Dans les brumes de Capelan


Auteur : Olivier Norek
Titre : Dans les brumes de Capelan – Michel Lafon
Date de parution : 7 avril 2022
EAN : 9782749942285

 

 

4eme de couverture :

Une île de l’Atlantique battue par les vents, le brouillard et la neige. Un flic qui a disparu depuis six ans et dont les nouvelles missions sont classées secret défense. Sa résidence surveillée, forteresse imprenable protégée par des vitres pare-balles. Une jeune femme qu’il y garde enfermée. Et le monstre qui les traque. Dans les brumes de Capelans, la nouvelle aventure du capitaine Coste se fera à l’aveugle.

 

 

 

 

Mon résumé

Denis, délocalisé sur l’île de Saint – Pierre, au large du Québec, avec une couverture, officiellement à la tête de la police des frontières.
En fait, il est « peseur d’âmes » pour le programme secret défense Protection des témoins et des repentis ( créé pour de vrai en 2017 ). Dans une safe house, résidence surveillée protégée comme un bunker, il interroge des criminels repentis voulant intégrer le programme afin de s’assurer qu’on peut leur faire confiance. Tout bascule lorsqu’il doit s’occuper d’une victime, Anna, une jeune femme type Natascha Kampusch, retrouvée par hasard dans une cave, elle y a été emprisonnée pendant dix ans. Il s’avère qu’elle est la numéro 1 d’une série de femmes enlevées, séquestrées, violées et assassinées par un tueur en cavale qui pourrait chercher à la retrouver jusqu’à Saint-Pierre.

Il laissa passer. Parce qu’il aimait tout d’elle, même son côté rentre-dedans et sa vulgarité choisie qui piquait quand il le fallait. Il aimait son caractère devenu intransigeant, il aimait le courage qu’elle avait eu de tout plaquer, et il aimait aussi ce corps dont son ex s’était moqué si souvent. Sa peau noire qui lui donnait des coups de soleil même en pleines brumes, ses cuisses rondes et musclées qui se rejoignaient à mi-parcours, ses bras potelés, son cul indécent qui maltraitait le treillis de son uniforme bleu et son petit ventre accueillant comme un coussin à mémoire de formes qui réveillait chez lui des instincts cannibales.

 

Dès la rencontre entre Coste et Anna, s’installe une tension psychologique
intense qui ne fait que grandir crescendo jusqu’à devenir oppressante. Fidèle à lui-même, Coste se montre à la fois empathique et tête brulée, sauf que l’empathie, il faut s’en méfier lorsqu’on est flic car elle ouvre à des sentiments parasites.

 

Quoi de plus terrifiant que la conscience d’un danger dont on ignore le visage et les ressorts, qui plus est coincé dans un isolement qui pourrait bien s’avérer à double tranchant ? Pour Coste, il y a bientôt de quoi se sentir aussi vulnérable que derrière une vitre éclairée sur la nuit noire, quand il lui faut vite comprendre dans quelle partie il est engagé, à quel ennemi il a à faire, avant de se faire débusquer comme un lapin aveugle. Alors que le mystère ne fait que s’épaissir à mesure de ce que la jeune Anna laisse échapper, que le trouble grandit face à la monstrueuse dualité de personnalités diaboliquement dangereuses, les signes que cette retraite insulaire pourrait rapidement se transformer en souricière s’unissent à l’approche longuement annoncée de ces épaisses et aveuglantes nuées de brumes qui achèveront de refermer le piège sur l’île et ses habitants, pour faire monter une angoisse teintée de claustrophobie.

Peaufinée dans ses moindres détails avec une précision sérieusement documentée et un réalisme – même si Coste lui-même verse un peu trop dans le genre « surhomme » pour rester totalement crédible – nourri de sa propre expérience de capitaine de police judiciaire, l’intrigue aussi retorse qu’efficace est menée sur un rythme haletant qui réserve bien des surprises et n’exclut pas l’humour, notamment au travers de personnages secondaires dont la cocasserie contraste agréablement avec la noirceur de l’ensemble.

 



Catégories :Thriller

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , ,

3 réponses

Rétroliens

  1. c’est lundi, que lisez-vous ? – Lecture de Sam

A vos plumes !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :