Publié dans Policier / Polar, Suspense, Thriller

Champ de tir


52286386. sy475

 

 

Auteur :  Linwood Barclay
Titre : Champ de tir
Version : Numérique – Edition Belfond Noir
ISBN: 9782714482037
Lien livraddict

 

 

4eme de couverture

Quand des citoyens justiciers sèment la terreur dans une petite bourgade américaine… Meurtres, complots et coups tordus : à Promise Falls, on ne badine pas avec le crime !
D’habitude si paisible, la petite ville de Promise Falls est en ébullition. C’est d’abord un type ahuri qui débarque dans le bureau de l’inspecteur Duckworth en prétendant avoir été kidnappé et passé à tabac. Sur son dos, un tatouage l’accuse d’être un meurtrier.
Et puis il y a l’affaire Jeremy Pilford. Ce gosse de riche arrogant, soupçonné d’avoir écrasé une jeune fille, vient d’engager le privé Cal Weaver pour assurer sa sécurité. Acquitté au tribunal pour irresponsabilité, l’adolescent se retrouve lynché dans les médias et harcelé par une meute d’anonymes.

Qui sont ces bons redresseurs de torts, ces social justice warriors rassemblés sur les réseaux sociaux, déterminés à faire payer les supposés criminels ? Quelles sont leurs intentions ? Et sont-ils toujours bien informés ?

Alors que la ville ressemble à un champ de tir, Duckworth et Weaver ne seront pas trop de deux pour lutter contre cette chasse aux sorcières des temps modernes…

Publié dans Policier / Polar, Thriller

Violence – La trilogie Bordelaise.1


Violence: La trilogie bordelaise par Charrac

 

Petites précisions concernant masse critique — Le blog de Babelio ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Auteur :  Philippe Charrac
Titre : Violence – La trilogie Bordelaise.1
Version : Broché – Edition Cairn
ISBN: 9782350688633– 256 pages

 

 

4eme de couverture : 

Bordeaux, automne 2003.
Un tueur en série frappe sans discernement. Sur sa piste, seul le lieutenant Lazare Servent semble capable de saisir la logique du meurtrier. Soupçonné d’être lui-même un assassin, perdu aux yeux du monde, hanté par son passé, il semble ressusciter soudain grâce à l’arrivée inopinée de sa nouvelle partenaire et la catharsis de cette nouvelle enquête sous forme de défi.
Sa traque le mènera jusque dans l’ancien et gigantesque commissariat abandonné de la rue Castéja, où elle se terminera dans un bain de sang.

 

 

 

Mon résumé :

Cela faisait longtemps que je n’avais pas participé à la masse critique, et lorsque je le fais c’est au moment ou déjà presque tout les livres sont pris. Malgré tout j’ai tenté le coup et certains c’est un peu par hasard que je les ai sélectionnés, mais tout en restant dans ma zone de confort, aussi je ne comptais pas du tout être retenu. Lorsque j’ai reçu le mail de babelio ça à donc été une belle surprise. La surprise à été d’autant plus grande quand j’ai vu que c’était…..un polar.

Tout commence à l’automne 2003, lorsque le lieutenant Servant se vois attribuée une enquête hors du commun. Il apprend assez vite de la part de sa hiérarchie qu’un corps à été retrouvé décapité. Bien vite d’autres corps sont retrouvés et avec çà l’enquête tourne vite vers un tueur en série.

Le lieutenant, un vieux loup solitaire apprend qu’il va se voir affubler d’une co-equipiere pour cette enquête mais encore qu’il s’agit d’une jeune recrue. Un choc pour le lieutenant, que ça ne réjouit guère.  Sa coéquipière cerne assez rapidement le personnage, en  la personne de Servant et comprend tout de suite qu’il faut éviter de le contredire même si elle sait au fond d’elle-même que cela risque de se retourner contre elle.

Leur enquête va les amener vers l’ancien commissariat, abandonné, de la rue Castéja ou va régner une vraie scène de guerre et c’est peu de le dire….

