La mort est parfois preferable


La mort est parfois préférable par Erbel

 

Auteur : Sacha Erbel
Titre : La mort est parfois preferable
Date de parution :  8 septembre 2022
EAN : 9782372581066
Version poche

 

 

Merci aux editions Taurnada pour ce service presse

 

 

4eme de couverture

Yan est flic à la police judiciaire de Lille.
Depuis quelque temps, un « passager clandestin » s’est invité dans sa vie : « l’Araignée », c’est le surnom qu’elle lui a donné.
Alors que Yan traque l’auteur du meurtre d’un journaliste connu pour ses reportages à sensation, elle n’a pas d’autre choix que de composer avec son « invisible ennemie » : insidieuse, omniprésente, l’Araignée tisse sa toile, cuisante morsure dans ses chairs survenant n’importe où, n’importe quand…
En parallèle, Brath, son collègue, enquête sur la mort étrange d’un homme retrouvé décapité, assis au volant de sa voiture, la tête reposant sur la banquette arrière.
En équilibre sur un fil, Yan ne baisse pas les bras, avance sur son chemin de douleurs au risque de se perdre… définitivement.

 

 

 

 

Mon avis :

Yan est flic et se retrouve contrainte de de vivre avec une maladie qui la ronge de l’interieur, qu’elle appelle « L’araignée ».

J’avoue que quand j’ai vu le resumé que m’en avait fait Taurnada lors de la propôsition du service presse, j’etais un peu mitigé entre accepter ou le refuser tellement ca me paraissait mysterieux. Il est vrai qu’on est en droit de se demander de quoi on parle comme maladie.

Du coup on suit le parcours de cette policiere hors norme qui commence par voler des medicaments dans la trousse de sapeurs pompier, puis ne supportant plus la douleur, va finir par se droguer aux medicaments.

Elle sera épaulée par son collègue  » Malik  » dit  » granulé  » et nous faisons la connaissance également de  » Barthélémy  » dit  » Brath » qui lui enquête sur des suicidés qui mettent fin à leurs jours en se suicident.

 

Il s’approche de moi, le couteau en avant, menaçant.
Sous la lune blafarde, je le poursuis à un rythme effréné jusqu’à me retrouver dans une rue lugubre et mal éclairée.
Je l’ai perdu. Il est où ?
Une averse récente a transformé les pavés en véritable patinoire, et mes chaussures de ville n’accrochent plus le bitume, au point de me faire glisser et tomber.
C’est pas le moment, merde !

 

Un thriller parfaitement mené où les conséquences et la présence de cette araignée sont particulièrement mises en avant.
Les solutions alternatives pour faire face à cette dernière ne seront pas sans conséquences pour notre enquêtrice principale et son équipe.
La manipulation mentale est aussi largement évoquée, son rôle de contrôle ou d’influence sur la pensée, les choix via un rapport de pouvoir machiavélique.
Une sorte de huit clos oppressant, une plongée dans les tréfonds de l’âme humaine.

 

 



Catégories :Service Presse, Thriller

2 réponses

  1. Eh bien très tentant ! D’autant que tu dis que tu l’as accepté à reculons !

    Aimé par 1 personne

Rétroliens

  1. c’est lundi, que lisez-vous ? – Lecture de Sam

Répondre à Les paravers de Millina Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :