Les galeries hurlantes


Auteur : Jean Marc Dhainaut
Titre : Les galeries Hurlantes
ISBN : 9782372580564
224 pages – format papier – Edition Tarnada

Sortie Officielle : 4 Juillet 2019

 

 

4eme de couverture : 

Karine, dix ans, joue avec un ami imaginaire. Tout ce qu’elle sait, c’est son âge et qu’il n’aime pas Alan Lambin, le spécialiste en paranormal que son père, désemparé et dépassé par une succession de phénomènes étranges, a appelé à l’aide.
Et si l’origine de tout cela se trouvait dans les anciennes galeries minières existant toujours sous ce village du Nord ? Le seul moyen d’accéder à ce dédale oublié de tous serait les sous-sols d’un hôpital abandonné et hanté par le souvenir de tous ceux qui y laissèrent leur vie, un matin d’hiver, treize ans plus tôt.

 

Mon résumé :

Je ne peux décemment pas commencer ce résumé sans évoquer la maison bleu horizon !!! Allons bon !!! J’en vois déjà certains ouvrir de grands yeux, en se disant, mais de quoi il nous parle la ! Bon, si vous vous sentez concerné, vous commencez bien mal et je vais devoir refaire votre éducation littéraire. Oui, oui, je vais devoir tout vous réapprendre, a commencer par le fait qu’on ne peut pas lire les galeries hurlantes si on a pas lu le génialissime 1er roman de Jean Marc Dhainaut : La maison bleu horizon

Si je prend le temps de vous en toucher un mot, c’est pas pour toucher des royalties, non, vous en parler ne me rapporte pas le moindre kopeck. C’est surtout pour que vous fassiez connaissance avec Alan Lambin, au combien grand spécialiste du paranormal et tout ce qu’il semble s’en rapprocher. Surtout ne lui parlez pas de fantôme et de revenants, sinon vous risqueriez de continuer a vivre dans une maison hantée ou du moins dans une demeure ou réside un esprit combien même celui-ci ne serait pas méchant.

Bon, avec tout ça vous devez commencer a vous demander peut être si je vais finir par parler de ce livre. Ok, ok j’y viens.

Alan Lambin, est appelé par un père, qui semble bien désemparé et ne sais plus quoi faire. D’un coté, il y a sa fille, âgée a peine d’une dizaine d’années, qui semble jouer avec un ami imaginaire, que seule elle-meme reussi a voir. D’un autre coté, il y a sa mère, qu’il héberge a son domicile, et qui ressasse sans cesse les mêmes paroles. Elle affirme que son mari, mineur, ne va pas tarder a rentrer. Elle est en train de lui tricoter un pull qu’elle compte bien lui offrir, pour se faire pardonner d’une dispute qu’elle a eu avec lui, le matin même. Cependant le matin en question, remonte déjà a de nombreuses années. En effet son mari, a disparu dans la mine alors que celle-ci etait en cours d’évacuation. Le mari n’a jamais pu sortir de la mine et est supposé mort enseveli.

Et sa femme dans tout ça ? Cccrriiii…attendez, mais….mais…qui êtes vous ??? et oui, son mari semble etre face a des apparitions.

A vu de tout ces événements, Alan décide, malgré la vision qu’il en a, de s’occuper de cette famille, qui semble bien désemparée. En voyant comment Alan mène son enquête, le père commence a perdre patiente et à s’énerver. Il finit par se dire qu’il perd son temps et n’a pas vraiment les moyens financiers pour faire face a une personne qui ne semble pas savoir ce qu’il fait. Il porte ce jugement lorsqu’il voit qu’Alan Lambin enquête en dehors de la maison, alors que tout ce qu’il doit y avoir a chercher pour résoudre tout ces mystères, c’est a l’intérieur qu’ils doivent se trouver, pas dehors !!!

 

Mon avis :

Vu la situation dans laquelle je me trouvais lorsque j’ai récupéré le livre, autant dire que je l’ai dévoré en un rien de temps. JE l’ai lu alors que j’étais en cours d’hospitalisation. Comme je le dis je l’ai dévoré, une écriture d’une telle douceur. Attention ne pas confondre douceur et livre jeunesse, on reste tout de même dans une histoire assez évoluée tout de même.

