Archives de la catégorie ‘Suspense’


C'est Lundi, que lisez-vous?

C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous créé par Mallou et s’inspire du It’s Monday, What are you reading ? par One Person’s Journey Through a World of Books. il a ensuite été repris par Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:
Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

18922131

 

 

Couverture Rosa dolorosa

 

 

 

Ce que je suis en train de lire : 

53411624

 

 

 

Ce que je vais lire ensuite :

Je ne prefere pas m’avancer pour le moment, cela se fera en fonction des arrivées

 

 

 

♥♥♥♥♥ Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?  ♥♥♥♥♥


Couverture Rosa dolorosa

Auteur : Caroline Dorka-Fenech
Titre : rosa dolorosa
Date de parution : 27 Août 2020
EAN : 9782732494258 – Edition de la martinière

 

Caroline Dorka-Fenech.

 

Née en 1975, Caroline Dorka-Fenech, diplômée de lettres modernes et de l’Atelier scénario de la FEMIS, a travaillé comme lectrice de scénarios, script doctor et enseignante. Rosa dolorosa, son premier roman, est le fruit d’un travail de dix ans.

 

 

 

 

 

4eme de couverture

« Elles étaient au nombre de douze. Douze méduses qui plongèrent parmi les bulles éclairées au néon dans l’aquarium. Leurs tentacules flottant comme des fourreaux de fantômes. »

Dans les rues serpentines du Vieux-Nice, Rosa déambule au bras de son fils, Lino. Ensemble ils rêvent de posséder un hôtel dans lequel un immense aquarium accueillerait des méduses. À peine dix-neuf ans d’écart, ils forment un duo inséparable. Jusqu’au jour où Lino est arrêté et emprisonné pour le meurtre d’un enfant.
Pour Rosa, l’innocence de son fils est incontestable. Dans un ballet d’images charnelles, poétiques, la mater dolorosa se lance dans une quête sublime et dévorante. Mais jusqu’où l’amour maternel peut-il conduire ?

 

 

 


NetGalley

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Auteur : Preston & Child
Titre : Le dard du scorpion
Date de parution : 20 mai 2021
EAN : 9782809841992 – Edition L’archipel

 

 

4eme de couverture :

Le corps étrangement momifié d’un homme est retrouvé dans une ville fantôme du Nouveau-Mexique. À son côté : une croix en or du XVIIe siècle datant de l’ère coloniale espagnole.

L’archéologue Nora Kelly et Corrie Swanson, jeune agente du FBI, doivent déterrer l’homme pour l’identifier, déterminer les causes de sa mort et rechercher un éventuel trésor enfoui…

Mais leur présence dérange et les morts s’accumulent… D’abord l’homme qui a découvert le cadavre. Puis un militaire… L’armée, justement, qui se livrait dans le secteur à des essais nucléaires, ne serait-elle pas responsable de la mort du chercheur d’or, dont le cadavre présente des traces de radioactivité ?

Et quid du supposé trésor ? Une fois encore, l’intervention d’Aloysius Pendergast pourrait lever le voile sur ce mystère…

 

 

 

Mon résumé

A force vous me connaissez, et vous savez qu’il m’est quasiment impossible de faire l’impasse sur un roman de Douglas Preston et Lincoln Child. Je vais ici donc vous parler du roman qui va sortir le 20 mai prochain. Ici les auteurs vont faire ressortir sur le devant de la scène les personnages qu’on a pu croiser a de nombreuses reprises lors des enquêtes de Aloysius Pendergast, L’archéologue Nora Kelly et Corrie Swanson, toute jeune agente du FBI.

Corrie étant encore toute jeune enquêtrice, elle ne s’attend pas bien sur à ce qu’on lui confit de grandes enquêtes. Alors lorsque son supérieur l’envoi enquêter dans le nouveau Mexique sur un corps momifié, qui plus est, est retrouvé dans une ville fantôme, elle se demande si Morwood ne chercherait pas a lui refiler les enquêtes que personne ne veut. Histoire de récolter des lauriers pour plus tard, elle ne dis rien et acquiesce, en se disant qu’apres tout elle pourrais en retirer des informations inintéressantes.

Une fois sur place, elle va faire équipe avec le shérif local. Quand elle découvre ce à quoi elle  a affaire, elle va vite se rendre compte qu’elle ne peut décemment pas agir seul pour déterrer ce corps, surtout qu’elle retrouver une croix en or du XVIIe siècle,pour laquelle elle va avoir besoin de l’œil avisés d’experts. Faire appel aux scientifiques de quentico seraient bien trop long, et elle se rappel avoir cotoyé une archéologue lors de sa première enquête : Nora Kelly.

A partir de ce moment la, les deux femmes vont devoir en découdre afin de comprendre comment un homme a pu se retrouver dans ce coin paumé et surtout pourquoi il se retrouve avec une croix en or datant d’une époque si reculée. Bien vite, elles vont comprendre qu’elles ne sont pas les bien venues dans la région, et que cette croix fait peut-être partie d’un trésor….

 

 

Mon avis

encore un opus qui ne me laisse pas indifférent, toujours un plaisir de rentrer dans un roman de Preston. C’est un plaisir de changer un peu de protagoniste, on laisse un peu l’inspecteur Pendergast de coté et on met en lumiere la jeune agente du FBI Corrie Swanson….la petite protégée de Pendergast bien sur.

Je me suis régalé, alors comment ne pourriez-vous pas l’être vous- même.

 


18922131

Auteur : Jacques Vandroux
Titre :  Au coeur du solstice
Date de parution : 27 février 2013
EAN : 9782221218266 – Edition Robert Laffont

 

Jacques Vendroux (journaliste) — Wikipédia

 

 

Jacques Vendroux est un journaliste sportif français, principalement de radio, né le 1er mars 1948 à Calais (Pas-de-Calais)
En mai 1966, il fait ses débuts au service des sports (dirigé par Raymond Marcillac) de l’Office de radiodiffusion-télévision française (ORTF) en tant que journaliste stagiaire. En septembre 1967, il est pigiste à Radio Guyane dirigé par Jérôme Bellay. En décembre 1968, il revient au service des sports de l’ORTF (Télévision), toujours en tant que stagiaire.

 

 

 

 

 

 

4eme de couverture

Grenoble, mois de juin.
Le corps d’une jeune femme est découvert dans l’ancien baptistère de la ville. Un fait divers supplémentaire ? Définitivement pas quand l’autopsie révèle que l’assassin a enlevé le cœur de la victime ! Meurtre rituel ? Acte d’un dément ? Le capitaine Nadia Barka est aussitôt saisi de l’enquête. La découverte d’un second cadavre va plonger la ville dans la psychose.
Une course contre la montre se met en place entre la policière, en proie à ses doutes, et un psychopathe aux motifs inconnus.
Aucun indice, si ce n’est le témoignage surprenant d’un homme, averti des disparitions et des meurtres par d’étranges apparitions. Mythomane, illuminé ou piste providentielle ? Nadia Barka et son équipe devront s’appuyer sur des alliés parfois déroutants pour tenter de stopper un tueur à l’efficacité redoutable.


57592601. sy475

Auteur : Bernard Minier
Titre :  La chasse
Date de parution : 1 avril 2021
EAN : 9782374483214 – Xo edition

 

 

4eme de couverture

« Il y a des ténèbres qu’aucun soleil ne peut dissiper. »

Sous le halo de la pleine lune, un cerf surgit de la forêt. L’animal a des yeux humains. Ce n’est pas une bête sauvage qui a été chassée dans les forêts de l’Ariège…

Dans ce thriller implacable au final renversant, Bernard Minier s’empare des dérives de notre époque. Manipulations, violences, règlements de comptes, un roman d’une actualité brûlante sur les sentiers de la peur.

Une enquête où Martin Servaz joue son honneur autant que sa peau.

Maître du thriller, Bernard Minier a été en 2020, avec son précédent roman, La Vallée, l’auteur de polars le plus lu en France. Il est traduit et salué dans le monde entier. La Chasse est son neuvième roman.

 

 

 

 

 

 

 


NetGalley

 

 

 

 

 

 

 

Auteur : Rachel Abbott
Titre :  Murder Game
Date de parution : 25 mars 2021
EAN : 9782956131670 – Belfond noir

 

Image dans Infobox.

Née près de Manchester, Rachel Abbott a longtemps occupé un poste d’infographiste, avant de se lancer à la poursuite d’un vieux rêve, rénover de vieilles demeures en Italie, où elle vit désormais une partie de l’année.

La parution d’Illusions fatales (2014), le premier tome des enquêtes de l’inspecteur Tom Douglas, autopublié et aussitôt classé numéro un des ventes Amazon en Angleterre, a marqué le début d’une formidable success story. Auteure de neuf tomes des enquêtes de Tom Douglas, Rachel Abbott a débuté avec Ce qui ne tue pas (2019) et Murder Game une nouvelle série, incarnée par l’enquêtrice Stephanie King.

Voix incontournable sur la scène du polar britannique, Rachel Abbott vit sur l’île anglo-normande d’Aurigny/Alderney.

 

 

4eme de couverture : 

Apparences trompeuses, manipulation et faux-semblants :  Rachel Abbott déploie tout l’éventail de son talent dans un roman à énigme digne d’Agatha Christie. 

La première fois que Jemma s’est rendue au manoir de Polskirrin, c’était avec Matt, son époux, pour célébrer le mariage du richissime Lucas Jarrett. Jamais elle n’oubliera la vue saisissante de cette demeure dominant la mer, perchée sur un éperon de Cornouailles. Jamais, non plus, elle n’oubliera la vue du corps sans vie d’Alex, la sœur du marié, le jour des noces, sur cette plage de galets…  

Un an plus tard, les invités sont de retour à Polskirrin, à la demande de Lucas. Pourquoi ce dernier tient-il tant à célébrer le premier anniversaire de ses noces funestes ?

C’est en réalité à une fête macabre qu’il les a conviés, un murder game visant à faire rejouer à chacun son rôle de l’an passé et révéler ainsi la vérité sur la mort d’Alex. Mêmes personnes, mêmes tenues, même repas, mêmes discussions, la nuit qui a vu mourir la jeune femme se répète dans une mise en scène terrifiante.

 

 

Mon résumé

Quand j’ai vu ce titre sur Netgalley je me suis dis que ça rentrais exactement dans mon style de lecture mais aussi je me suis arrêté dessus pour l’auteure, qui je pensais avoir deja lu  et ou j’avais été plus que satisfait. Et finalement en fouillant mon blog et goodread je me suis aperçu que nulle part n’apparaît le nom de Rachel Abbott. Apres tout je confonds peut-être avec un autre auteur. Mais qu’importe le résumé me plaisait déjà malgré tout.

Tout commence lorsque Jemma suit son mari, au manoir de Polskirrin, pour assister au mariage du richissime Lucas Jarrett. Une majestueuse demeure qui domine la mer au milieu des cornouilles. Tout semble se passer au mieux. Les invités sont présents, le champagne coule a flot et le repas semble succulent mas voila qui corps est retrouvé plongé dans l’eau. Ça ne peut être que Alex, la sœur du marié. En effet, Alex a pris l’habitude de se retirer dans ses appartements situés juste aux pieds de la plage ou son corps a été retrouvé. 

Bien vite, et sans qu’on tente de trouver une autre raison, la cause de la mort se tourne vers le suicide. Un suicide ? mais quelle pourris en etre la raison ? Bien vite l’affaire est enterrée et on entend plus parler de Alex et des mysteres qui pourrait l’entourer.

….Jusqu’à ce que un an après Lucas décide de réunir tous les invites exactement dans le même contexte. Il compte faire participer ses invités a un petit jeu ou  chaque invité devra tenter de trouver des indices afin de savoir qui aurait pu vouloir la mort de Alex…Et oui visiblement pour Lucas ce n’est pas un suicide mais bien un meurtre.

 

 

 

Mon avis

J’ai lu plusieurs romans de Agatha Christie il y a quelques années et tout comme le pressage la 4eme de couverture, on est vraiment dans ce monde quand on lis ce livre de Rachel Abbott. J’irai même plus loin, on a presque l’impression de plonger dans les dix, c’est du moins l »impression que j’en ai eu.

Les personnages sont bien pensés et on sens bien les tensions qui se créé au fur et a mesure que l’on avance dans l’histoire. Un vrai suspence truffé de rebondissements.


 

 

NetGalley

 

 

 

 

 

 

 

 

Auteur : Jean-luc Bannalec
Titre :  Enquête troublante à Concarneau
Date de parution : 4 mars 2021
EAN : 9782258192324 – edition les presses de la cité

 

 

4eme de couverture

Intrigues à Concarneau, la ville bleue, fief du commissaire Dupin pour sa huitième enquête. Une résolution tout en finesse, sous forme d’hommage à Simenon et à son célèbre commissaire, Maigret.

Une nouvelle intrigue signée Jean-Luc Bannalec après Les Secrets de Brocéliande.

Le docteur Chaboseau, notable respecté de Concarneau, est retrouvé défenestré. Ni sa femme ni ses proches amis, un pharmacien et un négociant en vins, n’ont idée du mobile du crime.

Alors que ses collaborateurs sont en vacances, et que ses beaux-parents arrivent pour le week-end de la Pentecôte, le commissaire Dupin découvre que le médecin était investi dans de multiples domaines : une collection de tableaux, des brasseries et conserveries locales, des projets immobiliers, sans oublier la construction navale. Autant de sources de conflit, et de pistes à suivre.

