Publié dans Thriller

La maison


43825288. sy475

Auteur : Vanessa Savage
Titre : La maison
Version : Numérique – Edition de la martiniere
ISBN: 9782732486277
Lien livraddict

 

 

 

Vanessa Savage est graphiste et illustratrice.

« La Maison » (The Murder House, 2019) est son premier roman.
Elle vit dans le sud du Pays de Galles avec son mari et ses deux filles.
Twitter

 

 

 

4eme de couverture

Toutes les maisons portent en elles une histoire.
Celle-ci est cauchemardesque.

La maison où Patrick a passé toute sa jeunesse n’est pas une demeure comme les autres. Quinze ans plus tôt, elle a été le théâtre d’un drame inconcevable : toute une famille y a été retrouvée, massacrée. Patrick garde pourtant des souvenirs irremplaçables dans ces lieux, comme seule l’enfance sait en créer. Il décide de la racheter. Sa femme, Sarah, et leurs deux enfants s’y installent à contrecœur. Le délabrement, l’atmosphère sinistre qui colle à la maison oppressent Sarah. Ses psychoses reprennent, de plus en plus sombres. Des voisins épient chacun de ses mouvements. La tension monte.
​Dans ce roman tortueux, imprévisible, Vanessa Savage braque la lumière sur chacun des personnages, tour à tour. Patrick, Sarah – et le lecteur – sauront-ils résister à cette infernale spirale du doute et de l’enfermement ? Et jusqu’où les entraînera-t-elle ?

 

 

Mon résumé

Et voila, enfin je me décide ! JE sors enfin un livre de ma PAL. Il faudrait que je fasse ça un livre sur deux. Tout d’abord ce qui m’avais interpellé c’est le résumé. En lisant le résumé, je me suis dis que j’allais adorer la lecture et puis en lisant les premières pages j’ai commencé a douter. LE couple qui veut racheter la maison familiale 15 ans pour changer de vie j’ai commencé a le sentir moyen.

Apres 2-3 chapitres ca a commencé à s’accélérer et tout de suite j’ai commencé a changer d’avis et c’est a partir de la que j’ai commencé a ne plus pouvoir le lâcher : avant de partir au boulot pendant le café lecture, dans le bus et train lecture …

Des la possession des lieux le mari, qui a vécu dans cette maison une bonne partie de son enfance change du tout au tout. Il commence par vouloir tout refaire dans cette maison, et lorsqu’il va pour demander un prêt à la banque pour faire la cuisine aménagée c’est la douche froide !! Il va devenir agressif envers sa femme, il va s’immiscer dans sa vie et vouloir savoir ce qu’elle fait, avec qui et quand. Elle doit jouer le rôle de la femme d’intérieur parfaite !!!

Tout cela ne va bien sur par être de son gout et va vouloir sortir un peu pour avoir des activités qui lui permette de décompresser du quotidien.

 

Mon avis

J’ai pris un vrai plaisir a lire ce livre et aussi a découvrir cette auteure que je ne connaissais pas. Peut-être est-ce un premier roman, ce qui expliquerais peut-être que je ne la connaissais pas auparavant. En tout cas si vous vouloir passer un bon moment je vous le recommande.

Publié dans Fantastique, Thriller

L’institut


L'Institut eBook by Stephen King

Auteur : Stephen King
Titre : L’institut
Version : Broché – Edition Albin Michel – 600 pages
ISBN : 9782226443274
Lien livraddict

 

 

4eme de couverture

Au cœur de la nuit, à Minneapolis, des intrus pénètrent la maison de Luke Ellis, jeune surdoué de 12 ans, tuent ses parents et le kidnappent.

Luke se réveille à l’Institut, dans une chambre presque semblable à la sienne, sauf qu’elle n’a pas de fenêtre. Dans le couloir, d’autres portes cachent d’autres enfants, dotés comme lui de pouvoirs psychiques.

