La piste aux étoiles


Auteur : Nicolas Lebel
Titre : La piste aux étoiles
Version :  numerique – French Pulp éditions  –
ISBN: 9791025106549
Lien Livraddict

 

4eme de couverture

Quand on propose à l’Embaumeur de participer à un projet d’exposition de cadavres, il faut s’attendre à un refus : un défunt, ça se respecte, ça ne s’exhibe pas ! Mais dans la vie, on ne fait pas toujours ce que l’on veut, encore moins lorsqu’Interpol s’en mêle. Mandoline va devoir s’inviter dans la folie morbide d’un artiste mégalo et s’infiltrer dans sa forteresse turque pour tenter de lever le voile sur un trafic international de cadavres… L’Embaumeur joue les Monsieur Loyal dans un drôle de cirque…

 

 

Congés Mortels


NetGalley

 

 

 

 

 

 

Auteur : Didier Fossey
Titre : Congés Mortels
Version :  numerique – Flamant noir édition  –
ISBN: 9791093363578
Lien Livraddict

 

 

4eme de couverture

Juillet 1936. Corbigny, dans la Nièvre.

Paul Perrin, alias « Le Bredin », un paysan, sillonne la campagne en quête de femmes qu’il agresse et tue. Peu cultivé, mais rusé, il échappe aux enquêtes de gendarmerie. La mobilisation de 1939 va lui éviter beaucoup d’ennuis…

Juillet 2006.

Un couple de randonneurs est retrouvé décapité sur un chemin, près de Clamecy, dans la Nièvre. L’une des victimes est le fils d’un magnat de la presse parisienne. Une autre femme disparait peu de temps après. L’affaire est confiée au commandant, Boris le Guenn, de la BAC parisienne, qui se rend sur place. Mais après quelques jours l’enquête ralentit. Les éléments trouvés ne correspondent à rien. C’est alors que Boris rencontre Fernand, l’ancien du village, celui qui perd la tête. Le vieil homme lui assure que « Le Bredin » est revenu et qu’il est le meurtrier. Le commandant va tenter d’établir un lien entre le passé sombre de la France de 1940 et l’affaire actuelle, sans imaginer jusqu’où cette enquête hors de Paris le mènera.

Et si les propos du vieillard avaient un sens ?

 

 

Mon résumé

Le fils d’un riche homme d’affaire et sa compagne sont sauvagement assassinés. Ils sont retrouvés  dans la foret de Corbigny (Nièvre), les premières constatations sont accablantes : ils ont été décapités. Le père de la victime va tout faire afin que la lumiere soit faite sur la mort de son fils. Il va faire jouer ses relations afin que la BAC apporte leur soutien à la gendarmerie locale.

C’est bien sur Boris LE guen et son équipe au sein du 36 qui se charge de l’affaire. Les pistes récoltés jusque la s’avère sans issus. Boris décide de se rendre sur place et mener ses propres investigations.

Très vite, il va rencontrer un vieux paysan, Fernand Larue, qui va lui evoquer plusieurs crimes commis 70 ans plus tôt par Paul Perrin, dit Le Bredin. N’ayant pas de réelles pistes, Le Guen se dit qu’âpres tout faute de mieux, autant suivre cette piste, et puis après tout ça mange pas de pain….

 

 

Mon avis

C’est un plaisir de retrouver la plume de Didier Fossey. Certes j’en enchaîne deux coup sur coup mais c’est un vrai plaisir. Ecriture fluide, sans fioriture et on ne s’ennuie pas. Ça serait un vrai plaisir de le rencontrer a nouveau.

Burn Out


26794662

Auteur : Didier Fossey
Titre : Burn Out
Version :  numerique – Flamant noir édition  –
ISBN: 9791093363103
Lien Livraddict

 

4eme de couverture :

Paris. Avril 2014.

Une série de vols d’objets d’art a lieu dans les cimetières parisiens. La police est sur le coup mais, lors d’une nuit de planque, un policier se fait assassiner. Pas de témoins. Peu d’indices. Ses collègues présents sur place n’ont rien vu.

Boris Le Guenn, chef de groupe de la B.A.C. au 36 quai des Orfèvres, est saisi de l’affaire. Malgré son manque d’effectifs et plusieurs enquêtes à gérer, il devra en plus faire face à la descente aux enfers d’un de ses hommes…

Le temps passe. Les vols se multiplient, les crimes aussi et les pistes sont dérisoires. Boris Le Guenn et son équipe doivent mener à bien ces affaires, non sans danger pour eux, tant sur le plan professionnel que personnel.

C’est un monde désenchanté, un monde dans lequel l’histoire ne se termine ni bien ni mal, elle se termine c’est tout. Certains flics boivent pour oublier, d’autres ont une démarche plus radicale, violente, imprévisible.

