La veuve


35445731

Auteur : Fiona Barton
Titre : La veuve
Version :  papier – Edition Fleuvenoir
ISBN: 9782265114562
Lien Livraddict

 

Fiona Barton (auteur de La Veuve) - Babelio

De nationalité anglaise, fiona Barton est née à cambridge en 1957. Elle est journaliste et formatrice internationale dans les médias.

Elle a notamment écrit pour le Daily Mail (2005-2008), le Daily Telegraph (2002-2005) et a été rédactrice en chef du Mail on Sunday (1990-2002) où elle a d’ailleurs gagné le prix du reporter de l’année.
Fiona Barton est chef de projet à Fojo Media Institute depuis 2011.

Elle vit avec son mari près d’Abjat-sur-Bandiat en Dordogne depuis 2013.

source : Babelio

 

4eme de couverture

La vie de Jane Taylor a toujours été ordinaire.Un travail sans histoire, une jolie maison, un mari attentionné, en somme tout ce dont elle pouvait rêver, ou presque.Jusqu’au jour où une petite fille disparaît et où les médias désignent Glen, son époux, comme Le suspect principal de cet acte.Depuis, plus rien n’a été pareil.Jane devient l’épouse d’un criminel aux yeux de tous.Les quatre années suivantes ressemblent à une descente aux enfers : accusée par la justice, assaillie par les médias, abandonnée par les amis, elle ne connaît plus le bonheur ni la tranquillité, même après un acquittement.Mais aujourd’hui, Glen est mort. Fauché par un bus.Ne reste que Jane, celle qui a tout subi, qui pourtant n’est jamais partie. Traquée par un policier en quête de vérité et une journaliste sans scrupule, la veuve va-t-elle enfin livrer sa version de l’histoire ?

 

 

Mon resumé : 

Jane Taylor mène une petite vie tranquille avec son mari Glen.
Jusqu’au jour où Bella, 2 ans, disparaît. Glen devient alors le suspect n°1.
Abandonnée par ses amis, traquée par la police et une journaliste sans scrupule, Jane connait-elle la vérité?
L’enlèvement de Bella en 2006 est suivi de l’acquittement de Glen qui ne satisfait ni la police ni la presse. La presse, c’est Kate qui ne lâche rien. Au lendemain du décès accidentel de Glen, elle va entrer en contact avec la veuve pour tenter de lui faire avouer sa complicité. Quant à la police, l’enquêteur ne cesse de rêver de Bella, la petite victime.
L’auteur, journaliste, maîtrise le suspense à merveille, car si l’action se passe de nos jours, les lecteurs suivent au gré des retours-arrières une enquête passionnante, une traque aux pervers aidés par les nouvelles technologies.

 

 

Mon ressenti

J’ai voulu lire ce livre car au moment de sa sortie j’en ai beaucoup entendu parler,  et ne cesse de voir des publications le concernant, au point que je m’etais dis qu’il devais vraiment être bien pour qu’on en parle autant. Et la que je l’ai lu je me dis que je ne regrette absolument pas de ne pas l’avoir acheté, j’aurais gâché 20€ alors que je pourrais les mettre dans un livre dans lequel je prendrais deux fois plus de plaisir. Je pousse peut-être un peu mais pas beaucoup je pense. Que dire de plus, si ce n’est que ce n’est pas du tout mon style de lecture.

Toxique


Auteur : Niko Tackian
Titre : Toxique
ISBN: 9782702160916
300 pages – Edition Calmann Levy

 

Résultat de recherche d'images pour "niko tackian"

Nicolas Tackian ou Niko Tackian est un scénariste, réalisateur et romancier français, né le 5 avril 1973 à Paris

Après des études de Droit et histoire de l’art, Nicolas Tackian a été journaliste et rédacteur en chef de différents magazines de presse avant de devenir scénariste. Il devient auteur de bande dessinée et signe son premier projet aux éditions Semic, avant de rejoindre l’équipe de Soleil Productions avec laquelle il va signer plus de trente albums. Thriller ésotérique, science-fiction, dark fantasy, anticipation, polar, fantastique sont autant d’univers qu’il aime explorer en bande dessinée.

source : wikipedia

 

4eme de couverture :

ELLE AIME SABOTER LA VIE DES AUTRES, ELLE N’ÉPROUVE AUCUNE EMPATHIE, ELLE POURSUIT UN BUT. ELLE EST TOXIQUE. Mais ça, Tomar Khan, un des meilleurs flics de la Crim, ne le sait pas. Nous sommes en janvier 2016. La directrice d’une école maternelle de la banlieue parisienne est retrouvée morte dans son bureau. Dans ce Paris meurtri par les attentats de l’hiver, le sujet des écoles est très sensible. La Crim dépêche donc Tomar, chef de groupe de la section 3, surnommé le Pitbull et connu pour être pointilleux sur les violences faites aux femmes. À première vue, l’affaire est simple, « sera bouclée en 24 heures », a dit un des premiers enquêteurs, mais les nombreux démons qui hantent Tomar ont au moins un avantage : il a développé un instinct imparable pour déceler une histoire beaucoup plus compliquée qu’il n’y paraît.

