Ce que tu as fait de moi


48904865. sy475

Auteur : Karine Giebel
Titre : Ce que tu as fait de moi
Version : Broché – Edition Belfond – 550 pages
ISBN: 9782714481962
Lien Livraddict

 

4eme de couverture :

« On se croit solide et fort, on se croit à l’abri. On suit un chemin jalonné de repères, pavé de souvenirs et de projets. On aperçoit bien le ravin sans fond qui borde notre route, mais on pourrait jurer que jamais on n’y tombera. Pourtant, il suffit d’un seul faux pas. Et c’est l’interminable chute.
Aujourd’hui encore, je suis incapable d’expliquer ce qui est arrivé. Si seulement j’avais plongé seul… »

Cette nuit, c’est le patron des Stups, le commandant Richard Ménainville, qui doit confesser son addiction et répondre de ses actes dans une salle d’interrogatoire. Que s’est-il réellement passé entre lui et son lieutenant Laëtitia Graminsky ? Comment un coup de foudre a-t-il pu déclencher une telle tragédie ?

« Si nous résistons à cette passion, elle nous achèvera l’un après l’autre, sans aucune pitié. »

Interrogée au même moment dans la salle voisine, Laëtitia se livre. Elle dira tout de ce qu’elle a vécu avec cet homme. Leurs versions des faits seront-elles identiques ?

« Si nous ne cédons pas à cette passion, elle fera de nous des ombres gelées d’effroi et de solitude.
Si nous avons peur des flammes, nous succomberons à un hiver sans fin. »

 

Mon résumé

Si j’ai attend 2 semaine après sa sortie, c’est pas pour rien. Je le dis sans détour, son dernier ouvrage, quand bien même il s’agisse d’un recueil de nouvelles, m’avait énormément déçu. Apres peut-être que ce genre n’est pas fait pour moi, mais toujours est-il que c’est qui m’a fait hésiter. De plus après avoir lu/ vu certains avis cela m’a pas vraiment encouragé à me diriger vers ma librairie Contact. Apres de mures réflexions et avoir repensé au dernier roman que j’avais lu de Karine Giebel, Toutes blessent la dernière tue, celui-ci ne pouvait en aucun cas être moins bon, à la limite de dire que c’est un navet, non, ça c’est impossible. C’est pourquoi, un jour de début décembre, je suis rentré dans la librairie Contact et je me suis mis en chasse de trouver l’étal ou se trouvais…..Ce que tu as fais de moi.

Parlons un peu de l’histoire, car je pense que c’est un peu pour ca que vous vous trouvez ici.

On se retrouve au sein de la brigade des stups dirigé par le Commissaire Richard Menainville. Laetitia Graminsky est arrivée en tain que stagiaire pour une durée de 6 mois avant d’espérer une titularisation en tant qu’inspecteur. Elle se doit de faire ses preuves. Alors qu’elle et l’équipe de Menainville se trouve sur une enquête très compliquée, Graminsky se vois confier des taches, qu’elle ne va pas etre en mesure d’assurer. Elle va commettre gaffes sur gaffes, la première étant de prendre le temps de répondre a un appel personnel, textotter. Le commissaire lui en fait la remarque mais n’en pense pas moins.

Quelques jours après c’est la douche froide dans le bureau du commissaire, en presence d’un de ses collègues. Le commissaire lui apprend que finalement elle ne convient pas pour le poste et est licenciée, purement et simplement. Pour Graminsky, ce n’est pas possible, elle est faite pour ce metier, il doit bien y avoir une solution, après tout, elle a bien droit à une 2eme chance non ?

Elle décide donc de se mettre sur son 31, a la limite de la provocation et se rend au domicile du commissaire. Ce qu’elle découvre va la surprendre, mais il est trop tard pour réagir et saute dans la gueule du loup. Le collègue du commissaire est également présent. Avant l’arrivée de Graminsky, ils étaient en train de siroter une bière devant un match de foot.

Pour Graminsky, commence la descente aux enfer. Elle est bien loin de s’attendre a ce qui va lui arriver en pénétrant dans l’antre du commissaire….

 

Mon avis

Encore un livre de Karine Giebel, qui s’avale en une petite bouchée. Cependant certains passages restent bien durs et plusieurs fois j’ai eu envie de zigouiller certains personnages. Le livre est truffé de viol, mensonges, alcool, chantages, tout les ingrédients que l’on trouve dans tout bon romans policiers……films policiers aussi d’ailleurs, mais ça c’est une autre histoire.

Est-ce qu’après cette longue chronique vous hésitez encore a vous procurer le roman ?

Bienvenue à Mother’s Rest


49194469

Auteur : Lee Child
Titre : Bienvenue à Mother’s Rest
Version : Poche – Edition Le livre de poche – 500 pages
ISBN: 9782253258407
Lien Livraddict

 

4eme de couverture

Pourquoi cette ville s’appelle-t-elle « Mother’s Rest » ? C’est la question qui pousse Jack Reacher à descendre d’un train, en pleine nuit, dans une bourgade perdue de l’Oklahoma. A la gare, une femme semble l’attendre. Mais Michelle Chang, ex-agent du FBI, l’a pris pour Keever, qu’elle cherche désespérément. Son collègue a disparu. Sans hésiter une seconde, Reacher décide de l’aider à le retrouver.
Mais ce qu’il ignore, c’est qu’après un périple à travers tout le pays et dans les profondeurs du Darknet, il se retrouvera à la case départ, à Mother’s Rest, face au pire cauchemar imaginable. Un polar surprenant et plein de ressources, qui ne vous laissera pas en paix tant que vous ne l’aurez pas terminé. Les Echos Week-End. Lee Child a trouvé le secret de la lecture à suspense. Et ça fonctionne.
L’Obs. Traduit de l’anglais par Elsa Maggion.

 

C’est lundi, que lisez-vous ?


C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Repris par Mallou puis Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

Couverture Croisière maudite

 

 

Ce que je suis en train de lire :

 

 

Ce que je vais lire ensuite :
Ce sera peut-être l’un des 2 emprunts de la bibliothèque.

T-Rex par PrestonLes arcanes du chaos par Chattam

 

Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?

Croisière maudite


Couverture Croisière maudite

Auteur : Preston & Child
Titre : Croisière Maudite
Version : Broché – Edition l’archipel – 472 pages
ISBN: 9782290023686
Lien Livraddict

 

4eme de couverture

Depuis que l’inspecteur Aloysius Pendergast et Constance Greene, sa pupille, ont embarqué sur le Britannia en quête d’un coffre volé dans un monastère, de mystérieux phénomènes se multiplient. Qui a bien pu soulever le couvercle du coffre contenant l’énigmatique relique tibétaine, l’Agozyen ? D’où vient la puissance maléfique qui se déchaîne, semant la panique à bord du luxueux paquebot de croisière ? La lutte qui s’engage semble désespérée… A moins que le secret de Constance puisse éviter la catastrophe.

 

Mon résumé

Aloysius Pendergast et Constance Greene se trouvent dans un monastère au Tibet pour se recueillir. les moines ont une faveur à demander à Pendergast… récemment l’Agozyen, un objet mystérieux, à été volé et c’est gravissime. Il se trouve dans un coffret d’1 mètre de long et personne ne doit poser les yeux sur ce qui se trouve à l’intérieur. Ils chargent Pendergast de le retrouver coûte que coûte car l’Agozyen est une véritable malédiction. Mais l’agent du FBI ne peut pas obtenir la description de l’objet en question… aucun moine ne l’a vu car celui qui pose les yeux dessus se changera en une personne monstrueuse autant qu’il puisse l’être.

Pendergast et Constance retrouvent la trace de l’objet sur un luxueux paquebot de croisière, le Britannia. Bientôt, leurs soupçons se portent sur Blackburn, un collectionneur d’art asiatique, au moment où une série de meurtres terrorise équipage et passagers. La rumeur circule sur la présence à bord d’une entité impalpable, qui aurait pris possession de plusieurs des victimes.

 

Mon Avis

L’histoire franchement invraisemblable ne me laissera pas un souvenir indélébile. Tout est bien qui finit bien pour le Britania et ses passagers multi-millionnaires. Les méchants sont punis, bien heureusement. Quelques pauvres hères sans défenses qui passaient par là font les frais de la fureur du « tueur ».

Moralité : Faut pas toujours se fier à la couverture en pensant tomber sur une pépite, parfois il n’en est rien. La preuve en est avec ce roman, pourtant d’habitude je suis pleinement satisfait des roman de Preston & Child

C’est lundi, que lisez-vous ?


C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Repris par Mallou puis Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

30328939. sx318 49016525

 

 

Ce que je suis en train de lire :

7760145

 

 

Ce que je vais lire ensuite :

J’avoue que je ne m’y suis pas pris des la sortie cette fois mais qu’importe je l’ai quand même, et ce malgré certains avis négatifs que j’ai déjà vu sur la toile. Je ne m’arrête surtout pas a ce que je peux voir mais je me fais ma propre idée. Voici donc le bijou que je me suis acheté samedi dernier et qui sera ma prochaine lecture.

@https://lecturesdudimanche.com, ose me dire que tu y avais pensé à celui la  ?

 

Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?

C comme cadavre


49016525

Auteur : Preston & Child
Titre : C comme cadavre
Version : Broché – J’ai lu – 444 pages
ISBN: 2290078654
Lien Livraddict

 

 

4eme de couverture

Après une première mission mouvementée (R pour revanche), Gideon Crew, à qui il ne reste plus qu’un an à vivre, n’aspire qu’à un peu de tranquillité. Mais l’EEC – cette officine travaillant en sous-main pour le gouvernement américain -, fait de nouveau appel à lui. Chalker, l’un de ses anciens collègues du laboratoire nucléaire de Los Alamos, est en proie à une crise de délire paranoïaque. Se croyant victime d’un complot d’État, il a pris une famille en otage. Gideon est dépêché sur place pour tenter de le raisonner, mais le forcené est abattu sous ses yeux par les forces spéciales… Les autorités découvrent alors que Chalker, qui s’était converti à l’islam, était irradié. Et l’on retrouve chez lui un calendrier indiquant qu’un attentat terroriste de grande ampleur aura lieu dans douze jours. Mais où ? Gideon, épaulé par un agent du FBI, a peu de temps pour déjouer l’attentat – et surtout très peu de pistes. Et sa mission se complique le jour où il est suspecté d’être le complice de Chalker…

Titre original : Gideon’s Corpse (2012)

 

 

La quiche fatale


30328939. sx318

Auteur : M.C. Beaton
Titre : La quiche fatale
Version : Broché – Albin Michel – 320 pages
ISBN: 9782226317322
Lien Livraddict

 

4eme de couverture

Sur un coup de tête, Agatha Raisin décide de quitter Londres pour goûter aux délices d’une retraite anticipée dans un paisible village des Costwolds, où elle ne tarde pas à s’ennuyer ferme. Afficher ses talents de cordon-bleu au concours de cuisine de la paroisse devrait forcément la rendre populaire. Mais à la première bouchée de sa superbe quiche, l’arbitre de la compétition s’effondre et Agatha doit révéler l’amère vérité : elle a acheté la quiche fatale chez un traiteur. Pour se disculper, une seule solution : mettre la main à la pâte et démasquer elle-même l’assassin.

Titre original : Agatha Raisin, book 01: And The Quiche of Death (1992)

 

Mon résumé

Ce livre a une histoire assez particulière. Il se trouvait dans la bibliothèque de ma copine, elle l’avais d’ailleurs commencé mais jamais terminé. J’en ai donc profité pour « lui piquer »  mais j’ai quand même respecté le marque page. Ce serais dommage que je perde  l’endroit auquel elle s’est arrêté, même si à mon avis, lorsqu’elle sera décide à le reprendre, il y a peu de chance qu’elle se souvienne de l’histoire, mais qu’importe !

Venons-en désormais à l’histoire. Agatha  Raisin décide, sur un coup de tete de quitter Londres et de s’installer en dehors de la ville proche de la zone des Costwolds. A son arrivée, elle découvre par hasard qu’un concours de quiche a lieu dans le village. Elle se dit que c’est l’occasion rêvée pour faire connaissance avec les autres et de montrer ses superbes talents de cordons bleu. Le seul problème est qu’elle semble un peu pressée par le temps. Elle se dit que si elle faisait appel a son ami l’épicier personne ni verrait que du feu.

Ce qu’elle n’avait pas prévu, c’est que le président du jury s’effondre à la première bouchée de sa quiche. Aussitôt tout le monde, l’accuse de l’avoir empoissonné. Elle n’a plus grand choix. Non seulement elle se voit contraint d’avouer avoir triché et qu’elle a acheté sa quiche chez le traiteur mais en plus elle va devoir mener son enquête afin de se disculper.

 

Mon avis

Je ne regrette absolument pas ma lecture même si la couverture pourrait peut-être au yeux de certains faire ringard, je m’en moque, cela ne reste qu’un livre. Même si au début j’avais une certaine appréhension a ce genre de lecture, je me dis que j’ai bien fais de franchir le pas et de laisser mes préjugés au vestiaire.

Alors hommes ou femmes, passez le cap si ce n’est pas encore le cas.