Publié dans Policier / Polar, Suspense

A cache-cache


52267931. sy475

Auteur :  M.J. Arlidge
Titre : A cache-cache
Version : Broché – Edition Les escales
ISBN: 9782365695053 – 380 pages
Lien livraddict

 

 

4eme de couverture

Victime d’un coup monté, Helen Grace est désormais seule face à elle-même.
Parviendra-t-elle à sortir vivante de la prison de Holloway ?

Pour Helen Grace, la meilleure inspectrice d’Angleterre, la chute est vertigineuse : accusée de meurtre, enfermée aux côtés des criminelles qu’elle a fait condamner, elle doit désormais survivre jusqu’au procès et prouver, d’une façon ou d’une autre, son innocence.

Quand un corps est retrouvé mutilé dans la cellule voisine, cette situation étouffante se transforme en véritable cauchemar. Il lui faut à tout prix arrêter l’assassin… avant qu’elle ne soit sa prochaine victime

 » Addictif. Les lecteurs tourneront les pages de ce thriller avec autant d’impatience qu’un innocent frappant contre les barreaux de sa cellule. « 
Daily Express

 

 

Mon résumé

Très gros coup dure pour Helen Grace, elle se voit condamné a être emprisonné, alors qu’elle n’est que la victime d’un énorme coup monté. Coup monté par ses propres collègue qui espèrent grâce a ça pour monter dans les hautes sphères et avoir une situation plus que confortable.

Elle se voit devoir côtoyer des meurtriers et des criminels qu’elle a elle-même fait enfermer.

Lorsque qu’une taularde est retrouvée dans sa cellule complètement mutilée, c’est la douche froide. Toutes ses orifices ont été cousues. Elle se voit contrainte malgré sa situation de taularde, à reprendre du service et trouver le coupable avant que lui-même ne la trouve.

 

 

Mon avis

Ça faisait longtemps que je n’avais pas lu un livre qui m’ai fait autant d’effet. Je l’ai lu en a peine 48 heures, c’est dire. Le premier de l’auteur m’avais déjà fais ça, am stram gram, truffé d’angoisse, mais c’est ce que j’aime dans le thriller / polar. C’est une nouveauté de mars 2020 de la bibliothèque municipale, que j’ai pu emprunter in extremis avant qu’elle ne ferme sur ordre gouvernementale en raison de l’épidémie. D’ailleurs je serai ravie de lire un roman parlant d’épidémie, mais la c’est une autre histoire….

Publié dans Suspense

L’erreur


45179841. sy475

Auteur :  Susi Fox
Titre : L’erreur
Version : Broché – Edition Fleuve noir
ISBN: 9782265118027 – 360 pages
Lien livraddict

 

 

4eme de couverture

Le pire est arrivé. Mais personne ne vous croit.
Sasha a toujours voulu un bébé.
Sa grossesse se déroule à merveille, jusqu’au jour où elle se retrouve à l’hôpital pour subir une césarienne d’urgence. À son réveil, elle demande à voir son enfant. Alors qu’elle s’attend à vivre un moment magique, Sasha plonge dans un cauchemar bien réel. Le nourrisson qu’on
lui amène n’est pas le sien.
La jeune mère n’a aucun doute, même si personne ne la croit. Ni les infirmières qui évitent ses questions, ni son mari qui essaie de la convaincre, ni sa meilleure amie, appelée au secours.
Pour tous, Sasha souffre d’un stress lié aux circonstances de la naissance. Mais ce serait oublier combien l’instinct d’une mère est profondément ancré en elle, en dépit des apparences.
Si le bébé devant elle n’est pas le sien, où est passé son enfant ? Et qui a pu faire cette erreur ?

Titre original : Mine (2018)

 

 

Mon résumé

Sasha est mariée à Mark depuis de nombreuses années. Elle est médecin légiste, tandis que lui travaille dans un restaurant. Ils sont très complices notamment lorsqu’il s’agit de sauver des animaux blessés qu’ils croisent régulièrement au bord des routes.

La grossesse se passe bien jusqu’à l’accouchement, qui se produit bien plus tôt que prévu. Sasha, inconsciente, doit subir une césarienne.

A son réveil, alors qu’elle demande à voir son enfant, elle sent que quelque chose ne va pas.  Le bébé dans le berceau n’est pas le sien.

Lorsque Sasha soulève cette préoccupation, elle se heurte à l’opposition et à la suspicion de tous. Son mari, son propre père et tout le personnel médical refusant de croire Sasha, elle est rapidement étiquetée comme étant mentalement instable.

Sasha est prête a tout pour faire éclater la vérité et combien même on la catalogue comme fragile et dérangée psychologiquement.

 

 

Mon avis

Je me faisais une joie de lire ce livre que j’avais vu passer plusieurs fois sur la toile mais sans avoir l’occasion de franchir le pas. Aussi je pensais que ça allais être une belle découverte. Attention, je ne dis pas que je n’ai pas aimé mais j’en attendais mieux.

Publié dans Suspense, Terreur

Le labyrinthe des os


Auteur : James Rollins
Titre : Le labyrinthe des os
Version : Broché – Fleuve edition – 583 pages
ISBN: 9782265116702
Lien livraddict

 

 

James Rollins

Jim Czajkowski ou James Paul Czajkowski, plus connu sous ses noms de plume James Clemens ou James Rollins, né à Chicago le 20 août 1961, est un romancier et vétérinaire américain. Il a vendu son cabinet vétérinaire à Sacramento, en Californie, pour se consacrer pleinement à l’écriture.

James est un spéléologue amateur et un plongeur certifié. Ces milieux l’ont par ailleurs fortement inspiré pour ses romans, où l’action se déroule fréquemment sous l’eau.

En 2007, il a été contacté pour écrire le roman issu du film Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal.

 

 

4eme de couverture

Dans les montagnes reculées de Croatie, un archéologue fait une découverte étrange : les os d’une femme cachés depuis des millénaires dans une chapelle catholique souterraine. Dans le même système de cavernes, des peintures primitives élaborées racontent l’histoire d’une immense bataille entre des tribus de Néandertaliens et de sombres créatures. Avant d’avoir pu comprendre qui était ce mystérieux ennemi, l’équipe de recherches est attaquée.
Cette nouvelle enquête mènera le commandant Gray Pierce et la Sigma Force dans un passé lointain. Ils devront retracer l’évolution de l’intelligence humaine depuis sa véritable source, et seront plongés dans une bataille cataclysmique pour l’avenir de l’humanité qui s’étend à travers le monde… et au-delà.

Titre original : The Bone Labyrinth (2015)

 

 

 

Publié dans Suspense, Thriller

La machine à brouillard


50794745. sy475

Auteur : Tito Desforges
Titre : La machine à brouillard
Version : Numérique – Taurnada Éditions
ISBN: 9782372580687
Lien livraddict

 

 

 

Tito Desforges, après une vie de bourlingue à travers le monde et les mots, amoureux du verbe, signe aujourd’hui avec brio un thriller sous haute tension.

 

 

 

 

 

4eme de couverture

Mac Murphy est un soldat d’élite. Mac Murphy est fort. Mac Murphy est dur. Mac Murphy est fou. Mac Murphy trimbale dans sa tête une épouvantable machine à brouillard qui engloutit ses souvenirs, sa raison et l’essentiel de son âme, morceau après morceau. Quand les habitants de Grosvenore-Mine, ce village perdu dans les profondeurs de l’Australie, se hasardent à enlever la fille de Mac Murphy, ils ne savent pas à quel point c’est une mauvaise idée. Une époustouflante plongée dans l’amour d’un père pour sa fille et dans les tréfonds de la démence d’un homme. Inlâchable. Attention : cauchemar.

 

 

 

Mon résumé :

On suit l’histoire de MAc Murphy, un ancien soldat, rescapé du vietnam, que la guerre n’a pas épargné. En effet cette bon dieu de guerre lui laisse de graves séquelles psychologique. On va suivre le récit qui fait au docteur zimmer, il va lui raconter comment il en est venu à l’irréparable.

MAc Murphy décide d’emmener sa fille déjeuner à Grosvenore-Mine, un lieu paumé au fin fond de L’Australie. Il n’aura fallut que de quelques secondes d’inattention pour que sa fille se fasse kidnapper. Il a beau interroger les personnes alentours et les habitants de ce petit village perdu, c’est comme si personne ne l’avait jamais vu.

Mac Murphy va vraiment être très en colère, ça va chier !!!! Il va perdre patiente et va commencer a tuer tout ce qui bouge ! CE n’est pas pour rien si l’armée a fait de lui une machine de guerre. Faut dire que maintenant qui est revenu, il a le cerveau un peu grillé et c’est pas pour arranger les choses.

 

 

Mon avis

J’ai quand même eu un peu de mal a rentrer dans le roman. C’est je pense ce coté ou on rentre dans les souvenirs du personnage et l’instant d’après on reviens dans le mode réel. Ce n’est pas spécifiquement ce roman et avec cet auteur mais c’est une globalité. J’aime bien ce qui à trait au monde réel et moins quand on plonge dans une autre dimension.

 

Publié dans Partenariat, Policier / Polar, Service Presse, Suspense, Thriller

C’est lundi, que lisez-vous ?


C'est lundi, que lisez-vous ? #4 | Lumance

« C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous créé par Mallou et s’inspire du It’s Monday, What are you reading ? par One Person’s Journey Through a World of Books. il a ensuité été repris par Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:
Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

48732569

Je dois encore faire la chronique, dans les jours a venir.

 

 

Ce que je suis en train de lire :

48200502. sy475

 

Ce que je vais lire ensuite :
Rien d’arrêté mais ce sera surement ces 2 romans, sans vraiment être sur de l’ordre dans lequel je vais les lire.

 

42196843. sx318

Hayato Ishida, inspecteur assistant, est sur les traces de meurtriers. Mais est-il réellement préparé… ?

Okinawa, 1993 – Un jeune garçon subit au quotidien les acces de violence de son père. Au plus fort d’un enfance chaotique et solitaire, il noue une amitié solide avec un camarade de classe. Mais l’horreur l’attend au tournant… Tokyo, 2017 – Des meutres en serie dans le quartier cossu de Meguro placent l’inspecteur Alex Nakayama dans une situation désespérée. Son excentrique mais talentueux assistant Hayato Ishida le supplée et va apprendre à ses dépens que les masques de la société japonnaise renferment parfois de lourds secrects… Entre déni et suspicion, le cauchemar ne fait que commencer….

Immersion au coeur du Japon pour un thriller haletant à la poursuite de tueurs en série. La société japonaise n’a pas encore révélé tous ses secrets !

 

Bien sur celui-la je ne l’aurais qu’a partir de mercredi.

L'Institut eBook by Stephen King

Au coeur de la nuit, à Minneapolis, des intrus pénètrent la maison de Luke Ellis, jeune surdoué de 12 ans, tuent ses parents et le kidnappent.

Luke se réveille à l’Institut, dans une chambre presque semblable à la sienne, sauf qu’elle n’a pas de fenêtre. Dans le couloir, d’autres portes cachent d’autres enfants, dotés comme lui de pouvoirs psychiques.

Que font-ils là ? Qu’attend-on d’eux ? Et pourquoi aucun de ces enfants ne cherche-t-il à s’enfuir ?

Aussi angoissant que Charlie, d’une puissance d’évocation égale à Ça, L’Institut nous entraîne dans un monde totalitaire… qui ressemble étrangement au nôtre. Le nouveau chef-d’oeuvre de Stephen King.

