Articles Tagués ‘disparition’


57375656. sy475

Auteur : Alexis Laipsker
Titre :  Le mangeur d’âmes
Date de parution : 4 mars 2021
EAN : 9782749946276 – edition Michel Lafon

 

 

Alexis Laipsker (auteur de Et avec votre esprit) - BabelioAlexis Laipsker, né le 14 octobre 1969 à Paris, est un spécialiste en communication devenu animateur et commentateur de télévision, journaliste et auteur.

En 2008, il fonde le supplément bimestriel Poker Evolution qui connait un tel succès que six suppléments paraissent alors qu’un seul était prévu.

En 2009, il reprend en main le magazine gratuit City Poker tout en poursuivant ses activités avec les autres magazines.
Il écrit dans différentes publications grand public : Le Parisien, Direct Matin, Entrevue, Choc et Guts.
Il cesse ses activités de journaliste en 2010 pour prendre ses fonctions de Directeur de la Communication de PokerStars, poste qu’il occupe jusqu’en 2017.

De 2017 à 2019, il écrit dans Le Point.

 

 

4eme de couverture :

 » Il n’a pas crié. Ils ne crient jamais.  »
Certains secrets, pourtant bien gardés, s’avèrent parfois trop lourds à porter…
Quand des disparitions d’enfants et des meurtres sanglants se multiplient dans un petit village de montagne sans histoire, une vieille légende nimbée de soufre ressurgit… Diligentés par leurs services respectifs, le commandant Guardiano et le capitaine de gendarmerie De Rolan sont contraints d’unir leurs forces pour découvrir la vérité.

 

 

Mon résumé

Est-il utile de préciser encore une fois, par quel mystère ce roman est arrivé sur mon blog….et par extension dans mes mains ? Allez je ne peux pas m’empêcher de citer mes sources : Anthony de leslivresdek79. Eh oui ! A force de le voir sur la blogosphère et Anthony qui en rajoute une couche, quel autre choix j’avais que de me le procurer ? J’avais quand même par rester dans ma bulle a me morfondre parce que je n’avais pas le dernier livre en vogue.

Ici, on se retrouve dans un petit village de montagne, en compagnie de 2 enquêteurs : Élisabeth Guardiano et de Rolan, 2 policiers certes mais un étant de la criminelle tandis que l’autre fait parti de la gendarmerie nationale. Rien donc ne semble les prédestiner a se rencontrer ou alors par pur hasard. Ils semblent se retrouver au même endroit pour mener leur propre enquête sur des affaires totalement différentes. Rapidement ils se rendent a l’évidence, ils vont devoir travailler ensemble.

Je sais pas pour vous ami lecteur, mais pour ma part, à un moment j’en suis venu a me demander pourquoi ces oiseaux qui tombe du ciel ? Y-a-til une raison ?  Pour ma part, j’ai commencé a me remémorer une scène d’un vieux film d’Alfred Hitchcock…je ne vous fais pas un dessin vous aurez compris : les oiseaux.

Un thriller plein de mystère, de suspense et d’action ! Et les deux personnages principaux sont très attachants ! Deux belles âmes torturées, tantôt fragile, tantôt fonceur.

Le duo d’enqueteur n’est pas sans me rappeler un peu un autre duo qu’on ne peu ignorer si on est un tans soit peu thriller addict : Le couple Sharko.

 

 

Mon avis : 

Vous aurez tout de suite compris que c’est une grosse découverte pour moi, car bien sur comme souvent je commence la découverte d’un auteur par le dernier roman sorti. Faudrait que je parvienne un jour en commençant par le 1er roman mais bon….ça n’empêche pas que ce fut une très belle découverte.

 


Couverture de DES AILES SOUS MA PEAU par CHRIS ROY

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Auteur : Chris Roy
Titre :  Des ailes sous ma peau
Date de parution :  30 août 2020
EAN : 9782957091621 – Auto-édité

Service presse simplement.pro

 

Chris RoyChris Roy est sociétaire professionnelle de la SACEM (Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique).
Elle est auteure d’un premier roman, « Là-haut les anges » (2017), un thriller psychologique sur fond de réseaux sociaux.
En 2020, elle signe « Des ailes sous ma peau ».

Elle a aussi composé et écrit des chansons.

page Facebook : https://www.facebook.com/ChrisRoyAuteur/

 

 

 

4eme de couverture

Connaît-on vraiment la personne avec laquelle on partage son quotidien ?
Quand Lars retrouve Azel à Molenbeek, il n’imagine pas que sa vie va devenir une longue descente en enfer.
Seulement la belle et magnétique Azel cache un lourd secret.
Pourquoi est-elle en proie à tant de mal-être, de froideur ?
Mensonges, silences, non-dits, manipulations et addiction aux jeux vidéo, un cocktail qui va mener leur existence au chaos.
Un soir, quand Lars rentre du travail, Azel a disparu. La police ouvre une enquête après la découverte de traces de sang dans la maison et de preuves accablantes, Lars devient suspect.
Le commissaire Andriessen, au caractère abrupt et conservateur, et sa jeune collègue Ariane De Backer vont aller de fausses pistes en déconvenues jusqu’à la révélation finale.

C’était sa seule chance. Elle devait la saisir. Enfermée dans son studio depuis trop de temps, elle devenait folle. Les cris de l’enfant, ses cauchemars, comme des petits coups de poignard sous la peau fine de son front. Elle, lui, vivotant dans cet endroit crasseux. « Tais-toi ! » ordonna-t-elle. Les pleurs cessèrent immédiatement. Elle tira le rideau pour un peu d’intimité. Un pis-aller.

 

Après le succès de Là-haut les anges, Chris Roy signe ici son second thriller psychologique. Des personnages troublants, mais néanmoins attachants confrontés à des forces machiavéliques, où se mêlent cybercriminalité, déviances et faux-semblants.

 

 

 

 

 

Mon résumé

Etant plus ou moins en panne de lecture, j’avais envie de retourner un peu vers l’auto-édition et je pense que j’ai très bien fait. Quand je suis tombé sur ce roman, j’ai d’abord un peu hésité au vu du résumé, qui certes tourne vers le polar / thriller mais sans plus. Il laisse présager un ennui certain. Oui, mais voila, ça c’est uniquement si on s’arrête sur le synopsis.

Je ne dis toujours qu’il faut parfois passer outre ses appréhensions et se faire sa propre idée, une fois plongé dans la lecture. Justement parlons un peu de ce roman justement.

Lars et Azel font un couple parfait en compagnie de leur fils. Alors que Lars rentre du travail, il trouve la maison déserté. Il sait que son fils n’est pas toujours très cooperatif, soit refugié dans sa chambre sans parler ou pire carrément absent. Ce jour-la même Azel semble avoir déserté le foyer familial.

Un groupe d’amis de l’enfance en Belgique que la vie sépare comme c’est souvent le cas, études, vies professionnelles, mariages, enfants, tous les prétextes sont bons pour s’éloigner. Mais quand votre amour de jeunesse, dont tous les garçons étaient amoureux et les filles jalouses vous appelle, votre vie peut être chamboulée.

Très vite, Lars décide de prévenir la police, oui mais voila, après inspection de la maison ils finissent par tomber sur des indices compromettant pour le pere.  Des traces de sang sont découvertes, des ustensiles qui pourraient toutefois servir pour des sévices sexuelles et bien d’autres choses encore.

Ce qui était au départ un procès verbal pour personne disparu va vite tourner à la garde a vue.

Pour le commissaire Andriessen et sa collègue Ariane De Backer, tout est clair, Cet homme n’est pas du tout le personnage qui prétend être et pourtant l’enquête va piétiner. Ils vont vite aller de fausses pistes en déconvenues. Mais après tout, que savent-il de Azel ? Est-elle vraiment une victime dans cette histoire ?

 

 

 

Mon avis

Une très belle reprise dans le monde de l’autoédition et pleinement satisfait.
Attention ce roman est très addictif, il est difficile de s’en détacher une fois commencé. Convient parfaitement pour tout fan de romans policiers.
Style, le suspense, la psychologie des personnages… tout y est.

 


51259060. sy475

Auteur : Bernard Minier
Titre : La vallée
Version : Numerique – Xo éditions
Date de parution :20 mai 2020
EAN : 9782374481906
Lien livraddict

 

 

4eme de couverture :

Un appel au secours au milieu de la nuit
Une vallée coupée du monde
Une abbaye pleine de secrets
Une forêt mystérieuse
Une série de meurtres épouvantables
Une population terrifiée qui veut se faire justice
Un corbeau qui accuse
Une communauté au bord du chaos
Une nouvelle enquête de Martin Servaz

 

 

 

 

Mon résumé

On retrouve dans La vallée les personnages fétiches de l’écrivain : Martin Servaz, policier au bout du rouleau et sous la menace d’une révocation, la gendarme Irène Ziegler déjà croisée dans Glacé (le premier livre de Minier paru en 2011).

L’histoire se passe dans une vallée des Pyrénées littéralement coupée du monde. Des meurtres rituels particulièrement horribles y sont commis et, comme les enquêteurs, les lecteurs, angoissés, retiennent leur souffle. Minier connaît son affaire. Le livre entamé on peine à le refermer. On ne découvrira le fin mot de l’histoire qu’à la toute fin du livre et même les lecteurs les plus blasés seront bluffés par son dénouement.

Suite à sa dernière enquête, la situation professionnelle du capitaine Martin Servaz s’est encore dégradée. Rétrogradé de commandant à capitaine après Nuits (2017), il est désormais, conséquences des libertés prises avec la procédure dans Sœurs (2018), suspendu, en attente d’un conseil de discipline qui ne paraît pas devoir lui être favorable, bien au contraire. Il risque la révocation pure et simple, ainsi que la privation de sa pension de retraite… Ses finances commencent à s’en ressentir, et son moral également.

Il est contraint de rester dans ses pénates et rester a carreaux jusqu’à la sentence. Oui, mais la ce serait trop lui en demander.

Comment ignorer l’appel au secours de Marianne son ex-compagne, la mère de son fils Gustav, disparue depuis huit ans. Il la croyait morte, assassinée par Hirtman, procureur à Genève et tueur en série pendant ses loisirs. Pourtant, le temps de poser son fils chez des amis, d’expliquer brièvement de quoi il retourne à sa nouvelle amoureuse, Lea, et le voici parti pour cette vallée des Pyrénées d’où provient l’appel.  Là-bas, il va retrouver la gendarme Keller, avec laquelle il a déjà collaboré, et qui va accepter de l’aider même s’il n’a aucun droit d’être là.

Une fois sur place, aucune trace de Marianne…..

 

 

Mon avis

Apres avoir avalé d’une traite M comme l’abime, comment resister a l’envie de reprendre contact avec Servaz. Bernard Minier conduit son intrigue sans nous laisser reprendre notre souffle. Certes suite a la lecture de ce roman certains elements me manquaient pour tout comprendre, aussi je vous recommende tout de meme de lire Soeurs avant celui-la, chose que j’aurais du faire.


52186998. sy475

Auteur : Franck Thilliez
Titre : Il était deux fois
Version : Numérique (kobo) – Edition FleuveNoir
Date de parution :  4 juin 2020
ISBN: 9782823874778
Lien livraddict

 

 

4eme de couverture

En 2008, Julie, dix-sept ans, disparaît en ne laissant comme trace que son vélo posé contre un arbre. Le drame agite Sagas, petite ville au cœur des montagnes, et percute de plein fouet le père de la jeune fille, le lieutenant de gendarmerie Gabriel Moscato. Ce dernier se lance alors dans une enquête aussi désespérée qu’effrénée.
Jusqu’à ce jour où ses pas le mènent à l’hôtel de la Falaise… Là, le propriétaire lui donne accès à son registre et lui propose de le consulter dans la chambre 29, au deuxième étage. Mais exténué par un mois de vaines recherches, il finit par s’endormir avant d’être brusquement réveillé en pleine nuit par des impacts sourds contre sa fenêtre…
Dehors, il pleut des oiseaux morts. Et cette scène a d’autant moins de sens que Gabriel se trouve à présent au rez-de-chaussée, dans la chambre 7. Désorienté, il se rend à la réception où il apprend qu’on est en réalité en 2020 et que ça fait plus de douze ans que sa fille a disparu…

 

 

 

 

 


Couverture Par accident

Auteur : Harlan Coben
Titre : Par accident
Version : Numérique – Edition Belfond Noir
Date de parution : 4 octobre 2018
ISBN: 9782714479167
Lien livraddict

 

 

4eme de couverture

Il y a quinze ans, la vie de Nap Dumas a basculé : dernière année de lycée, son frère jumeau et la petite amie de celui-ci ont été retrouvés morts sur la voie ferrée.
Double suicide d’amoureux ?
Nap n’y a jamais cru.
Désormais flic, Nap voit ressurgir le passé : Rex, leur ami d’enfance, vient d’être sauvagement assassiné. Sur les lieux du crime, les empreintes d’une femme que Nap pensait disparue : Maura, son amour de jeunesse, dont il était sans nouvelles depuis quinze ans.
Le choc est total pour le policier. Celle qu’il aimait serait-elle une dangereuse psychopathe ? Où est Maura ? Et s’il était le prochain sur sa liste ?
La vérité est proche. Si proche. Bien plus terrible et dangereuse que tout ce que Nap imagine…
Puisant dans les légendes urbaines de la ville où il a grandi, le boss du thriller livre un jeu de fausses pistes effroyable.

 

 

Mon résumé

L’inspecteur Napoléon « Nap' » Dumas trouve devant sa porte, un beau matin, deux enquêteurs qui viennent lui poser des questions sur Rex Canton, un policier qui vient d’être retrouvé mort. Et sur la scène de crime, on retrouve également les empreintes de Maura Wells qui a disparu de la circulation, il y a une quinzaine d’année.
Toutes ces informations font remontés à l’esprit de Nap’ de douloureux souvenirs : la mort de son frère jumeau Léo et de la petite amie de ce dernier, pour laquelle Nap’ n’a jamais adhéré à la thèse du suicide.

Ellie a sorti pour Nap le trombinoscope de leurs années de collège. Le jumeau du policier faisait partie d’un Club des conspirateurs, comptant quelques jeunes. Rex et Maura en étaient également. Ils s’interrogeaient sur l’ancienne base militaire implantée à Westbridge, disposant de puissants missiles au temps de la Guerre Froide. La zone n’était pas si secrète, mais interdite d’accès, avant d’être reconvertie en unité de recherches pour l’agriculture.

 

 

Mon avis

Si vous ne connaissez pas encore les romans de l’auteur, ce ne serait pas celui-la que je conseillerais pour debuter. Faut dire que ce n’est pas celui que j’ai preferé. L’intrigue est efficace mais n’est pas d’une folle originalité et la fin, sympathique, n’est pas non plus renversante. Sans plus.

A vous de vous faire votre avis.

 


52857449. sx318 sy475

Auteur : Robert Bryndza
Titre : Liquide inflammable
Version : Numérique – Edition Belfond noir
Date de parution : 5 septembre 2019
ISBN: 9782714481757
Lien livraddict
Lien kobo

 

 

4eme de couverture

L’auteur de thrillers aux plus de deux millions de livres vendus en Grande-Bretagne vous réserve une plongée en plein cauchemar… Retenez votre souffle !
Alors qu’elle sonde les profondeurs d’une vieille carrière inondée à la recherche d’une cargaison de drogue, l’inspectrice Erika Foster fait une macabre découverte : un sac-poubelle renfermant des ossements d’enfant.
Le légiste est formel : le squelette est celui de la petite Jessica Collins, sept ans, dont la disparition en 1990 avait profondément ému l’Angleterre. Un dossier classé sans suite depuis.

Obsédée par ce drame, Erika se jure de faire toute la lumière.
Mais entre la pression de sa hiérarchie, l’effervescence des médias alléchés par ce sordide rebondissement et le silence de la famille Collins, la flic entêtée sent rapidement qu’elle a mis les pieds dans une affaire complexe, aux ramifications aussi noires qu’étonnantes… et dangereuses.

L’eau est un parfait tombeau. Et l’on ne devrait jamais déranger ceux qui y sont engloutis.

 

 

Temps mort

Publié: 17 Jan 2020 par samthriller dans Policier / Polar, Thriller
Tags:, , , , , ,

Couverture Myron Bolitar, tome 05 : Temps mort

Auteur : Harlan Coben
Titre : Temps mort
Version : Broché – Fleuve noir – 343 pages
ISBN: 9782265076747
Lien livraddict

 

4eme de couverture

Jouer les gardes du corps pour Brenda Slaughter, jeune espoir du basket féminin menacée par des coups de fils anonymes ? Pas vraiment le genre de Myron Bolitar, ex-agent du FBI. Sauf circonstances particulières : à vingt ans d’intervalle, Brenda a vu Anita, sa mère et son père – ancien mentor de Myron – se volatiliser mystérieusement. A l’époque de sa disparition, Anita travaillait pour la puissante dynastie Bradford. Le début d’une piste… Mais à l’heure où l’un des fils Bradford se présente au poste de gouverneur, personne ne semble vouloir se pencher sur la question. Sauf Myron…

 

 

Mon résumé

Nouvelle enquête de Myron Bolitar cette fois-ci dans le monde du basketball, domaine où il a excellé avant sa blessure grave le contraignant à arrêter son rêve. Cet agent sportif, ancien agent du FBI rechigne à la tâche quand il se voit confier la surveillance de Brenda Slaughter, grande joueuse de basket. Une chose le pousse à accepter : le fait que son père a disparu et qu’il s’agit d’un ami de longue date. de plus Brenda pourrait bien avoir besoin d’un agent sportif. de nombreuses pistes se forment, des questions se font sentir, des personnages importants sembleraient mêlés : les éléments essentiels sont réunis pour mettre en place une intrigue digne de ce nom.

Le roman aborde un peu les coulisses les moins reluisantes du basket aux Etats-Unis, magouilles et combines.

Les clichés se succèdent les uns après les autres, tant chez les personnages (deux sbires bien méchants, l’un gros lard sans cervelle, l’autre maigrichon malin très cruel) que dans les situations (des riches qui répandent des pots-de-vin pour taire des secrets). Tout est tellement conventionnel qu’on ne se prend même pas au jeu du suspense, on tourne les pages machinalement jusqu’au mot « fin ».

 

 

Mon avis

J’ai eu beaucoup de mal a rentrer dans l’histoire. Cela ne restera donc pas dans mes préférés de l’auteur. Il restera tout de même dans ma bibliothèque. Je sais que d’autres personnes l’ont apprécié, comme quoi les avis peuvent diverger d’une personne à une autre. N’est-ce pas lecturesdudimanche

 

Un(e) secte

Publié: 3 Nov 2019 par samthriller dans Policier / Polar, Thriller
Tags:, , , , ,

48574087. sx318

Auteur : Maxime Chattam
Titre : Un(e) secte
Version :  ebook kobo – Edition Albin Michel  –
ISBN: 9782226447173
Lien Livraddict
Sortie le 30 octobre 2019

 

4eme de couverture

Et si tous les insectes du monde se mettaient soudainement à communiquer entre eux ? À s’organiser ?
Nous ne survivrions pas plus de quelques jours.

Entre un crime spectaculaire et la disparition inexpliquée d’une jeune femme, les chemins du détective Atticus Gore et de la privée Kat Kordell vont s’entremêler. Et les confronter à une vérité effrayante.

Et si tous les insectes du monde se mettaient soudainement à communiquer entre eux ? À s’organiser ?
Nous ne survivrions pas plus de quelques jours.

Entre un crime spectaculaire et la disparition inexpliquée d’une jeune femme, les chemins du détective Atticus Gore et de la privée Kat Kordell vont s’entremêler. Et les confronter à une vérité effrayante.

Des montagnes de Los Angeles aux bas-fonds de New York, un thriller implacable et documenté qui va vous démanger.

 

Mon résumé

Avant même que je ne dise quoi que ce soir, il faut savoir qu’il s’agit d’un eBook et sachant ça je sens que je vais pas me faire que des amis, mais passons ! Avant même de le commencer, je savais que çà allait être du très lourd, et en le terminant hier soir, je me suis rendu compte que j’avais raison. Alors même si pour moi le signal, ça à été un échec, je retrouve la un Maxime Chattam au top.

A peine commencé qu’on plonge au coeur de l’action. C’est avec Kat Kordell que cela se passe, détective privée. C’est à elle qu’une mère inquiète va faire appel. En effet sa fille ne donne plus aucune nouvelle, et quand bien même elles sont en froid et que celle-ci lui a lancé un ultimatum, afin que sa mère se mêle un peu moins de ce qui ne lui regarde pas. Cependant, la on a dépasse le cap, et sa mère décide donc de faire appel à Kat, elle veux savoir si elle va bien, même si elle ne peut pas la voir, au moins elle serait rassurée.

L’inspecteur Atticus Gore  est appelé à la rescousse sur une scène de crime. Une scène de crime comme une autre pense-t-il, la brigade peux bien appeler quelqu’un d’autre. Gore n’a pas vraiment envie d’être mis sur le coup cette fois mais voila ses 2 collègues insistent en disant que celle affaire est faite pour lui. Ce qu’il va découvrir va le refroidir quelque peu et va finalement prendre en charge l’enquête, accompagné de son coéquipier Hack. En arrivant sur la scène de crime, ils découvrent un corps qui semble avoir été complètement nettoyé de l’intérieur, mais le mot est faible, il ne reste pour ainsi dire qu’un squelette. Si Hack n’y prête pas plus attention que ça, en revanche Gore, constate une multitude d’insecte en tout genre, et ce tout autour de la scène de crime. En y regardant de plus près, il se dit que touts ces types d’insectes divers et varies, qui pour certains ne sont pas sensés cohabiter ensemble sur un corps est plus que bizarre.

D’un coté une disparition, de l’autre un cadavre qui semble avoir été bouffé de l’intérieur. Quel rapport ? à quel moment ses 2 affaires sont liées ?

C’est bien sur ce sue vous découvrirez en vous jetant sur votre futur exemplaire dans votre librairie préférée. Attention, aux insectes qui pourraient dépasser ….ah hah haha !

 


Couverture Serre-moi fort

Auteur : Claire Favan
Titre : Serre moi fort
Version :  Broché – Edition Robert Lafont La bête noire
ISBN: 9782221190395
Lien Livraddict

 

4eme de couverture

« Serre-moi fort. » Cela pourrait être un appel au secours désespéré.
Du jeune Nick, d’abord. Marqué par la disparition inexpliquée de sa soeur, il est contraint de vivre dans un foyer brisé par l’incertitude et l’absence. Obsédés par leur quête de vérité, ses parents sont sur les traces de l’Origamiste, un tueur en série qui sévit depuis des années en toute impunité.
Du lieutenant Adam Gibson, ensuite. Chargé de diriger l’enquête sur la découverte d’un effroyable charnier dans l’Alabama, il doit rendre leur identité à chacune des femmes assassinées pour espérer remonter la piste du tueur. Mais Adam prend le risque de trop, celui qui va inverser le sens de la traque. Commence alors, entre le policier et le meurtrier, un affrontement psycho logique d’une rare violence…

 

Mon résumé

Tout commence lorsqu’une mère s’inquiète que sa fille ne l’ai pas rejoint au centre commercial alors qu’elles avaient convenues de faire les boutiques ensemble. C’est tout naturellement qu’elle va interroger son frère afin de savoir si il sait ou elle pourrait se trouver. Bien sur il ne sait rien, et de toute façon ses relations avec sa sœur s’avèrent assez limitées. S’ensuit une déclaration de disparition auprès de la police. Très bien vite, la mère de Nick, plonge dans une dépression ultime, jusqu’à refuser ce que peux lui préparer son fils. Quant à son père, son salaire s’envole dans ses virées dans les bars. Il finit par ressembler au parfait alcoolique.

plus le temps passe et plus Nick, se retrouve seul pour affronter toutes les choses banals de la vie. Quant à sa sœur, elle finit par n’être qu’un souvenir pour Nick. Ses parents continue de s’obstiner a la chercher coûte que coûte ( épluchage des journaux, groupe de soutien, messes à l’église…)

Pour l’inspecteur Adam Gibson, a qui à été confié l’enquête cela piétine durant 2-3 ans jusqu’au dernier indice qui va être peut-être l’indice de trop. Il est appelé dans une prison où il se passe des choses assez particulières….

Mon avis

certains se diront mais comment se-fait-ce qu’il n’ai lu ce livre que maintenant ? et bien tout simplement que j’ai envie de sortir du lot ! Lot des personnes qui se jettent sur les livres le jour même de leur sorties, voire ceux qui profitent des services presse et les lisent quelques jours ou quelques mois avant tout le monde. Enfin bref, tout ça pour dire que je vient de tomber depuis longtemps sur un roman d’une puissance incontestée. Cela faisait longtemps que je n’avais pas avalé un livre aussi vite. Autant dire que si vous l’avez pas encore lu, n’hésitez pas plus longtemps.

La veuve

Publié: 15 Août 2019 par lecturedesam dans Policier / Polar, Suspense, Thriller
Tags:, , , , , ,

35445731

Auteur : Fiona Barton
Titre : La veuve
Version :  papier – Edition Fleuvenoir
ISBN: 9782265114562
Lien Livraddict

 

Fiona Barton (auteur de La Veuve) - Babelio

De nationalité anglaise, fiona Barton est née à cambridge en 1957. Elle est journaliste et formatrice internationale dans les médias.

Elle a notamment écrit pour le Daily Mail (2005-2008), le Daily Telegraph (2002-2005) et a été rédactrice en chef du Mail on Sunday (1990-2002) où elle a d’ailleurs gagné le prix du reporter de l’année.
Fiona Barton est chef de projet à Fojo Media Institute depuis 2011.

Elle vit avec son mari près d’Abjat-sur-Bandiat en Dordogne depuis 2013.

source : Babelio

 

4eme de couverture

La vie de Jane Taylor a toujours été ordinaire.Un travail sans histoire, une jolie maison, un mari attentionné, en somme tout ce dont elle pouvait rêver, ou presque.Jusqu’au jour où une petite fille disparaît et où les médias désignent Glen, son époux, comme Le suspect principal de cet acte.Depuis, plus rien n’a été pareil.Jane devient l’épouse d’un criminel aux yeux de tous.Les quatre années suivantes ressemblent à une descente aux enfers : accusée par la justice, assaillie par les médias, abandonnée par les amis, elle ne connaît plus le bonheur ni la tranquillité, même après un acquittement.Mais aujourd’hui, Glen est mort. Fauché par un bus.Ne reste que Jane, celle qui a tout subi, qui pourtant n’est jamais partie. Traquée par un policier en quête de vérité et une journaliste sans scrupule, la veuve va-t-elle enfin livrer sa version de l’histoire ?

 

 

Mon resumé : 

Jane Taylor mène une petite vie tranquille avec son mari Glen.
Jusqu’au jour où Bella, 2 ans, disparaît. Glen devient alors le suspect n°1.
Abandonnée par ses amis, traquée par la police et une journaliste sans scrupule, Jane connait-elle la vérité?
L’enlèvement de Bella en 2006 est suivi de l’acquittement de Glen qui ne satisfait ni la police ni la presse. La presse, c’est Kate qui ne lâche rien. Au lendemain du décès accidentel de Glen, elle va entrer en contact avec la veuve pour tenter de lui faire avouer sa complicité. Quant à la police, l’enquêteur ne cesse de rêver de Bella, la petite victime.
L’auteur, journaliste, maîtrise le suspense à merveille, car si l’action se passe de nos jours, les lecteurs suivent au gré des retours-arrières une enquête passionnante, une traque aux pervers aidés par les nouvelles technologies.

 

 

Mon ressenti

J’ai voulu lire ce livre car au moment de sa sortie j’en ai beaucoup entendu parler,  et ne cesse de voir des publications le concernant, au point que je m’etais dis qu’il devais vraiment être bien pour qu’on en parle autant. Et la que je l’ai lu je me dis que je ne regrette absolument pas de ne pas l’avoir acheté, j’aurais gâché 20€ alors que je pourrais les mettre dans un livre dans lequel je prendrais deux fois plus de plaisir. Je pousse peut-être un peu mais pas beaucoup je pense. Que dire de plus, si ce n’est que ce n’est pas du tout mon style de lecture.


Bonjour à tous,

Je n’a pas de faire ce genre de chronique, mais je me suis dis que cela pouvais être intéressant de vous montrer mes lectures que je prévois pour ce mois d’août ( même si il est déjà bien entamé).

 

  1. Livres de la bibliothèque de ma ville
  • Le livre que j’ai commencé avant hier : 

36516893. sy475 Il y a cinq ans, Eli Glinn avait dirigé une expédition pour récupérer un météore géant tombe sur un îlot du Cap Horn. Mais le navire qui le convoyait avait sombré.
Aujourd’hui, Glinn n’a plus le choix. Cette étrange météorite a donne naissance a une créature mutante qui menace la planète. Il faut a tout prix la détruire.
La mission qu’il confie a Gideon Crew – entre autres spécialiste des armes nucléaires – ressemble a s’y méprendre a une opération suicide…

 

 

 

  • Ma prochaine lecture : 

Polar. La veuve **** - A lire - LeTelegramme.fr

 

Mariée jeune, petite maison proprette d’une banlieue sud de l’Angleterre, mari attentionné. Elle coiffeuse, lui employé de banque, pas d’enfants.
Pas d’enfants ? C’est peut-être là que le vernis d’une certaine normalité s’effrite le jour où Glen, l’époux réputé sans histoires est impliqué dans une sordide disparition d’enfant. Les preuves manquent, seuls quelques signes le désignent comme suspect principal. Et aucune trace ne permet de retrouver Bella, deux  ans, qui jouait avec son chien devant le pavillon familial.

 

 

 

2. Demandes sollicitées sur NetGalley

Dans un camp d’été chrétien situé sur la côte de l’Oregon, au beau milieu de la nuit, à l’abri des regards, les animateurs enfreignent toutes les règles imposées par le sévère révérend Dalton : alcool, cigarettes, sexe. Jusqu’à ce que Elle et Monica tombent enceintes puis disparaissent. De peur que leurs aventures nocturnes ne soient révélées au grand jour, les autres s’entendent sur une version de l’histoire qui les absoudrait totalement. Vingt ans plus tard, quand on retrouve des os sur la plage, bientôt identifiés comme ceux de Monica, les ex-animatrices savent qu’elles devront bientôt refaire une déposition à la police. Alors elles se réunissent à nouveau. Mais toutes ne sont pas prêtes à commettre les mêmes erreurs que par le passé…

 

 

 

 

 

« Ce que je redoutais est confirmé. Il s’est produit une catastrophe. J’ai parcouru le quartier de long en large. C’est partout le même spectacle. Les rues sont désertes. Les maisons vides. Les véhicules ont été abandonnés au milieu de la route »

Posté devant son domicile, Fred ne veut pas y croire. Pourtant, l’enfer qu’il a sous les yeux est bien réel. Il se dessine en lambeaux, entre les habitations abandonnées et les dépôts de sable noir qui tapissent les rues.

