C’est lundi, que lisez-vous ?


 

« C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Repris par Mallou puis Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

La lame par Mars

 

 

 

Ce que je suis en train de lire :

26763100. sy475

 

 

 

Ce que je vais lire ensuite :

Je vais surement faire une pause dans les livres papier. J’ai eu de nombreux ebooks avec une opération spéciale qui s’est déroulée le mois dernier, ce qui fait que la PAL numérique s’allonge n peu et il est de mon devoir de la faire baisser.

Quelques exemples :

Fidèle au posteJamais deux sans toiNous sommes LégionPowerOn se reverraLa Mariée de CeylanLa Petite Librairie des coeurs brisésPremier sang

Et ce n’est qu’une partie, j’en ai d’autres qui attendent sagement.

 

Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?

La lame


46017764. sy475

Auteur : Frédéric Mars
Titre : La lame
ISBN : 9782902324026
506 pages – format papier – Edition Metropolis

 

 

Description de l'image Frédéric Mars - Comédie du Livre 2010 - P1390719.jpg.

 

Ancien élève de Saint-Nicolas-Passy-Buzenval et du Lycée Pasteur de Neuilly-sur-Seine, diplômé du Celsa.

Après plusieurs années passées dans la presse magazine et diverses rédactions online, Frédéric Mars a quitté le journalisme et la photo pour ne se consacrer qu’à son travail d’auteur de livres. Outre ses romans, il a publié plus d’une quarantaine d’essais, documents et livres illustrés, sous diverses identités.

Thèmes de prédilection : l’odorat, le sommeil, les rêves, la sexualité, les différentes facettes d’une même personnalité et les limites de notre conscience.

 

 

 

 

4eme de couverture

Le thriller choc sur le boom démographique prévu par le Renseignement français

Dans une France proche et obscure à la cité de La Solidarité, quartiers nord de Marseille : l’officier de PJ Simon Mardikian découvre le cadavre ravagé d’une jeune prostituée noire, Joy, alias Queen, sans identité définie. Son enquête sur les réseaux mêlant drogues, migrants et traite d’êtres humains ne fait que commencer.

Le lendemain, à Lagos, capitale du Nigéria, dans le bidonville flottant de Makoko, l’instituteur Sékou Williams tient tête au dealer Kaza qui cherche à recruter des revendeurs parmi ses élèves. Mais soudain s’abat une immense vague-submersion, dispersant des milliers de réfugiés à travers le continent africain.

Au même moment, à l’Élysée, le président de la République Bako Jackson annonce sa candidature à sa propre réélection. Il en profite pour dévoiler le renforcement du dispositif Frontex. C’est sa fermeté sur les questions migratoires qui a valu à ce fils de pasteur nigérian de ravir le pouvoir à l’extrême droite en 2027. À peine a-t-il achevé son allocution qu’on lui annonce la catastrophe climatique de Lagos.

Ces trois histoires ne vont pas tarder à se rencontrer, d’une manière qui pourrait bien changer le monde.
Ce qui va les réunir ?Une lame, rien qu’une lame, qui déjà déferle et emporte tout sur son passage…

Basé sur les prospectives des plus éminents spécialistes des mouvements migratoires, La Lame vous propulse dans un thriller politique haletant où les lignes entre le réel et la fiction se brouillent jusqu’à devenir une seule et même piste.

 

C’est lundi, que lisez-vous ?


C'est lundi, que lisez-vous ? #97 | I Believe in Pixie Dust

« C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Repris par Mallou puis Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

40968741. sy475

 

 

Ce que je suis en train de lire :

L'Ascage par Viala

Si d’aventure on avait filmé « Les Tontons flingueurs » avec les procédés cinématographiques actuels, on aurait alors pu voir, sur l’image complète et non rognée, mon père, là, sur la gauche, juste à côté de Blier et de Ventura !

 

 

 

Ce que je vais lire ensuite :

La lame par Mars

 

 

 

Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?

Les galeries hurlantes


Auteur : Jean Marc Dhainaut
Titre : Les galeries Hurlantes
ISBN : 9782372580564
224 pages – format papier – Edition Tarnada

Sortie Officielle : 4 Juillet 2019

 

 

4eme de couverture : 

Karine, dix ans, joue avec un ami imaginaire. Tout ce qu’elle sait, c’est son âge et qu’il n’aime pas Alan Lambin, le spécialiste en paranormal que son père, désemparé et dépassé par une succession de phénomènes étranges, a appelé à l’aide.
Et si l’origine de tout cela se trouvait dans les anciennes galeries minières existant toujours sous ce village du Nord ? Le seul moyen d’accéder à ce dédale oublié de tous serait les sous-sols d’un hôpital abandonné et hanté par le souvenir de tous ceux qui y laissèrent leur vie, un matin d’hiver, treize ans plus tôt.