 

Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?

Publié dans Partenariat, Suspense, Thriller

L’art du meurtre


48732569

Auteur : Chrystel Duchamp
Titre : L’art du meurtre
Version : Broché – 262 pages – Edition l’archipel
ISBN: 9782809827774
Lien livraddict
Date de sortie officielle : 16 janvier 2020

 

 

Née en 1985, Chrystel Duchamp se passionne très tôt pour la littérature de genre, notamment le fantastique et la série noire. Elle et son conjoint, Eric Barge, montent la maison d’édition Le Miroir aux Nouvelles, où ils publient plusieurs romans illustrés de Chrystel : La Boîte aux objets perdus (2013), 47°9’S – 126°43’W (2014), La Vallée dérangeante (2015). Son dernier roman, À l’ombre des sureaux, a paru en 2018. Elle habite près de Saint-Etienne.

 

 

4eme de couverture

Quatre victimes. Et aucun coupable.

Des relations amoureuses sans lendemain. Une mère possessive et intrusive. Des nuits entières à errer. La vie d’Audrey, 34 ans, pourrait se résumer à une succession d’échecs. Seul son métier de lieutenant à la PJ lui permet de garder la tête hors de l’eau.

En ce jour caniculaire de juillet, Audrey et son équipe sont appelés sur une scène de crime. Le corps de Franck Tardy, avocat à la retraite, est retrouvé dans son luxueux appartement du XVIe arrondissement. Son corps a été torturé, mutilé, partiellement écorché, puis mis en scène sur une table dressée pour un banquet. Pour compléter cette vanité, un crâne humain lui fait face : celui de sa défunte épouse, dont la tombe a été profanée quelques jours auparavant.

Audrey et son équipe découvrent rapidement que l’homme est un habitué des clubs sadomasochistes parisiens et que, richissime, il a dépensé sa fortune en achetant des œuvres d’art. Au point de finir ruiné.

Quand un deuxième meurtre est commis dans des conditions similaires, Audrey sait qu’elle fait face à un psychopathe. À elle de plonger dans les milieux interlopes parisiens, des maisons de vente aux clubs SM, pour débusquer ce tueur, dont les méthodes extrêmes n’ont d’égale que son appétit meurtrier.

 

 

 

Mon résumé

Je tiens tout d’abord a remercier les éditions l’archipel pour l’envoi de ce servie presse, mais également l’auteure pour la dédicace du roman.

4 corps sont retrouvés torturés et mutilés, dans des décors magnifiques atypiques.

Audrey, passionnée par l’art, qu’elle a trop tot abandonnée, va suivre les pas de son père décédé, et rejoindre la police. Quant à sa mère, elle ne voit d’un bon œil, que sa fille, passe ses journées, à résoudre des enquêtes policières et devoir voir des corps ensanglantés à longueur de temps. Audrey trouve sa mère trop protectrice et se voit parfois contrainte de lui raccrocher au nez, pour avoir un peu la paix, et enfin pouvoir souffler.

La relation qu’unie Audrey et Patricia, sa responsable hiérarchique est incroyable. Il ne s’agit pas vraiment d’un lien hiérarchique mais est presque  assimilé à lien fraternel, ou du moins une relation de copines qui se raconterait ses histoires de coeur. Sauf, que cette relation, ne marche qu’a sens unique. En effet, Audrey garde pour elle son jardin secret et plus particulièrement sa relation, qu’elle a avec un témoin de l’enquête.

Quand les scènes de crimes semblent être l’objet de plusieurs tableaux, les enquêteurs en perdent leur latin et décident de tenter le tout pour le tout….

 

 

Mon avis

Un très bon roman dans lequel on ne s’ennuie pas un instant. L’écriture est simple, fluide, et on tourne les pages avec bonheur. On visite le milieu SM, les dessous trash du monde de l’art, parcourant au passage la Foire internationale d’art contemporain qui a lieu précisément à ce moment-là. L’auteure se permet même  un hommage à Léonard de Vinci et ses planches d’anatomie. A savourer sans attendre.