Que s’est-il produit ? Il aimerait en parler à sa femme, mais elle a disparu. Il aimerait trouver un ami, un voisin, de la famille, mais il est seul.

Il ne le restera pas longtemps.

Bientôt, il comprendra qu’il n’aurait jamais dû survivre au désastre qui vient de se produire.

Bientôt, il devra fuir pour sauver sa peau.

Bientôt, il comprendra que l’enfer de ce monde, trouve son origine dans le passé de sa propre existence.

 

 

BONUS : 

Nul n’est à l’abri de la folie. Sophie, une jeune femme qui mène une existence paisible, commence à sombrer lentement dans la démence : mille petits signes inquiétants s’accumulent puis tout s’accélère. Est-elle responsable de la mort de sa belle-mère, de celle de son mari infirme ? Peu à peu, elle se retrouve impliquée dans plusieurs meurtres dont, curieusement, elle n’a aucun souvenir. Alors, désespérée mais lucide, elle organise sa fuite, elle va changer de nom, de vie, se marier, mais son douloureux passé la rattrape… L’ombre de Hitchcock et de Brian de Palma plane sur ce thriller diabolique.

Avec Robe de marié, dont on comprendra le titre dans les dernières pages, Pierre Lemaitre livre un polar parfaitement orchestré où le mal n’épargne personne. Allan Kaval, Marianne.

Une fable cruelle et amorale sur le harcèlement et la vengeance. Philippe Lemaire.

 

 

 

Et vous ? Parlez moi des lectures qui vont agrémenter votre mois d’août


41021592

Auteur : Claire Favan
Titre : Inexorable
ISBN :9782221217092
369 pages –  La bete Noire
Lien livraddict

 

Résultat de recherche d'images pour "Claire Favan"

 

Claire Favan, née le 12 avril 1976 à Paris, est une femme de lettres française, auteure de roman policier.

Claire Favan vit à Paris et exerce dans la finance. Elle écrit ses romans durant ses loisirs. En 2010, elle publie son premier roman, Le Tueur intime, premier volume d’un diptyque consacré au tueur en série Will Edwards. Avec ce roman, elle est lauréate du grand prix VSD du polar 2010 et du prix Sang pour Sang Polar en 2011.

Elle participe à l’écriture d’un cadavre exquis, Les Aventures du Concierge masqué, publié en 2013. Avec le collectif Les Auteurs du noir, elle publie deux nouvelles dans les recueils Santé et Irradié.

 

Source : wikipedia

 

 

4eme de couverture

Vous ne rentrez pas dans le moule ? Ils sauront vous broyer.

Inexorables, les conséquences des mauvais choix d’un père.
Inexorable, le combat d’une mère pour protéger son fils.
Inexorable, le soupçon qui vous désigne comme l’éternel coupable.
Inexorable, la volonté de briser enfin l’engrenage…
Ils graissent les rouages de la société avec les larmes de nos enfants.

« Claire Favan franchit un cap avec cette histoire qui touchera inexorablement votre âme. » Yvan Fauth, blog EmOtionS.
« À l’enfant qui est en vous, ce livre peut raviver des douleurs. À l’adulte que vous êtes devenu, il vous bousculera dans vos certitudes. » Caroline Vallat, libraire Fnac Rosny 2

 

A la base il devait s’agir d’un service presse NetGalley, mais comme il a jamais été validé, j’ai du me rabattre sur une nouveauté de la bibliothèque municipale

 

 

Mon résumé

Tout d’abord, je vais commencer par vous expliquer les conditions qui m’ont amené a la lecture de ce livre, mais surtout la galère que ça a été de pouvoir lire ce livre. J’avais vu ce livre sur de nombreux blog que je suis et j’en ai par ailleurs entendu beaucoup de bien, il était donc naturel que je veuille lire ce livre. Etant membre de NetGalley, j’ai eu l’agréable surprise de voir que ce livre était proposé en service presse, aussi j’ai sauté sur l’occasion. Lorsque 2 semaines après je n’avais toujours aucun retour de NetGalley et de La bête noire, éditeur du livre, je me suis permis de leur envoyer un mail. Réponse bateau au mail, beaucoup de demandes donc ça peut prendre du temps ! Certes mais ça m’empêche que je n’ai finalement eu aucun retour.

Suite a cette deception, je me suis fait à l’idée de ne jamais lire ce livre….a moins de me decider à l’acheter, mais j’ai jamais sauté le pas.

Lorsque lors du dernier café des lecteurs organisé par la bibliothèque de la roseraie j’ai vu le livre en exposition parmi tant d’autres livres, je me suis dis qu’il ne fallait pas que je le rate cette fois et je m’en suis aussitôt emparé. Voila comment vous allez enfin avoir mon avis sur ce thriller signé Claire Favan.

Commençons par la couverture. Oui, je sais j’ai pas pour habitude de parler de la couverture mais vous comprendrez par la suite le pourquoi du comment. La première chose qui m’a interpolé est pourquoi cette image sur la couverture pour un thriller, va-t-on entrer dans une histoire qui se passe dans le monde de l’industrie ? Non pas vraiment, mais quand on cite le mot de ce que représente l’image a haute voie et qu’on le fait alors qu’on a déjà lu près de 1/4 du livre alors l’image prend tout son sens  : Engrenage.

L’histoire : Alexandra, la maman de Milo se bat pour protéger son fils qui, depuis l’arrestation de son père, va mal et enchaîne des comportements violents en classe. Victor, son père sera donc arrêté de façon violente devant son fils et sa femme en pleine nuit. Victor, adulé par son fils se verra condamné à le délaisser et à le faire souffrir. L’amour qu’il porte pour son petit Milo est pourtant bien présent mais ne pourra lui dire. Les conséquences de cette arrestation vont être dramatiques. Le père de milo va se faire tuer durant son incarcération. Face a cette dure étape, Milo va aller de mal en pis, et Alexandra, va tout faire pour que son fils revienne a la raison mais c’est peine presque perdu face a son fils qui devient tyrannique.

Alexandra ne veut surtout pas que son fils suive le même chemin que son père. Cela elle ne le veut à aucun prix !! Pourtant son fils va finir par être accusé d’un meurtre, bien malgré lui….

 

Mon avis

Mon premier livre de Claire Favan, et je dois dire que même si j’ai mis du temps a le lire (sortie en octobre 2018 et lu en mars 2019) cela a été une belle découverte. J’ai eu beaucoup de mal a lâcher le bouquin. Vous connaissez peut-être le slogan de tout bon lecteur : « encore un chapitre et j’arrête » . Ici, beaucoup d’émotion. On a de la tristesse pour Milo qui a perdu son père, a la fois parce qu’il est en prison puis ensuite face a son décès, mais également de la tristesse face a l’acharnement de Alexandra qui veut coûte que coûte pouvoir élever son fils sereinement. Saura-t-elle affronter cela toute seule ? C’est ce que vous saurez en lisant ce livre


40204749

Auteur : Linda Green
Titre : Une seconde de trop
ISBN : 9782253045618
444 pages  – edition Preludes
Lien livraddict

 

Je remercie les editions Preludes de m’avoir donné l’occasion de gagner ce livre mais aussi de l’avoir découvert, comme beaucoup d’autres lecteurs avant moi.