Que font-ils là ? Qu’attend-on d’eux ? Et pourquoi aucun de ces enfants ne cherche-t-il à s’enfuir ?

Aussi angoissant que Charlie, d’une puissance d’évocation égale à Ça, L’Institut nous entraîne dans un monde totalitaire… qui ressemble étrangement au nôtre. Le nouveau chef-d’œuvre de Stephen King.

 

 

Mon avis

Comme vous le savez déjà, j’ai toujours adoré Stephen King et ce depuis l’age de 12-13 ans, ou j’avais commencé en empruntant ses livres à la bibliothèque de ma ville. Ça a toujours été un plaisir de les lire même si dans mes souvenirs ça faisait un peu peur. Depuis j’ai réussi a réunir tout ses livres et j’ai même un exemplaire en version originale et encore un autre, dédicacé. Ça prouve que je suis un fan inconditionnel du King.

Tout ça pour dire que pour le cas présent je pensais bien qu’il en serait de même, et pourtant….

Des le début j’ai eu un énorme mal à accrocher. Déjà si j’avais pas repris la 4ème de couverture je n’aurais jamais sur qu’on était dans une clinique et que l’on pratiquait des expériences sur des enfants. Lorsque l’un des enfants s’enfuit pour tenter d’échapper à ses bourreaux, je sens que je commence vraiment à entrer dans le livre et que je vais enfin prendre du plaisir dans ma lecture. L’espoir fut de courte durée car après environ 40-50 pages de plus l’illusion est redescendu et j’ai eu l’impression de me traîner et qu’on me forçait à lire un livre. Un peu comme on nous imposait des livres au collège, c’est dire !

Est-ce utile de continuer et vous dire que je n’ai pas spécialement apprécié cette lecture ?

Qu’un fan de Stephen King me trouve des arguments et me prouve qu je me trompe et peut-être que je me dirais que peut-être n’ai-je pas été assez attentif à ma lecture.

Comme à  chaque fois que je termine une chronique : Bonne lecture a ceux qui souhaiterais tout de même se laisser tenter ou a ceux qui sont en pleine lecture de ce roman.

 

Publié dans Policier / Polar, Suspense, Thriller

M Le bord de l’abîme


Une putain d'histoire de Bernard Minier - Poche - Livre ...

Auteur : Bernard Minier
Titre : M Le bord de l’abîme
Version : Broché – Edition XO editions – 560 pages
ISBN: 9782374481210
Sortie : 21 mars 2019
Lien livraddict

Je remercie le gentil petit papa noël pour ce cadeau qui m’a fait vraiment plaisir

 

4eme de couverture

Pourquoi Moïra, une jeune Française, se retrouve-t-elle à Hong Kong chez Ming, le géant chinois du numérique ?
Pourquoi, dès le premier soir, est-elle abordée par la police ?
Pourquoi le Centre, siège ultramoderne de Ming , cache-t-il tant de secrets ?
Pourquoi Moïra se sent-elle en permanence suivie et espionnée ?
Pourquoi les morts violentes se multiplient parmi les employés du Centre – assassinats, accidents, suicides ?
Alors qu’elle démarre à peine sa mission, Moïra acquiert la conviction que la vérité qui l’attend au bout de la nuit sera plus effroyable que le plus terrifiant des cauchemars.

VERTIGINEUX ET FASCINANT

Le roman d’un monde en construction, le nôtre, où la puissance de la technologie et de l’intelligence artificielle autorise les scénarios les plus noirs. Bienvenue à Hong Kong. Dans la fabrique la plus secrète du monde. Chez M… Au bord de l’abîme…

 

 

 

Mon résumé

 

Cela faisait longtemps que je m’étais pas plongé dans l’univers de Bernard Minier. Le dernier en date étant Glacé que j’avais chroniqué le 6 août 2016. Et oui ça date pas d’hier !!! Déjà quand je l’ai reçu ce fut une grand surprise car à la vu du paquet, il était pas permis un seul instant d’imaginer que sous ce papier cadeau se cachait un livre…et quel livre !

