Archives de la catégorie ‘Suspense’


 

Owl Always Be Reading: It's Monday! What Are You Reading?

C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous créé par Mallou et s’inspire du It’s Monday, What are you reading ? par One Person’s Journey Through a World of Books. il a ensuite été repris par Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:
Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

57202697. sy475

Bien entendu comme pour chaque service presse des éditions Taurnada, la chronique ne sera publiée que le jour de sortie officielle soit le 11 mars 2021.

 

 

 

Ce que je suis en train de lire

57046890

Service presse en partenariat avec les éditions l’archipel et NetGalley à paraître le 4 mars 2021

 

 

 

Ce que je vais lire ensuite :

49876673. sy475

32764382. sy475

 

 

♥♥♥♥♥ Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?  ♥♥♥♥♥

Solitudes

Publié: 18 Fév 2021 par lecturedesam dans Suspense, Thriller
Tags:,

56129232. sy475

Auteur : Niko Tackian
Titre :  Solitudes
Date de parution : 6 janvier 2021
EAN : 9782702166253 – Format numerique

 

 

 

4eme de couverture

Elie Martins est garde nature dans le massif du Vercors. Amnésique suite à une blessure par balle, il est reparti à zéro dans cette région encore préservée. Alors qu’une tempête de neige s’annonce, Elie se lance sur la piste d’un loup signalé par plusieurs bergers. Les empreintes ensanglantées le conduisent à un immense pin situé dans une plaine désertique. Une femme nue est pendue à ses branches, une mystérieuse inscription gravée sur sa chair. Cette découverte macabre anime immédiatement quelque chose sur la toile blanche de ses souvenirs. La victime est un message à son attention, il en est certain ? Le lieutenant Nina Melliski est alors dépêchée sur les lieux. Elie est-il coupable ou victime ? Elle ne sait que penser, mais son instinct lui dit que les réponses se trouvent dans les souvenirs disparus de cet homme sans passé.

Un thriller haletant et glacial, dans une nature implacable, où passé et présent se répondent. ?

 

 

Mon résumé

Un des auteurs que je lis avec plaisir, cependant j’ai eu un peu de mal avec son dernier (Avalanche Hotel) mais alors celui-la, ouawww !! une pépite.

On entre tout de suite dans le vif du sujet et c’est pas pour me déplaire. On plonge dans les montagnes enneigées du Vercors ou on va suivre une enquête auprès du  lieutenant Nina Mellisski. Elle qui pensait profiter pleinement de son jour de congé, c’st un peu raté je crois. En effet, son collègue l’appel à la rescousse car un corps à été retrouvé suspendu dans les montagnes du Vercors. Tout semblerais banal si ne n’est que le corps porte un message écrit en langage grec ancien, à même la peau.

Elie, garde forestier a découvert le corps, il souffre d’amnésie à la suite d’une agression dont il a été victime.  Nina sait tout de suite que c’est pas vraiment sur lui qu’elle va devoir compter.  On sent tout de suite  qu’il règne  ici une atmosphère pesante, menaçante rendue plus glauque par le froid, les bourrasques de vent, la brume, les gouffres cachés par la neige qui peuvent s’ouvrir sous les pas.

Nina va d’ailleurs l’apprendre a ses dépends. C’est pas faute d’avoir été prévenue, et la voila qui se principe un peu trop ( faut dire que le climat ne se prête pas vraiment pour faire du tourisme) et ce qui devait arriver se vérifie : elle tombe dans un gouffre. Son accompagnateur réussi quand même, tans bien que mal a la remonter.

On se sent vraiment happé par l’histoire et on comprend mieux le parcours de l’auteur. Digne d’un très bon scénariste.

 

 

Mon avis

J’avoue qu’avec ce nouveau de Niko Tackian, j’ai été complètement absorbé par l’histoire et on se croirais presque plongé en plein dans les montagne du Vercors. On a presque l’impression de jouer le rôle de l’assistant du lieutenant. Ce que j’ai moins bien aimé c’est qu’on sens que le lieutenant n’a pas grand choix dans les enquêtes qui lui sont confiées, elle a les restes, les enquêtes les plus corsées lui sont données tandis que les autres sont bien tranquillement dans leur fauteuils derrière leur clavier….mais peut-être est-ce voulu par l’auteur pour le charisme du personnage.

Je recommande vivement ce roman et il faudrait que je lise le précédent dont j’ai fait l’impasse :  Celle qui pleurait sous l’eau


25694571

Auteur : Jacques Expert
Titre :  Tu me plais –  édition Le livre de poche
Date de parution : 3 juin 2015
EAN : 9782253191865 – Format numérique (kobo)

 

 

 

4eme de couverture

Quand, par une succession de hasards, Vincent se retrouve assis face à Stéphanie sur la ligne 1 du métro parisien, la scène a tout d’une belle rencontre. La jeune femme tombe immédiatement sous son charme ; lui, semble fasciné par le galbe et la finesse de son cou. Mais ce coup de foudre pourrait bien se révéler fatal… Car, sous ses airs enjôleurs, Vincent dissimule de terrifiantes pulsions. Hasard de l’existence ou force du destin, comment sauver Stéphanie des griffes de ce funeste séducteur ?

Par l’auteur des best-sellers Qui ? et Adieu, finaliste du Prix des lecteurs du Livre de Poche, un thriller inédit porté par un suspense implacable et une construction virtuose, au rythme effréné du métro.

 

 

Mon résumé

Vincent part pour aller rejoindre des amis pour faire la fête, comme tous les jeunes d’aujourd’hui en somme. Vincent vit en région parisienne et comme tout parisien qui se respecte il compte prendre le métro. La ligne n°1 pour être précis, oui mais voila celui qui devait le faire arriver à l’heure vient de lui filer sous le nez. Il se rabats donc sur le prochain. Bien décidé à s’asseoir malgré la cohue habituelle des métros parisiens, il parvient contre toute attente a trouver une place en face d’une charmante jeune femme. Aux premiers abords, elle ne semble pas prêter attention a lui. En même temps, cachée dernière son magazine et avec des écouteurs sur les oreilles, la chance est mince.

Alors qu’elle est sur le point de se faire malmener par un individu qui s’assoit a coté d’elle et a tendance « a prendre ses aises » au détriment de la jeune femme qui on l’apprendra s’appelle Stéphanie, Vincent va intervenir et ce malgré la corpulence de cet olibrius. C’est a partir de ce moment la, que la conversation va commencer et plus les stations de métro défilent et plus la jeune femme va tomber sous le charme. Vincent, n’est pas non plus insensible, mais bon lui, ne semble obnubilé que par une chose : son cou et son galbe.

A ce niveau de l’histoire et ce, sans même en savoir plus, on pourrait être en droit de se demander comment une jeune femme peut tomber sous le charme, voire même tomber amoureuse d’un homme en a peine 15 mn ?