Pour démêler l’écheveau, il lui faudra attendre le retour de sa fidèle assistante Nolwenn, puis trouver un appui inattendu auprès de Simenon et de son roman Le Chien jaune, qui voit Maigret enquêter à Concarneau.

 

 

 

 

Mon résumé

J’avoue qu’en voyant la couverture et ajouté  cela une 4eme de couverture digne d’un bon thriller, il m’en fallais pas plus pour que ce roman me plaise. Quand je vois un livre qui me plais mais que l’auteur ne me dit rien, je ne peux pas m’empêcher de faire une recherche sur mon blog pour voir si j’ai deja lu l’auteur. Effectivement j’avais lu un de ses livres il y a quelques années (en 2016 plus précisément) et j’avais bien aimé :

etrange

Il avait pas eu beaucoup de commentaires sur mon blog, mais peut-être que ce nouveau roman suscitera plus d’avis …

 

Le commissaire dupin va être appelé ici  sur une nouvelle enquête. Il va être appelé par…la femme du docteur Chaboseau, un notable et qui est très bien vu dans la ville de Concarneau. Une affaire triste et tragique qu’il va devoir prendre avec des pincettes.

Le commissaire est content de retrouver son assistante Nolwenn.

Le commissaire dupin et son collègue Le ber vont devoir faire équipe sur cette affaire qui s’avère épineuse. Ils vont apprendre que le docteur Chaboseau était associé au pharmacien et un autre ami réputé qui était en passe de fabriquer une nouvelle bière et propriétaire d’un bar.

A de nombreuses reprises ils vont se diriger sur de fausses pistes, mais ce qui est sur c’est que tout semble indiquer que l’affaire a des similitudes avec Georges Simenon et son roman le chien Jaune.

 

 

La Bretagne attirait nombre d’entrepreneurs et entrepreneuses. Des personnes qui se sentait également investies d’une forte responsabilité sociale ; encore une fière tradition locale. On ne compte plus les exemples, comme Yves Rocher qui a développé sa première crème, à base de ficaire, dans le grenier de ses parents.

 

 

 

Mon avis

Une découverte de Concarneau, ses ports, ses commerces, ses restaurants, ses belles plages, ses coins tranquilles et sa vieille ville. Si on souhaite y passez de belles vacances (je sais en ce moment c’est un peu compromis) emporter ce roman avec vous,  un vrai guide de voyage.

Ce roman a beau être truffé d’allusion a Simenon, je ne pense pas que je m’y aventurerais.

Pour ce qui est du roman, j’ai trouvé qu’il y avais trop de pistes qui ne mènent a pas grand chose et on a vite fait de se perdre mais heureusement on parvient a la fin a se raccrocher a la branche et on découvre qui a fais quoi et pourquoi.

Une 2eme lecture ne serait pas inutile pour débroussailler tout ca.

 


C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous créé par Mallou et s’inspire du It’s Monday, What are you reading ? par One Person’s Journey Through a World of Books. il a ensuite été repris par Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:
Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

 

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

57429830. sy475

il s’agit d’un livre auto-édité que j’ai obtenu depuis le site simplement.pro et que l’auteur m’a gentiment envoyé, dédicacé. Un pur moment de plaisir, je vous le recommande. Vous pouvez le trouver en service presse sur la plateforme simplement.pro ou aupres de l’auteur par mail

 

 

 

 

 

Ce que je suis en train de lire

Il s’agit d’un service presse en partenariat avec NetGalley et les éditions les presses de la cité. Il s’agit de mon 2eme roman de l’auteur malgré le nombre impressionnant de ses écrits.

Si vous souhaitez découvrir ma première chronique sur l’auteur, allez lire ce que j’en dit sur son roman Étrange printemps aux Glénan

 

 

 

 

Ce que je vais lire ensuite :

Au vu du silence de l’auteur suite à ma première sollicitation,j’ai réitéré tout de même ma demande sur une autre plateforme et j’ai cette fois eu la réponse en à peine 24 heures. Du coup je vais en profiter 😉

 

 

 

♥♥♥♥♥ Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?  ♥♥♥♥♥


 

C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous créé par Mallou et s’inspire du It’s Monday, What are you reading ? par One Person’s Journey Through a World of Books. il a ensuite été repris par Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:
Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

Terminé hier soir.

Couverture de DES AILES SOUS MA PEAU par CHRIS ROY

 

32764382. sy475

 

 

 

 

Ce que je suis en train de lire

Pour le moment rien mais je dois recevoir un service presse auto-édité grâce au site simplement.pro.

 

 

 

Ce que je vais lire ensuite :

Je n’ai pas vraiment décidé, la seule chose que je peux dire c’est le livre que j’ai sollicité à NetGalley d’une part et ceux sollicités aupres de mon partenaire L’archipel :

Et a suivre pour les mois a venir

M.E : l’Archipel

·       Collection : Suspense

·       Titre : Le dard du scorpion de Preston & Child

Mois :juin

·       M.E : l’Archipel

·       Collection : Suspense

·       Titre : Dent de dinosaure de Michael Crichton

Mois : juin

·       M.E : Archipoche

·       Collection : Suspense

·       Titre : La menace andromède de Michael Crichton

 

 

♥♥♥♥♥ Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?  ♥♥♥♥♥

 

 

Une arête dans la gorge

Publié: 11 Mar 2021 par samthriller dans Suspense, Thriller

57202697. sy475

Auteur : Christophe Royer
Titre :  Une arête dans la gorge
Date de parution : 11 mars 2021
EAN : 9782372580823 – Edition Taurnada

 

 

4eme de couverture

Mutée depuis peu à la Criminelle de Lyon, le commandant Nathalie Lesage, mise à l’écart par sa supérieure, va devoir se battre pour trouver sa place…
Très vite, une série de meurtres atroces va la plonger dans les entrailles et les arcanes de la Ville des Lumières, lui réservant de bien sombres surprises…
Un thriller haletant où vont s’entrechoquer assassinats violents, sociétés secrètes, Histoire et sciences dans un Lyon ésotérique…

 

 

 

 

 

Mon résumé

Alors que j’avais à peine fini ma lecture de ce nouveau thriller de Christophe Royer, je tombe par hasard sur Facebook sur un live dont les protagonistes ne sont autres que Christophe Royer et Ludovic Metzker. Si ce n’est pas une coïncidence je n’y comprends plus rien, bref, je l’ai bien sur suivi et cela m’a permis de découvrir que Christophe Royer n’a pas commencé sa carrière d’écrivain avec le polar d’une part et d’autre part que lésions intimes n’est pas son premier roman, ou bien si mais dans le monde du thriller seulement. Et oui il n’a pas commencé par le thriller mais par….la SF. Ce qui tend a confirmer qu’on ne connait jamais un auteur à 100%. 

