Serre moi fort


Couverture Serre-moi fort

Auteur : Claire Favan
Titre : Serre moi fort
Version :  Broché – Edition Robert Lafont La bête noire
ISBN: 9782221190395
Lien Livraddict

 

4eme de couverture

« Serre-moi fort. » Cela pourrait être un appel au secours désespéré.
Du jeune Nick, d’abord. Marqué par la disparition inexpliquée de sa soeur, il est contraint de vivre dans un foyer brisé par l’incertitude et l’absence. Obsédés par leur quête de vérité, ses parents sont sur les traces de l’Origamiste, un tueur en série qui sévit depuis des années en toute impunité.
Du lieutenant Adam Gibson, ensuite. Chargé de diriger l’enquête sur la découverte d’un effroyable charnier dans l’Alabama, il doit rendre leur identité à chacune des femmes assassinées pour espérer remonter la piste du tueur. Mais Adam prend le risque de trop, celui qui va inverser le sens de la traque. Commence alors, entre le policier et le meurtrier, un affrontement psycho logique d’une rare violence…

 

Mon résumé

Tout commence lorsqu’une mère s’inquiète que sa fille ne l’ai pas rejoint au centre commercial alors qu’elles avaient convenues de faire les boutiques ensemble. C’est tout naturellement qu’elle va interroger son frère afin de savoir si il sait ou elle pourrait se trouver. Bien sur il ne sait rien, et de toute façon ses relations avec sa sœur s’avèrent assez limitées. S’ensuit une déclaration de disparition auprès de la police. Très bien vite, la mère de Nick, plonge dans une dépression ultime, jusqu’à refuser ce que peux lui préparer son fils. Quant à son père, son salaire s’envole dans ses virées dans les bars. Il finit par ressembler au parfait alcoolique.

plus le temps passe et plus Nick, se retrouve seul pour affronter toutes les choses banals de la vie. Quant à sa sœur, elle finit par n’être qu’un souvenir pour Nick. Ses parents continue de s’obstiner a la chercher coûte que coûte ( épluchage des journaux, groupe de soutien, messes à l’église…)

Pour l’inspecteur Adam Gibson, a qui à été confié l’enquête cela piétine durant 2-3 ans jusqu’au dernier indice qui va être peut-être l’indice de trop. Il est appelé dans une prison où il se passe des choses assez particulières….

Mon avis

certains se diront mais comment se-fait-ce qu’il n’ai lu ce livre que maintenant ? et bien tout simplement que j’ai envie de sortir du lot ! Lot des personnes qui se jettent sur les livres le jour même de leur sorties, voire ceux qui profitent des services presse et les lisent quelques jours ou quelques mois avant tout le monde. Enfin bref, tout ça pour dire que je vient de tomber depuis longtemps sur un roman d’une puissance incontestée. Cela faisait longtemps que je n’avais pas avalé un livre aussi vite. Autant dire que si vous l’avez pas encore lu, n’hésitez pas plus longtemps.

Sång


48488184. sy475

Auteur : Johana Gustawsson
Titre : Sång
Version :  Ebook – Bragelonne
ISBN: 9791028106683
Sortie le 16 octobre 2019
Lien Livraddict

 

4eme de couverture

Par l’auteure de Block 46, traduit dans 20 pays

[Sång] : nom fém. En suédois, signifie « chanson ».

En Suède, une famille est massacrée dans sa luxueuse demeure. Ce terrible fait divers rappelle sur ses terres Aliénor Lindbergh, une jeune autiste Asperger récemment entrée comme analyste à Scotland Yard : ce sont ses parents qui ont été assassinés.

Avec son amie Alexis Castells, une écrivaine spécialisée dans les crimes en série, la profileuse Emily Roy rejoint sa protégée à Falkenberg, où l’équipe du commissaire Bergström mène l’enquête. Ensemble, elles remontent la piste du tueur jusqu’à la guerre civile espagnole, à la fin des années 1930, lorsque le dictateur Franco réduisit toute résistance au silence, dans le sang.

« Johana Gustawsson s’impose comme LA pépite du thriller international. Son nouveau roman est une bombe. » – Bruno Lamarque – Librairie de la Renaissance
« Une maîtrise impeccable. Un suspense implacable. Sång angoisse, émeut et secoue. » – Caroline Vallat – FNAC Rosny 2

 

Mon résumé

J’avais été subjugué par la lecture de Block 46 et je pense que c’est ce qu’il m’avais amené à poursuivre avec la lecture de Mor et j’en étais également ressorti comblé. Alors c’est tout naturellement que lorsque j’ai entendu parlé de Sång, j’ai voulu le découvrir. Pour ceux qui connaissent l’auteure, cela ne sera pas une surprise si on navigue entre 2 lieux, 2 histoires et également deux époques.

Johana, nous embarque dans des histoires qui n’ont, de premier abord, absolument aucun lien, et qui finissent par se réunir, se fondre. Nous retrouvons les même protagonistes que lors de « Block 46 » et « Mör» .

Notre équipe va se retrouver devant une enquête des plus sanglantes avec la mort de la famille de leur collègue et amie Aliénor Lindbergh, notre autiste Asperger devenue l’apprentie d’Emily.
La famille D’aliénor a été tuée d’une mort violente, tous tués de coups de couteaux et aillant eu la langue de tranchée. L’enquête va vite se porter sur de potentiels problèmes liés à leurs travail consistant à aider les familles ne pouvant pas avoir d’enfants de devenir parents. Une entreprise florissante obtenant des résultats au dessus des moyennes nationale.
Notre journaliste Alexis Castells fait bien sûr partit du voyage, elle va se mêler à l’enquête malgré l’approche de son mariage et de l’arrivée de sa famille sur le sol suédois.

 

Mon avis

Dans ce nouveau roman de l’auteur, on retrouve des sujets d’actualité actuel et les 2 qui m’ont particulièrement marqués sont la PMA et les personnes atteinte d’asperger. On y évoque également les crimes perpétrés durant l’époque de Franco. J’ai lu ce livre au lendemain, ou on annonce l’exhumation du corps de Franco.

Je prefere rassurer mes followers, si vous n’avez pas lu les précédents romans cela n’empêche pas de lire celui-ci.

Torrents


40968741. sy475

Auteur : Christian Carayon
Titre :  Torrents
ISBN: 9782265115613
Format papier – 334 pages – Edition Fleuve noir

 

Christian CARAYON
Christian Carayon, originaire du Sud-Ouest, enseigne l’histoire et la géographie en lycée depuis plus de 20 ans. Il vit actuellement dans la Sarthe. Il se lance dans l’écriture en 2012 et publie Le Diable sur les épaules, lauréat du Prix Ça m’intéresse Histoire. Après Un souffle, une ombre paru en 2016 et traduit en plusieurs langues, Torrents est son deuxième roman publié dans la collection « Fleuve Noir ».
4eme de couverture :
1984. Des morceaux de corps humains sont découverts dans une rivière qui dévale vers la ville de Fontmile. On finit par identifier deux victimes, deux femmes portées disparues depuis longtemps. La peur et l’incompréhension s’emparent des habitants, jusqu’à l’arrestation de Pierre Neyrat, un chirurgien à la retraite. Ce dernier connaissait une des victimes, l’amie intime de son fils. Il a les compétences pour démembrer ainsi les cadavres et un passé trouble. Mais surtout, il a été dénoncé par sa propre fille. Bouleversé par ces évènements qui réveillent la douleur de la perte de la femme de sa vie et font imploser sa famille, son fils François décide alors de remonter le cours de l’histoire. Car derrière les silences, ce sont les violences de l’Occupation que Pierre Neyrat a tenté d’oublier. Mettant ses pas dans ceux de son père, François va reconstituer ce passé dont il ignorait tout, où se sont noués les fils fragiles de son existence. Deux époques, deux enquêtes, pour un polar mené de main de maître.
Mon résumé
Nous sommes en 1984, des ossements humains sont retrouvés dans la rivière qui longe la petite ville de Fontmile. Assez rapidement le médecin légiste arrive a identifier deux femmes qui avaient disparues quelques années plus tôt.
Dans cette histoire, trois personnes vont se relayer pour raconter l’histoire a leur manière.
Tout d’abord il y a François, qui quitte paris au moment ou il apprend que son père a été arrêté. On va y découvrir toutes les blessures de l’enfance et du passé, les non-dits et les secrets qui se cache dans une famille de tel renom.
Viens ensuite Camus « l’oncle » un personnage secondaire avec une réelle profondeur. Ce passage n’a eu que peu d’importance a mon niveau.
On en vient enfin à une grande partie du roman ou c’est l’inculpé lui-même qui va prendre la parole. Une partie du recit qui nous ramène à la seconde guerre mondiale à la violence qu’on subit les populations et aux drames de l’épuration punitive de l’après guerre.
Ne vous attendez pas à un thriller « classique » avec son lot de rebondissements. Le roman de Christian Carayon est assez lent mais pas moins passionnant ! L’auteur a choisi de peaufiner ses personnages et leur psychologie. Vous aurez donc à faire à un roman sombre bien travaillé et captivant où recèlent de nombreux secrets de famille.
Mon avis :
Quand bien même ce roman soit bien construit, et comme je le précise plus haut il ne fat pas s’attendre à un thriller comme on a l’habitude de le voir avec ses suspenses, ses rebondissements et tout ce qui en fait un thriller haletant. Nous avons affaire a un roman assez lent je dois dire ou on va surtout se cibler sur la psychologie des personnages pour finalement réussir a trouver le coupable. Je pensais avoir affaire, pour ma part, a un roman qui « bouge  » un peu plus mais bon, avec ce roman j’ai pris un pur moment …d’ennui.
Ça ne peu pas faire tilt a chaque fois !

Une seconde de trop


40204749

Auteur : Linda Green
Titre : Une seconde de trop
ISBN : 9782253045618
444 pages  – edition Preludes
Lien livraddict

 

Je remercie les editions Preludes de m’avoir donné l’occasion de gagner ce livre mais aussi de l’avoir découvert, comme beaucoup d’autres lecteurs avant moi.

 

4eme de couverture :

Un seconde de trop et vous perdez tout. Un, deux, trois… Lisa Dale ferme les yeux et compte jusqu’à cent lors d’une partie de cache-cache avec sa fille. Lorsqu’elle les rouvre, Ella, quatre ans, a disparu. Sans laisser la moindre trace. La police, les médias et la famille de Lisa font corps pour retrouver la fillette. Mais si leur instinct les éloignait d’Ella ? Et si le ravisseur était connu d’eux tous ? Suspense psychologique addictif, Une seconde de trop explore la culpabilité d’une mère et le cauchemar de tout parent : la disparition d’un enfant. Numéro un des ventes dès sa parution, et acclamé par la presse, ce roman vous glacera le sang. Une lecture puissante dont vous ne sortirez pas indemne.

 

 

Mon résumé : 

Lisa Dale est la mere de la petite Ella,  4 ans. Elle a emmenée sa fille a une fete d’anniversaire et en sortant elle decide de l’emmener se balader au parc. Ella a envie de jouer a cache-cache. Lisa s’éloigne pour aller compter pendant que Ella part se cacher, soudain sa mere reçoit un appel professionnel inopiné.

Apres le compte a rebours, elle va pour chercher Ella, mais elle ne la retrouve pas. Ella s’est vraiment bien cachée, sauf qu après avoir cherché dans tout les recoins inimaginable du parc, elle ne parvient pas a la retrouver. Elle fait appel à une mere de famille qui était a proximité, dans le parc pour que son garcon recherche également, sans plus de succès.

Elle finit par prévenir son mari, qui ne semble pas la prendre au sérieux, et pense juste a une blague. Il finit par la prendre au sérieux, lorsqu’elle finit par lui raconter les circonstances precises de la disparition et qu’elle lui révéle avoir fait appel à la police.

Apres plusieurs jours sans elements probants, ils finissent par se demander qui a bien pu enlever leur petite fille, ou du moins ou elle peut se trouver. En effet, personne ne les a contacter pour une éventuelle rançon et aucune trace n’a pu être découvertes par la police. La police leur posent plein de questions afin de cibler leur enquête mais pour Lisa et son mari, ce n’est qu’une perte de temps et pendant ce temps la, la police ne cherche pas leur fille. Oui, mais si justement le ravisseur n’était pas celui auquel on pensait ? Et si finalement ils le connaissait plus qu’ils ne le croyait ?

 

Mon avis

Vous allez me dire, encore une histoire d’enlèvement ? Tu en a déjà lu un il y a pas longtemps en plus  !  Certes, certes !! mais la pas de demande de rançon. On se tourne vers un autre coté de ce qu’on peux trouver lorsqu’on parle d’enlèvement. On va plus parler de lien familiaux. J’assimile meme cette histoire à une sorte de vengeance, mais bon j’en dis pas plus non plus pour garder toute la magie de l’histoire. Cela dit, si je dois terminer sur mon avis, je dirais que j’ai envie presque de baffer l’un des personnages pour ce qu’il fait subir à notre petite Ella.

Apocalypse Bébé


Résultat de recherche d'images pour "apocalypse bebe 9782298044423"

 

Auteur : Virginie Despentes
Titre :  Apocalypse Bébé
ISBN: 9782298044423
374 pages – Edition France Loisirs – Collection Piment

 

 

J’ai lu ce livre dans le cadre du Challenge Pumpkin Autumn Challenge – Catégorie Automne douceur de vivre

 

Image associée

 

Virginie Despentes, née le 13 juin 1969 à Nancy, est une écrivaine et réalisatrice française, à l’occasion traductrice et parolière.
Elle a été révélé par son roman Baise-moi (1994), dont elle a ensuite réalisé l’adaptation cinématographique (2000).
Elle est membre de l’académie Goncourt depuis le 5 janvier 2016. Son œuvre, inventaire de la marginalisation de la jeunesse, participe étroitement à la libération des mœurs vécue par la génération X et l’acclimatation de la pornographie à l’espace public induite par les nouvelles techniques de communication. Par l’exploration transgressive des limites de l’obscénité41, la romancière comme la cinéaste propose une critique sociale et un antidote au nouvel ordre moral.

source : wikipedia

 

4eme de couverture

Valentine a disparu… Qui la cherche vraiment ? Entre satire sociale, polar contemporain et romance lesbienne, le nouveau roman de Virginie Despentes est un road-book qui promène le lecteur entre Paris et Barcelone, sur les traces de tous ceux qui ont connu Valentine, l’adolescente égarée… Les différents personnages se croisent sans forcément se rencontrer, et finissent par composer, sur un ton tendre et puissant, le portrait d’une époque.

Prix Renaudot 2010.

Mon résumé

Premiere fois que je lis un Virginie Despentes et je ne sais pas encore si je réitérerai l’experience. Quand j’ai lu le résume je m’attendais à une simple enquête policière pour retrouver une adolescente de 16 ans disparue depuis environ une semaine.

Autant le debut j’ai réussi a comprendre, mais au fur et a mesure que j’avançais j’ai bien vite compris que j’étais presque plus perdue que Valentine. JE vais finir par croire que les livres ayant eu des prix comme Le prix Renaudot avec ce livre la ou tout simplement des livres ayant été au classement de rentrée littéraire  (2010 pour celui-ci) , ne doivent surement pas être fait pour moi. Cela semple trop littéraire pour moi.

Avec l’experience, je me dis que c’est une chance que j’ai pu rejoindre la voie générale au lycée, et encore plus de n’avoir pas intègre la filière littéraire, jetais quasi sur de perdre mon temps et aussi d’avoir des notes qui auraient frôlées les pâquerettes. Mais bon cela ne m’empêche pas de savoir avec plaisir d’autres oeuvres, d’autres auteurs(es) beaucoup plus abordables.

Mon avis

Est-il utile que j’en dise plus que ce que j’ai déjà dis jusque la ? Soit ! Je ne suis pas entrée convenablement dans l’histoire pour en savourer chaque passage. Et puis le caractère de « La Hyène » il est heureux que je ne la croise un jour dans la rue, la rencontre en serait plus qu’explosive. Bref, ce genre de lecture n’est pas fait pour moi, mais j’ai au moins eu le courage de le lire et encore, jusqu’au bout.

Soul Breakers


33950239Auteur : Christophe Lambert
Titre : Soul Breakers
ISBN: 9782747-064842
588 pages – Format papier – Bayard

 

Christophe Lambert

 

Né à Chatenay-Malabry
Christophe Lambert est un écrivain français.

Auteur très prolifique, il a près d’une trentaine de romans touchant à tous les genres : policier, aventure, fantasy, science-fiction.

Après des études de cinéma, il réalise plusieurs courts métrages puis travaille pour la télévision (notamment pour M6) et dirige des ateliers vidéos dans les collèges. Depuis quelques années, il ne vit cependant plus que de sa plume et réussit à publier environ trois romans par an.

 

 

 

 

4eme de couverture

Un voyage épique dans l’Amérique des années 1930, et au cœur des âmes humaines.