 

 

Mon avis

Mon précédent roman de Jacques expert, Plus fort qu’elle, je l’avais lu en un peu plus d’une journée. Celui la, il n’a même pas fait la journée c’est dire si j’adore les romans de l’auteur. La façon dont est fait le roman est ensorcelante, on commence le roman mais on ne peut s’arrêter qu’a la dernière page.

Mon prochain sera un de ceux que je n’ai pas encore lu bien évidemment : La femme du montre ou La théorie des six

 


Plus fort qu'elle eBook by Jacques Expert

Auteur : Jacques Expert
Titre :  Plus fort qu’elle –  edition Calmann-Lévy
Date de parution : 7 octobre 2020
EAN : 9782702167854 – Format numerique (kobo)

 

Jacques_20Expert

 

4eme de couverture  : 

UN AMOUR IRRAISONNÉ,
UN PIÈGE IMPARABLE,
PLUS FORT QU’ELLE ?

Cette nuit-là, dans la banlieue chic de Bordeaux, Cécile, 44 ans, est réveillée par une voix familière : « Debout, il faut qu’on parle. »
Quelques instants après, elle est précipitée dans l’escalier de marbre de sa maison et tuée sur le coup.

Aux origines du meurtre, la police le comprend très vite, il y a la liaison passionnée entre le mari de Cécile et son assistante, Raphaëlle. Liaison pour laquelle Raphaëlle a tout quitté, y compris ses enfants, métamorphosée par cet amour plus fort qu’elle.
Qui a tué Cécile ?
Le mari, la maîtresse ? Les deux ensemble ?

Peu à peu, une manipulation parfaite se dessine sous nos yeux. Effrayante. Oppressante. Et, peut-être, fatale ?

 

 

 

 

Mon résumé

Une fois ce roman refermé, je me dis que décidément j’adore cet auteur. D’une histoire semble-t-il banal il réussi à en faire un thriller impossible à lâcher.

Tout commence lorsque Cecile, la femme de Patrick, est retrouvée morte au pied de l’escalier de la demeure familiale.  Son mari, la trompais depuis de nombreuses années et lui a fait la promesse de lui faire payer si il s’avisait de recommencer.  Patrick travaille dans une grande société, et viens d’avoir une nouvelle secrétaire. Des le premier regard, Raphaëlle, tombe sous le charme, un amour qui va être partagé au fil de rendez-vous clandestins.

Afin de confirmer son amour, Raphaëlle, va même aller jusqu’à quitter mari et enfants. Son mari, se sentant bafoué demande le divorce. N’ayant plus de domicile Raphaëlle va se réfugier chez sa meilleure amie et également collègue de travail.

 

La rue, ça forge son policier », a-t-il coutume de dire. Castaneda n’attend plus que d’être nommé commissaire principal. Cela viendra, sans doute dans l’année. Il entend déjà le discours qui accompagnera sa promotion : « Commissaire Castaneda, votre carrière brillante est un modèle pour tous ceux qui choisissent notre métier. Vous avez débuté tout en bas et vous terminez tout en haut. » Il aimera, à ce moment-là, le regard de sa femme qui l’a toujours soutenu et s’est sacrifiée pour son « exceptionnel » parcours. Elle est si fière de son mari qu’elle a épousé à dix-huit ans. Il en avait deux de plus.
Castaneda a la réputation d’être un enquêteur direct, qui va à l’essentiel, sans s’embarrasser de précautions. Il affirme, content de lui, qu’il est teigneux comme un pitbull.

 

Depuis la mort de sa femme, Patrick va commencer a mettre de la distance.  Les semaines passent, sa femme décède et la voilà sur le banc des accusés. Il s’est métamorphosé et surtout tous les témoignages récoltés par la police convergent dans le même sens : Raphaëlle est amoureuse, mais surtout folle, elle a tout imaginé. Le couperet tombe : elle se fait incarcérer, en attendant le procès.

Se sentant innocente, elle decide de ne pas prendre d’avocat, mais voila, on lui en designe un commis d’office.

 

 

 

Mon avis

Je suis resté scotché à ma liseuse tout du long du roman, j’ai eu beaucoup de mal a décrocher. Mais voila, on se dit que ca ne peut pas finir comme ca. On attend l’issu de toute cette mascarade qui ne vient pas. Et puis, au dernier moment, vlan !!!!

Bon, je pense deja en avoir trop dit ! MAis je pense que ca vous donnera tout comme moi envie de le lire…..d’une traite.

 


NetGalley

 

 

Je remercie NetGalley et Belfond Noir pour leur confiance

 

Auteur : Robert Bryndza
Titre :  Jolies filles – Edition Belfond Noir
Date de parution : 21 janvier 2021
EAN : 9782714479358 – Format numerique (EPUB)

 

Robert Bryndza (auteur de La fille sous la glace) - BabelioNé à Lowestoft en 1979, et d’origine slovaque, Robert Bryndza a été comédien pendant sept ans avant de se lancer dans l’écriture.

Auteur de comédie romantique, « The Not So Secret Emails Of Coco Pinchard » (2012) est son premier livre.

« La fille sous la glace » (The Girl in the Ice, 2016) est son premier polar. Traduit en 26 langues, il a séduit plus d’un million et demi de lecteurs en Angleterre et dans le monde.

Il a vécu aux États-Unis et au Canada avant de s’installer en Slovaquie avec son époux slovaque, Jan.

 

 

 

 

4eme de couverture

Découvrez le nouvel opus de la série aux plus de trois millions d’exemplaires vendus à travers le monde.

Physique de rêve, longs cheveux bruns, visage en cœur. Sûrement le plus beau cadavre jamais retrouvé dans une benne à ordures. N’étaient les mutilations, le sang.

Alors qu’elle accompagne son ex-collègue, et amant, sur les lieux du crime, l’inspectrice Erika Foster rêve de se plonger dans cette affaire. Mais celle-ci n’est plus de son ressort maintenant qu’elle est passée chez les stups.

C’est donc clandestinement qu’Erika enquête et découvre un lien avec un autre meurtre non résolu. Même décor, même séduisante victime, mêmes entailles. Des femmes qui utilisaient toutes deux une appli pour célibataires et pensaient avoir rencontré le prince charmant.

Un serial killer sur un site de rencontre ? Autant dire une aiguille dans une botte de foin…

Convaincue d’être celle qui pourra débusquer l’assassin, Erika poursuit sa traque. Sans réaliser que c’est seule qu’elle s’apprête à plonger dans la gueule du loup…

 

 

 

Mon résumé

J’aime bien les romans de cet auteur, car je sais que je serais jamais déçu. Le dernier lu remonte à l’année dernière avec liquide inflammable.

J’avais fait connaissance avec l’auteur avec son premier polar en 2016, La fille sous la glace et j’avais adoré et depuis je scrute les nouvelles sorties 🙂

Dans cette nouvelle histoire, une corps de fille, est retrouvée dans une benne, comme une vulgaire poubelle. Il ne s’agit pas de n’importe quelle fille mais une créature de rêve, aux cheveux bruns, avec de multiples mutilations et plein de sang.

Erika, découvre cette affaire, alors qu’elle accompagne son ex-collègue sur les lieux du crime. Elle aimerais bien pouvoir prendre cette affaire en main, oui mais voila désormais elle n’est plus à la crim’ mais aux stups, et le surintendant verrait ça d’un très mauvais œil. Déjà qu’il ne la porte pas spécialement dans son coeur. Erika, plus que décidé à démêler le vrai du faux, décide d’enquêter en sous marin.

C’est la qu’elle découvre un lien avec un autre meurtre non resolu. Les femmes semblaient utiliser une application de rencontre et auraient rencontré le prince charmant. Coïncidence ?

Alors qu’erika finie par se braquer avec le surintendant, celui-ci meurt d’une crise cardiaque juste devant ses yeux !

Elle est actuellement dans un poste qu’elle considère comme un placard administratif et ne rêve que de retrouver le terrain. L’enquête sur la mort de Lacey Greene serait l’occasion de prouver qu’elle est encore dans le coup. Mais elle s’est fait beaucoup d’ennemis tout au long de sa carrière, le chemin ne va pas être facile.

De plus l’enquête est compliquée, le tueur semble avoir tout calculé et n’a laissé aucun indice. Erika est têtue voire obstinée. Elle n’aura de cesse de trouver la solution.

 

 

Mon avis

Ici encore on est dans un roman qui va a 100 à l’heure. Une fois commencé difficile de s’arrêter avant la dernière page. Décidément, Robert Bryndza à la fibre pour ne pas faire décrocher son lecteur. On a beau être dans un thème traité de nombreuses fois ( l’enlèvement) l’histoire est bien menée est on s’y accroche tout de suite.

Une pépite dans le genre.


 

Le Sang des Belasko - Éditions l'Archipel

 

logo-l-archipel – Sonia boulimique des livres

 

 

Auteur : Chrystel Duchamp
Titre :  Le sang des belasko – Edition l’archipel
Date de parution : 14 janvier 2021
EAN : 9782809840407 – 236 pages

 

 

4eme de couverture

Cinq frères et sœurs sont réunis dans la maison de famille, la Casa Belasko, une vaste bâtisse isolée au cœur d’un domaine viticole de Provence.

Leur père, un vigneron taiseux, vient de mourir. Il n’a laissé qu’une lettre à ses enfants, et ce qu’il leur révèle les sidère : leur mère ne se serait pas suicidée – comme l’avaient affirmé les médecins six mois plus tôt. Elle aurait été assassinée…

Au cours de la nuit, non-dits, jalousies et frustrations accumulés au fil des années vont se déverser. Mais le pire reste à venir. D’autant que la maison, coupée du monde extérieur, semble douée de sa propre volonté…

Chrystel Duchamp, 35 ans, a signé en 2020 L’Art du meurtre (L’Archipel), un premier suspense salué par le public et la critique : « Une écriture enlevée, sombre et claquante… Un polar addictif et original. » (Le Parisien-Aujourd’hui en France).

 

 

Mon résumé

J’avais déjà adoré le premier roman de Chrystel Duchamp, du coup quand j’ai reçu celui-ci, je me suis empressé de finir le roman que j’avais en cours pour vite commencer celui-la.

J’aime bien ce style de roman, ou tout commence gentillet, à la limite de mou et sans intérêt. Oui, je sais j’exagère peut-être un peu, mais pas beaucoup je pense, et puis d’un seul coup, tout s’enchaîne et vous rentrez dans le livre carrément. C’est un peu comme dans Harry Potter avec Voldemort, quand il se fait happer par le livre. Ici, c’est pareil.

Tout commence, lorsque dans cette maison familiale, ou se réunissent cinq frères et sœurs. Ils viennent d’apprendre que leur père vient de mourir, et leur a laissé une lettre ou il exprime ses derniers volontés. C’est à ce moment qu’ils apprennent que leur mère ne se serait pas suicidée, par une dose massive de cacheton, mais, aurait été assassinée. Mais alors qui aurait fait une chose pareille ? A qui aurait profité sa mort ?

Au cours de la nuit, les discussions vont s’enchaîner, qui vont automatiquement déboucher sur des jalousies, des personnes qui n’auraient rien fait de leur vies et ne mériterait pas l’héritage. Le temps se lève et la tempête met son grain de sel !!! Certains vont vouloir partir avant que cela ne soit plus possible, du fait de la tempête. Oui, mais voila, les codes d’accès de la porte d’entrée et du portail ne veulent pas fonctionner. Qui les auraient changés ? pourquoi ?

C’est désormais officiel, ils sont tous les 5 enfermés et vont devoir survivre ensemble malgré leur différents !

 

 

Mon avis

Je le dis sans détour, j’ai passé un super moment dans ce huit-clos. On a pas un moment de répis et on est tout de suite pris dans l’histoire. On est directement plongé dans cette résidence de famille. J’ai adoré et je le conseil vivement

 

 


40749017. sy475

Auteur : Patrick Senécal
Titre :  Le vide
Date de parution : 21 février 2007
EAN : 9782266276894 – 928 pages

 

upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/...

né le 20 octobre 1967 à Drummondville, est un scénariste, réalisateur, dramaturge et un écrivain de fantastique, d’horreur et de roman policier québécois.
Bachelier en études françaises de l’Université de Montréal, Patrick Senécal a enseigné un peu plus de 10 ans la littérature, le cinéma et le théâtre au cégep de Drummondville. Il publie en 1994 un premier roman d’horreur mâtiné d’intrigue policière : 5150 rue des Ormes (adapté au cinéma en 2009). Il est suivi, un an plus tard, par Le Passager, autre roman à suspense. Au printemps 1997, le Théâtre La Licorne monte à Montréal sa première pièce, Les Aventures de l’inspecteur Hector. Son troisième roman, Sur le seuil (Alire, 1998), inspire un long métrage réalisé par Éric Tessier, avec Michel Côté et Patrick Huard.

 

En , il sort Le Vide (Alire 2007).

 

 

 

 

4eme de couverture

Drummondville, Québec.
« Vivre au max », une nouvelle émission de télé réalité, défraie la chronique. Son fondateur, le milliardaire Max Lavoie, a tout quitté pour se lancer dans ce projet. Il s’est attiré les foudres de la commission de censure et a choqué les âmes sensibles en proposant de réaliser en direct les rêves les plus fous des candidats.
Quel fantasme délirant les participants vont-ils demander à l’animateur de réaliser ? Jusqu’où iront-ils ? La téléréalité va-t-elle dépasser la fiction ?
Prenez garde mesdames et messieurs : plus loin vous repousserez les limites, plus longue sera la chute… dans le vide.

 

 

Mon résumé :

Il s’agit là de mon premier roman de l’auteur. Au départ je partais pour hell.com mais voila soit le coup me paraissais excessif soit je ne le trouve carrément pas à la vente en version papier, du coup je me suis reporté sur celui-ci et je suis loin d’être déçu, enfin la seule deception serait de ne pas avoir pu avoir le livre que je visais au départ mais qu’importe.