Parlons désormais un peu de ce nouveau roman, qui je vous préviens, si vous vous apprêter à le lire, vous prenez le risque de ne pas décrocher jusqu’à avoir atteint la dernière page. C’est un risque à prendre.

Le commandant Nathalie Lesage vient d’intégrer la criminelle lyonnaise. Elle va commencer par faire la connaissance de la responsable en place de sein du service et va tout de suite comprendre qu’elle a pas vraiment sa place et que si elle est ici, c’est parce que la hiérarchie l’a plus ou moins imposé et qu’il n’y a pas besoin de personnel supplémentaire sur Lyon pour que le service tourne correctement. Elle se voit d’office attribuer ce qui fais office de bureau mais pour Lesage cela tient plus d’un placard à balai….

A peine arrivée elle va faire la connaissance d’un stagiaire arrivé environ 3 semaines auparavant, qui va vite devenir son coéquipier.

Très vite, une série de meurtres atroces va la plonger dans les entrailles et les arcanes de la Ville des Lumières, lui réservant de bien sombres surprises…

Sa responsable lui ayant bien fait comprendre qu’elle sera seule « sur le bateau » ne lui laisse pas espoir de s’intégrer a la brigade, elle va donc missionner le stagiaire pour glaner des infos auprès de la brigade. On peut dire qu’elle n’est pas vraiment aider pour pouvoir s’intégrer mais c’est très mal la connaitre et va vite outrepasser les recommandations du commandant lyonnais.

 

 

 

Mon avis

Quand on vois le titre on sait tout de suite qu’on ne va pas parler d’amour et d’eau fraîche. Quoi on va à la pêche ? En quelque sort oui on va pêcher, mais faute de poisson c’est surtout des cadavres qu’on va pecher. J’ai adoré ce nouveau roman de Christophe Royer. Un auteur qu’il faut retenir car il risque de prendre du galon. Je le recommande tout naturellement

 

 

 

 

 


57046890

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Auteur : Sebastien Fitzek
Titre :  Le cadeau
Date de parution : 4 mars 2021
EAN : 9782809841220 – Edition l’archipel

 

 

Merci à Netgalley et a mon partenaire les éditions l’archipel nous ce service presse numérique

 

4eme de couverture

Il est des cadeaux qu’on préférerait ne jamais recevoir…

Arrêté à un feu à Berlin, Milan Berg aperc¸oit sur le siège arrière d’une voiture une ado terrorisée qui plaque une feuille de papier contre la vitre. Un appel au secours ? Milan ne peut en être certain : il est analphabète. Mais il sent que la jeune fille est en danger de mort.

Lorsqu’il décide de partir à sa recherche, une odyssée terrifiante commence pour lui. Accompagné d’Andra, sa petite amie, Milan est contraint de retourner sur l’île de son enfance. Là, il va découvrir des pans entiers de son passé qu’il avait oubliés…

Une cruelle prise de conscience s’impose alors : la vérité est parfois trop horrible pour qu’on puisse continuer à vivre avec elle – et l’ignorance est souvent le plus beau des cadeaux…

Comme à son habitude, Sebastian Fitzek a imaginé un scénario diabolique qui manipule le lecteur pour son plus grand plaisir.

 

 

 

Mon résumé

Alors qu’il est arrêté à un feu, Milan Berg aperçoit une petite fille à l’arrière d’un voiture qui semble plaquer un message contre la vitre. Est-ce un appel à l’aide ? A-t-elle été enlevée ? Malheureusement, Milan n’en a pas la certitude et quand bien même il soit proche de cette voiture car milan est analphabète.

Toute sa vie il a du vivre sans ne savoir ni lire ni écrire et jusque la ça ne lui a pas porté préjudice et il a toujours su se débrouiller sans sans ni lire ni écrire. Même Andra sa compagne n’est pas au courant. Mais voila, maintenant une petite fille est peut-être en danger et ne peut plus cacher son « manque ». Milan sent bien que cette petite fille doit être en danger et alors que le eu passe au vert, la voiture redémarre sur les chapeaux de roues. Ni une , ni deux, Milan décide de la prendre en chasse….en vélo.

Milan va vite se retrouver dans un imbroglio inextricable. Accompagnée de Andra, il etre contraint de retourner sur l’ile de son enfance. La, il va retrouver des pans entiers de son enfance qu’il pensait avoir oubliés.

Je n’en dirais pas plus pour ne pas dévoiler l’intrigue de l’histoire mais comme a son habitude l’auteur parviens a nous tenir en haleine et nous balade la ou on ne s’y attend pas.

 

 

 

Mon avis : 

Un roman qui va a 100 à l’heure. J’ai tout de suite été emballé par la 4eme de couverture et connaissant l’auteur je savais que j’allais adorer. Des le début du livre, on est emporté dans l’action.

Comme à son habitude, Sebastian Fitzek a imaginé un scénario diabolique qui manipule le lecteur pour son plus grand plaisir. En conclusion, c’est une grande prise de conscience que nous offre l’auteur, a savoir qu’il y a encore un trop grand nombre de personnes analphabètes et qui ne peuvent pas accéder à la lecture ou l’écriture. Personnellement ça me chamboule un peu de savoir ça. et vous qu’en pensez-vous ?

 

 


 

Owl Always Be Reading: It's Monday! What Are You Reading?

C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous créé par Mallou et s’inspire du It’s Monday, What are you reading ? par One Person’s Journey Through a World of Books. il a ensuite été repris par Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:
Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

57202697. sy475

Bien entendu comme pour chaque service presse des éditions Taurnada, la chronique ne sera publiée que le jour de sortie officielle soit le 11 mars 2021.

 

 

 

Ce que je suis en train de lire

57046890

Service presse en partenariat avec les éditions l’archipel et NetGalley à paraître le 4 mars 2021

 

 

 

Ce que je vais lire ensuite :

49876673. sy475

32764382. sy475

 

 

♥♥♥♥♥ Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?  ♥♥♥♥♥

Solitudes

Publié: 18 Fév 2021 par lecturedesam dans Suspense, Thriller
Tags:,

56129232. sy475

Auteur : Niko Tackian
Titre :  Solitudes
Date de parution : 6 janvier 2021
EAN : 9782702166253 – Format numerique

 

 

 

4eme de couverture

Elie Martins est garde nature dans le massif du Vercors. Amnésique suite à une blessure par balle, il est reparti à zéro dans cette région encore préservée. Alors qu’une tempête de neige s’annonce, Elie se lance sur la piste d’un loup signalé par plusieurs bergers. Les empreintes ensanglantées le conduisent à un immense pin situé dans une plaine désertique. Une femme nue est pendue à ses branches, une mystérieuse inscription gravée sur sa chair. Cette découverte macabre anime immédiatement quelque chose sur la toile blanche de ses souvenirs. La victime est un message à son attention, il en est certain ? Le lieutenant Nina Melliski est alors dépêchée sur les lieux. Elie est-il coupable ou victime ? Elle ne sait que penser, mais son instinct lui dit que les réponses se trouvent dans les souvenirs disparus de cet homme sans passé.