Quand j’ai lu la 4e de couverture j’avais tout de même un doute sur le fait que j’allais réussir a rentrer dedans.  Ce qui m’a quelque peu rebuté c’est le fait que l’intrigue se déroule en Asie et précisément à Hong-Kong. La plupart des histoires que je lis se déroulant soit aux states (Preston & Child) soit en France et Suisse ( Chattam  / Voltenauer), du coup c’est complètement un nouvel univers dans lequel j’arrive. Une fois l’étape de l’appréhension passée je suis rentré dedans avec une facilité déconcertante, et ce malgré, l’épaisseur du livre.

Quand je vois quand Anaïs à chroniqué le livre je me dis que je suis pas si en retard que ca par rapport a elle. JE n’ai jusque que 6 mois de retard sur elle !!!

Arrivé à cette étape, vous vous dites, mais c’est quand qu’il va nous parler de l’histoire, car après tout c’est ça qui m’intéresse moi !!! Ok, ok j’y viens.

Alors des les premières pages on sais tout de suite qu’on plonge dans un thriller 2.0. On entre en plein dans le mondes des nouvelles technologies. Vous êtes a cheval sur le respect de votre vie privée, vous bannissez les j’aime sur les réseaux sociaux ? Passez votre chemin, ici votre vie privée va devenir scrutée dans les même détails. On va suivre une jeune française qui n’a pas encore atteint la trentaine et va être recrutée par la société ming, une société numérique. Elle va arriver sur le sol asiatique, que directement elle est prise en charge et va tout de suite voir qu’ici  on ne rigole pas avec le numérique. A peine est-il dans la voiture avec un chauffeur attitré qu’elle se voir remettre smartphone, tablette…

Moïra va vite comprendre elle quel point elle est surveillée. Informations concernant son sommeil, son rythme cardiaque, mais aussi la fréquence de ses orgasmes et sa position géographique, quelque soit l’heure du jour ou de la nuit.

Elle va avoir la douce mission d’intégrer l’équipe d’ingénieur en place afin de mettre au point un nouvel outil sensé facilité la vie de tout les habitants de la planète. Très vite elle va s’apercevoir que tout n’est pas rose au sein de l’entreprise et qu’il y a peut-etre des « taupes » . Des que le PDG en a vent il va mettre tout les outils et données en sa possession au service de la jeune femme. Ne serait-ce pas un piège que veux lui tendre Ming ? C’est ce que va devoir découvrir Moïra.

 

 

 

Mon avis

Un pur bijou de technologie que ce roman. J’ai pris énormément de plaisir dans la lecture, cependant il pose beaucoup de questions. Jusqu’où es-t-on prêt à se divulguer quand on vous les bijoux de technologie qu’il existe à l’heure d’aujourd’hui . Es-t-on encore libre de nos mouvements ? Ne serait-on pas en droit de se dire que nos grands parents et leurs propre parents avaient vraiment leur libertés pendant que nous, nous serions presque prisonniers ?

A vous de vous faire votre propre avis sur la question.

 

Publié dans Thriller

Ce que tu as fait de moi


48904865. sy475

Auteur : Karine Giebel
Titre : Ce que tu as fait de moi
Version : Broché – Edition Belfond – 550 pages
ISBN: 9782714481962
Lien Livraddict

 

4eme de couverture :

« On se croit solide et fort, on se croit à l’abri. On suit un chemin jalonné de repères, pavé de souvenirs et de projets. On aperçoit bien le ravin sans fond qui borde notre route, mais on pourrait jurer que jamais on n’y tombera. Pourtant, il suffit d’un seul faux pas. Et c’est l’interminable chute.
Aujourd’hui encore, je suis incapable d’expliquer ce qui est arrivé. Si seulement j’avais plongé seul… »

Cette nuit, c’est le patron des Stups, le commandant Richard Ménainville, qui doit confesser son addiction et répondre de ses actes dans une salle d’interrogatoire. Que s’est-il réellement passé entre lui et son lieutenant Laëtitia Graminsky ? Comment un coup de foudre a-t-il pu déclencher une telle tragédie ?

