressort maintenant qu’elle est passée chez les stups.

C’est donc clandestinement qu’Erika enquête et découvre un lien avec un autre meurtre non résolu. Même décor, même séduisante victime, mêmes entailles. Des femmes qui utilisaient toutes deux une appli pour célibataires et pensaient avoir rencontré le prince charmant.

Un serial killer sur un site de rencontre ? Autant dire une aiguille dans une botte de foin…

Convaincue d’être celle qui pourra débusquer l’assassin, Erika poursuit sa traque. Sans réaliser que c’est seule qu’elle s’apprête à plonger dans la gueule du loup…

 

 

 

Mon résumé

J’aime bien les romans de cet auteur, car je sais que je serais jamais déçu. Le dernier lu remonte à l’année dernière avec liquide inflammable.

J’avais fait connaissance avec l’auteur avec son premier polar en 2016, La fille sous la glace et j’avais adoré et depuis je scrute les nouvelles sorties 🙂

Dans cette nouvelle histoire, une corps de fille, est retrouvée dans une benne, comme une vulgaire poubelle. Il ne s’agit pas de n’importe quelle fille mais une créature de rêve, aux cheveux bruns, avec de multiples mutilations et plein de sang.

Erika, découvre cette affaire, alors qu’elle accompagne son ex-collègue sur les lieux du crime. Elle aimerais bien pouvoir prendre cette affaire en main, oui mais voila désormais elle n’est plus à la crim’ mais aux stups, et le surintendant verrait ça d’un très mauvais œil. Déjà qu’il ne la porte pas spécialement dans son coeur. Erika, plus que décidé à démêler le vrai du faux, décide d’enquêter en sous marin.

C’est la qu’elle découvre un lien avec un autre meurtre non resolu. Les femmes semblaient utiliser une application de rencontre et auraient rencontré le prince charmant. Coïncidence ?

Alors qu’erika finie par se braquer avec le surintendant, celui-ci meurt d’une crise cardiaque juste devant ses yeux !

Elle est actuellement dans un poste qu’elle considère comme un placard administratif et ne rêve que de retrouver le terrain. L’enquête sur la mort de Lacey Greene serait l’occasion de prouver qu’elle est encore dans le coup. Mais elle s’est fait beaucoup d’ennemis tout au long de sa carrière, le chemin ne va pas être facile.

De plus l’enquête est compliquée, le tueur semble avoir tout calculé et n’a laissé aucun indice. Erika est têtue voire obstinée. Elle n’aura de cesse de trouver la solution.

 

 

Mon avis

Ici encore on est dans un roman qui va a 100 à l’heure. Une fois commencé difficile de s’arrêter avant la dernière page. Décidément, Robert Bryndza à la fibre pour ne pas faire décrocher son lecteur. On a beau être dans un thème traité de nombreuses fois ( l’enlèvement) l’histoire est bien menée est on s’y accroche tout de suite.

Une pépite dans le genre.


 

Le Sang des Belasko - Éditions l'Archipel

 

logo-l-archipel – Sonia boulimique des livres

 

 

Auteur : Chrystel Duchamp
Titre :  Le sang des belasko – Edition l’archipel
Date de parution : 14 janvier 2021
EAN : 9782809840407 – 236 pages

 

 

4eme de couverture

Cinq frères et sœurs sont réunis dans la maison de famille, la Casa Belasko, une vaste bâtisse isolée au cœur d’un domaine viticole de Provence.

Leur père, un vigneron taiseux, vient de mourir. Il n’a laissé qu’une lettre à ses enfants, et ce qu’il leur révèle les sidère : leur mère ne se serait pas suicidée – comme l’avaient affirmé les médecins six mois plus tôt. Elle aurait été assassinée…

Au cours de la nuit, non-dits, jalousies et frustrations accumulés au fil des années vont se déverser. Mais le pire reste à venir. D’autant que la maison, coupée du monde extérieur, semble douée de sa propre volonté…

Chrystel Duchamp, 35 ans, a signé en 2020 L’Art du meurtre (L’Archipel), un premier suspense salué par le public et la critique : « Une écriture enlevée, sombre et claquante… Un polar addictif et original. » (Le Parisien-Aujourd’hui en France).

 

 

Mon résumé

J’avais déjà adoré le premier roman de Chrystel Duchamp, du coup quand j’ai reçu celui-ci, je me suis empressé de finir le roman que j’avais en cours pour vite commencer celui-la.

J’aime bien ce style de roman, ou tout commence gentillet, à la limite de mou et sans intérêt. Oui, je sais j’exagère peut-être un peu, mais pas beaucoup je pense, et puis d’un seul coup, tout s’enchaîne et vous rentrez dans le livre carrément. C’est un peu comme dans Harry Potter avec Voldemort, quand il se fait happer par le livre. Ici, c’est pareil.

