Archives de la catégorie ‘Policier / Polar’


Plus fort qu'elle eBook by Jacques Expert

Auteur : Jacques Expert
Titre :  Plus fort qu’elle –  edition Calmann-Lévy
Date de parution : 7 octobre 2020
EAN : 9782702167854 – Format numerique (kobo)

 

 

 

4eme de couverture  : 

UN AMOUR IRRAISONNÉ,
UN PIÈGE IMPARABLE,
PLUS FORT QU’ELLE ?

Cette nuit-là, dans la banlieue chic de Bordeaux, Cécile, 44 ans, est réveillée par une voix familière : « Debout, il faut qu’on parle. »
Quelques instants après, elle est précipitée dans l’escalier de marbre de sa maison et tuée sur le coup.

Aux origines du meurtre, la police le comprend très vite, il y a la liaison passionnée entre le mari de Cécile et son assistante, Raphaëlle. Liaison pour laquelle Raphaëlle a tout quitté, y compris ses enfants, métamorphosée par cet amour plus fort qu’elle.
Qui a tué Cécile ?
Le mari, la maîtresse ? Les deux ensemble ?

Peu à peu, une manipulation parfaite se dessine sous nos yeux. Effrayante. Oppressante. Et, peut-être, fatale ?

 

 

 

 


NetGalley

 

 

Je remercie NetGalley et Belfond Noir pour leur confiance

 

Auteur : Robert Bryndza
Titre :  Jolies filles – Edition Belfond Noir
Date de parution : 21 janvier 2021
EAN : 9782714479358 – Format numerique (EPUB)

 

Robert Bryndza (auteur de La fille sous la glace) - BabelioNé à Lowestoft en 1979, et d’origine slovaque, Robert Bryndza a été comédien pendant sept ans avant de se lancer dans l’écriture.

Auteur de comédie romantique, « The Not So Secret Emails Of Coco Pinchard » (2012) est son premier livre.

« La fille sous la glace » (The Girl in the Ice, 2016) est son premier polar. Traduit en 26 langues, il a séduit plus d’un million et demi de lecteurs en Angleterre et dans le monde.

Il a vécu aux États-Unis et au Canada avant de s’installer en Slovaquie avec son époux slovaque, Jan.

 

 

 

 

4eme de couverture

Découvrez le nouvel opus de la série aux plus de trois millions d’exemplaires vendus à travers le monde.

Physique de rêve, longs cheveux bruns, visage en cœur. Sûrement le plus beau cadavre jamais retrouvé dans une benne à ordures. N’étaient les mutilations, le sang.

Alors qu’elle accompagne son ex-collègue, et amant, sur les lieux du crime, l’inspectrice Erika Foster rêve de se plonger dans cette affaire. Mais celle-ci n’est plus de son ressort maintenant qu’elle est passée chez les stups.

C’est donc clandestinement qu’Erika enquête et découvre un lien avec un autre meurtre non résolu. Même décor, même séduisante victime, mêmes entailles. Des femmes qui utilisaient toutes deux une appli pour célibataires et pensaient avoir rencontré le prince charmant.

Un serial killer sur un site de rencontre ? Autant dire une aiguille dans une botte de foin…

Convaincue d’être celle qui pourra débusquer l’assassin, Erika poursuit sa traque. Sans réaliser que c’est seule qu’elle s’apprête à plonger dans la gueule du loup…

 

 

 

Mon résumé

J’aime bien les romans de cet auteur, car je sais que je serais jamais déçu. Le dernier lu remonte à l’année dernière avec liquide inflammable.

J’avais fait connaissance avec l’auteur avec son premier polar en 2016, La fille sous la glace et j’avais adoré et depuis je scrute les nouvelles sorties 🙂

Dans cette nouvelle histoire, une corps de fille, est retrouvée dans une benne, comme une vulgaire poubelle. Il ne s’agit pas de n’importe quelle fille mais une créature de rêve, aux cheveux bruns, avec de multiples mutilations et plein de sang.

Erika, découvre cette affaire, alors qu’elle accompagne son ex-collègue sur les lieux du crime. Elle aimerais bien pouvoir prendre cette affaire en main, oui mais voila désormais elle n’est plus à la crim’ mais aux stups, et le surintendant verrait ça d’un très mauvais œil. Déjà qu’il ne la porte pas spécialement dans son coeur. Erika, plus que décidé à démêler le vrai du faux, décide d’enquêter en sous marin.

C’est la qu’elle découvre un lien avec un autre meurtre non resolu. Les femmes semblaient utiliser une application de rencontre et auraient rencontré le prince charmant. Coïncidence ?

Alors qu’erika finie par se braquer avec le surintendant, celui-ci meurt d’une crise cardiaque juste devant ses yeux !

Elle est actuellement dans un poste qu’elle considère comme un placard administratif et ne rêve que de retrouver le terrain. L’enquête sur la mort de Lacey Greene serait l’occasion de prouver qu’elle est encore dans le coup. Mais elle s’est fait beaucoup d’ennemis tout au long de sa carrière, le chemin ne va pas être facile.

De plus l’enquête est compliquée, le tueur semble avoir tout calculé et n’a laissé aucun indice. Erika est têtue voire obstinée. Elle n’aura de cesse de trouver la solution.

 

 

Mon avis

Ici encore on est dans un roman qui va a 100 à l’heure. Une fois commencé difficile de s’arrêter avant la dernière page. Décidément, Robert Bryndza à la fibre pour ne pas faire décrocher son lecteur. On a beau être dans un thème traité de nombreuses fois ( l’enlèvement) l’histoire est bien menée est on s’y accroche tout de suite.

Une pépite dans le genre.


55106413. sy475

 

Auteur : Hervé Jourdain
Titre :  Terminal 4
Date de parution : 27 août 2020
EAN : 9782265154629 – 317 pages

 

Hervé Jourdain - Printemps du livre de Montaigu

Hervé Jourdain est né à Saint-Maur-des-Fossés le 21 aout 1972

C’est un écrivain français, auteur de roman policier.

Il réussit le concours de gardien de la Paix et s’installe à 20 ans dans le sud de la région parisienne. Parallèlement à son activité professionnelle, il s’inscrit à l’université Paris-I et obtient une licence d’Histoire. Il intègre alors un service de renseignement en 1998 avant de devenir, deux plus tard, officier de police.

