Articles Tagués ‘Epouvante’


57403535. sy475 NetGalley

 

Auteur : Tom Clearlake
Titre :  Sans retour
Date de parution : 25 janvier 2021
EAN : 9782956131670 – Moonlight edition
En vente sur Amazon

 

Thomas Clearlake

 

 

4eme de couverture

Lors d’un séjour à la montagne, John Gardner, dirigeant d’un groupe de sociétés, et sa famille,
reçoivent amis et associés dans un lodge luxueux, au cœur des Rocheuses.
Au deuxième jour, une tempête de neige se lève. Les routes sont bloquées. Les réseaux hors-service.
Ils se retrouvent coupés du monde.
Quand le blizzard cesse, dix-huit jours ont passé.
Les occupants du lodge sont secourus et placés en observation.
Cinq d’entre eux sont portés disparus.
Les survivants sont extrêmement amaigris.
Et en état de choc.
Ils ne parleront pas.
Ils garderont le secret.
Le plus atroce des secrets.

 

 

Mon résumé

Je vais peut-être pas me faire que des amis mais qu’importe. J’avais déjà sollicité ce titre sur une autre plateforme, qui met en relation blogueur et auteur et après un premier échange, je n’avais eu plus aucun retour de l’auteur. Je m’étais fais une raison en me disant que peut-être ce livre n’était pas fais pour moi. Quand je l’ai revu sur NetGalley je me suis dis que c’était peut-être une 2nde chance qui m’étais offerte et du coup j’ai sauté sur l’occasion.

 

Tout commence de façon banale. John Gardner, dirigeant d’un groupe de sociétés, invite sa famille et quelques collaborateur de confiance à un sejour en montagne dans son chalet luxueux au coeur des Rocheuses. Au debut du deuxieme jour, une tempete de neige commence a se lever, les communications téléphoniques et internet sont coupées, les routes bloquées. Ils se retrouvent coups du monde.

18 jours après la tempête cesse enfin et ils parviennent à etre secourus et sont placés en observation à l’hopital. Cinq personnes sont toutefois portées disparues.

De nombreuses personnes leur posent des questions dont l’agent appelé Wes intrigué par cette histoire, qui va tout faire pour comprendre ce que ces personnes cachent, car personne ne parlera, plusieurs sont en état de choc et extrêmement amaigris, ils garderont le secret.

Qu’a-t-il pu se passer dans ce lodge durant ces 18 jours ? comment ont-il pu survivre sachant que la nourriture n’était pas prévue pour 18 jours  ?  Pour l’agent Wes, c’est sur ils cachent quelque chose !

 

 

Mon avis

Si j’ai insisté pour lire ce livre ce n’est pas innocent. J’avais déjà lu les autres livres de l’auteur, je savais donc a quoi m’attendre. Le livre commence doucement puis au fur et a mesure la tension s’accélère et on monte crescendo dans la violence et l’horreur. Dans la 1ere partie on va surtout parler de l’instant présent et du retour a la réalité pour les différents protagonistes qui on vécu dans le lodge, tandis que dans la 2eme partie, l’auteur nous fait un flash-back et on plonge dans l’horreur et ce qu’il s’est passé dans le lodge. Sans ne rien dévoiler, je ne dirais qu’une chose : a dévorer avant le repas….après vous n’aurez plus faim c’est sur !


Auteur : Dean Koontz
Titre : Les yeux des ténèbres
Version : Numérique – Edition l’archipel
Date de parution : 9 avril 2020
ISBN: 9782809829099
Lien livraddict

 

4eme de couverture

Un thriller prophétique

En exclusivité numérique dès le 9 avril 2020 ! 

roman traduit de l’américain par Jacqueline Lenclud

Le roman prévoyait même la période où l’épidémie se propagerait : vers l’an 2020.

Les symptômes de ce micro-organisme viral, issus de l’arme biologique nommée Wuhan-400, ressemblent à s’y méprendre à ceux du coronavirus Covid-19– : vertiges, fièvres, courbatures, nausées…

Dans le monde entier, journalistes et bloggeurs ont relevé cette série incroyable de coïncidences avec l’épidémie actuelle qui a déjà affecté plus de 100 000 personnes et tué 4000 d’entre elles.

Épuisé depuis vingt ans, ce roman prémonitoire est réédité aux éditions de l’Archipel, éditeur de Dean Koontz. Vendu depuis sa parution, ce suspense aujourd’hui prophétique s’est vendu à 3 millions d’exemplaires dans le monde. Nul doute qu’il va sans aucun doute continuer à essaimer…

 

 

Mon résumé

Quand j’ai lu le résumé faisant allusion à une épidémie, sachant qu’on la vie pleinement en ce moment je me suis tout de suite dit que ce roman allait me plaire. Mais voila que rendu à un quart du livre je ne la vois que très peu évoquée, voire pas du tout. En relisant le résumé j’ai tout de suite compris la bourde que j’vais faite : J’avais sois mal lu le résumé soit mal interprété. Peu importe puisque le but premier de ma lecture était respecté : prendre du très grand plaisir et être accroché comme jamais.

On va suivre le parcours de Tina, qui a vécu la mort de son fils. Elle n’a pas pu assister à la mise en bière car l’état de son fil était jugée trop endommagée. Les mois ayant passés et pour Tina, son fils n’est pas mort.

Elle va faire la connaissance d’un avocat qui va tout faire pour l’aider et même risquer sa place pour y parvenir. C’est grâce a lui que l’exhumation de son fils va peut-être être possible mais pour cela elle doit obtenir l’accord de son ex-mari. Elle va vite s’apercevoir qu’elle ne peut rien attendre de sa part. Elle va devoir enquêter en sous marin….

Ce livre est certes un peu angoissant, mais est truffé de rebondissants et de suspects à chaque pages.

 

 

Mon avis

Mon dernier roman de l’auteur ne remonte pas a si loin quand on y repense et c’est toujours avec bonheur que je tourne la dernière page.  Lecteur, si tu t’attend a un roman tourné virus et pandémie tu fait fausse route. Il en est bien fait allusion mais tu aura déjà presque fini le roman lors que tu apprendra de quoi il en retourne.

C’est un roman que je recommande vivement et pas seulement parce que il à été édité chez les éditions l’archipel mais surtout parce qu’il vaut vraiment le détour.

Gestation

Publié: 1 Mai 2018 par lecturedesam dans Epouvante, Horreur
Tags:, ,

39885537

Auteur : Douglas Clegg
Titre : Gestation
ISBN: 9782277233336
Format papier – 345 pages – Edition j’ai lu

 

 

Image associéeDouglas Clegg est un auteur américain de romans d’horreur, de fantasy et de science fiction. Il est né le 1er avril 1958 à Alexandria en Virginie.
Oeuvres :
Gestation (J’ai Lu SF, 1992)
Neverland (J’ai Lu SF, 1999)
La Danse du bouc (J’ai Lu SF, 2001)

 

4eme de couverture : 

Un bébé pleurait, quelque part. Le son semblait venir du sous-sol. Rachel s’avança avec précaution, évitant les éclats de verre et les gravats. L’enfant devait se trouver là-dessous. Mais où menait cet escalier ?

Et il faisait si froid dans cette pièce, bien plus froid qu’à l’extérieur. Il y régnait une atmosphère étrange, maléfique. Peut-être parce qu’il faisait nuit ? Soudain, Rachel frissonna : quelque chose grattait les marches. Les griffes d’un animal. Un rat ? La maison en était infestée.

En emménageant dans cet ancien hôtel particulier qu’ils comptaient restaurer, Rachel et son mari espéraient commencer une nouvelle vie, oublier les épreuves qu’ils venaient de traverser, le bébé qu’ils avaient perdu. Ils ignoraient qu’ils allaient habiter avec le diable et connaître l’enfer…

J’ai lu ce livre dans le cadre d’une lecture commune organisée par le forum Zone d’ombre (lien dans la barre de menu)

C’est lundi, que lisez-vous ?

Publié: 24 Avr 2018 par lecturedesam dans Tag
Tags:, , , ,

 

« C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous créé par Mallou et s’inspire du It’s Monday, What are you reading ? par One Person’s Journey Through a World of Books. il a ensuité été repris par Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

Résultat de recherche d'images pour "phobia roman"

 

 

Ce que je suis en train de lire :

Il s’agit d’une lecture commune avec ChocoBook du forum Zone d’ombres

39885537

Un bébé pleurait, quelque part. Le son semblait venir du sous-sol. Rachel s’avança avec précaution, évitant les éclats de verre et les gravats. L’enfant devait se trouver là-dessous. Mais où menait cet escalier ?

Et il faisait si froid dans cette pièce, bien plus froid qu’à l’extérieur. Il y régnait une atmosphère étrange, maléfique. Peut-être parce qu’il faisait nuit ? Soudain, Rachel frissonna : quelque chose grattait les marches. Les griffes d’un animal. Un rat ? La maison en était infestée.

En emménageant dans cet ancien hôtel particulier qu’ils comptaient restaurer, Rachel et son mari espéraient commencer une nouvelle vie, oublier les épreuves qu’ils venaient de traverser, le bébé qu’ils avaient perdu. Ils ignoraient qu’ils allaient habiter avec le diable et connaître l’enfer…

 

 

Ce que je vais lire ensuite : 

L'une d'elles par Una

Il s’agit de la masse critique Babelio du mois d’avril. Sinon surement l’un de ces deux la :

 

Résultat de recherche d'images pour "dragon cussler roman"Résultat de recherche d'images pour "la foret des ombres roman"

 

 

Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?


Dreamcatcher

Auteur : Stephen King
Titre : Dreamcatcher
ISBN: 9782253151449
Edition le livre de poche

 

4eme de couverture

Quatre amis se retrouvent annuellement pour une partie de chasse dans une forêt du Maine. Elle fut jadis leur terrain d’aventures, en compagnie de Duddits, l’enfant mongolien qu’ils avaient adopté comme un petit frère. Et le théâtre, aussi, d’événements qu’ils se sont efforcés d’oublier. Mais les mystères ressurgissent, sous la forme de présences étranges et menaçantes que l’armée a entrepris de surveiller de près. Au point de vouloir éliminer tous ceux qui ont pu être au contact de la chose…

Titre original : Dreamcatcher (2001)

 

Petit extrait de l’adaptation télévisée :

 

Apocalypses

Publié: 19 Oct 2014 par lecturedesam dans Epouvante
Tags:

livre_de_sang_4

Auteur : Clive Barker
Titre : Le livre de sang – Apocalypses
Version : ebook
ISBN: 978-2290336496

Résumé : comme a chaque fois que je parle de livre en plusieurs volumes et plus précisément de nouvelles, je ne détaillerai que celles que j’ai préféré.

Le Corps Politique : Charlie Georges, un homme tout ce qu’il y a de plus banal, se rend compte, un jour a son réveil qu’il a une main qui tremblote. Vous me direz, qu’est-ce qu’il y a d’extraordinaire à ça ? Et bien cette tremblote a pris de l’ampleur, en effet, cela s’est propagé aux deux mains et c’est à ce moment là que Charlie Georges se rend compte que ses mains étaient en train de poser leur dictât ! Elles voulaient reprendre leur liberté, et vont tout faire pour étendre leur révolution à d’autres mains qui elles-même imposeront leur loi.

Le siècle du désir : nouvelle aux allures de polar horrifique dans laquelle un obsédé sexuel particulièrement acharné est lâché dans la ville. C’est d’un mauvais goût réjouissant, et la scène de viol d’un flic restera à n’en pas douter dans les mémoires. Pas mal du tout.

Mon avis : Autant j’ai apprécié le 1er et 3e volet de la série autant sur celui-ci j’en attendais mieux. Seule la 1ere nouvelle m’a marquée. Aussi ce n’est pas le livre que j’aurais envie de recommander.

Confessions d’un linceul

Publié: 25 Sep 2014 par lecturedesam dans Epouvante
Tags:

Auteur : Clive Barker
Titre : Confessions d’un linceul
Version : 313 pages
ISBN: 978-2290336489
Date de parutuion : 1990

3eme opus de la série Le livre de sang.
Comme a chaque fois pour cette série je relate les nouvelles que j’ai préféré. Commençons donc avec L’enfant de Celluloid : histoire d’un truand qui sort de prison et pour combler le tout a un cancer. Alors qu’il se planque dans un cinéma d’étranges phénomènes se produisent, phénomènes qui pourrais sortir tout droit des films projetés dans ce cinéma.

Boucs émissaires : l’histoire de 4 touristes qui débarquent sur une île qui ne figure sur aucune carte. Ne serait-ce qu’en évoquant ce détail on imagine aisément qu’il va se passer quelque chose de pas catholique. Allez ! je vous laisse découvrir la suite.

Mon avis: pour la première fois, j’ai trouvé beaucoup de longueur dans ce livre , et pourtant, ce sont des nouvelles. les 2 premiers restent meilleurs quand même

Une course d’enfer

Publié: 20 Août 2014 par lecturedesam dans Fantastique
Tags:

Auteur : Clive Barker
Titre : Une course d’enfer
Version poche : 252 pages
ISBN 227723690X
Année de parution : janv. 1989

2eme opus de la saga  » Le livre de sang ». Sur les 5 nouvelles que contient ce livre je ne parlerais comme toujours, que de celles ayant retenu mon attention.

Terreur:Stephen Grace, étudiant a l’université, va faire la connaissance d’un autre étudiant, Quaid, qui va lui faire découvrir des photos. Photos, qu’il croit être des photos de vacances mais qui en faite se révèle être des photos du suivi d’une expérience dans le cadre d’une thèse. 
Stephen Grace finir par découvrir, un beau jour, qu’il est lui même la victime des expériences de Quaid.
Le testament de Jacqueline Ess :L’histoire d’une femme qui tente de se suicider en s’ouvrant les veines des poignets mais son mari la découvre in extremis, et constate qu’elle possède un pouvoir effrayant et enivrant. Elle peut, rien que par la pensée, contrôler la chair des personnes qui se trouvent en face d’elle et qui attise sa colère. Ainsi, son médecin s’ouvre en deux, son mari se trouve ratatiné sur lui-même.

Résumé : un très bon livre dans le genre fantastique. Je trouve que certaines histoires tirées par les cheveux ou encore comportant des longueurs par forcement utiles. Cela ne m’empechera pas de lire la suite de la saga