Je vous invite vivement a en faire l’acquisition, pour sa sortie, qui je le rappelle est prevue demain 😉  Et si vous ne l’aviez pas encore compris profitez en pour prendre en même temps la maison bleu horizon. Je vais même être bon prince et je vous donne lie lien qui va bien : https://www.taurnada.fr/catalogue/fantastique/la-maison-bleu-horizon/

 

Les ombres, tome 1 : Les observateurs


43195861

 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "je lis librinova"

 

 

 

 

 

 

 

Auteur : Eve Ruby Lenn
Titre : Les ombres – Les observateurs
ISBN : 979-10-262-1054-2
Sortie le 7 decembre 2018
285 pages  (Kobo) – Edition Librinova

 

4eme de couverture :

Le célèbre historien-enquêteur Wilson Grant se retrouve embarqué malgré lui, dans des circonstances mystérieuses, à Chester, ville du Cheshire, en Angleterre. Seul et perdu, il est accueilli par une singulière famille dont la demeure semble abriter de nombreux secrets. Bientôt, des incidents surviennent et se multiplient. Les langues se délient, les découvertes se font jour quant aux mystérieux hôtes de la propriété des Ombres, tandis que resurgissent d’anciennes superstitions. Wilson s’enlise dans une des plus obscures et intrigantes énigmes qui lui soit offerte. Face à d’incroyables révélations, il va devoir se plonger dans une enquête qui l’obligera à affronter les instincts humains les plus sombres…

 

Mon résumé

L’histoire se passe au tout début du siècle, à la fin de l’ère victorienne. Wilson Grant est un historien-enquêteur. Il doit se rendre à la gare de King-Cross pour prendre le train, car il doit se rendre à un rendez-vous, mais alors qu’il s’assoit sur un banc, il s’endors et à son réveil, il s’aperçoit qu’il ne semble pas être la ou il le pensait. Il se retrouve plongé dans l’univers de Chester, ville du Cheshire, en Angleterre. Il se retrouve, seul et perdu dans cette ville qu’il ne connait pas le moins du moins,.

Grant, s’il est familiarisé avec le paranormal compte tenu de son activité de « chasseur » de fantômes, ne tarde pas à se rendre compte que ce qui se passe aux Ombres, un manoir situé dans la ville de Chester, n’a rien à voir avec tout ce qu’il a pu connaître jusqu’à présent…

Les deux frères, que va rencontrer Grant vont le faire plonger dans un univers où se mêle justice, paranormal, vie après la mort…. a certains moment on a l’impression de retour arriére et de surnaturel.

 

 

Mon avis :

Un roman qui m’a été proposé au travers de la page contact du blog. Certes, ce n’est pas du tout mon domaine de predilection vu qu’on parle de surnaturel et de fantastique, cependant la lecture s’est faite en douceur malgré ce que je craignais au depart. JE ne sais pas encore si j’irai jusqu’à lire le tome 2 cependant cela se lis bien et assez vite.

La grotte


 

 

 

life livre simplement pro partage service presse chroniqueur éditeur banner

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Auteur : Ludovic Metzker
Titre : La grotte
ISBN : inconnu au moment de l’edition de la chronique
100 pages  – Autoedition

 

Résultat de recherche d'images pour "Ludovic Metzker"

Ludovic Metzker nait le 28 juin 1974 à Paris de parents issus de l’immigration Marocaine et Polonaise. Dès son plus jeune âge, il se passionne pour les récits imaginaires. A l’adolescence il découvre des auteurs aussi variés dans la manière d’écrire que dans les thèmes abordés, il écrira un premier essai ainsi qu’un recueil de nouvelles qui ne verront jamais le jour.
Hospitalisé en 2013 à l’âge de 39 ans pour une opération du dos, c’est avec une série télévisée anglaise de science-fiction que l’envie d’écrire lui revient et, avec le soutien d’un ami de longue date, il se met à imaginer un personnage capable de voyager dans le temps et se sert de l’histoire de l’humanité comme prétexte pour faire intervenir son héros.