Un thriller haletant et glacial, dans une nature implacable, où passé et présent se répondent. ?

 

 

Mon résumé

Un des auteurs que je lis avec plaisir, cependant j’ai eu un peu de mal avec son dernier (Avalanche Hotel) mais alors celui-la, ouawww !! une pépite.

On entre tout de suite dans le vif du sujet et c’est pas pour me déplaire. On plonge dans les montagnes enneigées du Vercors ou on va suivre une enquête auprès du  lieutenant Nina Mellisski. Elle qui pensait profiter pleinement de son jour de congé, c’st un peu raté je crois. En effet, son collègue l’appel à la rescousse car un corps à été retrouvé suspendu dans les montagnes du Vercors. Tout semblerais banal si ne n’est que le corps porte un message écrit en langage grec ancien, à même la peau.

Elie, garde forestier a découvert le corps, il souffre d’amnésie à la suite d’une agression dont il a été victime.  Nina sait tout de suite que c’est pas vraiment sur lui qu’elle va devoir compter.  On sent tout de suite  qu’il règne  ici une atmosphère pesante, menaçante rendue plus glauque par le froid, les bourrasques de vent, la brume, les gouffres cachés par la neige qui peuvent s’ouvrir sous les pas.

Nina va d’ailleurs l’apprendre a ses dépends. C’est pas faute d’avoir été prévenue, et la voila qui se principe un peu trop ( faut dire que le climat ne se prête pas vraiment pour faire du tourisme) et ce qui devait arriver se vérifie : elle tombe dans un gouffre. Son accompagnateur réussi quand même, tans bien que mal a la remonter.

On se sent vraiment happé par l’histoire et on comprend mieux le parcours de l’auteur. Digne d’un très bon scénariste.

 

 

Mon avis

J’avoue qu’avec ce nouveau de Niko Tackian, j’ai été complètement absorbé par l’histoire et on se croirais presque plongé en plein dans les montagne du Vercors. On a presque l’impression de jouer le rôle de l’assistant du lieutenant. Ce que j’ai moins bien aimé c’est qu’on sens que le lieutenant n’a pas grand choix dans les enquêtes qui lui sont confiées, elle a les restes, les enquêtes les plus corsées lui sont données tandis que les autres sont bien tranquillement dans leur fauteuils derrière leur clavier….mais peut-être est-ce voulu par l’auteur pour le charisme du personnage.

Je recommande vivement ce roman et il faudrait que je lise le précédent dont j’ai fait l’impasse :  Celle qui pleurait sous l’eau


25694571

Auteur : Jacques Expert
Titre :  Tu me plais –  édition Le livre de poche
Date de parution : 3 juin 2015
EAN : 9782253191865 – Format numérique (kobo)

 

 

 

4eme de couverture

Quand, par une succession de hasards, Vincent se retrouve assis face à Stéphanie sur la ligne 1 du métro parisien, la scène a tout d’une belle rencontre. La jeune femme tombe immédiatement sous son charme ; lui, semble fasciné par le galbe et la finesse de son cou. Mais ce coup de foudre pourrait bien se révéler fatal… Car, sous ses airs enjôleurs, Vincent dissimule de terrifiantes pulsions. Hasard de l’existence ou force du destin, comment sauver Stéphanie des griffes de ce funeste séducteur ?

Par l’auteur des best-sellers Qui ? et Adieu, finaliste du Prix des lecteurs du Livre de Poche, un thriller inédit porté par un suspense implacable et une construction virtuose, au rythme effréné du métro.

 

 

Mon résumé

Vincent part pour aller rejoindre des amis pour faire la fête, comme tous les jeunes d’aujourd’hui en somme. Vincent vit en région parisienne et comme tout parisien qui se respecte il compte prendre le métro. La ligne n°1 pour être précis, oui mais voila celui qui devait le faire arriver à l’heure vient de lui filer sous le nez. Il se rabats donc sur le prochain. Bien décidé à s’asseoir malgré la cohue habituelle des métros parisiens, il parvient contre toute attente a trouver une place en face d’une charmante jeune femme. Aux premiers abords, elle ne semble pas prêter attention a lui. En même temps, cachée dernière son magazine et avec des écouteurs sur les oreilles, la chance est mince.

Alors qu’elle est sur le point de se faire malmener par un individu qui s’assoit a coté d’elle et a tendance « a prendre ses aises » au détriment de la jeune femme qui on l’apprendra s’appelle Stéphanie, Vincent va intervenir et ce malgré la corpulence de cet olibrius. C’est a partir de ce moment la, que la conversation va commencer et plus les stations de métro défilent et plus la jeune femme va tomber sous le charme. Vincent, n’est pas non plus insensible, mais bon lui, ne semble obnubilé que par une chose : son cou et son galbe.

A ce niveau de l’histoire et ce, sans même en savoir plus, on pourrait être en droit de se demander comment une jeune femme peut tomber sous le charme, voire même tomber amoureuse d’un homme en a peine 15 mn ?

 

 

Mon avis

Mon précédent roman de Jacques expert, Plus fort qu’elle, je l’avais lu en un peu plus d’une journée. Celui la, il n’a même pas fait la journée c’est dire si j’adore les romans de l’auteur. La façon dont est fait le roman est ensorcelante, on commence le roman mais on ne peut s’arrêter qu’a la dernière page.

Mon prochain sera un de ceux que je n’ai pas encore lu bien évidemment : La femme du montre ou La théorie des six

 


Plus fort qu'elle eBook by Jacques Expert

Auteur : Jacques Expert
Titre :  Plus fort qu’elle –  edition Calmann-Lévy
Date de parution : 7 octobre 2020
EAN : 9782702167854 – Format numerique (kobo)

 

Jacques_20Expert

 

4eme de couverture  : 

UN AMOUR IRRAISONNÉ,
UN PIÈGE IMPARABLE,
PLUS FORT QU’ELLE ?

Cette nuit-là, dans la banlieue chic de Bordeaux, Cécile, 44 ans, est réveillée par une voix familière : « Debout, il faut qu’on parle. »
Quelques instants après, elle est précipitée dans l’escalier de marbre de sa maison et tuée sur le coup.

Aux origines du meurtre, la police le comprend très vite, il y a la liaison passionnée entre le mari de Cécile et son assistante, Raphaëlle. Liaison pour laquelle Raphaëlle a tout quitté, y compris ses enfants, métamorphosée par cet amour plus fort qu’elle.
Qui a tué Cécile ?
Le mari, la maîtresse ? Les deux ensemble ?