 

 

 

 

Mon résumé :

La directrice d’une ecole maternelle en plein Paris, est retrouvée morte dans son bureau. Au vu des premiers éléments d’enquête, relevés par  Tomar Khan, elle devait avoir un rendez-vous avec un animateur de centre aéré. Celui-ci a disparu, justement au moment ou on aurait souhaité pouvoir l’interroger. Quelquesjours apres on retrouve cette personne, qui à été defini comme le suspect principal, ecrasé par une rame de metro…

A première vue, l’affaire est simple,  » sera bouclée en 24 heures « , a dit un des premiers enquêteurs, mais les nombreux démons qui hantent Tomar ont au moins un avantage : il a développé un instinct imparable pour déceler une histoire beaucoup plus compliquée qu’il n’y paraît.

 

Presque deux mois que le pays vivait en état d’urgence. Les bureaux vieillissants du 36, quai des Orfèvres étaient plus animés que jamais, surtout dans les soupentes où la SAT (section antiterroriste) s’était vu doter de trois groupes d’enquêteurs supplémentaires en raison des attentats de novembre. Des centaines de dossiers sensibles étaient en ce moment même en train d’être passés au peigne fin. Ce travail minutieux permettrait peut-être de sauver des vies. Il était loin le temps où les gars de la SAT passaient pour des « branleurs » , traitant des affaires obscures déconnectées des crimes de sang dont la brigade criminelle faisait son fond de commerce.

 

 

Mon avis

Ça faisait un bon moment que ce livre traînait dans ma PAL. JE ne suis décidé enfin a le sortir et je ne regrette absolument pas. On a ici une affaire criminelle bien plus compliqué qu’il n’y parait. On est plongé dans le Paris d’aujourd’hui, avec les attentats que l’on connait. On a donc tout les ingrédients qui font que l’histoire n’en est que plus réaliste. Tout cela, ajoutés a une 4eme de couverture légèrement intrigante fait qu’on ne peut résister à lire la première page.

Les sentiers du hasard


kaczmarek

 

Auteur : Gisele Kaczmarek
Titre : Les sentiers du hasard
ISBN :  978-2-9542999-4-5
154 pages – format PDF

 

Il y a quelque temps j’avais proposé de faire une chronique pour des oeuvres d’auteurs auto-edité et c’est pourquoi de temps en temps il m’arrive de lire des ouvrages d’auteur peu ou pas connu. La plupart du temps j’en ressors plus que satisfait et c’est pas pour déplaire a l’auteur.

Aussi, aujourd’hui je commence le recueil de nouvelles de Gisèle Kaczmarek, que celle-ci m’a gracieusement envoyé 😉

 

Mon résumé : 

  • Au bord du Loch : J’ai déjà eu un sentiment de déjà vu en me rendant dans un endroit inconnu, ou avoir déjà rencontré une personne , qui pourtant je ne connait pas. C’est l’effet que j’ai eu en lisant cette nouvelle.
  • Le train : Au vu de la lecture de cette nouvelle, je considére qu’on ne doit pas applaudir un miracle sur la foi d’un pressentiment. On a évité une catastrophe et c’est tant mieux, on a pas besoin de recevoir une médaille. C’est du moins mon sentiment, et je pense que ce doit également être celui de l’auteure.
  • Expedition en Egypte : Une petite histoire policière qui se déroule au sein de la vallée des rois, en Egypte. J’ai trouvé dommage le fait qu’on devine rapidement, la personne a accuser, un peu plus de suspense, aurait pu être un plus.
  • Le panier : Ca doit être la nouvelle à laquelle j’ai le moins accroché mais ca n’engage que moi.
  • Soir d’été : Belle histoire romantique, ou la fille se trouve tous les défauts du monde, mais qui finalement réussi, contre toutes attentes, a diner aux chandelles, avec un parfait inconnu.
  • Secret defense : Histoire policière, mais on peut aisément le deviner de par le titre. On y raconte l’histoire d’un homme retrouvé mort dans son lit, alors qu’il est sensé être mort au combat, 3 jours plus tot.Usurpation d’identité ? Vengeance ? C’est ce que devra découvrir la brigade de gendarmerie qui est sur l’enquête.
  • A l’ombre des moaï : Ca doit etre la nouvelle la plus longue du recueil, mais j’ai bien aimé cette histoire ou il est question de 2 femmes qui « perdent » leur maris sur l’ile de paques. On aurait presque du mal a croire qu’on puisse perdre une personne sur une ile, et pourtant…

 

Mon avis

Bon recueil de nouvelles qui ne se cantonne pas a un seul theme mais en mêlent plusieurs et ca permet de voir d’autres chose et ca annonce de belles decouvertes.

