La veuve


35445731

Auteur : Fiona Barton
Titre : La veuve
Version :  papier – Edition Fleuvenoir
ISBN: 9782265114562
Lien Livraddict

 

Fiona Barton (auteur de La Veuve) - Babelio

De nationalité anglaise, fiona Barton est née à cambridge en 1957. Elle est journaliste et formatrice internationale dans les médias.

Elle a notamment écrit pour le Daily Mail (2005-2008), le Daily Telegraph (2002-2005) et a été rédactrice en chef du Mail on Sunday (1990-2002) où elle a d’ailleurs gagné le prix du reporter de l’année.
Fiona Barton est chef de projet à Fojo Media Institute depuis 2011.

Elle vit avec son mari près d’Abjat-sur-Bandiat en Dordogne depuis 2013.

source : Babelio

 

4eme de couverture

La vie de Jane Taylor a toujours été ordinaire.Un travail sans histoire, une jolie maison, un mari attentionné, en somme tout ce dont elle pouvait rêver, ou presque.Jusqu’au jour où une petite fille disparaît et où les médias désignent Glen, son époux, comme Le suspect principal de cet acte.Depuis, plus rien n’a été pareil.Jane devient l’épouse d’un criminel aux yeux de tous.Les quatre années suivantes ressemblent à une descente aux enfers : accusée par la justice, assaillie par les médias, abandonnée par les amis, elle ne connaît plus le bonheur ni la tranquillité, même après un acquittement.Mais aujourd’hui, Glen est mort. Fauché par un bus.Ne reste que Jane, celle qui a tout subi, qui pourtant n’est jamais partie. Traquée par un policier en quête de vérité et une journaliste sans scrupule, la veuve va-t-elle enfin livrer sa version de l’histoire ?

La chambre des murmures


44181384. sy475

Auteur : Dean Koontz
Titre : La chambre des murmures
Version :  Broché – 442 pages – Edition l’archipel
ISBN: 9782266243537
Lien livraddict
Il s’agit d’un emprunt de la bibliothèque d’Angers

 

 

4eme de couverture

Jane Hawk face à la confrérie secrète
« Il n’est plus temps d’attendre… »
Tels sont les mots qui résonnent dans l’esprit de Cora Gundersun, une enseignante appréciée de tous, au matin du « grand jour ». Juste avant qu’elle commette un attentat-suicide au volant de son 4×4 bourré de jerrycans d’essence.
« Accomplis la mission qui t’incombe… »
L’effroyable contenu du journal intime de Cora corrobore l’hypothèse de la démence. Lorsque de nouveaux cas surviennent, Jane Hawk, inspectrice du FBI en disponibilité, comprend que chaque seconde compte. À jamais marquée par le deuil de son mari, un marine qui s’est mystérieusement donné la mort, elle sait qu’elle n’a plus rien à perdre.
« … et tu seras célèbre et adulée ! »
Sa traque va conduire Jane sur la piste d’une confrérie secrète dont les membres se croient au-dessus des lois. Une quête de justice à la mesure de sa soif de vengeance…

 

 

Mon résumé

Cora Gunders est une jeune enseignante, dynamique et aimée de tous jusqu’au jour fatal où elle commet un attentat suicide. C’est plus qu’inexplicable et personne ne comprend ce qui a pu se passer dans sa tête. Le shérif Luther Tillman se pose des questions et pense qu’il faut creuser l’affaire. Mais les fédéraux ne l’entendent pas de cette oreille et le mettent à part presqu’en devenant menaçants. Comme Luther est un gars vraiment bien, plus il sent que les « officiels » veulent étouffer ce qui s’est passé, plus il essaie de comprendre. Bien sûr, rien ne sera simple, il va être courcircuité, surveillé, traqué….mais il n’a pas envie de lâcher et il essaie d’avancer….

Une autre personne que cet acte interroge, c’est Jane Hawk. Elle fait le parallèle entre le suicide incompréhensible de son mari et la tuerie hors norme provoquée par Cora. Elle ne comprend pas que des citoyens bien sous tous rapports aient pu basculer du jour au lendemain dans des situations ne leur correspondant pas. Elle n’est pas en odeur de sainteté chez ses patrons du FBI et tout cela va bien la gêner car elle dérange au point qu’il vaudrait mieux qu’elle disparaisse, comme par accident (ben voyons). Comme le shérif, c’est quelqu’un avec un caractère fort, prête à aller jusqu’au bout, à prendre des risques pour faire éclater la vérité. Il va s’agir d’une course contre la montre pour essayer d’enrayer ce qui est en train de se mettre en place….

 

Mon avis : 

Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu de livres de Dean Koontz. D’ailleurs si vous faites une recherche sur le blog vous constaterez que ma dernière chronique sur l’auteur remonte tout de même en 2014. Lorsque j’ai vu ce livre dans les nouveautés de la bibliothèque, je me suis dis que c’était l’occasion de replonger dans l’univers de l’auteur. Si la première partie du roman, lorsqu’il est question de l’attentat m’a bien plus et m’a motivé a continuer la lecture, la seconde partie en revanche a refréné la cadence, j’ai eu l’impression d’arriver à un péage après avoir fais 300 km a 130 km/h. J’en attendais un peu mieux tout de même, les notions de sectes secrètes n’est pas spécialement ma tasse de thé.

Dean Koontz m’avais habitué a mieux…mais, bon !

 

C’est lundi, que lisez-vous ?


« C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Repris par Mallou puis Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

25105357Hanté de James Herbert | Sorbet-Kiwi22698783

Le Couvent des damnées - Tome 01Le Couvent des damnées - Tome 02Le Couvent des damnées - Tome 03Le Couvent des damnées - Tome 04Le Couvent des damnées - Tome 05Le Couvent des damnées - Tome 06

 

 

Ce que je suis en train de lire :

44181384. sy475

 

 

 

Ce que je vais lire ensuite :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?

 

 

 

 

 

 

Fidèle au poste


25105357

Auteur : Amélie Antoine
Titre : Fidèle au poste
Version :  Numerique – Kobo
ISBN: 2253086150

 

Amélie Antoine

Amélie Antoine est une écrivaine qui vit à Lille.

Après avoir publié en 2011 un récit autobiographique, « Combien de temps », elle choisit l’autoédition en 2015 pour son premier roman, « Fidèle au poste », qui connaît très vite un immense succès numérique : plus de 250 000 lecteurs plébiscitent ce roman à suspense.

Il obtient en 2015 le premier Prix Amazon de l’autoédition, avant de sortir aux éditions Michel Lafon en mars 2016 puis aux États-Unis.

 

 

4eme de couverture :

Une intrigue à trois voix pleine de rebondissements qui vous surprendra jusqu’à la dernière page !
Mai 2013. Chloé et Gabriel, mariés depuis plusieurs années, mènent une existence heureuse à Saint-Malo, jusqu’au jour où la jeune femme se noie accidentellement au cours d’une baignade matinale. Gabriel, incapable de surmonter seul son chagrin, se décide à chercher du soutien auprès d’un groupe de parole. Il fait alors la connaissance d’Emma, une photographe récemment arrivée en ville, qui l’aide à surmonter son deuil.
Mais Chloé semble toujours très présente et étonnamment vivante aux yeux de Gabriel qui ne parvient pas à l’oublier et à se reconstruire.
**Et si la réalité n’était pas celle à laquelle que le jeune veuf se raccroche ?

 » Un roman à dévorer.  » ELLE Magazine**

 

Mon résumé

Chloé et Gabriel sont marié depuis 8 ans et vivent leur vie de maniere heureuse sous le ciel de Saint-MAlo. Tout se passe le plus sereinement du monde, jusqu’a ce matin ou chloé ayant envie d’une baignade matinale va se noyer. Pendant plusieurs mois, Gabriel a du mal a le supporter et se renferme sur lui meme. Geoffroy son ami decide de lui offrir un chien, afin qu’il puisse trouver un peu de reconfort.

Gabriel decide de rejoindre un groupe de soutien pour personnes endeuillé. C’est la qu’il va faire la rencontre de Emma, une photographe fraichement arrivée en ville. Elle vient proposer à la responsable de l’association de se charger de la constituion d’un album souvenir pour les personnes endeuillés, composé des meilleurs clichés de la vie de la personne décédé. Emma va aider Gabriel a supporter la disparition de sa femme.

Et si tout ca n’etait qu’une marcarade ? Pourquoi sa femme se serait-elle noyée, elle qui sait parfaitement bien nager et qui est habituée ? ….

Je ne sait pas ce qui m’a interpellé pour décider de lire ce roman. Fort probablement la couverture qui m’a fait penser que j’avais affaire à un thriller.

Des le début du roman, l’auteur nous met sur la piste et nous fais comprendre qu’il y a quelque chose de pas bien net dans la mort de la femme. Du moins, c’est l’impression que j’en ai eu. Avouez que de savoir que la femme est morte noyée puis se retrouver avec des paragraphes titrés du nom de la femme, a de quoi surprendre et se faire dire qu’il y a anguille sous roche.