Tout commence, lorsque dans cette maison familiale, ou se réunissent cinq frères et sœurs. Ils viennent d’apprendre que leur père vient de mourir, et leur a laissé une lettre ou il exprime ses derniers volontés. C’est à ce moment qu’ils apprennent que leur mère ne se serait pas suicidée, par une dose massive de cacheton, mais, aurait été assassinée. Mais alors qui aurait fait une chose pareille ? A qui aurait profité sa mort ?

Au cours de la nuit, les discussions vont s’enchaîner, qui vont automatiquement déboucher sur des jalousies, des personnes qui n’auraient rien fait de leur vies et ne mériterait pas l’héritage. Le temps se lève et la tempête met son grain de sel !!! Certains vont vouloir partir avant que cela ne soit plus possible, du fait de la tempête. Oui, mais voila, les codes d’accès de la porte d’entrée et du portail ne veulent pas fonctionner. Qui les auraient changés ? pourquoi ?

C’est désormais officiel, ils sont tous les 5 enfermés et vont devoir survivre ensemble malgré leur différents !

 

 

Mon avis

Je le dis sans détour, j’ai passé un super moment dans ce huit-clos. On a pas un moment de répis et on est tout de suite pris dans l’histoire. On est directement plongé dans cette résidence de famille. J’ai adoré et je le conseil vivement

 

 

Masse critique de Janvier 2021

Publié: 13 Jan 2021 par lecturedesam dans Tag
Tags:,

On commence cette nouvelle année avec cette chronique habituelle : La masse critique

Comme vous le savez j’ai l’habitude de sélectionner un nombre conséquent de titre pour avoir un peu plus de chance que l’un d’entre eux sorte du lot. Cette fois j’en ai retenu 18.

 

Le tatoueur d’Auschwitz par Heather Morris

From the window par Sissie Roy

Le chant de nos filles par Deb Spera

Mourir la nuit par Anne-Cécile Huwart

Du côté des Indiens par Isabelle Carré

Contre nature par Cathy Galliègue

Immortel par José Rodrigues dos Santos

Dzud par Romain Jaillant

Le rêve d’un autre monde, tome 1 : La tour de l’espoir par Anne Plichota

Loup y es-tu ? par M. J. Arlidge

Pour une heure oubliée par Frédéric Perrot

Dans l’ombre du loup par Olivier Merle

Lazare par Richard Zimler

Une ronde de nuit par Raymond Penblanc

Le détour par Luce d’Eramo

La chronique des Bridgerton, tomes 1 & 2 par Julia Quinn

Les Incendiaires par R.O. Kwon

Love & lies on campus – Intégrale par Emma Green

 

Je vous laisse intentionnellement les liens direct vers les livres.

 

Et vous qu’avez vous selectionné ? 


C'est lundi, que lisez-vous? – Les livres de Rose

C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous créé par Mallou et s’inspire du It’s Monday, What are you reading ? par One Person’s Journey Through a World of Books. il a ensuite été repris par Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:
Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

55349131. sx318

 

56148065. sy475

 

 

 

Ce que je suis en train de lire

Je vais commencer aujourd’hui ce livre offert en partenariat avec NetGalley et BelfondNoir

 

 

 

Ce que je vais lire ensuite 

Au nom du bien - Jake Hinkson - Éditions Gallmeister

 

 

♥♥♥♥♥ Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque….et aussi ce début d’année 2021 ?  ♥♥♥♥♥

Passage à la bibliothèque

Publié: 10 Jan 2021 par lecturedesam dans Bibliothèque, Tag
Tags:, , , ,

Bonjour à tous,

J’avais pris 2 livres à la bibliothèque pour prévoir le passage des fêtes de fin d’année 2020, et du coup cet après-midi je suis passé pour les rendre mais également voir ce que je pourrais prendre.

Addicte de Stephen King j’ai bien sur pris les premiers épisodes de 22/11/63 faute de pouvoir le voir à la TV vu que a chaque fois ce sont sur des offres que je n’ai pas ( le dernier en date est le fléau transmis sur StarZ). Mais bon trêve de bavardage et voici ce que j’ai pris.

 

 

 

Le roman j’en avais vaguement entendu parler et je le lirais seulement si je viens a manquer d’idées de lecture mais entre nous çà m’étonnerais vraiment vu ce que j’ai sous la main en ce moment.

 

 

 

 


55349131. sx318

Auteur : Mohammed Aïssaoui
Titre :  Les funambules – Edition Gallimard
Date de parution : 3 septembre 2020
EAN : 9782072904073 – 218 pages

 

 

 

Mohammed AissaouiMohamed Aïssaoui est un écrivain et journaliste français né à Alger en 1964.
Il a obtenu à l’Université de Nanterre une maîtrise en Sciences politiques et une maîtrise Administration économique et sociale.
Il a aussi été élève de l’Institut français de Presse.Il est journaliste au Figaro depuis janvier 2001, spécialisé en littérature française et francophone au sein du supplément Le Figaro Littéraire.

Il écrit également des enquêtes sur le monde des lettres (suivi des prix littéraires, dossiers sur l’édition, sur les premiers romans, interviews d’éditeurs et portraits d’écrivains, décryptage de phénomènes éditoriaux). Il était auparavant chef de rubrique au service « Économie » où il s’occupait d’économie de la culture. Mohamed Aissaoui tient une chronique hebdomadaire sur la littérature française et francophone dans l’émission « Tous les goûts sont dans la culture », sur Direct 8.

Auteur d’une anthologie sur les écrivains et la ville d’Alger, « Le Goût d’Alger » (Mercure de France, 2006), il a publié « L’affaire de l’esclave Furcy » (Gallimard, 2010) qui a obtenu le Prix Renaudot de l’essai 2010, le Prix RFO du livre 2010 et a été adaptée au théâtre.
Il est l’auteur d’un roman, « Les Funambules » (2020), (présent dans la première sélection du prix Goncourt) qui évoque l’amour, les démunis, mais aussi la difficulté identitaire.
Mohammed Aïssaoui est le Président du Prix Jean Anglade du premier roman 2021.

 

 

 

4eme de couverture

Le héros de ce roman a quitté son pays natal à neuf ans, avec sa mère désormais « analphabète bilingue ». D’une enfance pauvre dont les souvenirs reviennent par bribes, il a su sortir grâce à la littérature. Biographe pour anonymes, il écrit l’histoire des autres. Pour quelles raisons s’intéresse-t-il à présent aux bénévoles qui prennent soin des plus démunis ? Peut-être retrouvera-t-il parmi eux Nadia, son amour de jeunesse ? Dans cette traversée, il rencontre des hommes et des femmes, comme lui en équilibre sur le fil de la vie.

 

 

Mon résumé et avis

Qui à dit que je ne lisais que du polar et du thriller ? Si c’est moi je ne m’en souvient pas, car si vous relisez le nom du blog rien ne le précise : « Un accro de la lecture en petit format ou en gros pavé » . Apres, quant a dire que tout me prédestinait à lire ce livre, il y a tout de même un fossé, car je n’aurais jamais de moi-même acheté ce roman. Aussi je n’hésite pas a citer celui qui m’a dirigé vers ce livre : Anthony du blog les livres de K79 , et oui si je n’avais pas gagné ton concours jamais je n’aurais lu ce livre qui fait partie de la rentrée littéraire 2020.

Cela me fait sortir de ma zone de confort c’est clair et ça fait pas de mal de temps en temps.

Ici on suis une personne qui a décidé de quitter son pays natal avec sa mère devenue bilingue. On vois l’auteur intégrer une organisation qui vient en aide aux plus démunis et aux sans abris. Il découvre comment tout s’organise autour d’eux et en vient a ce dire que les restaurants du coeur est lus qu’une organisation qui collecte de la nourriture pour redistribuer à ceux qui en ont besoin. C’est carrément tout une entreprise, avec sa hiérarchie, ses primes, ses promotions….

Je dois dire que j’ai eu beaucoup de plaisir dans cette lecture. 

Je pense que ce qui me rebute, notamment avec cet éditeur, c’est qu’il utilise toujours des couvertures minimaliste et sans fioriture. On a droit au nom de l’auteur et au titre, basta. Moi j’ai bien entrer dans le livre tout d’abord par la couverture. Cette absence m’éloigne considérablement de l’acte d’achat, mais après cette lecture, est-ce que j’aurais la même vision, rien n’est moi sur ! 

Pour clôturer je dirais que c’est un livre qui vaut le mérite qu’on s’y arrête. Il fait réfléchir sur la vision qu’on peut avoir des sans abris et des organisations / associations qui leur vienne en aide.


55106413. sy475

 

Auteur : Hervé Jourdain
Titre :  Terminal 4
Date de parution : 27 août 2020
EAN : 9782265154629 – 317 pages

 

Hervé Jourdain - Printemps du livre de Montaigu

Hervé Jourdain est né à Saint-Maur-des-Fossés le 21 aout 1972

C’est un écrivain français, auteur de roman policier.

Il réussit le concours de gardien de la Paix et s’installe à 20 ans dans le sud de la région parisienne. Parallèlement à son activité professionnelle, il s’inscrit à l’université Paris-I et obtient une licence d’Histoire. Il intègre alors un service de renseignement en 1998 avant de devenir, deux plus tard, officier de police.