 

 

Mon avis

Il s’agit du tome 1 de la trilogie et au vu de la qualité du roman ca m’engage vraiment a vouloir lire le 2eme et 3eme de la série. Je suis sure que vous seriez à ma place vous aussi vous auriez envie d’avaler la trilogie complète.

Il est presque inutile de préciser que ce premier tome est a lire d’une traite tellement on est prit dans l’histoire mais aussi du au fait que c’est un tout petit roman de poche rapide à lire.

Publié dans Policier / Polar, Thriller

N’ouvre pas les yeux


Auteur :  M.J. Arlidge
Titre : A cache-cache
Version : Broché – Edition Les escales
ISBN: 9782365695053 – 380 pages
Lien livraddict

 

 

N'ouvre pas les yeux – John Verdon | Sang d'Encre PolarsFils d’immigrants irlandais, il étudie le journalisme, mais, après l’obtention de ses diplômes, travaille comme rédacteur dans le milieu de la publicité. Il participe à la création de nombreuses campagnes publicitaires, avant d’être nommé directeur d’une grande agence new-yorkaise. À 53 ans, il prend sa retraite de la publicité. Lui et son épouse quittent Manhattan pour s’installer dans une zone rurale au pied des contreforts occidentaux des montagnes Catskill. Là, pendant une dizaine d’années, il crée et conçoit des meubles en bois de cerisier et, dans ses temps libres, dévore des romans policiers d’Arthur Conan Doyle à Reginald Hill, en passant par les enquêtes de Lew Archer signées Ross Macdonald.

En 2010, sous l’insistance de sa femme, il décide de se lancer, avec succès, dans l’écriture du thriller 658 (Think of a Number), premier roman de la série ayant pour héros le détective Dave Gurney.

 

 

4eme de couverture :

Une jeune femme a été retrouvée décapitée le jour même de son mariage, dans la somptueuse propriété des Ashton. Tout accuse le jardinier mexicain, un certain Hector Flores, qui demeure introuvable depuis. L’inspecteur Gurney, appelé en dernier recours par la mère de la victime pour retrouver le meurtrier, s’aperçoit bientôt que la mariée n’avait rien d’une oie blanche… et que ses rapports avec son fiancé, Scott Ashton, jeune et brillant psychiatre, fondateur d’un institut pour enfants « difficiles », sont plus complexes qu’il n’y paraît à première vue.
Gurney ne tarde pas à se rendre compte que rien, dans cette histoire, n’est conforme aux apparences. Et quand il retrouve, déposée chez lui en son absence, une poupée décapitée, il comprend très vite aussi qu’il risque lui-même d’être la prochaine victime. Ce qu’il ne sait pas encore, c’est que son enquête va le mener bien au-delà du meurtre – dans la toile inextricable d’un ennemi terrifiant, tentaculaire et, surtout, très patient.
Après son premier roman et coup de maître 658, Verdon persiste, signe et monte encore le niveau d’un cran. De son ouverture saisissante jusqu’à son finale stupéfiant, N’ouvre pas les yeux est un chef-d’œuvre du genre, servi par une intringue au cordeau et des personnages tourmentés que les lecteurs retrouveront avec bonheur ou découvriront avec frissons. John Verdon s’impose définitivement dans la cour des grands du thriller.

Titre original : Shut your eyes tight (2011)

Publié dans Thriller

C’est lundi, que lisez-vous ?


 

« C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous créé par Mallou et s’inspire du It’s Monday, What are you reading ? par One Person’s Journey Through a World of Books. il a ensuité été repris par Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:
Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

 

52267931. sy475            45179841. sy475

 

 

Ce que je suis en train de lire :

25077763

 

 

Ce que je vais lire ensuite :

Probablement que je continuerais de piocher dans ma PAL mais je n’ai pas encore decidé de quel titre il s’agira.

 

 

Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?