« Si nous résistons à cette passion, elle nous achèvera l’un après l’autre, sans aucune pitié. »

Interrogée au même moment dans la salle voisine, Laëtitia se livre. Elle dira tout de ce qu’elle a vécu avec cet homme. Leurs versions des faits seront-elles identiques ?

« Si nous ne cédons pas à cette passion, elle fera de nous des ombres gelées d’effroi et de solitude.
Si nous avons peur des flammes, nous succomberons à un hiver sans fin. »

 

Mon résumé

Si j’ai attend 2 semaine après sa sortie, c’est pas pour rien. Je le dis sans détour, son dernier ouvrage, quand bien même il s’agisse d’un recueil de nouvelles, m’avait énormément déçu. Apres peut-être que ce genre n’est pas fait pour moi, mais toujours est-il que c’est qui m’a fait hésiter. De plus après avoir lu/ vu certains avis cela m’a pas vraiment encouragé à me diriger vers ma librairie Contact. Apres de mures réflexions et avoir repensé au dernier roman que j’avais lu de Karine Giebel, Toutes blessent la dernière tue, celui-ci ne pouvait en aucun cas être moins bon, à la limite de dire que c’est un navet, non, ça c’est impossible. C’est pourquoi, un jour de début décembre, je suis rentré dans la librairie Contact et je me suis mis en chasse de trouver l’étal ou se trouvais…..Ce que tu as fais de moi.

Parlons un peu de l’histoire, car je pense que c’est un peu pour ca que vous vous trouvez ici.

On se retrouve au sein de la brigade des stups dirigé par le Commissaire Richard Menainville. Laetitia Graminsky est arrivée en tain que stagiaire pour une durée de 6 mois avant d’espérer une titularisation en tant qu’inspecteur. Elle se doit de faire ses preuves. Alors qu’elle et l’équipe de Menainville se trouve sur une enquête très compliquée, Graminsky se vois confier des taches, qu’elle ne va pas etre en mesure d’assurer. Elle va commettre gaffes sur gaffes, la première étant de prendre le temps de répondre a un appel personnel, textotter. Le commissaire lui en fait la remarque mais n’en pense pas moins.

Quelques jours après c’est la douche froide dans le bureau du commissaire, en presence d’un de ses collègues. Le commissaire lui apprend que finalement elle ne convient pas pour le poste et est licenciée, purement et simplement. Pour Graminsky, ce n’est pas possible, elle est faite pour ce metier, il doit bien y avoir une solution, après tout, elle a bien droit à une 2eme chance non ?

Elle décide donc de se mettre sur son 31, a la limite de la provocation et se rend au domicile du commissaire. Ce qu’elle découvre va la surprendre, mais il est trop tard pour réagir et saute dans la gueule du loup. Le collègue du commissaire est également présent. Avant l’arrivée de Graminsky, ils étaient en train de siroter une bière devant un match de foot.

Pour Graminsky, commence la descente aux enfer. Elle est bien loin de s’attendre a ce qui va lui arriver en pénétrant dans l’antre du commissaire….

 

Mon avis

Encore un livre de Karine Giebel, qui s’avale en une petite bouchée. Cependant certains passages restent bien durs et plusieurs fois j’ai eu envie de zigouiller certains personnages. Le livre est truffé de viol, mensonges, alcool, chantages, tout les ingrédients que l’on trouve dans tout bon romans policiers……films policiers aussi d’ailleurs, mais ça c’est une autre histoire.

Est-ce qu’après cette longue chronique vous hésitez encore a vous procurer le roman ?