Lieutenant à la brigade des mineurs de Paris puis capitaine au sein de la brigade criminelle installée au mythique 36, quai des Orfèvres, il décide par défi de se lancer dans l’écriture de romans policiers.

Il a par ailleurs collaboré à l’écriture d’un long métrage, fait office de conseiller sur le tournage d’un téléfilm policier, effectué une brève apparition dans le film « Contre-enquête » (2007) aux côtés de Jean Dujardin.

En 2017, il reçoit le prix Sang d’encre décerné par le festival de Vienne pour son roman, « Femme sur écoute », paru chez Fleuve Éditions en 2017.

Sous le pseudonyme Clovis Bienvenu (l’identité de son grand-père maternel), il est également l’auteur de « Le 36, quai des Orfèvres à la croisée de l’histoire et du fait divers », paru chez PUF en 2012 dans la collection Questions judiciaires.

 

 

4eme de couverture

Aux abords de l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, alors que le soleil n’a pas commencé à pointer, les pompiers se démènent pour étouffer les flammes qui ravagent une dizaine de voitures. Ce qu’ils ne savent pas encore, c’est que dans le coffre de l’une d’elles, un cadavre carbonisé les attend…

Lola Rivière et Zoé Dechaume, conduites dans les environs par les hasards d’une autre enquête, arrivent sur place les premières. Déterminées à résoudre cette affaire, les deux jeunes femmes vont rapidement s’apercevoir que l’aéroport est une zone qui cristallise de multiples tensions. Conflits entre taxis et VTC clandestins, militants installés à proximité des pistes pour s’opposer au projet du nouveau terminal, et luttes politico-économiques autour de la pollution atmosphérique générée par l’aéronautique, les enjeux sont nombreux et les fils à démêler ne manquent pas pour atteindre la vérité…

C’est lundi que lisez-vous ?

Publié: 4 Jan 2021 par lecturedesam dans Thriller

C'est lundi, que lisez-vous ? [16] - ♧ Hell-eau-dit ♧

C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous créé par Mallou et s’inspire du It’s Monday, What are you reading ? par One Person’s Journey Through a World of Books. il a ensuite été repris par Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:
Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

Manga-news vous souhaite une bonne année 2021 !, 01 Janvier 2021 - Manga news

 

 

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

40749017. sy475

 

 

 

 

Ce que je suis en train de lire

C’est plutôt celui que je commence aujourd’hui.

Terminal 4 - Hervé Jourdain - Babelio

Faut dire que la couverture semble explosive et que le contenu ne présage que du bon…l’avenir le dira.

 

 

 

Ce que je vais lire ensuite 

Je sais que déjà la semaine dernière j’avais prévu un auteur titre et un autre auteur, mais bon vous commencez à me connaitre et vous savez que j’ai toujours beaucoup de mal a respecter mes lectures. Si ca peut vous rassurer le livre en question reste dans ma PAL prioritaire.

 

J’hésite encore mais je pense changer un peu de ma zone de confort qu’est le thriller / polar et donc je me dirigerais surement vers l’un de ces 2 romans

 

Les funambules - broché - Mohammed Aissaoui - Achat Livre ou ebook | fnacAu nom du bien - Jake Hinkson - Éditions Gallmeister

 

Si vous avez un avis sur celui que je dois sélectionner en priorité, n’hésitez pas a me le faire savoir en commentaire.

 

♥♥♥♥♥ Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque….et aussi ce début d’année 2021 ?  ♥♥♥♥♥

 


40749017. sy475

Auteur : Patrick Senécal
Titre :  Le vide
Date de parution : 21 février 2007
EAN : 9782266276894 – 928 pages

 

upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/...

né le 20 octobre 1967 à Drummondville, est un scénariste, réalisateur, dramaturge et un écrivain de fantastique, d’horreur et de roman policier québécois.
Bachelier en études françaises de l’Université de Montréal, Patrick Senécal a enseigné un peu plus de 10 ans la littérature, le cinéma et le théâtre au cégep de Drummondville. Il publie en 1994 un premier roman d’horreur mâtiné d’intrigue policière : 5150 rue des Ormes (adapté au cinéma en 2009). Il est suivi, un an plus tard, par Le Passager, autre roman à suspense. Au printemps 1997, le Théâtre La Licorne monte à Montréal sa première pièce, Les Aventures de l’inspecteur Hector. Son troisième roman, Sur le seuil (Alire, 1998), inspire un long métrage réalisé par Éric Tessier, avec Michel Côté et Patrick Huard.

 

En , il sort Le Vide (Alire 2007).