Sachant que je ne connaissais pas du tout l’auteur, je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre, mais les avis de blogueurs (ses) que je suis, m’ont conforté et m’ont rassuré. L’histoire se passe au Quebec et vu tout les lieux québécois qui sont disséminés dans le roman je commençais à me demander si c’était voulu ou si il y avait une raison (je rappelle que je ne connaissais pas l’auteur), du coup je me suis documenté comme je le fais toujours lors de l’écriture d’une chronique et c’est la que j’ai compris pourquoi le Quebec est omniprésent. L’auteur est québécois et plus précisément natif de la ville où se passe l’action principale.

 

 

 

Tout commence lorsque Pierre, flic de profession, est témoin principal d’un règlement de compte en pleine rue et se voit contraint bien malgré lui de faire feu. Chose qui depuis qu’il a fait carrière dans la police, n’a jamais faite. Il assiste, a quelques mètres de lui, au meurtre sanglant de l’un de ses collègues. Il va, pendant de nombreuses semaines, en faire des cauchemars. Bernier, son responsable, l’oblige, alors que lui se sent capable de continuer a travailler, à consulter un psychologue.

Alors, qu’il passe un cap très dur à vivre, sa fille Karine, voit bien que sa relation avec son père se dégrade et prefere partir et vivre en colocation. Pierre va bien tenter de la rattraper, mais alors qu’il découvre quelques éléments de sa personnalité, il lui claque la porte au nez. Ce qu’il découvre le fout en rogne. Il ne prend conscience de son importance que trop tard.

Lors de ses périodes de repos, il en profite pour regarder l’émission de tel-réalité, qui semble faire sensation à travers tout le Quebec. Apres 2 – 3 émissions, il ne peut que se rendre à l’évidence, l’émission de Max Lavoie Vivre au max, est plutôt intéressante. Son présentateur propose aux candidats de réaliser leur rêves les plus fous.

 

Mais quels liens peut-il bien y avoir entre pierre qui a vu ses collègues se faire descendre, ses séances chez le psy et cette émission ? C’est bien sur ce que vous decouvrirez si jamais vous vous sentez d’attaque pour dévorer ces 928 pages.

 

 

 

Mon avis

Je ne vous cache pas qu’après avoir fini ce roman, j’étais complètement retourné. Si 70% du roman va à 100 à l’heure, ce n’est rien part rapport à ce que vous allez vivre dans les derniers chapitres du roman. Enfin, je parle de chapitre, peut-etre aurais-je du dire pages. En effet, ce livre peux se lire soit en suivant l’ordre des chapitres ( personnellement j’ai pas tenté le coup) soit en suivant l’ordre des pages.

Si vous hésitez encore a lire ce roman, cela veux dire que vous n’êtes pas prêt à affronter Pierre,Chloé, Max, Frédéric …..

De mon coté j’ai hate de recevoir le prochain roman de l’auteur : Les sept jours du talion


NetGalley

Auteur : James Patterson
Titre : Diamants de sang
Version : Numerique – Edition l’archipel
Date de parution : 7 janvier 2021
EAN : 9782809840391

 

James Patterson — Wikipédia

James Patterson est un écrivain américain.

Il est diplômé de l’Université Vanderbilt. Publicitaire de profession, il travaille chez J. Walter Thompson d’abord comme rédacteur, puis devient directeur général en 1990. En 1996, il démissionne pour se consacrer entièrement à l’écriture. Il avait commencé à écrire deux décennies plus tôt, publiant son premier roman, « The Thomas Berryman Number » (1976), qui obtient le Prix Edgar Allan Poe – Meilleur premier roman d’un auteur américain en 1977.

 

 

James Patterson fut le premier romancier à franchir la barre du million de livres numériques vendus, en juillet 2010, puis des deux millions fin octobre 2010 et finalement des trois millions en juin 2011. Il entre à ce titre au rang de premier best-seller numérique. En 2016, toutes ses nouveautés ont figuré aux premières places des listes des best-sellers du New York Times.

James Patterson vit à Palm Beach, en Floride, avec sa femme et son fils.

 

 

 

4eme de couverture

L’avant-première d’un film à gros budget… Le tout-Manhattan attendu… Alors que la comédienne vedette s’apprête à fouler le tapis rouge, exhibant une parure d’émeraudes et de diamants valant huit millions de dollars, une détonation retentit, suivie du crash d’une Cadillac.

Un crime vient d’être commis. Les bijoux ont disparu… et personne n’a rien vu ! Une enquête cousue main pour le NYPD Red, l’unité d’élite de la police new-yorkaise chargée de protéger les rich and famous.

Des penthouses aux bas-fonds de la ville où le crime ne s’arrête jamais, le détective Zach Jordan et sa partenaire Kylie MacDonald – son ex-petite amie – n’auront guère le temps de chômer. D’autant que le tueur a d’autres cibles en vue…

 

 

Mon résumé

Ma dernière lecture de l’auteur remonte à un peu plus de 2 ans, il est normal que ce nouveau roman m’interpelle, d’autant que l’histoire est intéressante.

Une comédienne très réputée s’apprête a défiler sur le tapis rouge avec une parure de près de 8 millions de dollars autour du cou, lorsque celle-ci est brutalement assassinée.

Les bijoux ont disparus, mais alors qu’il y avait foule, personne ne semble avoir rien vue. L’enquête est aussitôt confié au NYPD Red. C’est le détective Zach Jordan et Kylie MacDonald qui sont sur le coup.

 

Un grand nombre de ces messieurs gravitaient dans les cercles que le Red avait été fondé pour aider et protéger. Alors, si l’un ou l’autre de ses clients d’élites se faisaient prendre en flagrant délit, Q avait dans ses contacts quelqu’un qui pouvait faire disparaître ce malheureux incident.
Cela pouvait donner l’impression que le queutard plein aux as étaient injustement avantagé par rapport au pekin lambda, et c’était vrai. Mais si Q avait pu nous permettre de trouver les auteurs du meurtre d’Elena Travers je n’aurais eu aucun mal à sortir un mandat de Wall Street d’une situation scabreuse.

 

Il n’avait plus besoin d’elle, mais il avait appris une chose en chassant ses proies dans la vallée des riches et des crédules, c’était qu’il ne fallait jamais, jamais brûler ses vaisseaux.

 

Durant leurs enquête, Zack va découvrir bien malgré lui, qu’ils vont devoir non seulement découvrir qui à tué la comédienne, mais aussi retrouver la trace de la parure de huit millions de dollars….et sa copie. Il va découvrir que l’une des personnes qui ont mené cette opération, cherchait a se débarrasser des bijoux en les refourguant à sa mère. La mère ayant toujours nié avoir vu ces bijoux auprès de la police, afin de protéger son fils, qu’elle savait être pas innocent dans la mort de cette fille.