Publié dans Thriller

Le jeu du chuchoteur


 

Le Jeu du Chuchoteur

 

Auteur : Donato Carrisi
Titre : Le jeu du chuchoteur
Version : Broché – Calmann Levy noir édition –
ISBN: 9782702166772
Lien Livraddict

 

4eme de couverture

Un homme tatoué utilise le succès d’un nouveau jeu vidéo nommé Deux pour manipuler à distance les joueurs, en les poussant à libérer leurs pulsions. Lorsqu’un père de famille assassine sa femme et ses enfants sans aucune raison, l’enquêtrice Mila Vasquez décide de s’inscrire à Deux pour comprendre les mécanismes de ce crime, avant d’être traquée par le mystérieux manipulateur.

Titre original : Il gioco des suggeritore (2018)

Publié dans Anticipation, Policier / Polar, Suspense, Thriller

La chambre des murmures


44181384. sy475

Auteur : Dean Koontz
Titre : La chambre des murmures
Version :  Broché – 442 pages – Edition l’archipel
ISBN: 9782266243537
Lien livraddict
Il s’agit d’un emprunt de la bibliothèque d’Angers

 

 

4eme de couverture

Jane Hawk face à la confrérie secrète
« Il n’est plus temps d’attendre… »
Tels sont les mots qui résonnent dans l’esprit de Cora Gundersun, une enseignante appréciée de tous, au matin du « grand jour ». Juste avant qu’elle commette un attentat-suicide au volant de son 4×4 bourré de jerrycans d’essence.
« Accomplis la mission qui t’incombe… »
L’effroyable contenu du journal intime de Cora corrobore l’hypothèse de la démence. Lorsque de nouveaux cas surviennent, Jane Hawk, inspectrice du FBI en disponibilité, comprend que chaque seconde compte. À jamais marquée par le deuil de son mari, un marine qui s’est mystérieusement donné la mort, elle sait qu’elle n’a plus rien à perdre.
« … et tu seras célèbre et adulée ! »
Sa traque va conduire Jane sur la piste d’une confrérie secrète dont les membres se croient au-dessus des lois. Une quête de justice à la mesure de sa soif de vengeance…

 

 

Mon résumé

Cora Gunders est une jeune enseignante, dynamique et aimée de tous jusqu’au jour fatal où elle commet un attentat suicide. C’est plus qu’inexplicable et personne ne comprend ce qui a pu se passer dans sa tête. Le shérif Luther Tillman se pose des questions et pense qu’il faut creuser l’affaire. Mais les fédéraux ne l’entendent pas de cette oreille et le mettent à part presqu’en devenant menaçants. Comme Luther est un gars vraiment bien, plus il sent que les « officiels » veulent étouffer ce qui s’est passé, plus il essaie de comprendre. Bien sûr, rien ne sera simple, il va être courcircuité, surveillé, traqué….mais il n’a pas envie de lâcher et il essaie d’avancer….

Une autre personne que cet acte interroge, c’est Jane Hawk. Elle fait le parallèle entre le suicide incompréhensible de son mari et la tuerie hors norme provoquée par Cora. Elle ne comprend pas que des citoyens bien sous tous rapports aient pu basculer du jour au lendemain dans des situations ne leur correspondant pas. Elle n’est pas en odeur de sainteté chez ses patrons du FBI et tout cela va bien la gêner car elle dérange au point qu’il vaudrait mieux qu’elle disparaisse, comme par accident (ben voyons). Comme le shérif, c’est quelqu’un avec un caractère fort, prête à aller jusqu’au bout, à prendre des risques pour faire éclater la vérité. Il va s’agir d’une course contre la montre pour essayer d’enrayer ce qui est en train de se mettre en place….

 

Mon avis : 

Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu de livres de Dean Koontz. D’ailleurs si vous faites une recherche sur le blog vous constaterez que ma dernière chronique sur l’auteur remonte tout de même en 2014. Lorsque j’ai vu ce livre dans les nouveautés de la bibliothèque, je me suis dis que c’était l’occasion de replonger dans l’univers de l’auteur. Si la première partie du roman, lorsqu’il est question de l’attentat m’a bien plus et m’a motivé a continuer la lecture, la seconde partie en revanche a refréné la cadence, j’ai eu l’impression d’arriver à un péage après avoir fais 300 km a 130 km/h. J’en attendais un peu mieux tout de même, les notions de sectes secrètes n’est pas spécialement ma tasse de thé.