Lieutenant à la brigade des mineurs de Paris puis capitaine au sein de la brigade criminelle installée au mythique 36, quai des Orfèvres, il décide par défi de se lancer dans l’écriture de romans policiers.

Il a par ailleurs collaboré à l’écriture d’un long métrage, fait office de conseiller sur le tournage d’un téléfilm policier, effectué une brève apparition dans le film « Contre-enquête » (2007) aux côtés de Jean Dujardin.

En 2017, il reçoit le prix Sang d’encre décerné par le festival de Vienne pour son roman, « Femme sur écoute », paru chez Fleuve Éditions en 2017.

Sous le pseudonyme Clovis Bienvenu (l’identité de son grand-père maternel), il est également l’auteur de « Le 36, quai des Orfèvres à la croisée de l’histoire et du fait divers », paru chez PUF en 2012 dans la collection Questions judiciaires.

 

 

4eme de couverture

Aux abords de l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, alors que le soleil n’a pas commencé à pointer, les pompiers se démènent pour étouffer les flammes qui ravagent une dizaine de voitures. Ce qu’ils ne savent pas encore, c’est que dans le coffre de l’une d’elles, un cadavre carbonisé les attend…

Lola Rivière et Zoé Dechaume, conduites dans les environs par les hasards d’une autre enquête, arrivent sur place les premières. Déterminées à résoudre cette affaire, les deux jeunes femmes vont rapidement s’apercevoir que l’aéroport est une zone qui cristallise de multiples tensions. Conflits entre taxis et VTC clandestins, militants installés à proximité des pistes pour s’opposer au projet du nouveau terminal, et luttes politico-économiques autour de la pollution atmosphérique générée par l’aéronautique, les enjeux sont nombreux et les fils à démêler ne manquent pas pour atteindre la vérité…


1518821

Auteur : Douglas Preston & Lee Child
Titre : Les croassements de la nuit – Edition l’archipel
Date de parution : Mai 2005
EAN : 9782841877102

 

 

4eme de couverture

Au milieu d’un champ de maïs, le shérif Hazen fait une bien macabre découverte : le corps mutilé d’une femme. Non seulement le cadavre a été scalpé, mais une vingtaine de corbeaux morts ont été empalés sur des flèches indiennes, et disposés en cercle tout autour. Quelques heures plus tard, l’inspecteur Pendergast, du FBI, pose ses valises dans cette bourgade du Kansas, persuadé qu’un tueur en série vient de frapper. De fait, les crimes se succèdent, paralysant les habitants de Medicine Creek. Pourtant, si les mises en scène macabres sont toujours aussi élaborées, le mode opératoire diffère chaque fois, laissant augurer un scénario évolutif. Pendergast aurait-il affaire à un tueur en série d’un nouveau genre ? Quel crédit accorder à la Légende des 45, selon laquelle le fantôme de Harry Beaumont, mort en 1865, hanterait encore les tumulus indiens pour se venger ? À moins que Pendergast n’ait à redouter un adversaire plus mystérieux encore

 

 

 

Derniers adieux

Publié: 11 Déc 2020 par lecturedesam dans Policier / Polar, Thriller
Tags:, , ,

18498400

Auteur : Lisa Gardner
Titre : Derniers Adieux
Version : Numerique – edition albin michel
Date de parution : 1er septembre 2011
EAN : 9782226260321

 

 

4eme de couverture

Est-ce parce quelle attend un enfant que lagent du FBI, Kimberly Quincy, se sent particulièrement concernée par le récit incroyable et terrifiant dune prostituée enceinte ? Depuis quelques temps, elles sont plusieurs à avoir disparu dAtlanta sans explication, comme évaporées, et Kimberly est bien la seule à sen préoccuper. Un serial killer sattaquerait-il à ces filles vulnérables ? Aurait-il trouvé la clé du meurtre parfait ou sagit-il de crimes imaginaires ?

Sans le savoir, la jeune femme senfonce dans le piège tendu par un tueur qui samuse à rendre bien réel le cauchemar qui hante la plupart des femmes. Comme pour sa mère et sa sur, victimes autrefois dun tueur en série, le temps des derniers adieux est peut-être arrivé pour Kimberly…

**« Si vous pensiez que Lisa Gardner ne pouvait faire mieux, vous vous trompiez. Derniers adieux est un thriller étonnant, glacial, qui vous tient éveillé toute la nuit et vous laisse pantelant. » Lee Child

« Dans le cercle très fermé des reines du suspense, Lisa Gardner est lAméricaine qui monte. » Elle

 

 

 

Mon résumé

Cela fait de nombreuses années que je n’avais pas lu un roman de cette auteure. En même temps sans compter celui-la, j’en ai lu qu’un seul et cela remonte à….2016. Vous allez me dire, alors comment expliquer que je me remette à lire un de ses livres ? Tout simplement parce que je voulais lire un livre ou les araignées sont omni-présentes. J’ai interrogé plusieurs personnes sur les réseaux sociaux et à chaque fois on m’a suggéré ce livre.

En l’ayant terminé je dois dire qu’effectivement les araignées sont présentes et certains passages posent de sérieuses questions ou encore font peur et on est bien content d’être à notre place. On passe de la mygale, en découvrant l’araignée violoniste pour terminer par celle qu’on ne veut absolument pas croiser : la veuve noire. Quand on vous dire dans le roman qu’elles n’attaquent que si on les « cherche » et bien j’ai pas spécialement envie de vérifier.

On peut dire que quand on voir le personnage principal essayer de soigner une mygale, on a envie de se sauver en courant et sans demander son reste. Mais lorsque l’on apprend qu’il est peut-être responsable de la disparition de plusieurs prostituées, on a quand même envie de s’intéresser à cet individu quelque peu particulier.

On est certes nombreux à avoir une phobie pour les araignées, et je ne le cache pas, j’en fais partie. Mais il faut avoir que si elles existent ce n’est pas pour rien, il faut bien se dire que si elles n’existaient pas on seraient envahi par les insectes, en tout genre et ca serait pas forcement mieux.