 

 

 

 

4eme de couverture

Drummondville, Québec.
« Vivre au max », une nouvelle émission de télé réalité, défraie la chronique. Son fondateur, le milliardaire Max Lavoie, a tout quitté pour se lancer dans ce projet. Il s’est attiré les foudres de la commission de censure et a choqué les âmes sensibles en proposant de réaliser en direct les rêves les plus fous des candidats.
Quel fantasme délirant les participants vont-ils demander à l’animateur de réaliser ? Jusqu’où iront-ils ? La téléréalité va-t-elle dépasser la fiction ?
Prenez garde mesdames et messieurs : plus loin vous repousserez les limites, plus longue sera la chute… dans le vide.

 

 

Mon résumé :

Il s’agit là de mon premier roman de l’auteur. Au départ je partais pour hell.com mais voila soit le coup me paraissais excessif soit je ne le trouve carrément pas à la vente en version papier, du coup je me suis reporté sur celui-ci et je suis loin d’être déçu, enfin la seule deception serait de ne pas avoir pu avoir le livre que je visais au départ mais qu’importe.

Sachant que je ne connaissais pas du tout l’auteur, je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre, mais les avis de blogueurs (ses) que je suis, m’ont conforté et m’ont rassuré. L’histoire se passe au Quebec et vu tout les lieux québécois qui sont disséminés dans le roman je commençais à me demander si c’était voulu ou si il y avait une raison (je rappelle que je ne connaissais pas l’auteur), du coup je me suis documenté comme je le fais toujours lors de l’écriture d’une chronique et c’est la que j’ai compris pourquoi le Quebec est omniprésent. L’auteur est québécois et plus précisément natif de la ville où se passe l’action principale.

 

 

 

Tout commence lorsque Pierre, flic de profession, est témoin principal d’un règlement de compte en pleine rue et se voit contraint bien malgré lui de faire feu. Chose qui depuis qu’il a fait carrière dans la police, n’a jamais faite. Il assiste, a quelques mètres de lui, au meurtre sanglant de l’un de ses collègues. Il va, pendant de nombreuses semaines, en faire des cauchemars. Bernier, son responsable, l’oblige, alors que lui se sent capable de continuer a travailler, à consulter un psychologue.

Alors, qu’il passe un cap très dur à vivre, sa fille Karine, voit bien que sa relation avec son père se dégrade et prefere partir et vivre en colocation. Pierre va bien tenter de la rattraper, mais alors qu’il découvre quelques éléments de sa personnalité, il lui claque la porte au nez. Ce qu’il découvre le fout en rogne. Il ne prend conscience de son importance que trop tard.

Lors de ses périodes de repos, il en profite pour regarder l’émission de tel-réalité, qui semble faire sensation à travers tout le Quebec. Apres 2 – 3 émissions, il ne peut que se rendre à l’évidence, l’émission de Max Lavoie Vivre au max, est plutôt intéressante. Son présentateur propose aux candidats de réaliser leur rêves les plus fous.

 

Mais quels liens peut-il bien y avoir entre pierre qui a vu ses collègues se faire descendre, ses séances chez le psy et cette émission ? C’est bien sur ce que vous decouvrirez si jamais vous vous sentez d’attaque pour dévorer ces 928 pages.

 

 

 

Mon avis

Je ne vous cache pas qu’après avoir fini ce roman, j’étais complètement retourné. Si 70% du roman va à 100 à l’heure, ce n’est rien part rapport à ce que vous allez vivre dans les derniers chapitres du roman. Enfin, je parle de chapitre, peut-etre aurais-je du dire pages. En effet, ce livre peux se lire soit en suivant l’ordre des chapitres ( personnellement j’ai pas tenté le coup) soit en suivant l’ordre des pages.

Si vous hésitez encore a lire ce roman, cela veux dire que vous n’êtes pas prêt à affronter Pierre,Chloé, Max, Frédéric …..

De mon coté j’ai hate de recevoir le prochain roman de l’auteur : Les sept jours du talion


It's Monday! What Are You Reading? – JordynShereeds

C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous créé par Mallou et s’inspire du It’s Monday, What are you reading ? par One Person’s Journey Through a World of Books. il a ensuite été repris par Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:
Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

55615836

 

 

 

Ce que je suis en train de lire

Je pense le commencer dans la journée

40749017. sy475

 

 

 

Ce que je vais lire ensuite 

Je pense découvrir un auteur qu’a découvert anaisseriallectrice

Pour adultes seulement - Philip Le roy - Livre - Occasion | eBay

 

♥♥♥♥♥ Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?  ♥♥♥♥♥


55615836

Auteur : Cyril Carrère
Titre : Le quatrième rassemblement – Edition Cosmopolis
Date de parution : 8 octobre 2020
EAN : 9782902324064 – 398 pages

 

Cyril Carrere

Né à METZ en 1983, Cyril Carrere, qui a grandi à NÎMES, partage désormais sa vie entre la France et le Japon où il vit depuis 2018. Pharmacologue de formation, Cyril a travaillé dans l’industrie pharmaceutique pendant 7 ans, avant de devenir chef de projet de développement d’applications dans le secteur scientifique et auto-entrepreneur.

Passionné de littérature, de culture et de voyages, il est l’auteur du Glas de l’innocence (finaliste prix Fyctia) et du très remarqué Grand Froid (finaliste prix VSD-RTL), plébiscité par le public.

Le Quatrième Rassemblement, son troisième roman, paraît aux Editions Cosmopolis en octobre 2020.

Son site web : http://www.cyril-carrere.com

 

 

 

4eme de couverture

Trois associés, un cadavre, un butin, une embrouille. Un coup de maître.

Visalia, Californie centrale.

William, l’homme d’affaires, rêve de créer un nouveau pôle d’excellence dans la région qui l’a vu naître, loin de la Silicon Valley et de la Baie de San Francisco. Lorsque sa société Educorp fait faillite, étourdi par le désir de revanche, il accepte l’aide d’un fonds privé sans en avertir ses associés.

Quand Cari, l’avocat fiscaliste, met son nez dans les affaires d’Educorp, ce qu’il découvre va l’aspirer au coeur d’un engrenage incontrôlable.

Philip s’active pour offrir une fin de vie décente à sa mère. Pour y parvenir, le lieutenant de police est prêt à tout.

Le destin de ces trois hommes va se télescoper quand William doit revoir ses associés, une semaine plus tard, à l’occasion du Rassemblement, rituel instauré depuis la fin de leur aventure commune. Parfaite symétrie des situations et des hommes : dans ce dédale de faux-semblants, de violences feutrées et de trahisons, le face-à-face s’annonce comme la plus dangereuse réunion à laquelle ils aient jamais participé.

 

Bande annonce :

 

 

 

Mon résumé :

Je ne le cache pas la couverture ne m’a pas attirée. La 4eme de couverture guère plus. Ça me faisais penser à un roman tourné finance, grosse entreprise avec des « pots de vin » et « des dessous de table ». En gros le livre barbant par excellence.

Visalia, Californie Centrale.
William Sullivan rêve de créer un pôle d’excellence dans sa région natale. Mais lorsque sa startup fait faillite tout s’accélère lorsqu’il demande de l’aide a un fond privé sans prévenir ses deux associés.

Son ami d’enfance, Phil, ne souhaite qu’offrir une fin de vie descente a sa mère, et près à tout pour cela. C’était sans compter ce fouineur d’avocat fiscaliste, Carl qui sent venir de loin le coup fourré et ne sait pas dans quoi il va mettre les pieds. Le personnage de Will est juste terrifiant, j’ai adoré la façon dont il n’arrête pas d’enchaîner les pétages de câbles.

Entre mensonges, secrets et trahisons notre cœur balance. On en apprend suffisamment sur la vie privée des personnages pour être touché par ce qui leur arrive, il faut dire que dès que l’on touche aux femmes battues, enceintes, atteinte d’Alzheimer, et aux enfants,

J’ai adoré, un vrai coup de cœur qui confirme mon admiration pour la plume de Cyril découverte avec son roman Grand Froid.

Merci Cyril pour ce voyage en californie et au coeur de cette maestria financière au sein d’educorp


37912319. sy475

Auteur : Yrsa Sigurðardóttir
Titre : ADN – Edition Actes Sud – Collection Actes noirs
Date de parution : Janvier, 2018
EAN : 978-2-330-09055-5

 

Yrsa Sigurdardottir

 

Vilborg Yrsa Sigurðardóttir, né le 24 août 1963 à Reykjavik, est une écrivaine islandaise, auteure de plusieurs romans policiers et ouvrages de littérature d’enfance et de jeunesse.

Yrsa Sigurðardóttir est titulaire d’une licence en ingénierie civile de l’université d’Islande ainsi que d’une maîtrise dans le même domaine, obtenue en 1997 à l’université Concordia de Montréal. Elle exerce son métier d’ingénieur civile en Islande parallèlement à son métier d’écrivain.

Yrsa Sigurðardóttir vit à Reykjavik avec son mari et ses deux enfants.

