Qaanaq


Qaanaaq par Malø

Auteur : Mo Malo
Titre :  Qaanaq
ISBN: 978-2732486307
Format papier – 495 pages – Edition de la martiniere

 

4eme de couverture

Dans le vaste pays blanc, l’esprit de Nanook se réveille. Le grand ours polaire, seigneur des lieux, protégera les siens. Jusqu’au bout. Adopté à l’âge de trois ans, Qaanaaq Adriensen n’a jamais remis les pieds sur sa terre natale, le Groenland. C’est à contrecoeur que ce redoutable enquêteur de Copenhague accepte d’aller aider la police locale, démunie devant ce qui s’annonce comme la plus grande affaire criminelle du pays : quatre ouvriers de plateformes pétrolières ont été retrouvés, le corps déchiqueté. Les blessures semblent caractéristiques d’une attaque d’ours polaire. Mais depuis quand les ours crochètent-ils les portes ? Flanqué de l’inspecteur inuit Apputiku ? grand sourire édenté et chemise ouverte par tous les temps ?, Qaanaaq va mener l’enquête au pays des chamanes, des chasseurs de phoques et du froid assassin. Et peut-être remonter ainsi jusqu’au secret de ses origines. Mo Malø est l’auteur de nombreux ouvrages, sous d’autres identités. Il vit en France. Qaanaaq est son premier roman policier.

 

Mon résumé

Tout d’abord quelques précisions sur ce roman :

  • Ce livre se déroulant au bord de la banquise, en plein Groenland, il faut commencer par s’adapter à la langue et dialecte local : le kalaallisut. On est dans des contrées que nous n’avons pas l’habitude de voir dans les livres et je trouve ça bien. Ca change un peu. Cela dit peut-être que l’on pourrais retrouver quelques point commun dans des livres d’auteurs scandinave, je sais pas.
  • On apprend tout du mode de vie de l’ourse polaire, ses conditions de vie, la nourriture qu’il mange… mais c’est aussi le principal suspect du roman.
  • On apprend aussi les conditions de vie des habitants, leur culture et leurs ressources naturelles. Ici on va surtout parler de la concurrence entre deux compagnies pétrolières, qui cherche a plus ou moins racheter le domaine de l’autre. Le projet d’indépendance du Groenland, l’animosité des inuits envers les danois.  Ce dernier point pourrait peut-être expliquer qu’a l’arrivée du commissaire, celui-ci n’a pas spécialement été bien vu par les locaux.

 

Adopté à l’âge de trois ans, Qaanaaq Adriensen n’a jamais remis les pieds sur sa terre natale, le Groenland.C’est bien malgré lui qui doit revenir sur cette terre, qu’il n’a pour ainsi dit pas connu. SA reputation en tant qu’enquêteur de la criminelle n’est plus a faire, et c’est pour cette raison que la police locale fait appel à ses service, afin de les aider dans cette affaire qui semble s’annoncer comme la plus grande affaire que le pays n’ai jamais connue.

Quatre ouvriers de plateformes pétrolières ont été retrouvés, le corps déchiqueté. Les blessures semblent caractéristiques d’une attaque d’ours polaire. ais depuis quand les ours crochètent-ils les portes ? Flanqué de l’inspecteur inuit Apputiku – grand sourire édenté et chemise ouverte par tous les temps –

 

Mon avis : 

Si vous cherchez de l’action, digne d’un bon polar, c’est pas ici que vous en trouverez. On découvre ici le monde politique tel qu’il est sur la calotte glacière, mais aussi les différentes concurrences pétrolières, dans un pays, qui on sent bien, a du mal a joindre les deux bouts. On s’y penchant vraiment, on ne ressens pas ce livre comme un roman de type polar, mais je dirais plus comme ce qu’on appelle dans le jargon télévisé : un docu-fiction. C’est vraiment tourné pour en apprendre plus sur ce pays, que nous occidentaux connaissons bien mal.

Une réflexion sur “Qaanaq

A vos plumes !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.