 

 

 

Mon avis

Si a la base ce roman est un suspense, à  base d’enquête policière, on en apprend aussi beaucoup sur les araignées. Je respecte le travail que ça a dû être de trouver toutes ces informations sur les araignées. Un livre plein d’information et de suspense. Dites vous que si mon auteur fétiche donne son avis, c’est que ce livre doit être bien angoissant.

 


C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous créé par Mallou et s’inspire du It’s Monday, What are you reading ? par One Person’s Journey Through a World of Books. il a ensuité été repris par Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:
Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

Tout d’abord je vous rappelle les concours en cours sur le blog :

 

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :


Chronique en ligne le 5 novembre

 

 

 

Ce que je suis en train de lire

Les Protégés de sainte Kinga - broché - Marc Voltenauer - Achat Livre ou ebook | fnac

 

 

 

Ce que je vais lire ensuite :

Normalement

sinon ce sera un emprunt de la bibliotheque

Watership Down - Nouvelle édition française

 

♥♥♥♥♥ Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?  ♥♥♥♥♥

Goliat

Publié: 3 Sep 2020 par lecturedesam dans Policier / Polar, Thriller
Tags:

 

 

Goliat

Auteur : Medhi Brunet
Titre : Goliat
Version : Numerique – Editions Taurnada
Date de parution : 3 septembre 2020
EAN : 9782372580748
Lien livraddict

 

 

Mehdy Brunet

Né à Bressuire dans les Deux-Sèvres en 1974, Mehdy Brunet aime le changement : Gironde, Haute-Savoie, Genève, île de la Réunion, Lozère, la Manche, un sentiment de liberté anime sa vie.
Agent de maîtrise dans l’industrie technologique, ce n’est que très tard qu’il découvre sa passion pour l’écriture. Au fil des mots, une facette méconnue de sa personnalité va poindre à l’ombre de sa plume. Avec « Sans raison… » il signe un premier roman réussi, un thriller aussi dramatique que haletant.

 

 

 

 

 

4eme de couverture

La mer de Barents, au large des côtes norvégiennes : Goliat, une plateforme pétrolière en proie aux éléments déchaînés, est le sinistre théâtre d’une série de meurtres odieux. David Corvin, ex-agent du FBI, va devoir utiliser toutes ses compétences pour stopper l’hécatombe. Mais au bout du chemin, il risque de perdre son âme… Et bien plus encore.

 

 

Mon résumé

Un côté huit-clos très oppressant lorsqu’on se retrouve au coeur de Goliat. Là, l’intensité du récit va prendre toute son ampleur et on va ressentir une réelle urgence. J’ai rapidement découvert l’identité du tueur. C’est palpitant à souhait et, jusqu’à la dernière ligne, on est tenu en haleine.

En octobre 2015, des inspecteurs de police aidés d’agents fédéraux enquêtent sur un tueur en série dont la particularité est de littéralement vider ses victimes de leurs organes. Aucune piste ne se profile et les meurtres s’accélèrent.
Goliat, une plateforme pétrolière au large des côtes Norvégiennes, est prise dans une tempête. Impossible pour quiconque d’y accoster comme d’en partir. David Corvin, arrivée depuis peu avec sa femme Abigaël pour y exercer un job de sécurité, va être le témoin de plusieurs meurtres suspects. Il va devoir endosser son costume d’ancien agent du FBI afin de stopper le meurtrier qui multiplie les cadavres.

Jusqu’où ira-t-il pour que les massacres odieux s’arrêtent ?

 

Mon Avis

Un très bon roman de Medhi Brunet que nous avons la. Je n’ai pas lu beaucoup de romans de l’auteur, juste un il me semble pour tout dire mais que du bon jusqu’à présent.

Je vous le recommande, on ne s’ennuie pas.


147 – C'est lundi que lisez-vous ? | ReadLookHear

 

« C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous créé par Mallou et s’inspire du It’s Monday, What are you reading ? par One Person’s Journey Through a World of Books. il a ensuité été repris par Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:
Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

 

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

 

51259060. sy475

 

 

 

 

Ce que je suis en train de lire :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce que je vais lire ensuite :

Je n’ai pas de réelles idées de lectures mais peut-être que je vais me tourner vers Netgalley

 

 

 

Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?  ♥♥♥♥♥

 

 

 

 

 


51259060. sy475

Auteur : Bernard Minier
Titre : La vallée
Version : Numerique – Xo éditions
Date de parution :20 mai 2020
EAN : 9782374481906
Lien livraddict

 

 

4eme de couverture :

Un appel au secours au milieu de la nuit
Une vallée coupée du monde
Une abbaye pleine de secrets
Une forêt mystérieuse
Une série de meurtres épouvantables
Une population terrifiée qui veut se faire justice
Un corbeau qui accuse
Une communauté au bord du chaos
Une nouvelle enquête de Martin Servaz

 

 

 

 

Mon résumé

On retrouve dans La vallée les personnages fétiches de l’écrivain : Martin Servaz, policier au bout du rouleau et sous la menace d’une révocation, la gendarme Irène Ziegler déjà croisée dans Glacé (le premier livre de Minier paru en 2011).

L’histoire se passe dans une vallée des Pyrénées littéralement coupée du monde. Des meurtres rituels particulièrement horribles y sont commis et, comme les enquêteurs, les lecteurs, angoissés, retiennent leur souffle. Minier connaît son affaire. Le livre entamé on peine à le refermer. On ne découvrira le fin mot de l’histoire qu’à la toute fin du livre et même les lecteurs les plus blasés seront bluffés par son dénouement.

Suite à sa dernière enquête, la situation professionnelle du capitaine Martin Servaz s’est encore dégradée. Rétrogradé de commandant à capitaine après Nuits (2017), il est désormais, conséquences des libertés prises avec la procédure dans Sœurs (2018), suspendu, en attente d’un conseil de discipline qui ne paraît pas devoir lui être favorable, bien au contraire. Il risque la révocation pure et simple, ainsi que la privation de sa pension de retraite… Ses finances commencent à s’en ressentir, et son moral également.

Il est contraint de rester dans ses pénates et rester a carreaux jusqu’à la sentence. Oui, mais la ce serait trop lui en demander.

Comment ignorer l’appel au secours de Marianne son ex-compagne, la mère de son fils Gustav, disparue depuis huit ans. Il la croyait morte, assassinée par Hirtman, procureur à Genève et tueur en série pendant ses loisirs. Pourtant, le temps de poser son fils chez des amis, d’expliquer brièvement de quoi il retourne à sa nouvelle amoureuse, Lea, et le voici parti pour cette vallée des Pyrénées d’où provient l’appel.  Là-bas, il va retrouver la gendarme Keller, avec laquelle il a déjà collaboré, et qui va accepter de l’aider même s’il n’a aucun droit d’être là.

Une fois sur place, aucune trace de Marianne…..

 

 

Mon avis

Apres avoir avalé d’une traite M comme l’abime, comment resister a l’envie de reprendre contact avec Servaz. Bernard Minier conduit son intrigue sans nous laisser reprendre notre souffle. Certes suite a la lecture de ce roman certains elements me manquaient pour tout comprendre, aussi je vous recommende tout de meme de lire Soeurs avant celui-la, chose que j’aurais du faire.

De retour parmi vous

Publié: 25 Juil 2020 par lecturedesam dans Policier / Polar, Thriller

Bonsoir a tous,

Le déménagement s’est plutôt bien passé malgré quelques allez et venue entre ancien et nouvel appart’. L’aménagement est loin d’être terminé, loin de la, mais au moins le bureau et le pc ont repris place.

Je vais donc pouvoir reprendre la main progressivement sur le blog et je reste bien évidemment ouvert a vos éventuelles propositions de partenariat et lectures que vous me soumettrez.

Coté lecture, actuellement je suis en train de lire le dernier roman de Bernard Minier : La vallée.

Et vous quoi de neuf coté lecture ? allez vous ou avez vous constitué une PAL pour les vacances d’été ? Ah oui, moi vacances pour deux semaines a compter de ce jour.

Bonne soirée livresque à tous.

Mes lectures de juin 2020

Publié: 6 Juin 2020 par lecturedesam dans Babelio, Policier / Polar, Thriller

Bonjour à tous,

Pendant le confinement j’ai lu mais sans plus et sans trop forcer. On est maintenant à un mois du déconfinement et ça commence sérieusement à se ressentir.

Je vous présente donc mes lectures pour ce mois de juin.

 

 

  • Achat Nouveauté

52186998. sy475

 

En 2008, Julie, dix-sept ans, disparaît en ne laissant comme trace que son vélo posé contre un arbre. Le drame agite Sagas, petite ville au cœur des montagnes, et percute de plein fouet le père de la jeune fille, le lieutenant de gendarmerie Gabriel Moscato. Ce dernier se lance alors dans une enquête aussi désespérée qu’effrénée.

Jusqu’à ce jour où ses pas le mènent à l’hôtel de la Falaise… Là, le propriétaire lui donne accès à son registre et lui propose de le consulter dans la chambre 29, au deuxième étage. Mais exténué par un mois de vaines recherches, il finit par s’endormir avant d’être brusquement réveillé en pleine nuit par des impacts sourds contre sa fenêtre…

Dehors, il pleut des oiseaux morts. Et cette scène a d’autant moins de sens que Gabriel se trouve à présent au rez-de-chaussée, dans la chambre 7. Désorienté, il se rend à la réception où il apprend qu’on est en réalité en 2020 et que ça fait plus de douze ans que sa fille a disparu…

 

 

 

  • Services presse en prévision

 

UNE EFFROYABLE DÉCOUVERTE, DOUBLÉE D’UNE ÉNIGME INSOLUBLE.

Pourquoi des dizaines de pieds mutilés, revêtus de chaussures vertes, sont-ils venus s’échouer sur l’île paradisiaque de Sanibel, en Floride ? Ce phénomène inexplicable et les questions qui en découlent aiguisent la curiosité de l’inspecteur Pendergast, du FBI, qui décide d’interrompre ses vacances.

POUR LE COMMUN DES MORTELS, PEUT-ÊTRE… PAS POUR L’INSPECTEUR ALOYSIUS X.L. PENDERGAST !

Nul ne sait d’où viennent ces pieds sectionnés. Ni même si leurs propriétaires sont toujours en vie. Débute alors une enquête qui mènera notre héros aux sources d’une rivière maudite… Confronté au complot le plus diabolique qu’il ait jamais eu à déjouer, l’agent spécial Pendergast va devoir redoubler de sagacité s’il ne veut à son tour servir de cobaye…

 

 

 

Les Couloirs démoniaques - On en parle - Taurnada Éditions

 

 

Le Foyer des Galibots, une maison de retraite paisible située dans le Nord de la France, ferma ses portes en 1992 après une effroyable série de morts mystérieuses. Des suicides, selon l’enquête. Détails troublants : certains pensionnaires avaient témoigné de présences effrayantes, et une aide-soignante avait affirmé avoir été attaquée par une force invisible. Alan Lambin, enquêteur en paranormal, sent que cet endroit, construit sur les ruines d’un hôpital exploré quinze ans plus tôt, a besoin de lui. A-t-il oublié la menace qui y rôde ?

 

 

 

Écrit dans le sang

 

La jeune Maya, une rousse sulfureuse, tombe en panne un soir d’été devant la grille de la Giraudière, un manoir perdu en pleine campagne tarnaise. Elle y est accueillie.
Mais, à peine installée dans cette étrange demeure où vit la famille Rascol, la « belle aux yeux de chatte » va jouer de sa séduction pour exacerber tous les conflits latents. Aucun membre de cette grande fratrie n’échappera à son emprise.
Quelques jours plus tard, elle disparaît de façon subite et inexpliquée… Avec les taches de sang laissées sur le tapis et les murs, sa chambre a tout d’une scène de crime.
Qu’est-il advenu de Maya ?

 

 

 

  • Masse critique Babelio 

Défense d'entrer, tome 1 : Réservé aux gars par Héroux

 

Lolo, 11 ans, n’aime pas beaucoup écrire (full poche). Écrire, c’est pour les filles comme sa demi-sœur Amélie, qui parle toujours des garçons, et qui cache un journal intime sous son oreiller loooooooser!…

Sauf que, quand Lolo ne peut pas jouer avec ses amis, parce qu’il est (encore) en « pénitence » dans sa chambre, il ne trouve rien d’autre à faire que de raconter sa vie injuste dans son carnet. Pas un journal!