 

Mon résumé :

Je ne peux décemment pas commencer ce résumé sans évoquer la maison bleu horizon !!! Allons bon !!! J’en vois déjà certains ouvrir de grands yeux, en se disant, mais de quoi il nous parle la ! Bon, si vous vous sentez concerné, vous commencez bien mal et je vais devoir refaire votre éducation littéraire. Oui, oui, je vais devoir tout vous réapprendre, a commencer par le fait qu’on ne peut pas lire les galeries hurlantes si on a pas lu le génialissime 1er roman de Jean Marc Dhainaut : La maison bleu horizon

Si je prend le temps de vous en toucher un mot, c’est pas pour toucher des royalties, non, vous en parler ne me rapporte pas le moindre kopeck. C’est surtout pour que vous fassiez connaissance avec Alan Lambin, au combien grand spécialiste du paranormal et tout ce qu’il semble s’en rapprocher. Surtout ne lui parlez pas de fantôme et de revenants, sinon vous risqueriez de continuer a vivre dans une maison hantée ou du moins dans une demeure ou réside un esprit combien même celui-ci ne serait pas méchant.

Bon, avec tout ça vous devez commencer a vous demander peut être si je vais finir par parler de ce livre. Ok, ok j’y viens.

Alan Lambin, est appelé par un père, qui semble bien désemparé et ne sais plus quoi faire. D’un coté, il y a sa fille, âgée a peine d’une dizaine d’années, qui semble jouer avec un ami imaginaire, que seule elle-meme reussi a voir. D’un autre coté, il y a sa mère, qu’il héberge a son domicile, et qui ressasse sans cesse les mêmes paroles. Elle affirme que son mari, mineur, ne va pas tarder a rentrer. Elle est en train de lui tricoter un pull qu’elle compte bien lui offrir, pour se faire pardonner d’une dispute qu’elle a eu avec lui, le matin même. Cependant le matin en question, remonte déjà a de nombreuses années. En effet son mari, a disparu dans la mine alors que celle-ci etait en cours d’évacuation. Le mari n’a jamais pu sortir de la mine et est supposé mort enseveli.

Et sa femme dans tout ça ? Cccrriiii…attendez, mais….mais…qui êtes vous ??? et oui, son mari semble etre face a des apparitions.

A vu de tout ces événements, Alan décide, malgré la vision qu’il en a, de s’occuper de cette famille, qui semble bien désemparée. En voyant comment Alan mène son enquête, le père commence a perdre patiente et à s’énerver. Il finit par se dire qu’il perd son temps et n’a pas vraiment les moyens financiers pour faire face a une personne qui ne semble pas savoir ce qu’il fait. Il porte ce jugement lorsqu’il voit qu’Alan Lambin enquête en dehors de la maison, alors que tout ce qu’il doit y avoir a chercher pour résoudre tout ces mystères, c’est a l’intérieur qu’ils doivent se trouver, pas dehors !!!

 

Mon avis :

Vu la situation dans laquelle je me trouvais lorsque j’ai récupéré le livre, autant dire que je l’ai dévoré en un rien de temps. JE l’ai lu alors que j’étais en cours d’hospitalisation. Comme je le dis je l’ai dévoré, une écriture d’une telle douceur. Attention ne pas confondre douceur et livre jeunesse, on reste tout de même dans une histoire assez évoluée tout de même.

Je vous invite vivement a en faire l’acquisition, pour sa sortie, qui je le rappelle est prevue demain 😉  Et si vous ne l’aviez pas encore compris profitez en pour prendre en même temps la maison bleu horizon. Je vais même être bon prince et je vous donne lie lien qui va bien : https://www.taurnada.fr/catalogue/fantastique/la-maison-bleu-horizon/

 

Torrents


40968741. sy475

Auteur : Christian Carayon
Titre :  Torrents
ISBN: 9782265115613
Format papier – 334 pages – Edition Fleuve noir

 