Dean Koontz m’avais habitué a mieux…mais, bon !

 

Publié dans Suspense, Thriller

Hortense


34904285

Préludes Éditions

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Auteur : Jacques Expert
Titre : Hortense
ISBN : 9782253086680
347 pages  – edition Le livre de poche

 

J’ai obtenu ce roman à l’occasion d’un concours sur twitter et je remercie les editions Preludes

 

4eme de couverture :

1993: Sophie Delalande est folle d’amour pour sa fille, Hortense, presque trois ans, qu’elle elève seule. Son ex-compagnon est un homme violent, auquel elle refuse le droit de visite. Un jour, il fait irruption chez elle et lui enleve Hortense.
2015: Sophie mene une vie morne, solitaire. Un dimanche pluvieux, elle se fait bousculer par une jeune femme dans la rue. Persuadée qu’il s’agit d’Hortense, elle la suit. Sans rien lui dévoiler, elle sympathise avec elle. La relation qui se noue alors est pleine de mystères. Sophie ne serait-elle pas la proie d’un delire psychotique qui lui fait prendre cette inconnue pour sa fille ? Et cette jeune femme est-elle aussi innocente qu’elle le parait ?
Une intrigue fascinante et haletante, inspirée d’un fait divers.

Jacques Expert est un manipulateur de grand talent. Un acrobate de l’emotion au style sobre et impeccable. Marie Rogatien, Le Figaro magazine.

La fin vous foudroie sans crier gare. Julie Malaure, Le Point.

 

Mon résumé

1993 : Sophie Delalande, pense avoir tout pour avoir une belle vie. Un metier qui lui plait, un copain. Cependant celui qu’elle a rencontré lors d’une soirée, organisée, par une collègue, ne se révéle pas ce qu’il parait être au premier regard. Il devient vite violent. Parfois il rentre tard ou alors pas du tout, donnant des prétextes aussi farfelus les uns que les autres, mais bon, Sophie, s’en moque, car elle l’aime.  Un beau jour, elle lui annonce qu’elle attend un heureux événement, et ce qui ravirait n’importe quel homme, lui, ca le fout en rogne et finit par partir. Sophie decide donc d’élever Hortense toute seule durant 3 ans, jusqu’au jour ou elle decouvre que Hortense a disparu.

Pour Sophie, ca ne fait aucun doute, c’est Sylvain qui l’a kidnappé.

2015 : Sophie, vie une vie bien triste, maintenant qu’elle se retrouve toute seule malgré le temps qui passe. Elle continue pourtant de penser à sa petite Hortense. Un jour pluvieux , alors qu’elle se fait bousculer, une personne fait tomber son parapluie. En se relevant, elle observe la personne,et, quelque chose dans le regard lui fait lui dire que c’est elle. Oui, c’est Hortense qu’elle a en face d’elle. Sans rien ajouter, elle va decider de la suivre, afin de mieux la connaitre et savoir ce qu’est sa vie. Elle va finir, au fil des jours, par sympathiser avec elle, jusqu’à l’inviter chez elle a prendre un thé, puis ensuite le déjeuner…..

 

 
Mon avis

Un roman, truffé de rebondissements, de suspense, qu’on n’a du mal a s’en défaire. Personnellement, je l’ai lu en à peine 24 heures, c’est dire si il m’a chamboulé. C’est un très bon auteur. Meme si ce n’est surement pas mon auteur préféré, c’est tout de meme son 3ème roman que je lis et j’en ressort toujours satisfait. J’ai peut-être plus apprécié ce titre que les deux autres mais après c’est selon le gout de chacun.