 

 

 

4eme de couverture

Elísa Bjarnadóttir méritait d’être punie. Elle devait payer. Mais quelle faute pouvait justifier une telle violence ? On vient de retrouver la jeune femme à son domicile, la tête en­tourée de gros scotch, exécutée de la façon la plus sordide. L’agonie a dû être atroce. Sa fille de sept ans a tout vu, cachée sous le lit de sa mère, mais la petite se mure dans le silence. Es­pérant l’en faire sortir, l’officier chargé de l’enquête se tourne alors vers une psychologue pour enfants. C’est sa seule chance de remonter jusqu’au meurtrier. Ce dernier n’a pas laissé de trace, juste une incompréhensible suite de nombres griffon­née sur les lieux du crime.

Alors que les experts de la police tentent de la déchiffrer, un étudiant asocial passionné de cibi reçoit à son tour d’étranges messages sur son poste à ondes courtes. Que cherche-t-on à lui dire ? Sans le savoir, il va se retrouver mêlé à l’une des séries de meurtres les plus terrifiantes qu’ait connues l’Islande.

Avec ce roman addictif et glaçant, au dénouement inatten­du, Yrsa Sigurðardóttir confirme son statut de reine du polar islandais.

 

 

 

Mon résumé

Lorsque j’ai vu ce roman dans le rayon  polar de la bibliothèque de ma ville, j’ai longtemps hésité, non pas à cause de l’histoire même si elle semblait etrange et mystérieuse mais surtout car, a chaque fois que je m’aventure à lire un polar nordique et scandinave ça finit toujours mal. A savoir, j’ai beaucoup de mal à suivre.

Ici, bizarrement j’ai été emporté dans l’histoire comme un coup de cuillère à pot ! Peut-être aussi est-ce du au fait que les personnages sont moins nombreux que d’habitude et plus facile a comprendre. Bref, une réussite.

Ce qui m’a marqué dans ce roman et je pense que c’est ce qui me l’a fait choisir, est le fait qu’on sens tres bien que la fille dont la mere vient de se faire tuer pratiquement sous ses yeux est plus que retournée. Comme tout enfant dans cette situation dirons nous. Aussi quand elle se fait interroger par une psychologue ou encore par la police, elle a beaucoup de mal à s’exprimer.

Parlons de la police d’ailleurs, et plus particulièrement du flic en charge de l’affaire. Je n’ai pas l’habitude de dire ce que je pense des personnages, mais alors lui, je n’ai pas pu « l’encadrer » du début à la fin du livre. La seule chose qu’il cherche, c’est de faire parler la petite fille et ce par tout les moyens, et quand bien même il serait sur une fausse piste. La seule chose qu’il cherche est de boucler son enquête et on se fiche du coté psychologique. Et après il pense encore pouvoir « boire un verre » avec la psy ? Je crois que tu fais fausse route mon gars  !

Quant à la psychologue, elle se vois confier la garde de la fille et on sens bien qu’elle y va a tatons pour ne par brusquer la fille.

 

 

Mon avis

Un très bon roman islandais et une belle découverte de l’auteure, que j’avais déjà entendu parler mais sans avoir encore lu de roman. Cap franchi et loin d’etre déçu. Comme quoi j’ai bien fait de persévérer dans cette voie.

Je recommande, même si ce thème est dur intérieurement.

 

 

C’est lundi que lisez-vous ?

Publié: 21 Déc 2020 par lecturedesam dans Thriller

 

C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous créé par Mallou et s’inspire du It’s Monday, What are you reading ? par One Person’s Journey Through a World of Books. il a ensuite été repris par Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:
Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

1518821

 

 

 

 

 

Ce que je suis en train de lire

37912319. sy475

J’ai beau avoir beaucoup de mal a entrer dans ce genre de roman, je persiste tout de même et je signe. Qui sait, je serais peut être surpris.

Entre 2-3 chapitres, je continue en parallèle de corriger et poursuivre l’écriture de mon livre, et ceux que ça intéresse une partie se trouve déjà en ligne sur wattpad

 

 

 

 

Ce que je vais lire ensuite :

Je pense que je vais lire les livres que j’ai récemment acheté sur la boutique kobo :

Plus fort qu'elleTu me plais

 

Apres il n’est pas exclu que je parte sur tout autre chose….l’avenir le dira.