Christian CARAYON
Christian Carayon, originaire du Sud-Ouest, enseigne l’histoire et la géographie en lycée depuis plus de 20 ans. Il vit actuellement dans la Sarthe. Il se lance dans l’écriture en 2012 et publie Le Diable sur les épaules, lauréat du Prix Ça m’intéresse Histoire. Après Un souffle, une ombre paru en 2016 et traduit en plusieurs langues, Torrents est son deuxième roman publié dans la collection « Fleuve Noir ».
4eme de couverture :
1984. Des morceaux de corps humains sont découverts dans une rivière qui dévale vers la ville de Fontmile. On finit par identifier deux victimes, deux femmes portées disparues depuis longtemps. La peur et l’incompréhension s’emparent des habitants, jusqu’à l’arrestation de Pierre Neyrat, un chirurgien à la retraite. Ce dernier connaissait une des victimes, l’amie intime de son fils. Il a les compétences pour démembrer ainsi les cadavres et un passé trouble. Mais surtout, il a été dénoncé par sa propre fille. Bouleversé par ces évènements qui réveillent la douleur de la perte de la femme de sa vie et font imploser sa famille, son fils François décide alors de remonter le cours de l’histoire. Car derrière les silences, ce sont les violences de l’Occupation que Pierre Neyrat a tenté d’oublier. Mettant ses pas dans ceux de son père, François va reconstituer ce passé dont il ignorait tout, où se sont noués les fils fragiles de son existence. Deux époques, deux enquêtes, pour un polar mené de main de maître.
Mon résumé
Nous sommes en 1984, des ossements humains sont retrouvés dans la rivière qui longe la petite ville de Fontmile. Assez rapidement le médecin légiste arrive a identifier deux femmes qui avaient disparues quelques années plus tôt.
Dans cette histoire, trois personnes vont se relayer pour raconter l’histoire a leur manière.
Tout d’abord il y a François, qui quitte paris au moment ou il apprend que son père a été arrêté. On va y découvrir toutes les blessures de l’enfance et du passé, les non-dits et les secrets qui se cache dans une famille de tel renom.
Viens ensuite Camus « l’oncle » un personnage secondaire avec une réelle profondeur. Ce passage n’a eu que peu d’importance a mon niveau.
On en vient enfin à une grande partie du roman ou c’est l’inculpé lui-même qui va prendre la parole. Une partie du recit qui nous ramène à la seconde guerre mondiale à la violence qu’on subit les populations et aux drames de l’épuration punitive de l’après guerre.
Ne vous attendez pas à un thriller « classique » avec son lot de rebondissements. Le roman de Christian Carayon est assez lent mais pas moins passionnant ! L’auteur a choisi de peaufiner ses personnages et leur psychologie. Vous aurez donc à faire à un roman sombre bien travaillé et captivant où recèlent de nombreux secrets de famille.
Mon avis :
Quand bien même ce roman soit bien construit, et comme je le précise plus haut il ne fat pas s’attendre à un thriller comme on a l’habitude de le voir avec ses suspenses, ses rebondissements et tout ce qui en fait un thriller haletant. Nous avons affaire a un roman assez lent je dois dire ou on va surtout se cibler sur la psychologie des personnages pour finalement réussir a trouver le coupable. Je pensais avoir affaire, pour ma part, a un roman qui « bouge  » un peu plus mais bon, avec ce roman j’ai pris un pur moment …d’ennui.
Ça ne peu pas faire tilt a chaque fois !

C’est lundi, que lisez-vous ?


C’est lundi, que lisez-vous ? #17 – GirlTTTalk

« C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Repris par Mallou puis Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

2526380520893914

 

 

Ce que je suis en train de lire :

40968741. sy475

 

 

Ce que je vais lire ensuite :

10696997

 

 

Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?

Book Haul Juillet 2019


Bonjour,

on va parler book Haul. Du moins ce sera surtout les lectures que je prevois pour le mois de juillet.

 

Emprunts Bibliothèque :

Torrents par Carayon

1984. Des morceaux de corps humains sont découverts dans une rivière qui dévale vers la ville de Fontmile. On finit par identifier deux victimes, deux femmes portées disparues depuis longtemps. La peur et l’incompréhension s’emparent des habitants, jusqu’à l’arrestation de Pierre Neyrat, un chirurgien à la retraite. Ce dernier connaissait une des victimes, l’amie intime de son fils. Il a les compétences pour démembrer ainsi les cadavres et un passé trouble. Mais surtout, il a été dénoncé par sa propre fille. Bouleversé par ces événements qui réveillent la douleur de la perte de la femme de sa vie et font imploser sa famille, son fils François décide alors de remonter le cours de l’histoire. Car derrière les silences, ce sont les violences de l’Occupation que Pierre Neyrat a tenté d’oublier. Mettant ses pas dans ceux de son père, François va reconstituer ce passé dont il ignorait tout, où se sont noués les fils fragiles de son existence. Deux époques, deux enquêtes, pour un polar mené de main de maître.

 

 

 

Alex par Lemaitre

 

Qui connaît vraiment Alex ?
Elle est belle. Excitante.
Est-ce pour cela qu’on l’a enlevée, séquestrée et livrée à l’inimaginable ?
Mais quand la police découvre enfin sa prison, Alex a disparu.
Alex, plus intelligente que son bourreau.
Alex qui ne pardonne rien, qui n’oublie rien ni personne.

Un thriller glaçant qui jongle avec les codes de la folie meurtrière, une mécanique diabolique et imprévisible où l’on retrouve le talent de l’auteur de Robe de marié.

 

 

 

 

Masse critique Babelio :

Un Service presse en partenariat avec Babelio pour la masse critique de juin 2019

L'Ascage par Viala

 

Si d’aventure on avait filmé « Les Tontons flingueurs » avec les procédés cinématographiques actuels, on aurait alors pu voir, sur l’image complète et non rognée, mon père, là, sur la gauche, juste à côté de Blier et de Ventura !

 

 

 

 

 

 

 

Achat qui m’a été suggéré par une bloggeuse : *

La lame par Mars

 

 

Avec tout ça j’ai de quoi voir venir 😉