Peu à peu, une manipulation parfaite se dessine sous nos yeux. Effrayante. Oppressante. Et, peut-être, fatale ?

 

 

 

 

Mon résumé

Une fois ce roman refermé, je me dis que décidément j’adore cet auteur. D’une histoire semble-t-il banal il réussi à en faire un thriller impossible à lâcher.

Tout commence lorsque Cecile, la femme de Patrick, est retrouvée morte au pied de l’escalier de la demeure familiale.  Son mari, la trompais depuis de nombreuses années et lui a fait la promesse de lui faire payer si il s’avisait de recommencer.  Patrick travaille dans une grande société, et viens d’avoir une nouvelle secrétaire. Des le premier regard, Raphaëlle, tombe sous le charme, un amour qui va être partagé au fil de rendez-vous clandestins.

Afin de confirmer son amour, Raphaëlle, va même aller jusqu’à quitter mari et enfants. Son mari, se sentant bafoué demande le divorce. N’ayant plus de domicile Raphaëlle va se réfugier chez sa meilleure amie et également collègue de travail.

 

La rue, ça forge son policier », a-t-il coutume de dire. Castaneda n’attend plus que d’être nommé commissaire principal. Cela viendra, sans doute dans l’année. Il entend déjà le discours qui accompagnera sa promotion : « Commissaire Castaneda, votre carrière brillante est un modèle pour tous ceux qui choisissent notre métier. Vous avez débuté tout en bas et vous terminez tout en haut. » Il aimera, à ce moment-là, le regard de sa femme qui l’a toujours soutenu et s’est sacrifiée pour son « exceptionnel » parcours. Elle est si fière de son mari qu’elle a épousé à dix-huit ans. Il en avait deux de plus.
Castaneda a la réputation d’être un enquêteur direct, qui va à l’essentiel, sans s’embarrasser de précautions. Il affirme, content de lui, qu’il est teigneux comme un pitbull.

 

Depuis la mort de sa femme, Patrick va commencer a mettre de la distance.  Les semaines passent, sa femme décède et la voilà sur le banc des accusés. Il s’est métamorphosé et surtout tous les témoignages récoltés par la police convergent dans le même sens : Raphaëlle est amoureuse, mais surtout folle, elle a tout imaginé. Le couperet tombe : elle se fait incarcérer, en attendant le procès.

Se sentant innocente, elle decide de ne pas prendre d’avocat, mais voila, on lui en designe un commis d’office.

 

 

 

Mon avis

Je suis resté scotché à ma liseuse tout du long du roman, j’ai eu beaucoup de mal a décrocher. Mais voila, on se dit que ca ne peut pas finir comme ca. On attend l’issu de toute cette mascarade qui ne vient pas. Et puis, au dernier moment, vlan !!!!

Bon, je pense deja en avoir trop dit ! MAis je pense que ca vous donnera tout comme moi envie de le lire…..d’une traite.

 


NetGalley

 

 

Je remercie NetGalley et Belfond Noir pour leur confiance

 

Auteur : Robert Bryndza
Titre :  Jolies filles – Edition Belfond Noir
Date de parution : 21 janvier 2021
EAN : 9782714479358 – Format numerique (EPUB)

 

Robert Bryndza (auteur de La fille sous la glace) - BabelioNé à Lowestoft en 1979, et d’origine slovaque, Robert Bryndza a été comédien pendant sept ans avant de se lancer dans l’écriture.

Auteur de comédie romantique, « The Not So Secret Emails Of Coco Pinchard » (2012) est son premier livre.

« La fille sous la glace » (The Girl in the Ice, 2016) est son premier polar. Traduit en 26 langues, il a séduit plus d’un million et demi de lecteurs en Angleterre et dans le monde.

Il a vécu aux États-Unis et au Canada avant de s’installer en Slovaquie avec son époux slovaque, Jan.

 

 

 

 

4eme de couverture

Découvrez le nouvel opus de la série aux plus de trois millions d’exemplaires vendus à travers le monde.

Physique de rêve, longs cheveux bruns, visage en cœur. Sûrement le plus beau cadavre jamais retrouvé dans une benne à ordures. N’étaient les mutilations, le sang.

Alors qu’elle accompagne son ex-collègue, et amant, sur les lieux du crime, l’inspectrice Erika Foster rêve de se plonger dans cette affaire. Mais celle-ci n’est plus de son ressort maintenant qu’elle est passée chez les stups.

C’est donc clandestinement qu’Erika enquête et découvre un lien avec un autre meurtre non résolu. Même décor, même séduisante victime, mêmes entailles. Des femmes qui utilisaient toutes deux une appli pour célibataires et pensaient avoir rencontré le prince charmant.

Un serial killer sur un site de rencontre ? Autant dire une aiguille dans une botte de foin…

Convaincue d’être celle qui pourra débusquer l’assassin, Erika poursuit sa traque. Sans réaliser que c’est seule qu’elle s’apprête à plonger dans la gueule du loup…

 

 

 

Mon résumé

J’aime bien les romans de cet auteur, car je sais que je serais jamais déçu. Le dernier lu remonte à l’année dernière avec liquide inflammable.

J’avais fait connaissance avec l’auteur avec son premier polar en 2016, La fille sous la glace et j’avais adoré et depuis je scrute les nouvelles sorties 🙂

Dans cette nouvelle histoire, une corps de fille, est retrouvée dans une benne, comme une vulgaire poubelle. Il ne s’agit pas de n’importe quelle fille mais une créature de rêve, aux cheveux bruns, avec de multiples mutilations et plein de sang.

Erika, découvre cette affaire, alors qu’elle accompagne son ex-collègue sur les lieux du crime. Elle aimerais bien pouvoir prendre cette affaire en main, oui mais voila désormais elle n’est plus à la crim’ mais aux stups, et le surintendant verrait ça d’un très mauvais œil. Déjà qu’il ne la porte pas spécialement dans son coeur. Erika, plus que décidé à démêler le vrai du faux, décide d’enquêter en sous marin.

C’est la qu’elle découvre un lien avec un autre meurtre non resolu. Les femmes semblaient utiliser une application de rencontre et auraient rencontré le prince charmant. Coïncidence ?

Alors qu’erika finie par se braquer avec le surintendant, celui-ci meurt d’une crise cardiaque juste devant ses yeux !

Elle est actuellement dans un poste qu’elle considère comme un placard administratif et ne rêve que de retrouver le terrain. L’enquête sur la mort de Lacey Greene serait l’occasion de prouver qu’elle est encore dans le coup. Mais elle s’est fait beaucoup d’ennemis tout au long de sa carrière, le chemin ne va pas être facile.

De plus l’enquête est compliquée, le tueur semble avoir tout calculé et n’a laissé aucun indice. Erika est têtue voire obstinée. Elle n’aura de cesse de trouver la solution.