 

 

♥♥♥♥♥ Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?  ♥♥♥♥♥


1518821

Auteur : Douglas Preston & Lee Child
Titre : Les croassements de la nuit – Edition l’archipel
Date de parution : Mai 2005
EAN : 9782841877102

 

 

4eme de couverture

Au milieu d’un champ de maïs, le shérif Hazen fait une bien macabre découverte : le corps mutilé d’une femme. Non seulement le cadavre a été scalpé, mais une vingtaine de corbeaux morts ont été empalés sur des flèches indiennes, et disposés en cercle tout autour. Quelques heures plus tard, l’inspecteur Pendergast, du FBI, pose ses valises dans cette bourgade du Kansas, persuadé qu’un tueur en série vient de frapper. De fait, les crimes se succèdent, paralysant les habitants de Medicine Creek. Pourtant, si les mises en scène macabres sont toujours aussi élaborées, le mode opératoire diffère chaque fois, laissant augurer un scénario évolutif. Pendergast aurait-il affaire à un tueur en série d’un nouveau genre ? Quel crédit accorder à la Légende des 45, selon laquelle le fantôme de Harry Beaumont, mort en 1865, hanterait encore les tumulus indiens pour se venger ? À moins que Pendergast n’ait à redouter un adversaire plus mystérieux encore

 

 

 


 

 

 

 

NetGalley

 

 

 

 

 

Auteur : Katrine Engberg
Titre : L’enfant étoile – Edition Fleuvenoir
Date de parution : 7 janvier 2021
EAN : 9782265155015

 

 

4eme de couverture

« Quel fantastique premier roman ! » Camilla Läckberg

En plein centre-ville de Copenhague, une jeune étudiante est retrouvée dans son appartement sauvagement assassinée, le visage marqué par d’étranges entailles. L’inspecteur Jeppe Korner et son équipière Annette Werner, chargés de l’affaire, découvrent rapidement que le passé de la victime contient de lourds secrets. Quant à la propriétaire de l’immeuble et également voisine, Esther, elle est en train d’écrire un roman qui relate dans les moindres détails le déroulement du meurtre.

Simple coïncidence ou plan machiavélique ?

Commence alors pour Jeppe et Annette une plongée au cœur d’une ville dans laquelle les apparences sont mortelles.

 

 

Mon résumé

Je n’ai pas l’habitude de lire de romans scandinave, du coup je me suis dis que cela pourrais être bien de changer un peu. ICi nous faisons la connaissance avec Katrine Engberg, qui signe son premier roman.

Une jeune femme est retrouvée, dans un immeuble de Copenhague, atrocement mutilée. La personne qui la retrouve, un vieil homme, se retrouve à l’homme, victime d’une crise cardiaque. La propriétaire de l’immeuble, Ester, est en train d’écrire un polar, qui ressemble, trait pour trait aux circonstances de la victime. Elle commence a prendre peur, et a du mal a comprendre comment c’est possible.

Un duo de policiers mènent l’enquête. Jeppe Korner et sa co-équipière Anette Werner sont aux commandes.

Ce couple de policiers m’a particulièrement plu car on sent bien que ce sont totalement 2 personnes différentes et presque diamétralement opposées.  Anette Werner démarre au quart de tour et a besoin que tout file droit. Jeppe Korner quant a lui, a bien du mal a ressortir d’une relation compliquée qui s’est terminée par un divorce. Du coup, désormais, sa vie tourne autour de rencontres sans lendemain, avec ce qu’on qualifierait vulgairement de « marie couche toi la ».

Dans ce roman , on va aller de surprise en surprise, beaucoup de secrets vont se dévoiler petit à petit. D’un coté Ester, qui se demande, comment, elle peut bien intervenir, dans cette histoire, du fait que l’histoire de son roman,  se rapproche beaucoup trop de la réalité. De l’autre coté, Julie, qui semble avoir un passé bien sombre et obscur.

Des clichés, bien trop connu désormais, que ce soit dans la littérature ou au cinéma,  vont également resurgir dans ce roman. Notamment, la romancière, un peu trop penché sur l’alcool….

 

 

 

Mon avis

Si je ne lis pas souvent de thriller et polar scandinave c’est surtout qu’il y a souvent beaucoup de personnages et avec également avec des noms qui sont bien trop souvent difficile a prononcer que ca me bloque dans la compréhension du récit. Je finis par m’embrouiller et je perds tout gout dans ma lecture. Pour ce premier roman de l’auteure, au contraire, peu de personnage et les noms facile a retenir, duc coup je l’ai dévoré en un rien de temps et eu beaucoup de plaisir à le lire.

Ce serais avec plaisir que je découvrirais d’autres romans de l’auteure.


 

C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous créé par Mallou et s’inspire du It’s Monday, What are you reading ? par One Person’s Journey Through a World of Books. il a ensuite été repris par Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:
Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

 

 

 

Ce que je suis en train de lire

 

  • J’ai également reçu la masse critique de Babelio dont j’ai fait un article ICI

 

  • Je dévoilerais également dans la journée le nom des gagnants du 2e concours page

 

 

 

Ce que je vais lire ensuite :

Je pense que je vais lire les livres que j’ai récemment acheté sur la boutique kobo :

Plus fort qu'elleTu me plais

 

 

 

♥♥♥♥♥ Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?  ♥♥♥♥♥