C’est lundi, que lisez-vous ?


#98 C’EST LUNDI, QUE LISEZ-VOUS

« C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Repris par Mallou puis Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

Revanche by Alison Segond

 

 

 

Ce que je suis en train de lire :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce que je vais lire ensuite :

Je ne sais pas encore. Je piocherais peut-être dans ma PAL

 

 

Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?

 

Revanche


Auteur : Alison Segond
Titre : Revanche
ISBN : 9782847080063
205 pages – format EPUB – Edition Heartless

 

 

4eme de couverture : 

Augusta, Maine, 2017. Le lieutenant Lexi Nelson a toujours su qu’elle était faite pour poursuivre les criminels et elle excelle dans son domaine.
Mais quand un nouveau meurtre a lieu et qu’elle découvre le corps sans vie et mutilé d’une jeune étudiante, elle comprend très vite que cette enquête sera différente. Car le meurtrier, elle le connaît. Et il compte bien la provoquer… et pourquoi pas finir ce qu’il avait commencé.
Avec l’aide de son meilleur ami d’enfance et coéquipier, l’inspecteur Trenton Harris, elle va devoir affronter son passé..
Surtout qu’elle a l’intention se venger.

Masse critique Babelio de Juin 2019


Bonjour,

Cela fait longtemps que je n’avais pas participé à la masse critique, soit parce que j’y pense pas et que lorsque j’y pense on est déjà le lendemain voir plus, soit comme ça a été le cas ces derniers jours, la situation ne le permet pas vraiment. Mais lorsque Babelio m’envoie un mail pour me signaler qu’il reste encore la possibilité de participer, alors la je saute sur l’occasion.

 

Il était donc logique que je sois tiré au sors. Voici donc le livre que je recevrais prochainement :

L'Ascage par Viala

Si d’aventure on avait filmé « Les Tontons flingueurs » avec les procédés cinématographiques actuels, on aurait alors pu voir, sur l’image complète et non rognée, mon père, là, sur la gauche, juste à côté de Blier et de Ventura ! Malheureusement, mon père n’a pas fait partie de cette image tronquée en forme d’Arche de Noé cinématographique ! Seule la poignée d’élus qui ont juste eu la chance de se retrouver bien en face de la caméra sont passés à la postérité… Roland Viala est resté dans ces bandes latérales de souvenirs non filmés qui eurent pourtant fait le bonheur des amateurs de bonus de DVD !

Dans le tome qui suit, on va retrouver les Aventures Rocambolesques, voire même « Roland-bocquesques », de Roland Viala à l’Ascage, alors qu’il venait de quitter son métier de tailleur de pierre* pour acheter le dancing « Le Bal de la Marine » en 1973, rebaptisé dans la foulée « L’Ascage ». Cet établissement mythique mi-bar, mi-dancing est entré dans l’inconscient collectif du Val-de-Saire comme une infiltration d’eau dans les murs d’un H.L.M. vétuste : quelques 40 ans plus tard, les Saint-Vaastais, Quettouhés, Barfieurais, et autres habitants des communes avoisinantes parlent encore de Roland Viala et de l’Ascage ! Roland Viala, le Shérif du Val-de-Saire ! Des Légendes urbaines circulent toujours dans le Val-de-Saire, elles courent comme un vent de Norouée iodé, acidulé aux postillons normands, qui soufflerait la douce musique de l’Ascage au passage de chaque tête… s’enflant un peu plus en sifflant à chaque étape crânienne de ce Circuit des Grands Ducs de l’anecdote. Moi, son fils Lionel qui ai également vécu cette époque, j’ai décidé de faire souffler ce vent dix fois plus fort au travers des meilleures anecdotes enfin répertoriées ayant jalonné le parcours de ce Shangri-La normand qu’on appelait L’Ascage… Moteur !

Absence


Bonjour a tous,

Certains aurait peut-être remarqué, ou pas, cependant je n’ai rien publié depuis un peu plus d’une semaine alors que en temps normal même si je ne publie pas un avis sur un livre donné, je publie au moins le tag « c’est lundi, que lisez-vous ».

La raison est que j’ai du me faire hospitaliser en urgence. Chose qui a surpris tout mon entourage (personnel et professionnel). Si désormais cela va mieux, je reste « en convalescence » pour quelques jours avant de reprendre le travail. JE vous avoue qu’il etait temps que je sorte, je commençais un peu a m’ennuyer sur mon lit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voila un peu pourquoi j’étais peu présent sur le blog, même si je restais visible sur les RS.

Je vais donc profiter de ces quelques jours qui me reste pour me balader et lire et chroniquer.

C’est lundi, que lisez-vous ?


C’est lundi, que lisez-vous ? – Lecture de Sam

 

« C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Repris par Mallou puis Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce que je suis en train de lire :

Couverture Octobre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce que je vais lire ensuite :

normalement ce sera un SP des éditions taurnada

Image

 

 

 

Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?

 

C’est lundi, que lisez-vous ?


C’est lundi, que lisez-vous?? #46 | Les chroniques d ...

« C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Repris par Mallou puis Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

J’ai décidé de ne pas en faire de chronique.

 

 

Ce que je suis en train de lire :

 

Il s’agit d’un service presse offert gracieusement par l’auteur en partenariat avec le site simplement.pro.

A noter que j’ai lu tous les livres de l’auteur, je ne pouvais donc pas faire l’impasse sur celui la. J’en suis a la moitié et je peux dors et déjà dire que ça risque d’être de faire du bruit sur amazon.

Je vous laisse déjà le lien : deux degrés et demi

 

 

Ce que je vais lire ensuite :

Je suis passé faire des courses la semaine dernière à carrefour, et je n’ai pas pu m’empêcher de repartir avec un livre sous le bras. Ce sera donc ma prochaine lecture.

 

Couverture Octobre

 

 

Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?

Deux degrés et demi


Auteur : Pierre-Etienne Bram
Titre : Deux degrés et demi
ISBN :9781099446863
323 pages – format EPUB – Autoédité

 

 

4eme de couverture

2028.10 ans après le rapport alarmant du GIEC, la température moyenne a augmenté de deuxdegrés et demi, démultipliant les conséquences du dérèglement climatique. Un multi-entrepreneur propose à l’ONU un programme écologique radical basé sur un système de notation. Léo embarque sur un bateau nettoyeur en direction du vortex de déchets de l’Atlantique Nord.Son objectif ? Engranger suffisamment de points pour lui permettre, avec sa famille d’accéder à la seconde partie du projet…

 

 

Mon résumé

Nous sommes en 2028. Un rapport alarmant indique que la température moyenne a augmente de deux degrés cinq, renforçant encore un peu plus le dérèglement climatique. Nous le monde semble au courant mais aucune action n’est mené, personne ne reagit. Tout le monde sauf une personne, Luke, un multi-entrepreneur, qui propose son programme.

Il propose de classer les personnes selon un système de points. Les personnes ayant un certains nombre de points pour être éligible pour passer au niveau supérieur. Ce système de points se base sur des actions tournés écologie. Leo, un habitant simple, est prés a tout faire pour sauver sa famille et se retrouve engagé sur un bateau afin de nettoyer les déchets disséminés dans l’atlantique nord. Au départ, il préviens sa famille qu’il s’en va pour une mission de 3 mois, mais finalement il se rend vite assez compte que les points gagnés en aussi peu de temps, ne seront pas suffisants pour espérer être sauvé lui et sa famille et se retrouve engagé sur ce bateau pour un peu plus de deux ans.

Alors que des personnes ayant embarqués en même temps que lui, reçoivent la bonne nouvelle, lui reste encore dans le flou. Du moins, avant que sa femme lui apprenne, qu’ils ont bien été retenu pour passer à l’étape suivante. Un millions de personnes sont sélectionné pour être cryogénisés dans un caisson pendant environ 40 ans.

Alors que tout semble bien se passer, les tests médicaux sont concluants, le caisson de leo rencontre quelques difficultés et il finit par se réveiller…seul. Seul, c’est du moins ce qu’il pense lorsqu’il fait les premiers constatations en observant l’environnement. Il constate qu’il se trouve sur une base, qui a été tenu secrète tout du long, car même lui il ne sait pas vraiment ou il se trouve.

En se promenant dans les longs couloirs et étages de cette base, il va finir par trouver du monde et va surprendre une conversation, plutôt intéressante pour la suite des événements. Il apprend que si un millions de personnes ont été sauvé, tout le reste de la population de la terre est prévue pour être décimée par la dépose d’un virus mortel. Luke, l’initiateur de ce projet a l’intention de reconstruire la terre et de la repeupler dans 200 ans, sans éléments perturbateur et 100 % écolo.

Comment tout cela va-t-il finir ?

 

 

Mon avis

Un très bon roman, pleins d’action, de rebondissement. On tourne les pages sans s’en apercevoir, c’est un vrai bonheur. On retrouve des thèmes d’actualité tel que l’écologie, la vie de la planète, le dérèglement climatique. A la lecture de ce livre, on peut se dire si réellement on va vraiment vivre un jour dans des caissons, et revenir dans 200 ans sur terre (un peu a la manière de Judge dredd).

L’issue finale du roman est tout de même bouleversante. J’ai pris plaisir a lire du début à la fin.