Burnout, nuits de planques et de filoches. Ça pue la clope, le sang et la sueur de ceux qui veillent sur la population. Ces flics, obsédés par leur boulot, à qui on demande de laisser au vestiaire leurs problèmes personnels, sont vite rattrapés par leurs démons et leur paquetage s’alourdit de quelques cauchemars…

 

Mon résumé

Bon certes, je les lis pas dans l’ordre mais faut dire que j’ai découvert l’auteur que l’année dernière lors de ma venue au #SMEP. J’avais lu Artifice que j’avais adoré, et lorsque j’ai vu sur NetGalley qu’il sortait un nouveau roman le 14 novembre (qui fera aussi l’objet d’une chronique) je me suis dit qu’il fallait que je lise un de ses précédents ouvrages, et je dois dire que j’ai très bien fait. Un vrai bijou. On va de suspense en rebondissement du début à la fin. On plonge dans une histoire qui va a 100 à l’heure.

L’équipe du 36 doit faire face a une série de vols d’oeuvre d’art qui se déroule dans les cimetières parisiens.  C’est l’équipe de Boris Le guen qui se charge de l’affaire. Lui et ses collègues décide de faire le pied de grue à proximité d’un des cimetières supposés où les malfrats risquent de commettre leur méfait. Mais alors qu’une partie de l’effectif prefere rester dans la voiture, un des leurs, qui voulait juste soulager une envie pressante, se faire dessouder, à coup de tournevis.

Alors que les planques se succèdent, les indices, eux, se font plutôt mince et les cambriolages continuent. LE guen, doit en même temps, faire face, à la descente au enfers de l’un des membres de son équipe, Guillaume. Il a du mal a imaginer, que ce qu’on peut lui raconter est vrai. Cependant, comme le vérifier, Guillaume, brillant par ses absences répétées.

 

Mon avis

Un bien beau polar que Burnout. Burnout qualifie bien ce ressenti de certains salaries, qui se sentent depassés par les evenements, salaries qui sentent qu’on leur en demande trop et qui sont poussés au bout de leur retranchement, jusqu’a la goutte de trop qui peut faire deborder le vase.  Ce roman reprend bien les faits d’actualité d’il y a quelques années avec les cas qui se sont deroulés chez orange mais aussi de nos jours avec ce que vivent certains policiers. Du grand art ! !

C’est lundi, que lisez-vous ?


 

C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Repris par Mallou puis Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

48574087. sx318

 

 

Ce que je suis en train de lire :

28101839. sy475

 

 

Ce que je vais lire ensuite :

Pour ceux que j’avais prévu  la semaine dernière, l’un à été archivé avant que je puisse le télécharger ( j’aurais du vérifier mes notifications plus tôt) et l’autre m’a tout simplement été refusé par la ME.

Benzos par Boudou

Et si NetGalley me répond rapidement je devrais pouvoir avoir aussi celui-la

 

 

Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?

Un(e) secte


48574087. sx318

Auteur : Maxime Chattam
Titre : Un(e) secte
Version :  ebook kobo – Edition Albin Michel  –
ISBN: 9782226447173
Lien Livraddict
Sortie le 30 octobre 2019

 

4eme de couverture

Et si tous les insectes du monde se mettaient soudainement à communiquer entre eux ? À s’organiser ?
Nous ne survivrions pas plus de quelques jours.

Entre un crime spectaculaire et la disparition inexpliquée d’une jeune femme, les chemins du détective Atticus Gore et de la privée Kat Kordell vont s’entremêler. Et les confronter à une vérité effrayante.

Et si tous les insectes du monde se mettaient soudainement à communiquer entre eux ? À s’organiser ?
Nous ne survivrions pas plus de quelques jours.

Entre un crime spectaculaire et la disparition inexpliquée d’une jeune femme, les chemins du détective Atticus Gore et de la privée Kat Kordell vont s’entremêler. Et les confronter à une vérité effrayante.

Des montagnes de Los Angeles aux bas-fonds de New York, un thriller implacable et documenté qui va vous démanger.

 

Mon résumé

Avant même que je ne dise quoi que ce soir, il faut savoir qu’il s’agit d’un eBook et sachant ça je sens que je vais pas me faire que des amis, mais passons ! Avant même de le commencer, je savais que çà allait être du très lourd, et en le terminant hier soir, je me suis rendu compte que j’avais raison. Alors même si pour moi le signal, ça à été un échec, je retrouve la un Maxime Chattam au top.

A peine commencé qu’on plonge au coeur de l’action. C’est avec Kat Kordell que cela se passe, détective privée. C’est à elle qu’une mère inquiète va faire appel. En effet sa fille ne donne plus aucune nouvelle, et quand bien même elles sont en froid et que celle-ci lui a lancé un ultimatum, afin que sa mère se mêle un peu moins de ce qui ne lui regarde pas. Cependant, la on a dépasse le cap, et sa mère décide donc de faire appel à Kat, elle veux savoir si elle va bien, même si elle ne peut pas la voir, au moins elle serait rassurée.