 

4eme de couverture :

Un seconde de trop et vous perdez tout. Un, deux, trois… Lisa Dale ferme les yeux et compte jusqu’à cent lors d’une partie de cache-cache avec sa fille. Lorsqu’elle les rouvre, Ella, quatre ans, a disparu. Sans laisser la moindre trace. La police, les médias et la famille de Lisa font corps pour retrouver la fillette. Mais si leur instinct les éloignait d’Ella ? Et si le ravisseur était connu d’eux tous ? Suspense psychologique addictif, Une seconde de trop explore la culpabilité d’une mère et le cauchemar de tout parent : la disparition d’un enfant. Numéro un des ventes dès sa parution, et acclamé par la presse, ce roman vous glacera le sang. Une lecture puissante dont vous ne sortirez pas indemne.

 

 

Mon résumé : 

Lisa Dale est la mere de la petite Ella,  4 ans. Elle a emmenée sa fille a une fete d’anniversaire et en sortant elle decide de l’emmener se balader au parc. Ella a envie de jouer a cache-cache. Lisa s’éloigne pour aller compter pendant que Ella part se cacher, soudain sa mere reçoit un appel professionnel inopiné.

Apres le compte a rebours, elle va pour chercher Ella, mais elle ne la retrouve pas. Ella s’est vraiment bien cachée, sauf qu après avoir cherché dans tout les recoins inimaginable du parc, elle ne parvient pas a la retrouver. Elle fait appel à une mere de famille qui était a proximité, dans le parc pour que son garcon recherche également, sans plus de succès.

Elle finit par prévenir son mari, qui ne semble pas la prendre au sérieux, et pense juste a une blague. Il finit par la prendre au sérieux, lorsqu’elle finit par lui raconter les circonstances precises de la disparition et qu’elle lui révéle avoir fait appel à la police.

Apres plusieurs jours sans elements probants, ils finissent par se demander qui a bien pu enlever leur petite fille, ou du moins ou elle peut se trouver. En effet, personne ne les a contacter pour une éventuelle rançon et aucune trace n’a pu être découvertes par la police. La police leur posent plein de questions afin de cibler leur enquête mais pour Lisa et son mari, ce n’est qu’une perte de temps et pendant ce temps la, la police ne cherche pas leur fille. Oui, mais si justement le ravisseur n’était pas celui auquel on pensait ? Et si finalement ils le connaissait plus qu’ils ne le croyait ?

 

Mon avis

Vous allez me dire, encore une histoire d’enlèvement ? Tu en a déjà lu un il y a pas longtemps en plus  !  Certes, certes !! mais la pas de demande de rançon. On se tourne vers un autre coté de ce qu’on peux trouver lorsqu’on parle d’enlèvement. On va plus parler de lien familiaux. J’assimile meme cette histoire à une sorte de vengeance, mais bon j’en dis pas plus non plus pour garder toute la magie de l’histoire. Cela dit, si je dois terminer sur mon avis, je dirais que j’ai envie presque de baffer l’un des personnages pour ce qu’il fait subir à notre petite Ella.


34904285

Préludes Éditions

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Auteur : Jacques Expert
Titre : Hortense
ISBN : 9782253086680
347 pages  – edition Le livre de poche

 

J’ai obtenu ce roman à l’occasion d’un concours sur twitter et je remercie les editions Preludes

 

4eme de couverture :

1993: Sophie Delalande est folle d’amour pour sa fille, Hortense, presque trois ans, qu’elle elève seule. Son ex-compagnon est un homme violent, auquel elle refuse le droit de visite. Un jour, il fait irruption chez elle et lui enleve Hortense.
2015: Sophie mene une vie morne, solitaire. Un dimanche pluvieux, elle se fait bousculer par une jeune femme dans la rue. Persuadée qu’il s’agit d’Hortense, elle la suit. Sans rien lui dévoiler, elle sympathise avec elle. La relation qui se noue alors est pleine de mystères. Sophie ne serait-elle pas la proie d’un delire psychotique qui lui fait prendre cette inconnue pour sa fille ? Et cette jeune femme est-elle aussi innocente qu’elle le parait ?
Une intrigue fascinante et haletante, inspirée d’un fait divers.

Jacques Expert est un manipulateur de grand talent. Un acrobate de l’emotion au style sobre et impeccable. Marie Rogatien, Le Figaro magazine.

La fin vous foudroie sans crier gare. Julie Malaure, Le Point.

 

Mon résumé

1993 : Sophie Delalande, pense avoir tout pour avoir une belle vie. Un metier qui lui plait, un copain. Cependant celui qu’elle a rencontré lors d’une soirée, organisée, par une collègue, ne se révéle pas ce qu’il parait être au premier regard. Il devient vite violent. Parfois il rentre tard ou alors pas du tout, donnant des prétextes aussi farfelus les uns que les autres, mais bon, Sophie, s’en moque, car elle l’aime.  Un beau jour, elle lui annonce qu’elle attend un heureux événement, et ce qui ravirait n’importe quel homme, lui, ca le fout en rogne et finit par partir. Sophie decide donc d’élever Hortense toute seule durant 3 ans, jusqu’au jour ou elle decouvre que Hortense a disparu.

Pour Sophie, ca ne fait aucun doute, c’est Sylvain qui l’a kidnappé.

2015 : Sophie, vie une vie bien triste, maintenant qu’elle se retrouve toute seule malgré le temps qui passe. Elle continue pourtant de penser à sa petite Hortense. Un jour pluvieux , alors qu’elle se fait bousculer, une personne fait tomber son parapluie. En se relevant, elle observe la personne,et, quelque chose dans le regard lui fait lui dire que c’est elle. Oui, c’est Hortense qu’elle a en face d’elle. Sans rien ajouter, elle va decider de la suivre, afin de mieux la connaitre et savoir ce qu’est sa vie. Elle va finir, au fil des jours, par sympathiser avec elle, jusqu’à l’inviter chez elle a prendre un thé, puis ensuite le déjeuner…..

 

 
Mon avis

Un roman, truffé de rebondissements, de suspense, qu’on n’a du mal a s’en défaire. Personnellement, je l’ai lu en à peine 24 heures, c’est dire si il m’a chamboulé. C’est un très bon auteur. Meme si ce n’est surement pas mon auteur préféré, c’est tout de meme son 3ème roman que je lis et j’en ressort toujours satisfait. J’ai peut-être plus apprécié ce titre que les deux autres mais après c’est selon le gout de chacun.


Couverture La disparue de la cabine n° 10

Auteur : Ruth Ware
Titre : La disparue de la cabine n°10
ISBN: 9782265-116504
428 pages – Edition Fleuve noir

 

 

4eme de couverture

Être témoin d’un meurtre ? Angoissant. Que personne ne vous croie ? Terrifiant.
Une semaine à bord d’un yacht luxueux, à sillonner les eaux de Grand Nord avec seulement une poignée de passagers. Pour Laura Blacklock, journaliste pour un magazine de voyage, difficile de rêver d’une meilleure occasion de s’éloigner au plus vite de la capitale anglaise. D’ailleurs, le départ tient toutes ses promesses : le ciel est clair, la mer est calme et les invités très sélects de l’Aurora rivalisent de jovialité. Le champagne coule à flot, les conversations ne manquent pas de piquant et la cabine est un véritable paradis sur l’eau.
Mais dès le premier soir, le vent tourne. Laura, réveillée en pleine nuit, voit la passagère de la cabine adjacente être passée par-dessus bord.
Le problème ? Aucun voyageur, aucun membre de l’équipage ne manque à l’appel. L’Aurora poursuit sa route comme si de rien n’était.
Le drame ? Laura sait qu’elle ne s’est pas trompée. Ce qui fait d’elle l’unique témoin d’un meurtre, dont l’auteur se trouve toujours à bord…

 

 

Mon résumé

Un roman que je voulais lire depuis plusieurs mois. Finalement je l’ai emprunté à la bibliothèque de ma ville.
Deja quand on voit le titre on se doute qu’on va parler de disparition, mais quand à un moment on semble dire que Laura Blacklock,le personnage principal, a disparu, alors qu’on suit ses moindres faits et geste sur ce yacht, on se pose des questions. On à envie de dire, mais non elle a pas disparu, elle est la.
Puis quand, elle-meme voudrait faire croire a tout le monde que quelqu’un à été jeté à l’eau (un meurtre ? ) personne ne l’a croit. D’autant plus que tout le monde semble present. Voudrait-on la rendre folle ?
Si ca s’arrêtait la, on pourrais se dire ? bon !! elle a bu, elle prend en plus des anti-dépresseurs. Ce n’est rien ! Mais quand plusieurs de ses effets personnels disparaissent, la, ça dépasse l’entendement non ?
Laura Blacklock, est bien décidé à ne pas se laisser faire!. Elle va mener sa petite enquête et compte bien découvrir le fin mot de cette sordide histoire.