 

 

Mon avis :

Je n’ai pas lu beaucoup de livres de l’auteur, mais le peu que j’en avais lu, j’avais beaucoup apprécié ma lecture. Celui-ci j’ai un peu moi adhéré, peut-être parce que j’ai perdu  un peu le fil par moment. On navigue  un peu trop dans les lieux et les personnages et on a du mal a cerner l’histoire.

C’est lundi que lisez-vous ?

Publié: 30 Nov 2020 par lecturedesam dans Suspense, Tag, Thriller
Tags:,

 

C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous créé par Mallou et s’inspire du It’s Monday, What are you reading ? par One Person’s Journey Through a World of Books. il a ensuite été repris par Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:
Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

 

 

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

53464265. sy475

 

 

 

Ce que je suis en train de lire

56054431. sy475

 

 

 

 

Ce que je vais lire ensuite :

Je n’ai pas de livre en prévision mais je vais scruter les sites de simplement.pro et NetGalley. Si rien ne m’intéresse je reprendrais ma phase d’écriture.

 

 

 

♥♥♥♥♥ Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?  ♥♥♥♥♥


Couverture Lucas Dorinel, tome 2 : Les oubliés de Dieu

 

 

Auteur : Ludovic Lancien
Titre : Les oubliés de dieu
Version : Numérique – Edition Hugo poche
Date de parution : 5 novembre  2020
EAN : 9782755685305

 

Ludovic Lancien

 

Ludovic Lancien a sillonné l’ouest de la France, de Quimperlé à Nantes en passant par La Roche-sur-Yon et Concarneau, pour travailler en pépinière et en maraîchage.

Lecteur assidu, il a créé son propre blog littéraire avant de se lancer dans l’écriture et de remporter, à l’unanimité du jury, le prix Fyctia 2019 du meilleur suspense avec son roman, « Le singe d’Harlow ».

Il vit à Fouesnant dans le Finistère.

 

 

 

Je remercie NetGalley et Hugo Poche pour leur confiance pour n’avoir permis de lire ce livre

 

 

4eme de couverture

Un médecin généraliste est retrouvé massacré dans son cabinet aux Lilas, près de Paris. Son corps a fait l’objet d’un véritable carnage.

Très vite, l’enquête dévoile sa double vie et son intérêt morbide pour la tératologie : l’étude des ces hommes et femmes que l’on qualifie abruptement de  » monstres « .

Ceux que le régime nazi a cherché à éradiquer à travers des campagnes d’extermination longtemps tenues secrètes.

Ceux que l’on nomme parfois les  » oubliés de Dieu « .

Chargé de l’enquête, le capitaine Gabriel Darui va recevoir un appel d’un homme qu’il s’était juré de ne jamais revoir. Un homme qui connaît ses secrets les plus troubles. Un homme qui, à l’instar du médecin assassiné, a frayé avec ce que l’humanité a de plus sombre. Un homme qui sait que toutes les leçons du passé n’ont pas été retenues et que, comme Darui va le découvrir, l’horreur se conjugue aussi au présent.

 

 

 

Mon résumé

Avant de sélectionner ce livre sur NetGalley, je ne connaissais pas du tout l’auteur. Pourtant j’avais déjà vu passer des romans mais sans savoir qui était réellement l’auteur. J’ai surtout été interpellé par la 4eme de couverture, qui me semblais particulièrement correspondre à mon style de lecture.

L’histoire débute par la découverte du corps d’un médecin généraliste dans son cabinet, juste avant l’ouverture, à 7h30 du matin. Son état est particulièrement sanglant. Les mains coupes et un escargot dans le fond d’œil.  Le capitaine Gabriel Darui, est chargé de l’enquête et va avoir du mal a demeler le vrai du faux, mais va vite découvrir que le médecin généraliste afin des penchant de la médecine assez particulier. Il semblait s’intéresser de très pres à la tératologie. Plus particulièrement aux personnes atteintes de acromégalie. Une tumeur bénigne (non cancéreuse) de l’hypophyse, une glande (dénommée également glande pituitaire), située dans le cerveau et qui sécrète normalement plusieurs hormones dont la GH, autrement dit une maladie due à un excès de production d’hormone de croissance et  qui entraîne une modification de l’aspect du visage, une augmentation de la taille des mains et des pieds.

Le capitaine découvre, sur l’ordinateur du médecin tout une liste d’individus, qui auraient eu cette maladie et tout un dossier sur le sujet. Lors d’une entrevue, avec l’un de ces sujets, il va découvrir, qu’il souhaitait en retirer un bénéfice, en organisant des combats entre un individu, dit « normal » et une personne atteinte de acromégalie.

 

Je dois dire qu’a partir du moment ou le roman a commencer a parler de ces personnes, j’ai commencé à prendre gout au roman, jusqu’à ne le lâcher qu’a la dernière page. Je dois dire que c’est une vraie réussite et j’ai adoré.

 

 

Mon avis

Un pur bonheur, d’avoir fais la découverte de cet auteur grace à ce roman. Comme je le disais plus haut, j’avais entendu parler du premier roman de l’auteur, Le singe d’harlow, mais sans soupçonner, à aucune moment que ce soit le 1er roman de ludovic lancien. Apres la lecture de ce roman, ça m’incite a vouloir découvrir son premier roman.

Le thème de ce roman fait tout de meme reflechir. On se dit qu’il existe des personnes, qui doivent vivre, avec des maladies comme la acromégalie, ou encore d’autres maladies rares incapacitantes et pour elles cela doit être dure a vivre. Certaines peut-être vivent-elle cachés, de peur de se montrer ?

Toujours est-il que nous avons un très bon livre.? Je vous le recommande

 

L’illusion

Publié: 11 Nov 2020 par lecturedesam dans Aventure, Suspense, Thriller
Tags:, , , ,

 

 

 

Auteur : Maxime Chattam
Titre : L’illusion
Version : Broché – édition Albin Michel – 464 pages
Date de parution : 28 octobre 2020
EAN : 9782226319500

 

 

4eme de couverture

Bienvenue à Val Quarios, petite station de ski familiale qui ferme ses portes l’été.

Ne reste alors qu’une douzaine de saisonniers au milieu de bâtiments déserts. Hugo vient à peine d’arriver, mais, déjà, quelque chose l’inquiète. Ce sentiment d’être épié, ces «visions» qui le hantent et cette disparition soudaine…

Quels secrets terrifiants se cachent derrière ces murs ? Hugo va devoir affronter ses peurs et ses cauchemars jusqu’à douter de sa raison…

Bienvenue à Val Quarios, une «jolie petite station familiale» où la mort rôde avec la gourmandise d’une tempête d’été.

 

 

Mon résumé :

J’attendais ce livre, comme beaucoup sur les réseaux sociaux, depuis longtemps.  sa date de sortie, était connu depuis plusieurs mois, et à été annoncée au 28 octobre. Lorsque ma sœur, m’appelle un jour et me demande « que veux-tu pour ton anniversaire » ( je suis né le 4 novembre, pour la petite histoire) , autant vous dire que je n’ai pas réfléchi bien longtemps.