 

 

4eme de couverture

« Dans les profondeurs d’une grotte, un groupe de touristes est retrouvé mort.
Le seul survivant de ce massacre est un guide touristique qui pensait se faire un peu d’argent pour fêter dignement Noël. Possédé par une entité qui se prénomme « Nous », il découvre avec horreur que le monde sombre dans le chaos.
« Nous » est en train d’envahir et d’anéantir les différents villages et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin puisqu’il est déterminé à retrouver la place que les Anciens Dieux lui ont volée. En rendant fous les humains, « Nous » les pousse à se tuer et à s’automutiler.
L’enfer n’est strictement rien à côté de ce qui attend l’humanité…
« Nous » est ce qui a existé avant la création de la vie.
« Nous » est au-delà de la mort elle-même. »

 

C’est lundi, que lisez-vous ?


 

« C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Repris par Mallou puis Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

 

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

Résultat de recherche d'images pour "Harry Potter et la Coupe de Feu roman" 

 

 

 

Ce que je suis en train de lire :

Résultat de recherche d'images pour "surtensions olivier norek"

 

 

Ce que je vais lire ensuite : 

Résultat de recherche d'images pour "bon baisers du tueur"

 

Sous reserve

Mauvais genre par Villain

 

 

J’en profite pour rappeller aux personnes qui sont susceptibles de me proposer des service presse ou simplement aux auteurs, prenez ne serais-ce que 5 minutes pour consulter le contenu de mon blog afin de savoir si votre proposition risque de m’intéresser.

 

 

Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?

 

Harry Potter et la coupe de feu


1352987

Auteur : J.K. Rowling
Titre :  Harry Potter et la coupe de feu
ISBN : 9782070543588
651 pages (format papier) – Format numérique EPUB – Gallimard

 

4eme de couverture

Après un horrible été chez les Dursley, Harry Potter entre en quatrième année au collège de Poudlard. A quatorze ans, il voudrait simplement être un jeune sorcier comme les autres, retrouver ses amis Ron et Hermione, assister avec eux à la Coupe du Monde de Quidditch, apprendre de nouveaux sortilèges et essayer des potions inconnues. Une grande nouvelle l’attend à son arrivée : la tenue à Poudlard d’un tournoi de magie entre les plus célèbres écoles de sorcellerie.
Déjà les spectaculaires délégations étrangères font leur entrée… Harry se réjouit. Trop vite. Il va se trouver plongé au cour des événements les plus dramatiques qu’il ait jamais eu à affronter. Envoûtant, drôle, bouleversant, ce quatrième tome est le pilier central des aventures de Harry Potter.

 

Mon résumé

Pour ce 4eme opus de Harry potter, on ouvre les hostilités non pas à Privet drive, chez des dusley mais dans le monde de Voldemort, ou l’on decouvre Queudevert en train de parler à celui dont on ne doit pas dire le nom.

On rejoint ensuite nos amis, Harry, Ron et Hermione, pour la coupe du monde de Quidditch qui se voit affronter l’irlande contre la Bulgarie. A la fin du match nos amis vont devoir faire face ) l’apparition soudaine de la marque de Voldemort dans le ciel qui va semer la panique au sein du campement amenagé pour la finale.

Les sorciers vont ensuite rejoindre le chateau de poudlard ou le Tournoi des Trois Sorciers refait son apparition après des centaines d’années où il n’a plus eu lieu. Il s’agit pour trois élèves de trois écoles différentes de réussir à gagner les trois épreuves qu’ils devront passer.

Seuls les élèves de plus de seize ans peuvent participer au tournoi… mais Harry va devoir y participer malgré lui…en effet ce n’est pas trois nom que la coupe de feu rejette mais …quatre. Le quatrieme n’etant autre que….Harry Potter.

 

Ça ne t’ennuie pas que j’utilise une Plume à Papote? Comme ça, je pourrai te parler sans avoir besoin de prendre de notes…
– Une quoi ? Demanda Harry. Le sourire de Rita Skeeter s’élargit. Harry compta trois dents en or. Elle plongea à nouveau la main dans son sac en crocodile et en sortit une longue plume d’un vert criard, ainsi qu’un rouleau de parchemin qu’elle déroula et posa entre eux, sur une caisse de Nettoie-Tout magique de la Mère Grattesec.

 

La Coupe de Feu dévoile deux nouvelles écoles de magie, qui viennent apporter une touche de fraîcheur et d’originalité dans l’austère Poudlard, où Harry doit désormais apprendre à sa battre. C’est ici la première réelle introduction à son combat contre Voldemort, qui cherche toujours à retrouver son corps.