Au cours de l’année scolaire, Lolo multipliera malgré lui les entrées dans ce « carnet », où seront dûment consignés les chicanes de cour d’école, les coups pendables faits à sa sœur, les exploits sportifs, et même les choses qui ne se disent pas (comme cette chaleur qui lui monte aux joues chaque fois qu’il croise Justine).

 

 

Et vous qu’avez-vous prévu pour ce mois de juin et premier mois de sortie de confinement ?


29928704. sy475

Auteur : Peter May
Titre : Meurtres à Pekin
Version : Broché – Edition du Rouergue – 414 pages
Date de parution : 28 octobre 2005
ISBN: 9782841567089
Lien livraddict

 

 

 

Peter May est un scénariste de télévision et romancier écossais, auteur de roman policier.

Il s’est fait un nom à la télévision britannique en créant et transcrivant les scénarios de séries télévisées, très prisées outre-Manche.

Nommé, à 21 ans, « jeune journaliste de l’année », il abandonne le journalisme lors de la publication de « The Reporter » (1978), son premier roman, à l’âge de 26 ans. Il a été porté à l’écran pour la série « The Standard » sur la BBC à une heure de grande écoute. À partir de ce moment-là, Peter May est devenu très connu, à la fois comme producteur, scénariste et réalisateur de séries dramatiques pour la télévision britannique, signant plus de 1000 scénarios en 15 ans, tel que « Take the High Road » qui fût diffusé dans le monde entier. Naturalisé français depuis le 19 avril 2016, il habite dans le Lot.
son site web

 

 

4eme de couverture :

Pékin, ville baignée de tradition mais avide de modernité, une société qui se rue dans le capitalisme moderne mais profondément marquée par le système communiste. Le cadavre carbonisé d’un homme est découvert un matin dans le parce. Le même jour, deux autres corps sans vie sont trouvés à deux endroits différents de la ville. Pour seul indice, un mégot de cigarette à côté de chacun des trois corps, comme une signature. Margaret Campbell, médecin légiste aux Etats-Unis, spécialisée dans les brûlés, qui se trouve à Pékin pour une série de conférences, va se voir embarquée malgré elle dans l’enquête de Li Yan, fraîchement promu commissaire. L’Américaine rigoureuse et le policier chinois, ironique et énigmatique, choisissent deux approches totalement différentes d’un même objectif. Deux mondes s’affrontent, mais devant la complexité d’une affaire qui cache un secret monstrueux, les deux investigateurs vont devoir taire leurs oppositions et unir leurs talents pour découvrir la vérité, fût-ce au péril de leur vie. Car si les lieux sont exotiques et chargés de traditions, les dangers, eux, sont bien du XXIe siècle menace des OGM et remous dans les milieux politiques.

Titre original : Beijing, book 1 : The Firemaker (1999)

 

Mon résumé

Ce livre fait partie d’un lot de 4 romans qui m’ont été sélectionné par la bibliothèque municipale. De moi même je sais pas si j’aurais forcement choisi ce roman.

Margaret est un médecin légiste d’origine américaine et part travailler dans une université chinoise pour y donner des conférences. La chine est un pays totalement inconnu pour Margaret Campbell, c’est pourquoi on lui remet toute une documentation sur les us et coutumes du pays auxquels elle est contrainte de se référer. Le temps passe et voila qu’elle arrive sur le sol chinoise, mais a aucun moment elle n’a pris le temps de lire les informations qu’on lui a transmis sur les usages locaux.

A peine arrivée elle est prise en charge par Lily et Bob qui vont lui faire rapidement visiter l’université et lui apprendre qu’elle est conviée à un banquet le soir même.  Elle qui pensait se reposer avant d’entrer dans le vif du sujet, c’est raté.

Alors qu’elle finit une conférence devant tout un groupe d’étudiants, elle se voit présenté auprès de Li yan fraîchement promu commissaire. On lui propose d’assister le commissaire dans une enquête qui va se révéler bien compliquée. En effet le cadavre carbonisé d’un homme est découvert un matin dans un parc de pékin, proche de la place Tian’anmen. Le jour même, deux autres corps sont retrouvés à d’autres endroits de la ville.

Margaret et Li Yan vont devoir faire équipe bien malgré eux et vont devoir démêler le vrai du faux dans cette affaire qui par moment va toucher au monde politique, même si pour cela ils vont devoir travailler « en sous marin ».

 

 

Mon avis :

Un très bon roman que je n’ai pas lâché un seul instant. On rentre dans le monde de la vie chinoise des les premières pages et on se prend vite au jeu, on a presque l’impression d’avoir vécu en chine depuis toujours. Les 2 personnages principaux Li Yan et Margaret sont particulièrement bien réussi. Vraiment un très bon roman.

 


Couverture Par accident

Auteur : Harlan Coben
Titre : Par accident
Version : Numérique – Edition Belfond Noir
Date de parution : 4 octobre 2018
ISBN: 9782714479167
Lien livraddict

 

 

4eme de couverture

Il y a quinze ans, la vie de Nap Dumas a basculé : dernière année de lycée, son frère jumeau et la petite amie de celui-ci ont été retrouvés morts sur la voie ferrée.
Double suicide d’amoureux ?
Nap n’y a jamais cru.
Désormais flic, Nap voit ressurgir le passé : Rex, leur ami d’enfance, vient d’être sauvagement assassiné. Sur les lieux du crime, les empreintes d’une femme que Nap pensait disparue : Maura, son amour de jeunesse, dont il était sans nouvelles depuis quinze ans.
Le choc est total pour le policier. Celle qu’il aimait serait-elle une dangereuse psychopathe ? Où est Maura ? Et s’il était le prochain sur sa liste ?
La vérité est proche. Si proche. Bien plus terrible et dangereuse que tout ce que Nap imagine…
Puisant dans les légendes urbaines de la ville où il a grandi, le boss du thriller livre un jeu de fausses pistes effroyable.

 

 

Mon résumé

L’inspecteur Napoléon « Nap' » Dumas trouve devant sa porte, un beau matin, deux enquêteurs qui viennent lui poser des questions sur Rex Canton, un policier qui vient d’être retrouvé mort. Et sur la scène de crime, on retrouve également les empreintes de Maura Wells qui a disparu de la circulation, il y a une quinzaine d’année.
Toutes ces informations font remontés à l’esprit de Nap’ de douloureux souvenirs : la mort de son frère jumeau Léo et de la petite amie de ce dernier, pour laquelle Nap’ n’a jamais adhéré à la thèse du suicide.

Ellie a sorti pour Nap le trombinoscope de leurs années de collège. Le jumeau du policier faisait partie d’un Club des conspirateurs, comptant quelques jeunes. Rex et Maura en étaient également. Ils s’interrogeaient sur l’ancienne base militaire implantée à Westbridge, disposant de puissants missiles au temps de la Guerre Froide. La zone n’était pas si secrète, mais interdite d’accès, avant d’être reconvertie en unité de recherches pour l’agriculture.

 

 

Mon avis

Si vous ne connaissez pas encore les romans de l’auteur, ce ne serait pas celui-la que je conseillerais pour debuter. Faut dire que ce n’est pas celui que j’ai preferé. L’intrigue est efficace mais n’est pas d’une folle originalité et la fin, sympathique, n’est pas non plus renversante. Sans plus.

A vous de vous faire votre avis.

 


« C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous créé par Mallou et s’inspire du It’s Monday, What are you reading ? par One Person’s Journey Through a World of Books. il a ensuité été repris par Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:
Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

51003203. sx318

51516789. sy475

 

 

 

Ce que je suis en train de lire :

43524327. sy475

 

 

 

Ce que je vais lire ensuite :

42443391. sy475

 

♥♥♥♥♥ Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?  ♥♥♥♥♥


52286386. sy475

 

 

Auteur :  Linwood Barclay
Titre : Champ de tir
Version : Numérique – Edition Belfond Noir
ISBN: 9782714482037
Lien livraddict

 

 

4eme de couverture

Quand des citoyens justiciers sèment la terreur dans une petite bourgade américaine… Meurtres, complots et coups tordus : à Promise Falls, on ne badine pas avec le crime !
D’habitude si paisible, la petite ville de Promise Falls est en ébullition. C’est d’abord un type ahuri qui débarque dans le bureau de l’inspecteur Duckworth en prétendant avoir été kidnappé et passé à tabac. Sur son dos, un tatouage l’accuse d’être un meurtrier.
Et puis il y a l’affaire Jeremy Pilford. Ce gosse de riche arrogant, soupçonné d’avoir écrasé une jeune fille, vient d’engager le privé Cal Weaver pour assurer sa sécurité. Acquitté au tribunal pour irresponsabilité, l’adolescent se retrouve lynché dans les médias et harcelé par une meute d’anonymes.

Qui sont ces bons redresseurs de torts, ces social justice warriors rassemblés sur les réseaux sociaux, déterminés à faire payer les supposés criminels ? Quelles sont leurs intentions ? Et sont-ils toujours bien informés ?

Alors que la ville ressemble à un champ de tir, Duckworth et Weaver ne seront pas trop de deux pour lutter contre cette chasse aux sorcières des temps modernes…

 

Mon avis

Merci à NetGalley et aux editions belfond pour leur confiance.

Nous revoici ici dans un roman de Linwood Barclay mettant en scene l’inspecteur Barry Duckworth et le privé Cal Weaver.
Cette fois-ci les deux hommes vont être entrainés dans une sombre histoire de vengeance, orchestrée par une foule determinée, utilisant réseaux sociaux et sites internet, pour assouvir sa soif de sang. Et avant que Jeremy Pilford deviennent leur nouvelle victime, nos deux héros vont tout faire pour demêler le vrai du faux.

Cal Weaver est engagé pour assurer la protection d’un jeune homme accusé d’homicide involontaire et finalement acquitté mais qui semble déchainer la vindicte populaire. Barry Duckworth va enquêter sur le cas de l’homme qui s’est présenté de lui-même au poste en disant qu’il a été enlevé, battu et porte un message sous la forme d’un tatouage grossier dans le dos.

Les thèmes abordés sont tellement dans l’actualité, on voit cela tous les jours sur les réseaux sociaux où les justiciers et les redresseurs de tort pullulent. Lorsque les médias s’y mettent et en rajoute une couche. On se demande se qu’il va advenir aux personnes ainsi harcelées à tort où à raison.

Un des meilleurs auteurs de thrillers nord-américains actuels ! Surtout, lisez les précédents… ils sont tout aussi bons que celui-ci.

Violence – La trilogie Bordelaise.1

Publié: 31 Mar 2020 par samthriller dans Policier / Polar, Thriller

Violence: La trilogie bordelaise par Charrac

Petites précisions concernant masse critique — Le blog de Babelio ...

 

Auteur :  Philippe Charrac
Titre : Violence – La trilogie Bordelaise.1
Version : Broché – Edition Cairn
ISBN: 9782350688633– 256 pages

 

 

4eme de couverture

Bordeaux, automne 2003.
Un tueur en série frappe sans discernement. Sur sa piste, seul le lieutenant Lazare Servent semble capable de saisir la logique du meurtrier. Soupçonné d’être lui-même un assassin, perdu aux yeux du monde, hanté par son passé, il semble ressusciter soudain grâce à l’arrivée inopinée de sa nouvelle partenaire et la catharsis de cette nouvelle enquête sous forme de défi.
Sa traque le mènera jusque dans l’ancien et gigantesque commissariat abandonné de la rue Castéja, où elle se terminera dans un bain de sang.

 

 

 

Mon résumé :

Cela faisait longtemps que je n’avais pas participé à la masse critique, et lorsque je le fais c’est au moment ou déjà presque tout les livres sont pris. Malgré tout j’ai tenté le coup et certains c’est un peu par hasard que je les ai sélectionnés, mais tout en restant dans ma zone de confort, aussi je ne comptais pas du tout être retenu. Lorsque j’ai reçu le mail de babelio ça à donc été une belle surprise. La surprise à été d’autant plus grande quand j’ai vu que c’était…..un polar.