J’ai vu et entendu à plusieurs reprises sur les réseaux sociaux, que ce livre n’était pas excellent et qu’on n’avais pas a faire à de la nouveauté. Quand bien même j’aime bien voir les avis sur un livre, je ne me décourage pas pour autant. En soi, si je n’ai pas acheté le livre ça ne me dérange pas vraiment, mais la c’est tout de même un cadeau et en plus que j’ai moi même proposé donc il ne m’étais pas permis de faire l’impasse dessus.

Passons désormais à l’histoire en elle-même. On va suivre les péripéties de Hugo, qui arrive dans cette station de ski, qui vient de voir partir tous les touristes, à la fin de la période estivale. Il ne reste désormais plus que quelques membres de personnel. Hugo arrive en renfort, pour préparer la prochaine saison. Hugo, sort d’une période difficile, sa copine l’a quitté et il navigue de ci de la coté professionnel. Alors lorsqu’on lui propose ce job, au travers de ce forum,  il se dit qu’après tout il n’a rien a perdre et puis ce n’est que 5 mois, alors pourquoi pas. Il a un peu de mal a s’intégrer au début, mais rapidement il parvient a nouer des liens assez rapidement avec notamment la fille, qui est venue le chercher, à la gare, le premier jour. Des liens qui s’avèrent au fils du temps, assez rapprochés disons le franchement. Au bout de quelques temps Hugo, trouve qu’il y a quelque chose de pas clair dans cette station. D’abord, on semble le reléguer au rôle de bûcheron, alors qu’il avait été embauché au détails pour des missions polyvalentes. Ensuite, il y a Alice, qui certes avait prévu de partir, mais voila que la veille, elle semblais avoir taillé la route sans demander son reste. C’est à partir de ce moment la que Hugo va vouloir s’intéresser de plus près à ce qui se passe dans la station, accompagné de celle qu’il croit être de son coté…..

 

Je m’arrêterais la dans ce que j’ai retenu du roman, car je sais que j’en ai déjà trop dis et certains seraient en droit de m’en vouloir. Je rejoins un peu ceux qui pensent que c’est du déjà vu. C’est du déjà vu dans le sens ou à plusieurs reprises on vois les choses arriver, on se dis que ce qui se passe, au moment ou on les lis, c’est pas normal, il y a « un loup ».  Tout cela, pour ma part ne gâche en rien le roman et j’ai adoré ( ce qui explique la vitesse à laquelle je l’ai terminé, sans doute)

 

 

Mon avis

Encore une fois, même si vous pensez que c’est du déjà vu et que vous n’avez pas envie de lire une énième histoire qui se passe en montagne. Je peux vous dire que le dénouement final m’a carrément surpris. Je ne m’attendais pas du tout a ça.

Alors si vous aussi vous savoir de quoi je parle, je ne peux que vous suggérer de le lire. E t si vous avez fait l’impasse sur [UN]secte lisez le également, car ces deux romans valent largement qu’on s’y arrête.

 

Buveurs de vent

Publié: 12 Sep 2020 par samthriller dans Aventure, Suspense

53845554. sx318

Auteur : Franck Bouysse
Titre : Buveurs de vent
Version : Broché – Editions Albin Michel
Date de parution : 19 août 2020
EAN : 9782226452276
Lien livraddict

 

 

4eme de couverture

Ils sont quatre, nés au Gour Noir, cette vallée coupée du monde, perdue au milieu des montagnes. Ils sont quatre, frères et sœur, soudés par un indéfectible lien…

Marc d’abord, qui ne cesse de lire en cachette. Mathieu, qui entend penser les arbres. Mabel, à la beauté sauvage. Et Luc, l’enfant tragique, qui sait parler aux grenouilles, aux cerfs et aux oiseaux, et caresse le rêve d’être un jour l’un des leurs.

Tous travaillent, comme leur père, leur grand-père avant eux et la ville entière, pour le propriétaire de la centrale, des carrières et du barrage, Joyce le tyran, l’animal à sang froid…

 

 


 C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous créé par Mallou et s’inspire du It’s Monday, What are you reading ? par One Person’s Journey Through a World of Books. il a ensuité été repris par Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:
Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

La chronique va suivre dans le courant de la semaine.

 

55062264. sx318

Quand kobo propose des romans gratuits, je me principe pour les prendre et les lire rapidement. Cette fois, je crois que kobo s’est complètement craqué ! si appeler roman c’est proposer un ebook de 2 chapitres !!!

 

 

Ce que je suis en train de lire :

50633010. sy475

Si des personnes l’on lu je veux bien connaitre leur avis.

 

 

Ce que je vais lire ensuite :

Je vais encore lire un ebook que j’ai obtenu gratuitement et j’espere cette fois ne pas me faire avoir mais bon la c’est sensé etre une nouvelle. L’avenir le dira

Gabrielle par Thilliez

 

En complément je vais essayer de lire celui que je pensais lire la semaine derniere.

Malgré nous... - broché - Claire Norton - Achat Livre ou ebook | fnac

 

 

Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?  ♥♥♥♥♥

C’est lundi, que lisez-vous ?

Publié: 10 Août 2020 par lecturedesam dans Service Presse, Suspense, Tag, Thriller

C'est lundi, que lisez-vous ? – Lecture de Sam

« C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous créé par Mallou et s’inspire du It’s Monday, What are you reading ? par One Person’s Journey Through a World of Books. il a ensuité été repris par Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:
Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

 

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce que je suis en train de lire :

Je poursuis la lecture mais en complément j’ai commencé un service presse Taurnada :

 

 

 

 

 

Ce que je vais lire ensuite :

Je ne suis  pas sur mais peut-être que je lirais celui-ci

Malgré nous... - broché - Claire Norton - Achat Livre ou ebook | fnac

 

 

 

Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?  ♥♥♥♥♥

Urbex Sed Lex

Publié: 18 Juin 2020 par lecturedesam dans Suspense, Thriller

Urbex Sed Lex

 

 

Maison d'édition} Taurnada. – Bookscritics

 

 

Auteur : Christian Guillerme
Titre : Urbex Sed Lex
Version : Numerique – Edition Taurnada
Date de parution : 18 juin 2020
EAN : 9782372580700
Lien livraddict

 

 

Christian Guillerme

Christian Guillerme est un auteur français. Il est né à Clichy la Garenne, dans le 92 (Hauts de Seine).
Il a longtemps été musicien (bassiste) dans différents combos de la région parisienne et a à son actif plusieurs centaine de dates de concerts.
Il est dorénavant Chef de projet dans une très grande société d’assurances dans le quartier d’affaires de La Defense (92)

La corde de Mi, son premier roman, est édité depuis fin 2018 aux éditions Arts En Mots.