Publié dans Nouveautés, Thriller

Oxymort


44561425. sy475

 

Auteur :  Franck Bouysse
Titre : Oxymort
Version : Broché – Edition Moissons noires
ISBN: 9782490746002 – 277 pages
Lien livraddict

 

 

Résultat de recherche d'images pour "Franck Bouysse"

Franck Bouysse, né le 5 septembre 1965 à Brive-la-Gaillarde, est un écrivain français, auteur de nombreux romans mélodramatiques et policiers.
Franck Bouysse grandit à Troche, près de Brive, où ses parents ont fait construire une maison près de la ferme de sa grand-mère1. Son père est ingénieur agronome, et sa mère, institutrice1.

Il passe un baccalauréat agronomique, puis un BTS d’horticulture à Objat avant d’enseigner la biologie à Limoges.

Il dit avoir le goût de l’écriture depuis l’adolescence. Il a commencé à publier en 2007.

 

 

4eme de couverture

Je jure que, s’il m’en laisse la moindre occasion, je le tuerai. ? Je me demande depuis combien de temps je suis enfermé ici. Je ne sens plus les muscles de mon corps. J’ai beau chercher, je ne comprends pas ce que je fais là. La chaîne mesure environ trois mètres. La longueur nécessaire pour atteindre la porte, l’effleurer. On me glisse toujours mon repas lorsque je dors. Plus d’une fois, j’ai tenté de rester éveillé pour surprendre l’arrivée du plateau, mais je n’y suis jamais parvenu. À croire qu’on m’épie en permanence … ? Enfermé. La pire des choses à vivre pour un homme.

 

 

Mon résumé

Lors de mon dernier passage a la bibliothèque, j’ai fait le plein de livre, cd et DVD et vu la situation actuelle je crois que j’ai bien fait. Même si je sais qu’après j’aurais encore ma PAL. Passons, ce n’est pas le débat ici, parlons plutôt de ce livre.

On découvre ici un homme de 29 ans  qui des le départ, on apprendre qu’il à été enlevé et  enfermé dans une cave. Il ne sait ni par qui ni pourquoi. Son ravisseur ne semble par prêt à lui parler et c’est par des devinettes et en farfouillant dans son esprit a ce qu’il a vécu dans les dernières semaines qu’il va devoir trouver les réponses.

 

Je prends lentement conscience de ma condamnation , seconde après seconde .Je suis incapable de me projeter au-delà. de ce temps primordial , scandé par les battements de mon coeur , comme des mains frappant la peau tendue d’un tambour

 

L’atmosphère de la détention forcée de Louis vaut à elle seule le détour. En effet, c’est oppressant au possible et Franck Bouysse s’amuse de ses lecteurs, claustrophobes s’abstenir!.

Un huis clos absolument étouffant et prenant. On ne cesse de vouloir connaître les raisons de la captivité de cet homme et surtout le pourquoi du manque de communication entre la victime et le criminel.

 

 

Mon avis

J’ai pris du reel plaisir dans la lecture de ce livre, moi qui n’avais pas encore lu de roman de cet auteur j’en ressort pleinement satisfait. Il avait sorti un autre livre, qui avait fait beaucoup de bruit et que je m’etais refusé a lire juste parce que on en parlais beaucoup trop et ca avais tendance à m’agacer mais finalement peut-etre que je vais le lire : Né d’aucune femme

Publié dans Babelio, Tag, Thriller

Masse critique Babelio de mars 2020


Bonjour à tous,

Cela faisait longtemps que je n’avais pas participé à la masse critique car a chaque fois je me réveille trop tard (dans le sens j’oublie et non que je ne sors pas de mon lit)

Pour cette édition de la masse critique j’ai toutefois loupé beaucoup de titre qui aurait pu être intéressant mais bon j’ai tout de même été sélectionné donc on va pas se plaindre.