 

 

Mon avis

Ici encore on est dans un roman qui va a 100 à l’heure. Une fois commencé difficile de s’arrêter avant la dernière page. Décidément, Robert Bryndza à la fibre pour ne pas faire décrocher son lecteur. On a beau être dans un thème traité de nombreuses fois ( l’enlèvement) l’histoire est bien menée est on s’y accroche tout de suite.

Une pépite dans le genre.


 

Le Sang des Belasko - Éditions l'Archipel

 

logo-l-archipel – Sonia boulimique des livres

 

 

Auteur : Chrystel Duchamp
Titre :  Le sang des belasko – Edition l’archipel
Date de parution : 14 janvier 2021
EAN : 9782809840407 – 236 pages

 

 

4eme de couverture

Cinq frères et sœurs sont réunis dans la maison de famille, la Casa Belasko, une vaste bâtisse isolée au cœur d’un domaine viticole de Provence.

Leur père, un vigneron taiseux, vient de mourir. Il n’a laissé qu’une lettre à ses enfants, et ce qu’il leur révèle les sidère : leur mère ne se serait pas suicidée – comme l’avaient affirmé les médecins six mois plus tôt. Elle aurait été assassinée…

Au cours de la nuit, non-dits, jalousies et frustrations accumulés au fil des années vont se déverser. Mais le pire reste à venir. D’autant que la maison, coupée du monde extérieur, semble douée de sa propre volonté…

Chrystel Duchamp, 35 ans, a signé en 2020 L’Art du meurtre (L’Archipel), un premier suspense salué par le public et la critique : « Une écriture enlevée, sombre et claquante… Un polar addictif et original. » (Le Parisien-Aujourd’hui en France).

 

 

Mon résumé

J’avais déjà adoré le premier roman de Chrystel Duchamp, du coup quand j’ai reçu celui-ci, je me suis empressé de finir le roman que j’avais en cours pour vite commencer celui-la.

J’aime bien ce style de roman, ou tout commence gentillet, à la limite de mou et sans intérêt. Oui, je sais j’exagère peut-être un peu, mais pas beaucoup je pense, et puis d’un seul coup, tout s’enchaîne et vous rentrez dans le livre carrément. C’est un peu comme dans Harry Potter avec Voldemort, quand il se fait happer par le livre. Ici, c’est pareil.

Tout commence, lorsque dans cette maison familiale, ou se réunissent cinq frères et sœurs. Ils viennent d’apprendre que leur père vient de mourir, et leur a laissé une lettre ou il exprime ses derniers volontés. C’est à ce moment qu’ils apprennent que leur mère ne se serait pas suicidée, par une dose massive de cacheton, mais, aurait été assassinée. Mais alors qui aurait fait une chose pareille ? A qui aurait profité sa mort ?

Au cours de la nuit, les discussions vont s’enchaîner, qui vont automatiquement déboucher sur des jalousies, des personnes qui n’auraient rien fait de leur vies et ne mériterait pas l’héritage. Le temps se lève et la tempête met son grain de sel !!! Certains vont vouloir partir avant que cela ne soit plus possible, du fait de la tempête. Oui, mais voila, les codes d’accès de la porte d’entrée et du portail ne veulent pas fonctionner. Qui les auraient changés ? pourquoi ?

C’est désormais officiel, ils sont tous les 5 enfermés et vont devoir survivre ensemble malgré leur différents !

 

 

Mon avis

Je le dis sans détour, j’ai passé un super moment dans ce huit-clos. On a pas un moment de répis et on est tout de suite pris dans l’histoire. On est directement plongé dans cette résidence de famille. J’ai adoré et je le conseil vivement

 

 


40749017. sy475

Auteur : Patrick Senécal
Titre :  Le vide
Date de parution : 21 février 2007
EAN : 9782266276894 – 928 pages

 

upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/...

né le 20 octobre 1967 à Drummondville, est un scénariste, réalisateur, dramaturge et un écrivain de fantastique, d’horreur et de roman policier québécois.
Bachelier en études françaises de l’Université de Montréal, Patrick Senécal a enseigné un peu plus de 10 ans la littérature, le cinéma et le théâtre au cégep de Drummondville. Il publie en 1994 un premier roman d’horreur mâtiné d’intrigue policière : 5150 rue des Ormes (adapté au cinéma en 2009). Il est suivi, un an plus tard, par Le Passager, autre roman à suspense. Au printemps 1997, le Théâtre La Licorne monte à Montréal sa première pièce, Les Aventures de l’inspecteur Hector. Son troisième roman, Sur le seuil (Alire, 1998), inspire un long métrage réalisé par Éric Tessier, avec Michel Côté et Patrick Huard.

 

En , il sort Le Vide (Alire 2007).

 

 

 

 

4eme de couverture

Drummondville, Québec.
« Vivre au max », une nouvelle émission de télé réalité, défraie la chronique. Son fondateur, le milliardaire Max Lavoie, a tout quitté pour se lancer dans ce projet. Il s’est attiré les foudres de la commission de censure et a choqué les âmes sensibles en proposant de réaliser en direct les rêves les plus fous des candidats.
Quel fantasme délirant les participants vont-ils demander à l’animateur de réaliser ? Jusqu’où iront-ils ? La téléréalité va-t-elle dépasser la fiction ?
Prenez garde mesdames et messieurs : plus loin vous repousserez les limites, plus longue sera la chute… dans le vide.

 

 

Mon résumé :

Il s’agit là de mon premier roman de l’auteur. Au départ je partais pour hell.com mais voila soit le coup me paraissais excessif soit je ne le trouve carrément pas à la vente en version papier, du coup je me suis reporté sur celui-ci et je suis loin d’être déçu, enfin la seule deception serait de ne pas avoir pu avoir le livre que je visais au départ mais qu’importe.

Sachant que je ne connaissais pas du tout l’auteur, je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre, mais les avis de blogueurs (ses) que je suis, m’ont conforté et m’ont rassuré. L’histoire se passe au Quebec et vu tout les lieux québécois qui sont disséminés dans le roman je commençais à me demander si c’était voulu ou si il y avait une raison (je rappelle que je ne connaissais pas l’auteur), du coup je me suis documenté comme je le fais toujours lors de l’écriture d’une chronique et c’est la que j’ai compris pourquoi le Quebec est omniprésent. L’auteur est québécois et plus précisément natif de la ville où se passe l’action principale.

 

 

 

Tout commence lorsque Pierre, flic de profession, est témoin principal d’un règlement de compte en pleine rue et se voit contraint bien malgré lui de faire feu. Chose qui depuis qu’il a fait carrière dans la police, n’a jamais faite. Il assiste, a quelques mètres de lui, au meurtre sanglant de l’un de ses collègues. Il va, pendant de nombreuses semaines, en faire des cauchemars. Bernier, son responsable, l’oblige, alors que lui se sent capable de continuer a travailler, à consulter un psychologue.