 

 

 

4eme de couverture

Contre une belle somme d’argent, quatre jeunes passionnés d’urbex sont mis au défi de passer une nuit dans un sanatorium désaffecté. Ils vont relever le challenge, mais, une fois sur place, ils vont se rendre compte qu’ils ne sont pas seuls dans cet immense endroit abandonné…Et très vite comprendre qu’ils n’auraient jamais dû accepter cette proposition.JAMAIS !

 

 

Mon résumé

Tout d’abord, je tiens a remercier Joel des éditions taurnada de m’avoir proposé ce thriller en avant première. J’avais deja entendu parlé de l’auteur avec son premier roman : La corde de mi mais le thème de la musique n’avais pas fait tilt et je ne l’avais donc pas lu.

Ici le thème est tout autre et c’est un domaine que j’aime tout particulièrement : l’exploration de bien public ou privé abandonnés ou déclarés comme tels. Pour ce roman l’exploration va être mené par un groupe de 4 amis, du moins dirons nous 2 couples, a savoir Théo & Chloé et  Fabrice & Carine. A la différence d’une escapade habituelle ici il s’agit plus d’un challenge qui va leur etre proposé avec à la clé un petit pécule de 32000 euros. Ça vaut bien une expédition non ?

On rentre très vite dans le roman et on se prend au jeu, on a presque l’impression d’être le 5eme protagoniste, à la limite on se prendrais presque pour un intrus qui scrute les moindres faits et gestes de ce groupe.

 

 

Mon avis

Si comme moi ce genre d’expedition ne vous fait pas peur, si vous aimer decouvrir des lieux insolites, alors ce roman est fait pour vous.
Au travers d’une belle écriture, l’auteur nous immerge dans un cauchemar glaçant et saisissant qui nous donne des frissons.

Blood Orange

Publié: 4 Juin 2020 par samthriller dans Suspense, Thriller
Tags:, , , , , ,

HARRIET TYCE - Blood orange - Romans policiers - LIVRES - Renaud ...

Auteur : Harriet Tyce
Titre : Blood Orange
Version : Broché – Editions La bête noire
Date de parution : 19 février 2019
ISBN: 9782221218556
Lien livraddict

 

About — Harriet Tyce

Originaire de Grande-Bretagne et diplômée d’anglais du Corpus Christi College de l’Université d’Oxford, Harriet Tyce a poursuivi ses études de droit à City University. Avocat pénaliste à Londres pendant dix ans, elle a quitté le Barreau après la naissance de ses enfants.

Harriet Tyce a obtenu un M.A. en écriture créative à l’Université d’East Anglia.
« Blood Orange » (2019), un thriller psychologique, est son premier roman.
Elle vit à Londres.

Source : Babelio
 

4eme de couverture

Alison Wood est avocate pénaliste. À mesure que sa carrière décolle, sa vie familiale se dégrade : elle passe ses journées à plaider et ses soirées dans les bars pour décompresser. Patrick, un collègue avec qui elle entretient une liaison toxique, souffle le chaud et le froid et l’humilie tout autant qu’il se sert d’elle. Pourtant, Alison n’arrive pas à décrocher.
Quand Patrick lui confie sa première affaire de meurtre, elle se plonge dans l’histoire de sa cliente, Madeleine, qui a poignardé son conjoint d’une quinzaine de coups de couteau. Au fil de leurs entretiens, Madeleine se livre : son mari diluait la pilule contraceptive dans son thé, examinait toutes ses dépenses, prenait toutes les décisions…
Petit à petit, leurs deux vies se font écho. Qui contrôle qui ? Et si, avant de défendre les autres, Alison commençait par se défendre elle-même ?

 

 

 

Mon résumé

Tout d’abord il faut savoir que ce n’est pas un livre que j’aurais choisi de moi même. C’est un livre qui à été sélectionné par une bibliothécaire à l’occasion du confinement. Vu que pendant cette période l’accès à ces bibliothèques étaient restreinte l’emprunt des livres se faisait sous forme de drive en donnant le thème de son choix.

Les premières pages de ce roman ne m’ont pas du tout emballé. Une avocate pénaliste qui ne parvient pas a construire sa vie de couple et a s’occuper de sa fille. Sa vie se résumant a son job d’avocate et ses sorties au bar et discothèques avec ses collègues. Avec çà elle trouve de temps d’avoir un amant.

Passé environ 60-70 pages, on se prend finalement dans l’histoire et on finit par ne plus lâcher le bouquin.

C’est en écoutant l’histoire de Madeleine qu’elle va prendre conscience de ses propres manques. Elle va vite se rendre compte qu’elle passe a coté de quelque chose, elle ne peut pas ignorer les éternelles remarques désobligeantes de son mari, qui commence sérieusement a être au bout du rouleau. Apres tout, c’est lui qui s’occupe presque exclusivement de leur fille, pendant que elle ne pense qu’a sortir et rentrer à pas d’heure complètement bourrée.

Lorsque pour une fois, Alison s’occupe de sa fille, elle a le malheur de la perdre. Pour son mari, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase….

 

 

 

Mon avis

Un très bon livre qui se lit assez bien même si le début ne donne pas vraiment envie. Le seul regret que je pourrais y trouver est une fin que je trouve un peu trop « baclé » mais aussi abracadabrantesque. Apres chacun pourra y voir que c’est que pur revanche mais personnellement j’aurais tout de même souhaité un happy end.

 

 


29928704. sy475

Auteur : Peter May
Titre : Meurtres à Pekin
Version : Broché – Edition du Rouergue – 414 pages
Date de parution : 28 octobre 2005
ISBN: 9782841567089
Lien livraddict

 

 

 

Peter May est un scénariste de télévision et romancier écossais, auteur de roman policier.

Il s’est fait un nom à la télévision britannique en créant et transcrivant les scénarios de séries télévisées, très prisées outre-Manche.

Nommé, à 21 ans, « jeune journaliste de l’année », il abandonne le journalisme lors de la publication de « The Reporter » (1978), son premier roman, à l’âge de 26 ans. Il a été porté à l’écran pour la série « The Standard » sur la BBC à une heure de grande écoute. À partir de ce moment-là, Peter May est devenu très connu, à la fois comme producteur, scénariste et réalisateur de séries dramatiques pour la télévision britannique, signant plus de 1000 scénarios en 15 ans, tel que « Take the High Road » qui fût diffusé dans le monde entier. Naturalisé français depuis le 19 avril 2016, il habite dans le Lot.
son site web

 

 

4eme de couverture :

Pékin, ville baignée de tradition mais avide de modernité, une société qui se rue dans le capitalisme moderne mais profondément marquée par le système communiste. Le cadavre carbonisé d’un homme est découvert un matin dans le parce. Le même jour, deux autres corps sans vie sont trouvés à deux endroits différents de la ville. Pour seul indice, un mégot de cigarette à côté de chacun des trois corps, comme une signature. Margaret Campbell, médecin légiste aux Etats-Unis, spécialisée dans les brûlés, qui se trouve à Pékin pour une série de conférences, va se voir embarquée malgré elle dans l’enquête de Li Yan, fraîchement promu commissaire. L’Américaine rigoureuse et le policier chinois, ironique et énigmatique, choisissent deux approches totalement différentes d’un même objectif. Deux mondes s’affrontent, mais devant la complexité d’une affaire qui cache un secret monstrueux, les deux investigateurs vont devoir taire leurs oppositions et unir leurs talents pour découvrir la vérité, fût-ce au péril de leur vie. Car si les lieux sont exotiques et chargés de traditions, les dangers, eux, sont bien du XXIe siècle menace des OGM et remous dans les milieux politiques.

Titre original : Beijing, book 1 : The Firemaker (1999)

 

Mon résumé

Ce livre fait partie d’un lot de 4 romans qui m’ont été sélectionné par la bibliothèque municipale. De moi même je sais pas si j’aurais forcement choisi ce roman.

Margaret est un médecin légiste d’origine américaine et part travailler dans une université chinoise pour y donner des conférences. La chine est un pays totalement inconnu pour Margaret Campbell, c’est pourquoi on lui remet toute une documentation sur les us et coutumes du pays auxquels elle est contrainte de se référer. Le temps passe et voila qu’elle arrive sur le sol chinoise, mais a aucun moment elle n’a pris le temps de lire les informations qu’on lui a transmis sur les usages locaux.

A peine arrivée elle est prise en charge par Lily et Bob qui vont lui faire rapidement visiter l’université et lui apprendre qu’elle est conviée à un banquet le soir même.  Elle qui pensait se reposer avant d’entrer dans le vif du sujet, c’est raté.

Alors qu’elle finit une conférence devant tout un groupe d’étudiants, elle se voit présenté auprès de Li yan fraîchement promu commissaire. On lui propose d’assister le commissaire dans une enquête qui va se révéler bien compliquée. En effet le cadavre carbonisé d’un homme est découvert un matin dans un parc de pékin, proche de la place Tian’anmen. Le jour même, deux autres corps sont retrouvés à d’autres endroits de la ville.

Margaret et Li Yan vont devoir faire équipe bien malgré eux et vont devoir démêler le vrai du faux dans cette affaire qui par moment va toucher au monde politique, même si pour cela ils vont devoir travailler « en sous marin ».

 

 

Mon avis :

Un très bon roman que je n’ai pas lâché un seul instant. On rentre dans le monde de la vie chinoise des les premières pages et on se prend vite au jeu, on a presque l’impression d’avoir vécu en chine depuis toujours. Les 2 personnages principaux Li Yan et Margaret sont particulièrement bien réussi. Vraiment un très bon roman.

 


C'est lundi que lisez-vous ? #5 - La parenthèse dorée

« C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous créé par Mallou et s’inspire du It’s Monday, What are you reading ? par One Person’s Journey Through a World of Books. il a ensuité été repris par Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:
Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

Couverture Par accident

 

 

 

Ce que je suis en train de lire :

29928704. sy475

 

 

 

Ce que je vais lire ensuite :

1499317. sy475

 

 

 

♥♥♥♥♥ Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?  ♥♥♥♥♥


« C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous créé par Mallou et s’inspire du It’s Monday, What are you reading ? par One Person’s Journey Through a World of Books. il a ensuité été repris par Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:
Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

51003203. sx318

51516789. sy475

 

 

 

Ce que je suis en train de lire :

43524327. sy475

 

 

 

Ce que je vais lire ensuite :

42443391. sy475

 

♥♥♥♥♥ Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?  ♥♥♥♥♥


51003203. sx318

Auteur : Samuel Palladino
Titre : La porte
Version : Numérique – Rebelle Editions
Date de parution : 30 novembre 2019
ISBN: 9782365388429
Lien livraddict
Lien Kobo

 

 

4eme de couverture

Ville de Dabort, de nuit.
L’inspecteur Otten dresse le périmètre de sécurité tout en se remémorant ce qu’il vient de voir à l’intérieur de la maison. Cuisine : sécateur, traces de sang et bougies consumées sur le plan de travail. Collier de serrage et amas de cheveux blonds près du radiateur. Hypothèse : crime rituel. Corridor : hache de cuisine à côté du premier cadavre. Traînée de sang sur le sol jusqu’à la porte du salon. Hypothèse : corps transporté. Bureau : carcasse d’oiseau. Fauteuil sali d’excréments. Taches blanchâtres sur le sol. Hypothèse : sperme. Le bruit d’un moteur déchire le calme de la nuit. Le véhicule des experts scientifiques entre dans la cour.

Ville de Dabort, de jour – Quelques mois plus tôt.
La voiture de Léo Versari entre dans la cour. Il vient de s’installer avec sa famille dans la maison dont il vient d’hériter. Sa compagne Anaëlle et leur fils Martino ont quitté Paris à contrecœur pour le suivre. Quelques jours plus tard, en nettoyant la cave, il découvre une porte cachée dans un des murs en brique. Lorsqu’il l’ouvre, les comportements de chaque membre de la famille changent.

Vous ne tenez pas en main un livre, mais une porte donnant accès à un monde de terreur. Oserez-vous l’ouvrir ?

 

 

Mon résumé

A la question posée par la 4eme de couverture, je répondrais oui ! j’ai osé. Qui aurait pi predire que je lirais cet auteur ? A priori rien, puisque je ne le connaissais pas auparavant ou alors juste de nom, pour avoir vu passer des messages sur un groupe Facebook, et plus précisément sur Thriller & vous.

C’est par ce chemin la que j’ai souhaité découvrir l’auteur et je dois dire que j’ai pas du tout perdu mon temps.

Passons au roman. Au début j’ai eu un peu l’impressions de me trainer, mais surement du au temps que l’intrigue se mette en place.

Tout commence alors que Léo Versari, sa femme et son fils viennent s’installer dans cette maison dont ils viennent d’hériter. Un héritage surprenant car il ne semble y avoir aucun lien de parentés entre les précédents propriétaires et la famille Versari.

Tout semble bien se passer, jusqu’à ce que Léo découvre une pièce cachée au sous sol derrière une grande tapisserie murale. Quant à sa femme, elle, se découvre une passion énorme pour la jardinerie après avoir découvert de nombreux ouvrages sur le sujet, au grenier. LA pièce, elle le découvrira plus tard semble similaire à celle découverte par Leo, a la cave.

A partir de ce moment la leur caractères change radicalement. La maison prendrait-elle possession de leurs corps ? Une entité vivrait-elle dans la maison ? Et ses hallucinations d’ou viennent-elles ?

 

Mon avis

Ayant lu les 2 romans de l’auteur, je dois dire que je me suis pas ennuyé un instant et ça vaux le détour. Alors arrêtez de ne pensez qu’aux best sellers des grandes maisons d’editions. Il y a aussi de très bons auteurs chez rebelles éditions.

En tout cas je vous recommande de lire cet auteur, vous ne le regretterez pas !