Tout commence à l’automne 2003, lorsque le lieutenant Servant se vois attribuée une enquête hors du commun. Il apprend assez vite de la part de sa hiérarchie qu’un corps à été retrouvé décapité. Bien vite d’autres corps sont retrouvés et avec çà l’enquête tourne vite vers un tueur en série.

Le lieutenant, un vieux loup solitaire apprend qu’il va se voir affubler d’une co-equipiere pour cette enquête mais encore qu’il s’agit d’une jeune recrue. Un choc pour le lieutenant, que ça ne réjouit guère.  Sa coéquipière cerne assez rapidement le personnage, en  la personne de Servant et comprend tout de suite qu’il faut éviter de le contredire même si elle sait au fond d’elle-même que cela risque de se retourner contre elle.

Leur enquête va les amener vers l’ancien commissariat, abandonné, de la rue Castéja ou va régner une vraie scène de guerre et c’est peu de le dire….

 

 

Mon avis

Il s’agit du tome 1 de la trilogie et au vu de la qualité du roman ca m’engage vraiment a vouloir lire le 2eme et 3eme de la série. Je suis sure que vous seriez à ma place vous aussi vous auriez envie d’avaler la trilogie complète.

Il est presque inutile de préciser que ce premier tome est a lire d’une traite tellement on est prit dans l’histoire mais aussi du au fait que c’est un tout petit roman de poche rapide à lire.


Auteur :  M.J. Arlidge
Titre : A cache-cache
Version : Broché – Edition Les escales
ISBN: 9782365695053 – 380 pages
Lien livraddict

 

 

N'ouvre pas les yeux – John Verdon | Sang d'Encre PolarsFils d’immigrants irlandais, il étudie le journalisme, mais, après l’obtention de ses diplômes, travaille comme rédacteur dans le milieu de la publicité. Il participe à la création de nombreuses campagnes publicitaires, avant d’être nommé directeur d’une grande agence new-yorkaise. À 53 ans, il prend sa retraite de la publicité. Lui et son épouse quittent Manhattan pour s’installer dans une zone rurale au pied des contreforts occidentaux des montagnes Catskill. Là, pendant une dizaine d’années, il crée et conçoit des meubles en bois de cerisier et, dans ses temps libres, dévore des romans policiers d’Arthur Conan Doyle à Reginald Hill, en passant par les enquêtes de Lew Archer signées Ross Macdonald.

En 2010, sous l’insistance de sa femme, il décide de se lancer, avec succès, dans l’écriture du thriller 658 (Think of a Number), premier roman de la série ayant pour héros le détective Dave Gurney.

 

 

4eme de couverture :

Une jeune femme a été retrouvée décapitée le jour même de son mariage, dans la somptueuse propriété des Ashton. Tout accuse le jardinier mexicain, un certain Hector Flores, qui demeure introuvable depuis. L’inspecteur Gurney, appelé en dernier recours par la mère de la victime pour retrouver le meurtrier, s’aperçoit bientôt que la mariée n’avait rien d’une oie blanche… et que ses rapports avec son fiancé, Scott Ashton, jeune et brillant psychiatre, fondateur d’un institut pour enfants « difficiles », sont plus complexes qu’il n’y paraît à première vue.
Gurney ne tarde pas à se rendre compte que rien, dans cette histoire, n’est conforme aux apparences. Et quand il retrouve, déposée chez lui en son absence, une poupée décapitée, il comprend très vite aussi qu’il risque lui-même d’être la prochaine victime. Ce qu’il ne sait pas encore, c’est que son enquête va le mener bien au-delà du meurtre – dans la toile inextricable d’un ennemi terrifiant, tentaculaire et, surtout, très patient.
Après son premier roman et coup de maître 658, Verdon persiste, signe et monte encore le niveau d’un cran. De son ouverture saisissante jusqu’à son finale stupéfiant, N’ouvre pas les yeux est un chef-d’œuvre du genre, servi par une intringue au cordeau et des personnages tourmentés que les lecteurs retrouveront avec bonheur ou découvriront avec frissons. John Verdon s’impose définitivement dans la cour des grands du thriller.

Titre original : Shut your eyes tight (2011)

A cache-cache

Publié: 21 Mar 2020 par lecturedesam dans Policier / Polar, Suspense

52267931. sy475

Auteur :  M.J. Arlidge
Titre : A cache-cache
Version : Broché – Edition Les escales
ISBN: 9782365695053 – 380 pages
Lien livraddict

 

 

4eme de couverture

Victime d’un coup monté, Helen Grace est désormais seule face à elle-même.
Parviendra-t-elle à sortir vivante de la prison de Holloway ?

Pour Helen Grace, la meilleure inspectrice d’Angleterre, la chute est vertigineuse : accusée de meurtre, enfermée aux côtés des criminelles qu’elle a fait condamner, elle doit désormais survivre jusqu’au procès et prouver, d’une façon ou d’une autre, son innocence.

Quand un corps est retrouvé mutilé dans la cellule voisine, cette situation étouffante se transforme en véritable cauchemar. Il lui faut à tout prix arrêter l’assassin… avant qu’elle ne soit sa prochaine victime

 » Addictif. Les lecteurs tourneront les pages de ce thriller avec autant d’impatience qu’un innocent frappant contre les barreaux de sa cellule. « 
Daily Express

 

 

Mon résumé

Très gros coup dure pour Helen Grace, elle se voit condamné a être emprisonné, alors qu’elle n’est que la victime d’un énorme coup monté. Coup monté par ses propres collègue qui espèrent grâce a ça pour monter dans les hautes sphères et avoir une situation plus que confortable.

Elle se voit devoir côtoyer des meurtriers et des criminels qu’elle a elle-même fait enfermer.

Lorsque qu’une taularde est retrouvée dans sa cellule complètement mutilée, c’est la douche froide. Toutes ses orifices ont été cousues. Elle se voit contrainte malgré sa situation de taularde, à reprendre du service et trouver le coupable avant que lui-même ne la trouve.