Ce que j’aime bien dans toute cette phase c’est le fait que l’auteur arrive a bien tourner les choses afin qu’on parvienne a se représenter la femme et l’imaginer surveiller son mari à la manière d’un ange.

 

 

Mon avis

Avant de commencer ce roman j’ai déniché quelques avis positifs et faisant l’éloge de ce livre, aussi je savais que j’allais apprécier, en tout cas j’ai fait confiance. Pendant une bonne moitié du livre, je me suis demandé si je m’étais pas fait berné, j’avais l’impression que ça allais tourner à la romance avec le mari qui se morfond sur son malheur (perte de sa femme) et trouve le réconfort en rencontrant une femme bien sous tout rapport. J’ai bien fait de poursuivre car il n’en est rien. J’ai beaucoup apprécié ma lecture mais le final est fort dommage.

Je n’en dis pas plus sinon je sens que je vais finir par trop en dire et je risque de vous gâcher toute envie de le dévorer.

C’est lundi, que lisez-vous ?


 

« C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Repris par Mallou puis Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

Je sais on est mardi mais bon l’essentiel est de la poster en debut de semaine 🙂

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

26763100. sy475

 

22698783

 

 

 

Ce que je suis en train de lire :

 

 

 

 

Ce que je vais lire ensuite :

Hanté par Herbert

 

Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?

Alex


10696997

Auteur : Pierre Lemaitre
Titre : Alex
ISBN :9782226218773
392 pages – format papier – Edition Albin michel
Lien goodreads

 

 

Pierre Lemaitre

 

Pierre Lemaitre, né le 19 avril 1951 à Paris, est un écrivain et scénariste français.

Son deuxième roman — publié en 2009 —, Robe de marié, exercice explicite d’admiration de l’art hitchcockien, raconte l’histoire de Sophie, une trentenaire démente, qui devient une criminelle en série sans jamais se souvenir de ses meurtres.

En 2013, il reçoit le prix Goncourt pour Au revoir là-haut et un César en 2018 pour l’adaptation de cette même œuvre.

 

 

4eme de couverture :

Qui connaît vraiment Alex? Elle est belle. Excitante. Est-ce pour cela qu’on l’a enlevée, séquestrée, livrée à l’inimaginable? Mais quand la police découvre enfin sa prison, Alex a disparu. Alex, plus intelligente que son bourreau. Alex qui ne pardonne rien, qui n’oublie rien, ni personne.

Un thriller glaçant qui jongle avec les codes de la folie meurtrière, une mécanique diabolique et imprévisible où l’on retrouve l’extraordinaire talent de l’auteur de Robe de marié.

 

 

Mon résumé

Tout commence par l’enlèvement d’une fille, a peine âgée de 13 ans qui se fait enlever à quelques pas de chez elle. Tout ce qu’on a pu apprendre des premiers éléments, est la presence de cette camionnette. Camionnette du style de celle qu’on croise et qui sert aux activités de tous ces artisans qu’on croisent un peu partout. Un indice bien vague, en somme.

Cette fille, c’est alex, et pour elle va commencer un long, très long moment dans cette pièce, qui va devenir sa geôle. Lorsqu’elle va prendre conscience de l’endroit ou elle est, ça va être la douche froide. En effet elle se trouve dans une cage qui a été suspendu a plusieurs mètres du sol, qui fait que toute tentative d’illusion n’est même pas permise. Serais-ce une consolation pour elle de savoir que si son kidnappeur est parti, en revanche il y a toute une troupe de rats qui va lui tenir compagnie ?

Alex, finir par ne plus avoir a manger, pas une goutte d’eau et cherche par tout les moyens a trouver un moyen de s’évader. Pendant ce temps la, la police qui a été alerté d’une disparition, a depuis un moment entamé des recherches, qui se sont révélées vaines, jusqu’a ce qu’ils parviennent a repérer ce qui semble bien être l’endroit ou à été séquestrée Alex. Mais voila, quand ils arrivent et qu’ils décident d’entrer, il n’y a plus personne. Ni kidnappeur, ni victime….