 

 

 

Philippe Charrac - La trilogie bordelaise Tome 1 : Violence.
Résumé :
Bordeaux, automne 2003. Un tueur en série frappe sans discernement. Sur sa piste, seul le lieutenant Lazare Servent semble capable de saisir la logique du meurtrier. Soupçonné d’être lui-même un assassin, perdu aux yeux du monde, hanté par son passé, il semble ressusciter soudain grâce à l’arrivée inopinée de sa nouvelle partenaire et la catharsis de cette nouvelle enquête sous forme de défi. Sa traque le mènera jusque dans l’ancien et gigantesque commissariat abandonné de la rue Castéja, où elle se terminera dans un bain de sang.

 

 

 

 

 

 

Et vous, avez vous été sélectionné ? Si oui pour quel titre ? 

Publié dans Partenariat, Thriller

L’archipel des lärmes


 

 

Auteur :  Camilla Grebe
Titre : L’archipel des lärmes
Version : Numérique – Edition Calmann Levy Noir
ISBN: 9782702166635
Lien livraddict

 

Résultat de recherche d'images pour "Camilla Grebe"

Camilla Grebe, née le 20 mars 1968 à Älvsjö, est une romancière suédoise.
Détentrice d’un maîtrise en administration des affaires (MBA) de l’École d’économie de Stockholm, elle fonde la maison d’édition Storyside, spécialisée dans le livre audio. Elle y cumule les fonctions de directrice du marketing et de directrice générale, puis dirige une société de conseil.

En 2009, elle écrit, en collaboration avec sa sœur Åsa Träff (de), une psychiatre, Ça aurait pu être le paradis (Någon sorts frid), un roman policier qui se déroule dans le milieu des cliniques psychiatriques.

Elle vit à Stockholm.

 

 

4eme de couverture

TROP DE LARMES ONT COULÉ
SUR L’ARCHIPEL DE STOCKHOLM

Une nuit de février 1944, à Stockholm, une mère de famille est retrouvée morte chez elle, clouée au sol. Trente ans plus tard, plusieurs femmes subissent exactement le même sort.
Dans les années 80, le meurtrier récidive mais ce n’est qu’aujourd’hui que des indices refont surface.
Britt-Marie, Hanne, Malin…
À chaque époque, une femme flic se démène pour enquêter, mais les conséquences de cette traque pourraient s’avérer dévastatrices.

L’Archipel des larmes, magistralement construit, nous fait traverser les décennies suédoises en compagnie de femmes hors du commun, avides de justice, et déterminées à arrêter ce monstre.

 

Mon résumé

En 1944 à Stockholm, une mère de famille prostituée est sauvagement assassinée par un client. En 1974 puis en 1985, d’autres jeunes mères connaissent le même sort. Au fil des générations, des femmes policières enquêteront sur ces crimes qui resteront longtemps des énigmes. Mystères, tensions, fausses pistes, ambiances réalistes… tous les ingrédients d’un bon polar sont présents dans ce thriller !

Au-delà de l’enquête qui se déroule sur des décennies, l’auteure nous décrit la mutation de la société suédoise sur deux aspects bien particuliers. Le premier est l’évolution de la banlieue de la capitale, avec la classe modeste qui accède à de nouveaux bâtiments modernes dans les années 70, la dégradation des quartiers dans les années 80 puis leur gentrification récente.

Toujours avec sa plume élégante, Camilla Grebe m’impressionne, elle ne laisse rien au hasard, c’est passionnant par les détails historiques qui marquent les époques, le style parfois poétique qui sert au décor.

Je crois que c’est l’une des auteures scandinaves avec laquelle j’ai la plus grande facilité à lire car les auteurs scandinaves pour la plupart ce qui me bloque dans la lecture ce sont les termes mais pour beaucoup les noms propres, qui fait que je me pers assez vite.

 

 

Mon avis

L’archipel des larmes est loin d’être mon premier roman de l’auteure et à chaque fois j’en ressors comblé. Si vous voulez vous faire une idée de mes ressentis voici ses autres romans que j’ai chroniqué :

Je vous invite vivement à la découvrir si vous ne la connaissez pas encore.