 

 

Mon avis

Ça faisait longtemps que je n’avais pas lu un livre qui m’ai fait autant d’effet. Je l’ai lu en a peine 48 heures, c’est dire. Le premier de l’auteur m’avais déjà fais ça, am stram gram, truffé d’angoisse, mais c’est ce que j’aime dans le thriller / polar. C’est une nouveauté de mars 2020 de la bibliothèque municipale, que j’ai pu emprunter in extremis avant qu’elle ne ferme sur ordre gouvernementale en raison de l’épidémie. D’ailleurs je serai ravie de lire un roman parlant d’épidémie, mais la c’est une autre histoire….


Couverture Le glas de l'innocence

Auteur : Cyril Carrère
Titre : Le glas de l’innocence
Version : Numérique – Le Lys Bleu Éditions
ISBN: 9782378773106
Lien livraddict

 

4eme de couverture

Okinawa, 1993 – Un jeune garçon subit au quotidien les accès de violence de son père. Au plus fort d’une enfance chaotique et solitaire, il noue une amitié solide avec une camarade de classe. Mais l’horreur l’attend au tournant…
Tokyo, 2017 – Une série de meurtres dans le quartier cossu de Meguro place l’inspecteur Alex Nakayama dans une situation désespérée. Son excentrique, mais talentueux assistant Hayato Ishida le supplée et va apprendre à ses dépens que les masques de la société japonaise renferment parfois de lourds secrets… Entre déni et suspicion, le cauchemar ne fait que commencer.

 

Mon résumé

Anecdote : Lorsque Cyril Carrere a décidé de publier Grand Froid, et au vu de la 4ème de couverture, je savais qu’il fallait que je le lise et que j’en ressortirais plus que comblé. D’ailleurs je vous invite a voir la chronique que j’en avais fait et que vous trouverez ICI. Du coup, je me suis enfin décidé à lire son premier roman sorti aux éditions Le lys Bleu.

Nous sommes en 1993, dans un quartier  résidentiel du sud du Japon, vit un jeune garçon de 8 ans, Ken qui est maltraité  physiquement et psychologiquement par un père cruel et sans pitié….le malaise est bien présent et tout cela ne s’arrangera pas…

Aujourd’hui.On suit une série d’événements ayant pour lien des meurtres. La police japonaise est sur le coup et leur inspecteur, Alex Nakayama va se retrouver dans une situation inhabituelle qu’il aurait préféré éviter.

 

Il n’avait pas pu échapper au port de l’uniforme réglementaire aujourd’hui. Sa conscience le rattrapait parfois. Même l’ado rebelle qui sommeillait en lui savait bien qu’en cette journée se jouait peut-être l’avenir de la Criminelle. Et il n’avait pas envie d’en faire les frais, alors qu’il venait tout juste de débarquer. Les choses devenaient enfin intéressantes !

 

Quel est le lien entre ses deux histoires à quelques années d’intervalles. Forcément il y en a un, voire peut-être plusieurs. Mais lesquels ?
Au début de l’intrigue, l’enquête traîne en longueur. Quand va-t-elle décoller et te scotcher le livre entre les mains ? Ah, c’est maintenant avec une révélation concernant Alex. Un inspecteur qui semble avoir bien des secrets d’hier et d’aujourd’hui. Hayato est persuadé que s’il trouve le secret il pourra résoudre l’affaire.

 

Mon avis

On le sait tous désormais Cyril Carrère a vécu de nombreuses années au Japon et c’est tout naturellement que ce roman se passe au Japon avec ses noms bien typés japonais. JE ne le cache pas c’est ce fait la qui m’a un peu dérangé. N’étant pas habitué avec les noms d’origine asiatique, j’ai eu beaucoup de mal a savoir qui est qui, ce qui m’a obligé a bien suivre le récit. J’avoue que à certains moment j’ai été perdu. Je ne le classerais pas dans le top de mes lectures, j’ai preferé grand froid pour le coup.

A vous de vous faire votre propre idée désormais.


C'est lundi, que lisez-vous ? #4 | Lumance

« C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous créé par Mallou et s’inspire du It’s Monday, What are you reading ? par One Person’s Journey Through a World of Books. il a ensuité été repris par Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:
Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

48732569

Je dois encore faire la chronique, dans les jours a venir.

 

 

Ce que je suis en train de lire :

48200502. sy475

 

Ce que je vais lire ensuite :
Rien d’arrêté mais ce sera surement ces 2 romans, sans vraiment être sur de l’ordre dans lequel je vais les lire.

 

42196843. sx318

Hayato Ishida, inspecteur assistant, est sur les traces de meurtriers. Mais est-il réellement préparé… ?

Okinawa, 1993 – Un jeune garçon subit au quotidien les acces de violence de son père. Au plus fort d’un enfance chaotique et solitaire, il noue une amitié solide avec un camarade de classe. Mais l’horreur l’attend au tournant… Tokyo, 2017 – Des meutres en serie dans le quartier cossu de Meguro placent l’inspecteur Alex Nakayama dans une situation désespérée. Son excentrique mais talentueux assistant Hayato Ishida le supplée et va apprendre à ses dépens que les masques de la société japonnaise renferment parfois de lourds secrects… Entre déni et suspicion, le cauchemar ne fait que commencer….

Immersion au coeur du Japon pour un thriller haletant à la poursuite de tueurs en série. La société japonaise n’a pas encore révélé tous ses secrets !

 

Bien sur celui-la je ne l’aurais qu’a partir de mercredi.

L'Institut eBook by Stephen King

Au coeur de la nuit, à Minneapolis, des intrus pénètrent la maison de Luke Ellis, jeune surdoué de 12 ans, tuent ses parents et le kidnappent.

Luke se réveille à l’Institut, dans une chambre presque semblable à la sienne, sauf qu’elle n’a pas de fenêtre. Dans le couloir, d’autres portes cachent d’autres enfants, dotés comme lui de pouvoirs psychiques.

Que font-ils là ? Qu’attend-on d’eux ? Et pourquoi aucun de ces enfants ne cherche-t-il à s’enfuir ?

Aussi angoissant que Charlie, d’une puissance d’évocation égale à Ça, L’Institut nous entraîne dans un monde totalitaire… qui ressemble étrangement au nôtre. Le nouveau chef-d’oeuvre de Stephen King.

 

Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?