 

Mon avis :

Jusque la j’avais toujours refusé de lire des romans de Pierre Lemaitre. Peut-être que l’ayant vu passer sur la grande librairie, et connaissant la réputation de cette émission, ça m’a toujours empêché de franchir le pas. L’autre jour, j’ai vu une publication sur instagram concernant un de ses romans et j’ai évoqué ma réticence et on m’a assez vite motivé a le lire.  Maintenant je me dis que la lecture est loin d’être difficile comme je le pensais de prime abord, et c’est tout à fais le genre de roman qui est dans mes cordes. Aussi l’autre titre dont j’ai aussi beaucoup entendu parler, intégrera peut-etre ma PAL : « Au revoir la-haut »

Les galeries hurlantes


Auteur : Jean Marc Dhainaut
Titre : Les galeries Hurlantes
ISBN : 9782372580564
224 pages – format papier – Edition Tarnada

Sortie Officielle : 4 Juillet 2019

 

 

4eme de couverture : 

Karine, dix ans, joue avec un ami imaginaire. Tout ce qu’elle sait, c’est son âge et qu’il n’aime pas Alan Lambin, le spécialiste en paranormal que son père, désemparé et dépassé par une succession de phénomènes étranges, a appelé à l’aide.
Et si l’origine de tout cela se trouvait dans les anciennes galeries minières existant toujours sous ce village du Nord ? Le seul moyen d’accéder à ce dédale oublié de tous serait les sous-sols d’un hôpital abandonné et hanté par le souvenir de tous ceux qui y laissèrent leur vie, un matin d’hiver, treize ans plus tôt.

 

Mon résumé :

Je ne peux décemment pas commencer ce résumé sans évoquer la maison bleu horizon !!! Allons bon !!! J’en vois déjà certains ouvrir de grands yeux, en se disant, mais de quoi il nous parle la ! Bon, si vous vous sentez concerné, vous commencez bien mal et je vais devoir refaire votre éducation littéraire. Oui, oui, je vais devoir tout vous réapprendre, a commencer par le fait qu’on ne peut pas lire les galeries hurlantes si on a pas lu le génialissime 1er roman de Jean Marc Dhainaut : La maison bleu horizon

Si je prend le temps de vous en toucher un mot, c’est pas pour toucher des royalties, non, vous en parler ne me rapporte pas le moindre kopeck. C’est surtout pour que vous fassiez connaissance avec Alan Lambin, au combien grand spécialiste du paranormal et tout ce qu’il semble s’en rapprocher. Surtout ne lui parlez pas de fantôme et de revenants, sinon vous risqueriez de continuer a vivre dans une maison hantée ou du moins dans une demeure ou réside un esprit combien même celui-ci ne serait pas méchant.

Bon, avec tout ça vous devez commencer a vous demander peut être si je vais finir par parler de ce livre. Ok, ok j’y viens.

Alan Lambin, est appelé par un père, qui semble bien désemparé et ne sais plus quoi faire. D’un coté, il y a sa fille, âgée a peine d’une dizaine d’années, qui semble jouer avec un ami imaginaire, que seule elle-meme reussi a voir. D’un autre coté, il y a sa mère, qu’il héberge a son domicile, et qui ressasse sans cesse les mêmes paroles. Elle affirme que son mari, mineur, ne va pas tarder a rentrer. Elle est en train de lui tricoter un pull qu’elle compte bien lui offrir, pour se faire pardonner d’une dispute qu’elle a eu avec lui, le matin même. Cependant le matin en question, remonte déjà a de nombreuses années. En effet son mari, a disparu dans la mine alors que celle-ci etait en cours d’évacuation. Le mari n’a jamais pu sortir de la mine et est supposé mort enseveli.

Et sa femme dans tout ça ? Cccrriiii…attendez, mais….mais…qui êtes vous ??? et oui, son mari semble etre face a des apparitions.

A vu de tout ces événements, Alan décide, malgré la vision qu’il en a, de s’occuper de cette famille, qui semble bien désemparée. En voyant comment Alan mène son enquête, le père commence a perdre patiente et à s’énerver. Il finit par se dire qu’il perd son temps et n’a pas vraiment les moyens financiers pour faire face a une personne qui ne semble pas savoir ce qu’il fait. Il porte ce jugement lorsqu’il voit qu’Alan Lambin enquête en dehors de la maison, alors que tout ce qu’il doit y avoir a chercher pour résoudre tout ces mystères, c’est a l’intérieur qu’ils doivent se trouver, pas dehors !!!

 

Mon avis :

Vu la situation dans laquelle je me trouvais lorsque j’ai récupéré le livre, autant dire que je l’ai dévoré en un rien de temps. JE l’ai lu alors que j’étais en cours d’hospitalisation. Comme je le dis je l’ai dévoré, une écriture d’une telle douceur. Attention ne pas confondre douceur et livre jeunesse, on reste tout de même dans une histoire assez évoluée tout de même.

Je vous invite vivement a en faire l’acquisition, pour sa sortie, qui je le rappelle est prevue demain 😉  Et si vous ne l’aviez pas encore compris profitez en pour prendre en même temps la maison bleu horizon. Je vais même être bon prince et je vous donne lie lien qui va bien : https://www.taurnada.fr/catalogue/fantastique/la-maison-bleu-horizon/