La vraie vie


Résultat de recherche d'images pour "la vraie vie"

Auteur : Adeline Dieudonné
Titre : La vraie vie
ISBN :9782378800239
266 pages  – Editions L’iconoclaste

 

Adeline Dieudonné est née en 1982. Elle habite Bruxelles. Dramaturge et nouvelliste, elle a remporté grâce à sa première nouvelle, Amarula, le Grand Prix du concours de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Elle a publié une nouvelle, Seule dans le noir aux éditions Lamiroy, et une pièce de théâtre, Bonobo Moussaka, en 2017. La Vraie Vie est son premier roman.

 

Son instagram : https://www.instagram.com/adeline_dieudonne/

 

 

 

 

 

4eme de couverture : 

Chez eux, il y a quatre chambres. Celle du frère, la sienne, celle des parents. Et celle des cadavres. Le père est chasseur de gros gibier. Un prédateur en puissance. La mère est transparente, amibe craintive, soumise à ses humeurs.

Avec son frère, Gilles, elle tente de déjouer ce quotidien saumâtre. Ils jouent dans les carcasses des voitures de la casse en attendant la petite musique qui annoncera l’arrivée du marchand de glaces. Mais un jour, un violent accident vient faire bégayer le présent. Et rien ne sera plus jamais comme avant.

LA POÉTIQUE DU CAUCHEMAR

La Vraie Vie est un roman initiatique détonant où le réel vacille. De la plume drôle, acide et sans concession d’Adeline Dieudonné jaillissent des fulgurances. Elle campe des personnages sauvages, entiers. Un univers à la fois sombre et sensuel dont on ne sort pas indemne.

 

 

Mon résumé

Ce roman j’en ai énormément entendu parler, que ce soit sur la toile ou au travers des vitrines des libraires. Aussi il fallait absolument que je le lise pour m’en faire ma propre opinion. Il est clair que je n’ai pas mis longtemps à le lire, ce qui a tendance à prouver qu’il vaut vraiment ce que l’on en a dit.

On va suivre une narratrice d’une dizaine d’années et on va s’immiscer dans sa famille entre un père chasseur, avide de sang, parfois violent et une mère soumise qui reçoit les coups de son mari sans se révolter.De leur coté, les enfants vivent tranquillement, partageant leurs jeux dans les épaves des voitures de la casse voisine en attendant la musique annonçant le marchand de glaces.

Tous semble se dérouler tranquillement, dans une vie sereine, jusqu’à l’accident, dont ils seront témoin et ou le garcon ne ressortira pas indemne, au bord de la folie, perdu dans un monde où sa sœur trouvera porte  close.

 

Mon avis

Un premier roman très réussi, que je recommande.

A vos plumes !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.