 

Mon avis

Un tres bon huis clos, dont je ressors plus que satisfait. J’aime bien ces histoires ou durant une grande partie du roman, on a pas du tout l’impression d’avoir affaire à un roman thriller / suspense. Tout se joue sur la toute derniere partie du livre.

Pour allez plus loin, je vous invite à visiter le site de l’auteur ICI

Evie

Publié: 16 Août 2018 par lecturedesam dans Suspense
Tags:, , , , , , , ,

NetGalley

 

 

 

 

 

 

 

 

Auteur : K.L. Slater
Titre : Evie
ISBN:  9782811232184
305 pages – Format numerique sécurisé

 

 

Résultat de recherche d'images pour "K.L. Slater"

 

Thèmes principaux

Thriller • Mystère • Thriller psychologique • Suspense

 

 

 

 

 

 

 

 

4eme de couverture

La personne que vous aimez le plus au monde est en danger…

Il y a trois ans, la petite Evie, 5 ans, a disparu en sortant de l’école. La police n’a jamais réussi à la localiser. Aucun indice, aucune piste. Rien. La petite s’est évaporée. Mais Toni le sait : sa fille est vivante. Encore faudrait-il qu’elle puisse l’exprimer ! Car Toni est enfermée dans un terrible silence. Personne ne l’écoute, personne ne l’entend. Pourtant, Evie a besoin d’elle. Toni doit réaliser l’impossible si elle veut la sauver.

Un suspense haletant qui vous tiendra éveillé(e) jusqu’à l’aube, pour les fans de Paula Hawkins (La Fille du train) et B. A. Paris (Derrière les portes).

 

 

Mon résumé

Dans ce roman, on va naviguer en present et passé, un peu avant que Evie disparaisse. On commence en faisant la connaissance d’une personne qu’on soupçonne être une femme, qui se trouve sur un lit d’hôpital. Elle n’a aucun moyen de faire savoir qu’elle est en vie et bien présente. Elle ne peut pas parler et et ne peut pas bouger. A ce moment du roman on se sait rien d’elle.

3 ans avant : On fait la connaissance de Evie de sa famille, qui se resume à sa mere et sa grand-mere. Son père était un soldat qui est décédé suite à une mission en Afghanistan.

l’auteur ne va pas chercher dans un premier temps à retrouver l’enfant avec une équipe de policiers chevronnés , mais va nous faire entrer dans la tête, l’état d’esprit de Toni, la maman de la petite Evie pour nous faire prendre conscience des erreurs que l’on peut commettre lorsque l’on est parent et que l’on est perturbé par la perte de l’être cher. Toni va nous narrer son histoire poignante. On va savoir dans quel état psychologique elle se trouvait avant la disparition de sa fille et dans quelles conditions celle-ci a disparu. Mais pour tous c’est la faute de Toni.

Des le debut du livre on sait que Evie à disparu. Hors, arrivé a 50% du livre on continue de suivre la vie de Toni et Evie sans que la petite fille de 5 ans ne soit enlevé, ou ai disparu. On finit pas se demander quand elle est sensé disparaître. De plus elle est suivit par une psychologue, qui semble s’en occuper parfaitement bien, alors pourquoi Evie disparaîtrait-elle ? Et la c’est le drame ….alors qu’on aurait pas soupçonné la disparition….

 

Mon avis

Je vous entend déjà dire, ouais , bah un roman sur une disparition, encore un !!! ouais mais d’habitude voyez vous on parle de la disparition puis une enquête policière suit. Ici la police est quasiment absente, donc pas d’enquête. Et puis l’annonce de la disparition arrive très tardivement dans le livre pour se pencher plus sur l’histoire de la mere et de la vie 3 ans avant la disparition. JE trouve que c’est bien, ca permet de bien comprendre le parcours et ce qu’a vécu la mere avant la disparition de sa fille.

Un tres bon livre que je recommande et que vous pouvez apprécier depuis le 16 août  2018.


Couverture La maison de poupée

Auteur : M.J.Arlidge
Titre :  La maison de poupée
ISBN: 9782365693240
398 pages

 

4eme de couverture :

Une jeune femme se réveille, désorientée. Elle n’est pas dans son lit mais dans une cave. Prisonnière d’un simulacre de chambre. La panique monte. Comment a-t-elle atterri là ?Pourquoi ?

Non loin de là, des promeneurs font une découverte macabre : le corps décomposé d’une femme. Sa disparition n’a jamais été signalée : sa famille recevait régulièrement de ses nouvelles via les réseaux sociaux et n’avait donc aucune raison de s’inquiéter. Quel assassin peut être assez pervers pour jouer ainsi avec les proches de ses victimes ?

La détective Helen Grace se lance sur la piste de ce meurtrier redoutable. Un prédateur vicieux et intelligent qui ne recule devant rien. Mais elle doit faire vite. Quelque part, une femme lutte pour sa survie…

 

 

Mon résumé

Une jeune fille s’endort chez elle et se réveille dans une cave….du moins elle ne le sait pas au debut. Elle se réveille après une soirée bien agitée et pense simplement avoir du mal a émerger après avoir trop bu mais lorsqu’elle ne retrouve pas ses affaires habituelles sur sa table de nuit, elle commence a sentir que quelque chose cloche.

Ailleurs, une famille se promène sur la plage et trouve par hasard le cadavre d’une jeune fille. Bientôt d’autres cadavres sont retrouvés. Très vite le commandant Helen Grace se charge de l’enquête et va bien vite s’y attacher de façon un peu trop personnel, au risque de mettre sa carrière en jeu.

Un roman à plusieurs voix.
Celle de Ruby, qui se retrouve, sans savoir comment, enfermée dans une pièce où tous les éléments sont factices, à l’exception de son cauchemar éveillé.
Celle du kidnappeur, dont on perçoit très vite la folie mais pas l’identité.
Celles des enquêteurs, avec Helen Grace en tête, qui, d’instinct, sent très vite qu’elle doit trouver un serial killer.

L’enquête de Helen Grace se trouve bousculée par Ceri Harwood, qui ne cherche par mettre des bâtons dans les roues, afin de la faire tomber au risque que la carrière de Helen Grace soit compromise.

 

Mon avis

Mon 2eme roman de l’auteur après Am stram gram, et je pense que même si on peux suivre l’histoire sans, il n’est pas inutile d’avoir lu les 2 premiers romans de l’auteur avant celui-ci.  Ça permet de se faire une idée sur la psychologie et la manière d’être des différents protagonistes qui l’ont retrouvent ici. Pour une fois j’ai bien aimé l’alternance des situations, on navigue facilement entre le kidnappeur, la victime (Rudy) et l’enquête menée par le commandant Helen Grace.

Pour en ayant entendu grandement parlé par un collègue, j’attend avec impatience de  lire le dernier roman déjà sorti : « Au feu, les pompiers ».

Le fantôme du commissaire

Publié: 4 Oct 2017 par lecturedesam dans Policier / Polar
Tags:, ,

Le Fantôme Du Commissaire ebook by Claudio Ruggeri

 

Auteur : Claudio Ruggeri
Titre : Le fantôme du commissaire
ISBN: 9781633391192
105 pages dans la version kobo
édité le 12 décembre 2014 par Babelcube inc.

 

Claudio Ruggeri

Claudio Ruggeri, 30 ans et résident à Grottaferrata (Rome), est un ex-arbitre de football. De nombreux séjours à l’étranger, notamment aux États Unis, ont enrichi ses études. Finalement, le retour définitif en Italie se déroula en 2007. L’écriture quant à elle est, et restera toujours, un sympathique passe-temps.

 

 

 

4eme de couverture :

Le commissaire Vincent Germano est un policier de la vieille école. Né à San Francisco, il s’est finalement installé en Italie depuis un peu plus d’une vingtaine d’années et il ne changerait pour rien au monde sa nouvelle vie.
À Castelli Romani, dans la province sud de Rome, les enquêteurs feront face à deux situations qui mettront à rude épreuve la perspicacité de Germano et de ses hommes; un arbitre « hors-jeu » et une fille disparue…

 

 

Je suis en train de le lire mais déjà quand je vois les commentaires, pas très sympathique pour l’auteur, je suis en droit de me demander sur quoi je vais tomber.

 


Auteur : Jerôme Loubry
Titre : Les chiens de Détroit
ISBN: 9782702161708
Calmann Levy

 

Je remercie NetGalley et Calmann Levy de leur confiance en me donnant l’occasion de lire ce livre

 

Jerome Loubry, ecrivain

 

Nationalité : France

Jérôme Loubry a travaillé à l’étranger et écrit des nouvelles tout en voyageant.
Dorénavant établit en Provence, il publie son premier roman, « Les chiens de Détroit », en 2017.
Il est actuellement installé à Valensole dans les Alpes-de-Haute-Provence.

 

 

 

 

4eme de couverture

Une plongée suffocante dans les entrailles pourrissantes de Détroit, devenue cimetière de buildings

Novembre 1998. Le corps du petit Peter est découvert dans un buisson de Palmer Park. Il a été enlevé, étranglé puis déposé là par un homme dont la taille, d’après les rares indices récoltés, dépasse de loin celle du commun des mortels. L’enquête est confiée à l’inspecteur Stan Mitchell, alias « le Molosse », un flic violent banni de Washington et exilé à Détroit, cette cité géante autrefois gloire de l’industrie automobile devenue capitale du crime et qui, chaque jour, sombre un peu plus dans la décrépitude.

Bientôt, les enlèvements se multiplient et la presse commence à parler du « Géant de brume », croquemitaine terrifiant dévoreur d’enfants décrit par un témoin anonyme. Et tandis que la police patine, que Détroit se vide de ses habitants, Mitchell s’enfonce toujours un peu plus dans l’alcool et la solitude… L’affaire lui est retirée puis, avec le temps, à l’image des maisons de Détroit, abandonnée et oubliée.

Quinze ans plus tard, les disparitions recommencent. Mitchell qui a réussi à arrêter la spirale de sa déchéance est à nouveau sur le coup, épaulé par une jeune inspectrice récemment arrivée en ville, Sarah Berkhamp. Grâce à eux, le tueur, un géant placide nommé Simon Duggan, est enfin arrêté. Deux enfants n’ont toujours pas été retrouvés et sont peut-être encore en vie. Mais Duggan refuse de coopérer. Il ne veut parler qu’à Sarah. Pour sauver les enfants, la jeune femme va devoir écouter les fantômes du passé…

 

Mon résumé

1998 : Des corps d’enfants sont retrouvés étranglés, l’enquête est confiée à Stan Michell surnommé « le Molosse », mais à court d’indices et de pistes celle-ci tourne en rond, seul un témoignage anonyme et les empreintes de pas gigantesques autours des cadavres donneront son nom à l’infâme tueur, le « Géant de brume » directement inspiré d’un conte terrifique raconté aux enfants le soir pour qu’ils soient sages…
2013 : Les disparitions recommencent, mais aucun corps pour étayer la thèse du meurtre.
Avec ces deux enquêteurs écorchés, entre un Stan, flic borderline, alcoolique, violent et obsessionnel et une Sarah timorée et limite schizophrène, tout se joue sur le fil du rasoir, et petit à petit l’atmosphère devient tendue et écrasante sous le poids des secrets qui se profilent, même les flics ont des choses à cacher…

 

Mon avis

L’auteur nous ballade pas mal en nous faisant tourner autour d’une légende urbaine et en y mêlant deux personnages principaux écorchés vifs, entre un flic anciennement violent avec la réputation d’être incompétent dans son boulot et sa nouvelle coéquipière hantée par des démons intérieurs (ces deux personnages sont un des points forts du roman), on ne s’ennuie pas.
Des enfants disparaissent, personne n’arrive à les retrouver, comment tout cela va t’il se terminer ?

une histoire troublante, enquête qui vous mène dans le passé méconnu et surtout une légende pour toile de fond…
Des personnages attachants mais une fin d’histoire déroutante mais qui laisse la porte ouverte à un deuxième tome..pourquoi pas

 


Auteur : Shari Lapena
Titre : Le couple d’à coté
ISBN: 9782258137653
Presses de la cité

 

Je remercie NetGalley et presses de la cité de leur confiance en me donnant l’occasion de lire ce livre et aussi de faire connaissant avec l’auteur que je ne connaissais pas

 

Résultat de recherche d'images pour "LAPENA Shari"

Nationalité : Canada
Né(e) : 1960

Shari Lapena a travaillé comme avocat et professeur d’anglais avant de se consacrer à l’écriture.
« Le Couple d’à côté » (The Couple Next Door, 2016) est son premier roman policier.son site : http://www.sharilapena.com/
Twitter : https://twitter.com/sharilapena
page Facebook : https://www.facebook.com/ShariLapena/

 

 

 

 

4eme de couverture :
Le pire des cauchemars ou la pire des manipulations ? 
La baby-sitter leur a fait faux bond, et alors ? Invités à dîner chez leurs voisins, Anne et Marco décident de ne pas renoncer à leur soirée. Cora, leur bébé de six mois, dort à poings fermés et ils ne sont qu’à quelques mètres. Que peut-il arriver ? Toutes les demi-heures, l’un ou l’autre va vérifier que tout va bien. Pourtant quand à une heure déjà avancée, le couple regagne son domicile, c’est un berceau vide qui les attend.
Désespérés mais aussi dépassés, les jeunes parents attirent les soupçons de la police : Anne en dépression depuis son accouchement, Marco au bord de la ruine, les victimes ont soudain des allures de coupables. Dans cette sombre histoire, chacun semble dissimuler derrière une image lisse et parfaite de terribles secrets. L’heure de la révélation a sonné.

 

Mon résumé
Anne et Marco sont invités chez leur voisins pour fêter l’anniversaire du mari. Anne et Marco vienne d’avoir une petite fille mais leur voisine à beaucoup de mal a supporter ses cris, car elle est assez agitée. Le problème se pose lorsque la baby-sitter annule au dernier moment. Que vont-ils pouvoir faire maintenant, car trouver une baby-sitter est désormais mission impossible. Ils décident finalement de se rendre tout de même à la soirée et emporteront avec eux le baby-phone et iront à son chevet toutes les 30 minutes.
A leur retour Anne trouve la porte d’entrée à moitié ouverte ! Qu’est-ce que ca veut dire ? Ni une ni deux, elle file directement voir le berceau de sa fille et découvre qu’elle n’est plus la….

 

Mon avis
Je ne suis pas ennuyé un seul instant dans cette histoire. On est vraiment prit dans l’action et ce jusqu’au dénouement final. L’auteur nous fais tourner en bourrique, on pense savoir qui est responsable et finalement on fait fausse route. Encore un très bon livre, que je ne regrette pas.