Pour ceux que ca interesse de decouvrir l’auteur :

 

Seuls, les vautours


Afficher l'image d'origine

Auteur : Nicolas Zeimet
Titre : Seuls, les vautours
453 pages
EPUB

ZeimetNicolas Zeimet a 37 ans et vit à Paris. Il écrit depuis l’âge de dix ans. Son premier roman, Déconnexion immédiate, est paru en 2011 chez Mon Petit Éditeur. Seuls les vautours, son deuxième roman, publié en 2014 au Toucan vient de paraîre en poche chez 10/18. Comme une ombre dans la ville est son troisième roman.

 

 

 

 

4eme de couverture :

Un petit village de l’Utah en 1985, avant internet, la téléphonie mobile et les techniques modernes d’investigation scientifique. Shawna, une fillette de cinq ans, disparaît brutalement un matin. Tout le village se mobilise. Non seulement les quelques policiers du poste local mais aussi le médecin, un journaliste et bien sûr les enfants. Des enfants et des adolescents qui ont l’imagination fertile et qui racontent d’étranges histoires. En suivant les destins croisés d’une dizaine de personnages, l’enquête progresse, les haines et les attirances se cristallisent alors que des découvertes bien réelles mènent à des événements qu’on croyait définitivement sortis des mémoires. Certains, en tous cas, auraient bien voulu les oublier…

 

Mon résumé

L’intrigue se passe aux Etats-Unis, dans une bourgade du nom de « Duncan’ s Creek », situé sur le haut plateau de Boulder Mountain.

Une petite fille Shawna Twitchell cinq ans a disparu ; sa mère Mandy avait déjà perdu son mari il y a six mois, dont on a retrouvé les vêtements mais pas le corps. Elle n’en avait eu aucun regret, puisque c’était un mari qui rentrait tout le temps, bourré et qui l’a battait.

Tout au long de l’enquête qui va s’ensuivre pour tenter de retrouver la petite fille, on va apprendre a découvrir et connaitre les différents personnages que compose ce village : l’institutrice Betty (ex-hippie) et son ami Rick rédacteur en chef du journal local, le médecin Jim Pomeroy, le fermier noir Lamer Jones, plusieurs gamins de 11-12 ans, qui viennent de finir leur primaire parmi lesquels Jake , le garçon studieux et timide, Sam la grande fille casse-cou, et Junior le gros garçon gourmand et sociable, le jeune pompiste Logan ex-petit délinquant, qui travaille à la supérette, un autre fermier complètement fou et sa maman sourdingue qui n’est contente que lorsqu’elle a en main sa télécommande pour pouvoir zapper devant sa petite TV.

Mon avis

Un bon petit roman a intrigue, même si ça reste une intrigue a minima. On y décrit surtout le climat, que doit être l’Utah autour des années 85-90 .

On ressens bien la tension qui est présente entre les différents personnages dans ce petit village, qui sans connaitre la technologie, n’en dénombre pas moins la présence d’un médecin , d’une bibliothèque et un journal local.

La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette


Afficher l'image d'origine

 

Auteur : Stieg Larsson
Titre : Millenium 2 –La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette
ISBN : 9782742765010
EPUB

Tout d’abord pour la petite histoire on pourrait se demander pourquoi ce titre alors il faut savoit que le titre original se traduit littéralement par « La fille qui jouait avec le feu ».

 

4eme de couverture

Tandis que Lisbeth Salander profite de sa nouvelle fortune, Mikael Blomkvist gère son magazine économique Millénium qui grâce à l’affaire Wennerström bénéficie d’une très bonne réputation.
La rencontre entre Blomkvist, Dag et Mia, un journaliste indépendant et une thésarde, sur le sensible et sulfureux thème du commerce du sexe entre la Suède et les Pays baltes décide Blomkvist à publier sur le sujet dans Millénium.
Dag et Mia sont retrouvés assassinés à leur domicile, juste après une conversation téléphonique avec Blomkvist évoquant de nouvelles découvertes. Les empreintes digitales sur l’arme du crime ne laissent aucun doute à la police sur la responsabilité de Lisbeth Salander, dont le tuteur Bjurman est également découvert assassiné chez lui.Lisbeth se cache dans son nouvel appartement, la police traque selon les médias une « psychopathe mentalement dérangée, lesbienne et sataniste ». Lisbeth entraîne malgré elle ses amis dans une tourmente violente et meurtrière où chaque protagoniste trouve une place au plus près de Lisbeth et de son histoire, commencée 14 ans plus tôt dans le sang et la violence la plus abjecte.

Elle n’hésite pas à se sacrifier pour mettre un terme à une série d’affaires mêlant l’État lui-même et conclure son histoire dramatique en traquant un nouvel homme qui n’aimait pas les femmes.
Dans le roman, Lisbeth explore les mathématiques dans un livre intitulé Dimensions in Mathematics, dans lequel elle apprend des notions à propos du dernier théorème de Fermat et sur les nombres parfaits.

Une petite image tirée du film :

Afficher l'image d'origine

 

Mon resumé

On garde encore a l’esprit la fin du 1er volet dans lequel Bloomvist parvient a faire la une des journaux et des médias grâce a l’affaire Wennerström.

Au début de ce 2eme volet, le journaliste continue sa vie journalistique au sein du journal Millenium, tandis que Lisbeth mène sa petite vie bien tranquille et dépense sans compter. D’ailleurs tous ceux qui entendent parler d’elle et du train de vie qu’elle mène se demandent comment elle peut vivre sachant qu’elle ne travaille plus et quand on lui fait remarquer, les remarques semblent lui passer totalement au-dessus.

Cette reprise au sein du journal fait apparaître un journaliste indépendant, qui souhaite faire publier une longue enquête qu’il a mené concernant le commerce du sexe entre la Russie et la Suède. Au lendemain d’une conversation téléphonique entre Bloomvist et Dia, le journaliste indépendant, celui-ci ainsi que sa femme, sont retrouvés morts a leur domicile.

Les empreintes retrouvées sur l’arme du crime ne font aucun doute, il s’agit de Lisbeth Salender. C’est a partir de ce moment la que le jeu du chat et de la souris va commencer entre la police et Lisbeth va commencer…..

 

Mon avis :

Un volet bien passionnant, que j’ai eu du mal a lâcher j’avoue. On rentre facilement dans l’histoire des personnages et on s’image facilement l’environnement. J’ai décidé de faire une chronique separé entre le 2e et le 3e volet, cependant une chronique pour l’ensemble des 2 aurait été plus judicieuse peut-etre.

La mémoire fantome


Couverture Lucie Hennebelle, tome 2 : La Mémoire fantôme

 

Auteur : Franck Thilliez
Titre : La mémoire fantome
ISBN : 9782847421040
430 pages

 

4eme de couverture

Quatre minutes. C’est le temps d’un souvenir pour Manon. Après, tout s’efface. Puis recommence. Pour quatre minutes.
Dans ces conditions, pad facile pour Lucie Hennebelle, lieutenant à la brigade criminelle de Lille, de trouver par qui la jeune femme vient d’être agressée. Et de comprendre la signification des mots gravés au creux de sa paume : « Pr de retour ».
S’agit-il du Professeur, ce tueur en série qui a sévi quatre ans plus tôt dans la France entière, semblant obéir à quelque sordide logique mathématique ?
Lucie le pressent, la clé de cette affaire jamais résolue réside dans la mémoire fragmentée de Manon. Une mémoire à laquelle plus personne n’a accès, pas même l’intéressée…

 

To_be_continued_gif

Le Livre des morts


lelivredesmorts

Auteur : Glenn Cooper
Titre : Le livre des morts
Version : ebook
ISBN: 2749116651

Résumé : New york, 2009. Il y a eu 6 morts cette année la et les victimes n’ont aucun points communs entre elles mise a part le fait d’avoir reçu la veille une carte postale de Las Vegas. Assez vite la presse en parle sous le nom de « LE tueur de l’apocalypse ». Will Piper, ancien profileur d’élite dont la carrière a été brutalement interrompue à la suite d’un drame personnel. Lorsque de nouvelles cibles reçoivent à leur tour des cartes postales leur indiquant le jour de leur mort, Will va tout mettre en oeuvre pour empêcher le tueur d’agir à nouveau. IL va découvrir que le nom des victimes figure dans Le livre des morts, livre qui date de 799 et qui a été retrouvé dans un ancien monastère sur l’le de Wight et dont le gouvernement le détient depuis 1947.

Mon avis : c’est un très bon livre qui mène enquête policière et culte religieux au sein d’un monastère. J’ai trouvé les flash-back un peu déstabilisant mais après quelques chapitres on s’y fait.