USA, 1936.
Des milliers d’Américains victimes de la Grande Dépression sont jetés sur les routes. Parmi eux, Teddy Gentliz, 15 ans, voyage vers la Californie avec son père et sa petite sœur Amy dans l’espoir d’une vie meilleure.
En Arizona, la famille croise un étrange groupe de forains et son charismatique chef : Sirius Huntington. Après avoir assisté à leur spectacle, Amy est soudainement frappée par un mal mystérieux…
Persuadé que les forains ont volé l’âme de sa sœur, Teddy se lance à leur poursuite à travers les États-Unis.
Sur son chemin, entre dangers, amitiés, amour et magie, l’adolescent va faire l’apprentissage intense du monde. Et de lui-même.

 

 

Mon résumé :

Voici donc la selection du mois de Juillet de ma Box Once Upon A Book et je dois dire que je l’ai sorti de ma PAL bien plus vite que je ne pensais et c’est pas désagréable. Ici c’est d’un livre jeunne dont on va parler, et je dois dire que pour un jeunesse un pavé de 580 pages, ca me surprend, mais bon !

Nous debarquons dans ce livre, en plein milieu des années 30. S’etant fait expropriés leur ferme de l’arizona, Teddy et sa soeur Amy accompagne leur pere, afin de faire route vers la californie. Ils caresse le doux espoir de pouvoir y trouver du travail et de quoi avoir un toit sur leur tete. Durant leur escapade, ils s’arrete dans un campement pour recuperer un peu. C’est alors qu’arrive un cirque avec à sa tête Sirius Huntington et son étrange équipée : un nain, un colosse, une voyante et un ours. Intrigués et curieux, Teddy et Amy assistent à la représentation du soir.

Le lendemain, Amy, tombe gravement malade. Elle ne bouge plus et ne parle plus. Pour Teddy, tout est clair, Sa soeur à été ensorcelée.
Teddy retourne sur le lieu de campement du cirque mais celui-ci a disparu. Pour le jeune homme, il n’y a plus qu’une seule solution : partir à la recherche de Sirius et récupérer l’âme de sa petite sœur.

On va suivre Teddy à travers le pays et suivre avec lui les bons et les mauvais cotés de cette vie dans les années 30.  Du désert de l’Arizona à la Nouvelle-Orléans, en passant par El Paso et Chicago. On va vite remarquer que la crise à frapper de plein fouet tout les Etats-unis sans exception : Agriculteurs ruinés et expropriés, ouvriers exploités dans les mines de charbons et qui se mettent en grève, xénophobie….

Malgré cela, on trouve tout de meme de bon coté , avec Teddy qui va partir à la découverte des premiers amours.

 

 

Mon avis

Ce roman, a beau avoir été mis dans la case jeunesse, J’aurais peut-être un peu de mal a le mettre entre les mains d’une personne pas encore suffisamment  mise au fait des différents themes abordés. Je pense que ce livre est plus réservé a des adolescent de 15-16 ans minimum pas avant.

Un très bon roman d’aventure qui permet d’en apprendre beaucoup sur la vie des années 30, aux états-Unis.

 

Un cri sous la glace


34104482

Auteur : Camilla Grebe
Titre : Un cri sous la glace
ISBN: 978-2-7021-6021-3
Format Papier – Calmann Levy – Emprunté à la bibliothèque

Il s’agit d’une lecture commune avec Chocobook du blog lecture passion et du forum Zone d’ombres.

 

4eme de couverture :

AVEZ-VOUS DÉJÀ PERDU LA TÊTE
PAR AMØUR ?

Emma, jeune Suédoise, cache un secret : son patron Jesper,
qui dirige un empire de mode, lui a demandé sa main.
Mais il ne veut surtout pas qu’elle ébruite la nouvelle.
Deux mois plus tard, Jesper disparaît sans laisser de traces et l’on retrouve
dans sa superbe maison le cadavre d’une femme, la tête tranchée.
Personne ne parvient à l’identifier.

Peter, policier émérite, et Hanne, profi leuse de talent, sont mis en tandem pour enquêter. Seul problème, ils ne se sont pas reparlé depuis leur rupture amoureuse dix ans plus tôt. Et Hanne a aussi un secret : elle vient d’apprendre que ses jours sont comptés.

Dans un Stockholm envahi par la neige, un double récit étourdissant prend forme. Chaque personnage s’avère cacher des zones d’ombre. À qui donc se fier pour résoudre l’enquête ?