L’inspecteur Atticus Gore  est appelé à la rescousse sur une scène de crime. Une scène de crime comme une autre pense-t-il, la brigade peux bien appeler quelqu’un d’autre. Gore n’a pas vraiment envie d’être mis sur le coup cette fois mais voila ses 2 collègues insistent en disant que celle affaire est faite pour lui. Ce qu’il va découvrir va le refroidir quelque peu et va finalement prendre en charge l’enquête, accompagné de son coéquipier Hack. En arrivant sur la scène de crime, ils découvrent un corps qui semble avoir été complètement nettoyé de l’intérieur, mais le mot est faible, il ne reste pour ainsi dire qu’un squelette. Si Hack n’y prête pas plus attention que ça, en revanche Gore, constate une multitude d’insecte en tout genre, et ce tout autour de la scène de crime. En y regardant de plus près, il se dit que touts ces types d’insectes divers et varies, qui pour certains ne sont pas sensés cohabiter ensemble sur un corps est plus que bizarre.

D’un coté une disparition, de l’autre un cadavre qui semble avoir été bouffé de l’intérieur. Quel rapport ? à quel moment ses 2 affaires sont liées ?

C’est bien sur ce sue vous découvrirez en vous jetant sur votre futur exemplaire dans votre librairie préférée. Attention, aux insectes qui pourraient dépasser ….ah hah haha !

 

C’est lundi, que lisez-vous ?


Never Enough Shelf Space: It’s Monday What Are You Reading ...

C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Repris par Mallou puis Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

Couverture Serre-moi fort

48488184. sy475

 

 

Ce que je suis en train de lire :

Couverture Commissaire Edwige Marion, tome 13 : Féroce

 

 

Ce que je vais lire ensuite :

J’ai sollicité 2 titres sur NetGalley, donc pour le moment je ne sais pas trop si ce sera validé mais en attendant voici les 2 titres que j’ai demandé :

 

 

Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?

Serre moi fort


Couverture Serre-moi fort

Auteur : Claire Favan
Titre : Serre moi fort
Version :  Broché – Edition Robert Lafont La bête noire
ISBN: 9782221190395
Lien Livraddict

 

4eme de couverture

« Serre-moi fort. » Cela pourrait être un appel au secours désespéré.
Du jeune Nick, d’abord. Marqué par la disparition inexpliquée de sa soeur, il est contraint de vivre dans un foyer brisé par l’incertitude et l’absence. Obsédés par leur quête de vérité, ses parents sont sur les traces de l’Origamiste, un tueur en série qui sévit depuis des années en toute impunité.
Du lieutenant Adam Gibson, ensuite. Chargé de diriger l’enquête sur la découverte d’un effroyable charnier dans l’Alabama, il doit rendre leur identité à chacune des femmes assassinées pour espérer remonter la piste du tueur. Mais Adam prend le risque de trop, celui qui va inverser le sens de la traque. Commence alors, entre le policier et le meurtrier, un affrontement psycho logique d’une rare violence…

 

Mon résumé

Tout commence lorsqu’une mère s’inquiète que sa fille ne l’ai pas rejoint au centre commercial alors qu’elles avaient convenues de faire les boutiques ensemble. C’est tout naturellement qu’elle va interroger son frère afin de savoir si il sait ou elle pourrait se trouver. Bien sur il ne sait rien, et de toute façon ses relations avec sa sœur s’avèrent assez limitées. S’ensuit une déclaration de disparition auprès de la police. Très bien vite, la mère de Nick, plonge dans une dépression ultime, jusqu’à refuser ce que peux lui préparer son fils. Quant à son père, son salaire s’envole dans ses virées dans les bars. Il finit par ressembler au parfait alcoolique.

plus le temps passe et plus Nick, se retrouve seul pour affronter toutes les choses banals de la vie. Quant à sa sœur, elle finit par n’être qu’un souvenir pour Nick. Ses parents continue de s’obstiner a la chercher coûte que coûte ( épluchage des journaux, groupe de soutien, messes à l’église…)

Pour l’inspecteur Adam Gibson, a qui à été confié l’enquête cela piétine durant 2-3 ans jusqu’au dernier indice qui va être peut-être l’indice de trop. Il est appelé dans une prison où il se passe des choses assez particulières….

Mon avis

certains se diront mais comment se-fait-ce qu’il n’ai lu ce livre que maintenant ? et bien tout simplement que j’ai envie de sortir du lot ! Lot des personnes qui se jettent sur les livres le jour même de leur sorties, voire ceux qui profitent des services presse et les lisent quelques jours ou quelques mois avant tout le monde. Enfin bref, tout ça pour dire que je vient de tomber depuis longtemps sur un roman d’une puissance incontestée. Cela faisait longtemps que je n’avais pas avalé un livre aussi vite. Autant dire que si vous l’avez pas encore lu, n’hésitez pas plus longtemps.