 

 

Publié dans Suspense, Thriller

Persona


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Auteur : Maxime Girardeau
Titre : Persona
Version : Numerique – ACSM protegé – Mazarine Thriller
ISBN: 9782863747964
Lien livraddict
Date de sortie officielle : 12 février 2020

 

Je remercie NetGalley et l’éditeur Mazarine pour leur confiance pour ce service presse

 

 

Né en 1980, Maxime Girardeau a travaillé pendant douze ans dans le domaine du marketing digital, notamment au sein d’une des fameuses multinationales rassemblées sous l’acronyme GAFAM. Désormais, il se consacre à l’écriture. PERSONA est son premier roman.

Pour le contacter :
instagram
Twitter

 

 

 

4eme de couverture :

Un homme est retrouvé horriblement mutilé dans un bâtiment désaffecté du centre hospitalier Sainte-Anne à Paris. Pour Franck Sommerset, commissaire à la Crim’, c’est le début d’une enquête étrange et singulière.
Étrange, car ce n’est pas une série d’homicides au sens propre du terme à laquelle il se trouve confronté  : toutes les victimes sont encore en vie, mais elles ont été torturées et «  enfermées  » en elles-mêmes.
Singulière, car pour comprendre, Franck Sommerset va devoir plonger dans l’univers des nouveaux maîtres du monde – les grands du numérique qui maîtrisent nos vies immatérielles.
C’est au cœur de Paris, dans ces tréfonds et au-delà, que Franck va suivre la piste de ce qui ressemble à une vengeance frénétique, folle et pourtant méthodique, où s’affrontent deux mondes, un nouveau qui se persuade de sa toute puissance et un ancien qui ne veut pas mourir …

 

 

Mon résumé

Quand je fais une demande sur NetGalley pour lire et chroniquer un roman, je sais toujours que je vais faire une découverte, que j’en ressorte satisfaite ou déçu. J’ai le plaisir au moins de découvrir une nouvelle plume, ou en tout cas auteur(e) que je ne connais pas encore. CE qui m’a fais choisir  ce lire je ne le cache pas c’est la couverture. C’est la couverture qui m’a incité a vouloir découvrir la 4eme de couverture puis ensuite a vouloir me plonger dans la lecture. Je remercie l’Éditeur Mazarine, de m’avoir donné l’occasion de découvrir l’auteur.

 

Tous commence lorsqu’un homme, est découvert, dans d’atroces circonstances, dans un entrepôt désaffecté de l’hôpital « Saint Anne » à Paris.  Des lors, le commissaire Sommerset , de la brigade criminelle du 36, est chargé d’enquêter sur ces crimes dits spéciaux. Les victimes ont eux leur visages recouvert d’un masque. CE qui en fait une enquête particulière est que les victimes, ont été laissé pour mortes, mais pourtant bien vivantes. Franck et son equipe vont naviguer entre complots, multinationales, numérique, et argent.

Ce qui en fait un roman atypique et que l’ont va suivre la narration et donc la vision de plusieurs personnages.  Franck le commissaire de la crim’, Elga qui travaille chez Google, Kalh Doe dans une multinationale de cosmétiques et le protagoniste.

On ne s’ennuie pas, le rythme du livre est soutenu et nous tient en haleine jusqu’au dénouement de l’intrigue, très bien ficelé.

 

Mon avis

Je peux dire que c’est mon premier coup de coeur de ce début d’année. Il s’agit du 1er roman de l’auteur, et on ne peux qu’espérer que d’autres vont suivre, d’autant plus que l’auteur semble tout a fait abordable. En tout cas les premiers contacts que j’ai pu avoir avec lui sur les réseaux sociaux sont engageants. Je recommande fortement