 

Passage à la bibliothèque


Bonjour les followers,

Aujourd’hui passage obligé à la bibliothèque. Je devais faire prolonger 2 DVD dont la date butoir était aujourd’hui.

J’en ai profiter pour emprunter 2 Policiers d’auteurs que je lis régulièrement.

Résultat de recherche d'images pour "surtension norek"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "bons baisers du tueur patterson"

 

Il me reste cependant encore Un livre que j’avais prévu de lire pour le Pumpkin Autumn Challenge :

 

Et enfin Une sollicitation NetGalley dont je n’ai pas encore eu de retour :

 

Ca me laisse 3 choix possible et ca risque d’etre dur de se decider, sachant que je n’ai plus de livre en cours. Il va donc falloir faire un choix et assez vite tout de meme.

Gwendy et la boite à boutons


 

 

 

NetGalley

 

 

 

 

 

 

 

 

Auteur : Stephe King & Richard Chizmar
Titre : Gwendy et la boite à boutons
ISBN: 9782253236726
124 pages – Format numérique – Le livre de poche

 

4eme de couverture

Trois chemins permettent de gagner Castle View depuis la ville de Castle Rock : la Route 117, Pleasant Road et les Marches des suicidés. Comme tous les jours de cet été 1974, la jeune Gwendy Peterson a choisi les marches maintenues par des barres de fer solides qui font en zigzag l’ascension du flanc de la falaise. Lorsqu’elle arrive au sommet, un inconnu affublé d’un petit chapeau noir l’interpelle puis lui offre un drôle de cadeau : une boîte munie de deux manettes et sur laquelle sont disposés huit boutons de différentes couleurs.

La vie de Gwendy va changer. Mais le veut-elle vraiment ? Et, surtout, sera-t-elle prête, le moment venu, à en payer le prix ? Tout cadeau n’a-t-il pas sa contrepartie ?

 

Mon résumé

Gwendy est une petite fille prudente, elle a bien retenu la leçon de maman :  » ne parle pas aux inconnus et passe ton chemin ». Gwendy a plusieurs chemins possible pour rentrer chez elle. Elle pourrait prendre un chemin different cette fois, mais Gwendy prefere la prudence. Comme tout les jours elle va emprunter Les marches des suicidés. Mais au fait, pourquoi un tel nom ? Serais-ce que certains se sont suicidés en prenant se chemin, qui semble-t-il borde une falaise ? Toujours est-il que ce n’est pas ce qui va dissuader notre petite Gwendy. Lorsqu’elle arrive au sommet, elle va tomber sur un homme avec un petite chapeau Noir qui va l’interpeller. Elle va bien chercher à l’éviter, mais elle sais désormais très bien que c’est trop tard et va devoir bien malgré elle l’aborder.

Apres quelques instants, elle va tenter de s’échapper en répétant ce que maman lui a dit plusieurs fois mais cet inconnu parvient à lui faire comprendre que maintenant qu’ils ont entamé la conversation, ils ne sont plus vraiment inconnu non !! Cet individu plus qu’étrange et qui malgré tout reste un inconnu va tout de meme lui offrir un cadeau : Une boite à boutons. Cette boite possède 2 manette ainsi que plusieurs boutons. Cet inconnu, qui s’avère, se prénommer M.Farris va lui apprendre la fonction de chaque bouton. Elle va vite comprendre que de temps en temps et en utilisant certains boutons elle va pouvoir une piece d’or datée de 1891, rien que ça et également un chocolat.

Mais finalement, à quoi va bien pouvoir lui servir cette boite à boutons ? Va-t-elle vraiment lui changer la vie ?

C’est ce que va devoir découvrir Gwendy.

 

Mon avis

Tout comme on a pu le découvrir avec la trilogie M.Mercedes, Stephen King nous offre une autre facette de sa plume. J’avoue que c’est pas désagréable. J’ai eu un grand plaisir avec ce roman. Enfin !! Roman c’est beaucoup dire quand on sait qu’on est plus habitué à de beau pavés de 600-700 pages et que la on frôle a peine 124 pages (ebook).

Ayant eu connaissance qu’il ne s’agit que d’un prologue à son prochain roman, vous devez bien vous douter que j’ai hate de le découvrir.