Alors, qu’il passe un cap très dur à vivre, sa fille Karine, voit bien que sa relation avec son père se dégrade et prefere partir et vivre en colocation. Pierre va bien tenter de la rattraper, mais alors qu’il découvre quelques éléments de sa personnalité, il lui claque la porte au nez. Ce qu’il découvre le fout en rogne. Il ne prend conscience de son importance que trop tard.

Lors de ses périodes de repos, il en profite pour regarder l’émission de tel-réalité, qui semble faire sensation à travers tout le Quebec. Apres 2 – 3 émissions, il ne peut que se rendre à l’évidence, l’émission de Max Lavoie Vivre au max, est plutôt intéressante. Son présentateur propose aux candidats de réaliser leur rêves les plus fous.

 

Mais quels liens peut-il bien y avoir entre pierre qui a vu ses collègues se faire descendre, ses séances chez le psy et cette émission ? C’est bien sur ce que vous decouvrirez si jamais vous vous sentez d’attaque pour dévorer ces 928 pages.

 

 

 

Mon avis

Je ne vous cache pas qu’après avoir fini ce roman, j’étais complètement retourné. Si 70% du roman va à 100 à l’heure, ce n’est rien part rapport à ce que vous allez vivre dans les derniers chapitres du roman. Enfin, je parle de chapitre, peut-etre aurais-je du dire pages. En effet, ce livre peux se lire soit en suivant l’ordre des chapitres ( personnellement j’ai pas tenté le coup) soit en suivant l’ordre des pages.

Si vous hésitez encore a lire ce roman, cela veux dire que vous n’êtes pas prêt à affronter Pierre,Chloé, Max, Frédéric …..

De mon coté j’ai hate de recevoir le prochain roman de l’auteur : Les sept jours du talion


NetGalley

Auteur : James Patterson
Titre : Diamants de sang
Version : Numerique – Edition l’archipel
Date de parution : 7 janvier 2021
EAN : 9782809840391

 

James Patterson — Wikipédia

James Patterson est un écrivain américain.

Il est diplômé de l’Université Vanderbilt. Publicitaire de profession, il travaille chez J. Walter Thompson d’abord comme rédacteur, puis devient directeur général en 1990. En 1996, il démissionne pour se consacrer entièrement à l’écriture. Il avait commencé à écrire deux décennies plus tôt, publiant son premier roman, « The Thomas Berryman Number » (1976), qui obtient le Prix Edgar Allan Poe – Meilleur premier roman d’un auteur américain en 1977.

 

 

James Patterson fut le premier romancier à franchir la barre du million de livres numériques vendus, en juillet 2010, puis des deux millions fin octobre 2010 et finalement des trois millions en juin 2011. Il entre à ce titre au rang de premier best-seller numérique. En 2016, toutes ses nouveautés ont figuré aux premières places des listes des best-sellers du New York Times.

James Patterson vit à Palm Beach, en Floride, avec sa femme et son fils.

 

 

 

4eme de couverture

L’avant-première d’un film à gros budget… Le tout-Manhattan attendu… Alors que la comédienne vedette s’apprête à fouler le tapis rouge, exhibant une parure d’émeraudes et de diamants valant huit millions de dollars, une détonation retentit, suivie du crash d’une Cadillac.

Un crime vient d’être commis. Les bijoux ont disparu… et personne n’a rien vu ! Une enquête cousue main pour le NYPD Red, l’unité d’élite de la police new-yorkaise chargée de protéger les rich and famous.

Des penthouses aux bas-fonds de la ville où le crime ne s’arrête jamais, le détective Zach Jordan et sa partenaire Kylie MacDonald – son ex-petite amie – n’auront guère le temps de chômer. D’autant que le tueur a d’autres cibles en vue…

 

 

Mon résumé

Ma dernière lecture de l’auteur remonte à un peu plus de 2 ans, il est normal que ce nouveau roman m’interpelle, d’autant que l’histoire est intéressante.

Une comédienne très réputée s’apprête a défiler sur le tapis rouge avec une parure de près de 8 millions de dollars autour du cou, lorsque celle-ci est brutalement assassinée.

Les bijoux ont disparus, mais alors qu’il y avait foule, personne ne semble avoir rien vue. L’enquête est aussitôt confié au NYPD Red. C’est le détective Zach Jordan et Kylie MacDonald qui sont sur le coup.

 

Un grand nombre de ces messieurs gravitaient dans les cercles que le Red avait été fondé pour aider et protéger. Alors, si l’un ou l’autre de ses clients d’élites se faisaient prendre en flagrant délit, Q avait dans ses contacts quelqu’un qui pouvait faire disparaître ce malheureux incident.
Cela pouvait donner l’impression que le queutard plein aux as étaient injustement avantagé par rapport au pekin lambda, et c’était vrai. Mais si Q avait pu nous permettre de trouver les auteurs du meurtre d’Elena Travers je n’aurais eu aucun mal à sortir un mandat de Wall Street d’une situation scabreuse.

 

Il n’avait plus besoin d’elle, mais il avait appris une chose en chassant ses proies dans la vallée des riches et des crédules, c’était qu’il ne fallait jamais, jamais brûler ses vaisseaux.

 

Durant leurs enquête, Zack va découvrir bien malgré lui, qu’ils vont devoir non seulement découvrir qui à tué la comédienne, mais aussi retrouver la trace de la parure de huit millions de dollars….et sa copie. Il va découvrir que l’une des personnes qui ont mené cette opération, cherchait a se débarrasser des bijoux en les refourguant à sa mère. La mère ayant toujours nié avoir vu ces bijoux auprès de la police, afin de protéger son fils, qu’elle savait être pas innocent dans la mort de cette fille.

 

 

Mon avis :

Je n’ai pas lu beaucoup de livres de l’auteur, mais le peu que j’en avais lu, j’avais beaucoup apprécié ma lecture. Celui-ci j’ai un peu moi adhéré, peut-être parce que j’ai perdu  un peu le fil par moment. On navigue  un peu trop dans les lieux et les personnages et on a du mal a cerner l’histoire.

C’est lundi que lisez-vous ?

Publié: 30 Nov 2020 par lecturedesam dans Suspense, Tag, Thriller
Tags:,

 

C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous créé par Mallou et s’inspire du It’s Monday, What are you reading ? par One Person’s Journey Through a World of Books. il a ensuite été repris par Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:
Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

 

 

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

53464265. sy475

 

 

 

Ce que je suis en train de lire

56054431. sy475

 

 

 

 

Ce que je vais lire ensuite :

Je n’ai pas de livre en prévision mais je vais scruter les sites de simplement.pro et NetGalley. Si rien ne m’intéresse je reprendrais ma phase d’écriture.

 

 

 

♥♥♥♥♥ Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?  ♥♥♥♥♥