Archives de la catégorie ‘Psychologie’


 

 

 

 

Auteur : A.J.Finn
Titre : La femme à la fenêtre
ISBN: 9782258147218
Format numerique – EPUB

 

Merci à NetGalley et aux Editions Presses de la cité pour leur confiance

 

A.J. FINN
A.J. Finn a collaboré à de nombreux titres de presse, comme le Los Angeles Times, le Washington Post, et le supplément littéraire du Times. Natif de New York, Finn a vécu dix ans en Angleterre avant de retourner s’installer dans la Grosse Pomme.

 

 

 

4eme de couverture : 

Ce n’est pas de la paranoïa si ça a vraiment lieu…

Depuis le départ de son mari et de sa petite fille, Anna vit recluse dans sa maison de Harlem, abreuvée de merlot, de bétabloquants et de vieux polars en noir et blanc. Quand elle ne joue pas aux échecs sur internet ni ne chatte sur un forum réservé aux claustrophobes, elle espionne ses voisins. Surtout la famille Russel – un père, une mère et un adorable ado –, qui viennent d’emménager en face. Un soir, Anna est témoin d’un crime. Mais comment convaincre la police quand on doute soi-même de la véracité de ses souvenirs ?

Qu’est-ce qui est vrai ? Qu’est-ce qui est imaginé ? Qui est en danger ? Qui contrôle ? Dans ce thriller diaboliquement efficace, personne – ni rien – n’est ce qu’il paraît.

 

Mon avis

Je n’ai pas hésité quand j’ai vu ce livre sur NetGalley. J’ai tout de suis été emballé par la 4eme de couverture.

Anna est une femme de 38 ans, qui vit recluse chez elle depuis plus de 11 mois. Les seuls contacts qu’elle ai avec l’extérieur est son mari, Ed (dont elle est séparé) et sa fille, Olivia (par téléphone).  D’autres interactions avec le monde extérieur grâce aux visites hebdomadaires à domicile de son psychiatre, son physiothérapeute et son locataire au sous-sol, David.

Son quotidien ? Boire des litres de Merlot. Jouer aux échecs sur internet, regarder de vieux films en noir et blanc et espionner ses voisins à l’aide de son appareil photo.

On ressens bien la notion de claustrophobie et d’enfermement dans ce livre. Le thème qui ressorte également est celui de l’alcoolisme. Le fait que le personnage principal boivent n’aide pas a être véridique face a des accusations qui restent assez graves. Anna va réussir a se mettre a dos toutes les personnes qui vont chercher à l’aider et lui faire comprendre qu’elle est paranoïaque et qu’elle doit se soigner.

 

Un très bon roman qui se dévore, les pages défilent sans qu’on se rende compte qu’on est déjà à la fin du livre.

C’est lundi, que lisez-vous ?

Publié: 1 Jan 2018 par lecturedesam dans Policier / Polar, Psychologie, Tag, Thriller
Tags:,

 

« C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous créé par Mallou et s’inspire du It’s Monday, What are you reading ? par One Person’s Journey Through a World of Books. il a ensuité été repris par Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

Le Pacte d’Emma – The Bookworm Fox

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce que je suis en train de lire :

37780164

 

Ce que je vais lire ensuite :

Black-Out - Demain il sera trop tard par Elsberg

 

 

Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?

Noël et un jour

Publié: 29 Déc 2017 par lecturedesam dans Psychologie

Auteur : Sébastien Fillion
Titre : Noël et un jour
ISBN: 978-2-952800-11-2
145 pages (numérique)

 

4eme de couverture

Lorsque Benjamin est malade, il laisse le hasard guider son destin. Ses faits et gestes sont régis par des défis absurdes auxquels il ne peut se soustraire. C’est dans les bras de Coranne, psychologue passionnée, que cette folie contagieuse l’entraîne. Une thérapie s’amorce dans l’hiver parisien. Au bout de cette spirale d’amour et de violence, une guérison semble possible..

 

 

Mon avis :

Benjamin est malade. Il va ou sa conscience lui dit d’aller, une petite voix dans sa tete guide son destin et il ne parvient pas à refuser ce qu’elle lui dit de faire. C’est comme ça qu’il parvient à se faire prendre en stop par Corane une psychologue. Il va faire le voyage avec elle depuis Annecy jusqu’à paris. Grace à elle il pense pouvoir se soigner et se libérer de cette petit voix.

 

« Lorsque je deviens cet homme, je ne suis plus maître de rien : je laisse le hasard contrôler mes déplacements dans un labyrinthe à l’issue incertaine. »

 

On va finir par découvrir que Corane n’a pas grand chose a voir avec la psychologie mais cherche avant tout a sauver des personnes qui en valent la peine et se cache derrière la psychologie pour pouvoir les aider.

 

Je ne vais pas y aller par quatre chemin. Cette lecture trainait dans mon profil simplement.pro depuis près d’un mois alors je me suis décidé à le lire. Quand bien même il soit flaggué Thriller, il n’y a aucune notion de thriller dans ce livre selon moi, ni même policier ou polar. Pour rappel, je lis majoritairement ce genre la. Alors me proposer cette lecture, je ne comprend toujours pas.

Alors je le dis clairement ce style n’est pas du tout pour moi et j’ai pas réussi a comprendre ou on voulait en venir.


 

 

 

 

NetGalley

 

 

 

 

Auteur : Slimane-Baptiste Berhoun
Titre : Les yeux
ISBN: 9791028104160
Format numerique

Sortie librairie prevue à partir du 15 novembre 2017

 

 

Description de cette image, également commentée ci-après

Slimane-Baptiste Berhoun, né le 22 mars 1985, est un réalisateur, scénariste, écrivain et acteur français. Également présentateur de la série Big Bug Hunter puis Big Bang Hunter, il occupe occasionnellement d’autres fonctions comme directeur de la photographie ou encore cadreur.

Slimane-Baptiste Berhoun interprète entre autres le Docteur Henry Castafolte dans Le Visiteur du Futur3 et a écrit à partir de 2014 la suite de la série dans le roman La Meute.

 

 

4eme de couverture

Tout en haut du Plateau, le vent pouvait rendre fou.
On avait choisi d’y construire un asile. L’Orme : une grande bâtisse lugubre, battue par les vents et la neige. Même les bombardements de 44 n’avaient pu en venir à bout. À croire qu’il échappait à toute influence humaine.
Et des morts étranges, violentes, il y en avait toujours eu et il y en aurait encore, là-haut. D’ordinaire, personne ne venait s’en mêler. Ni la gendarmerie du Village, ni les réducteurs de tête de Paris.
Si on avait écouté les fous enfermés derrière les murs de l’Orme, on y aurait peut-être vu l’œuvre d’un monstre. Mais les fous, ça ne s’écoute pas, ça se traite. Ce que le psycho-chirurgien à la tête des affaires médicales de l’établissement sait faire d’une main de fer. À l’abri des regards. À condition de parvenir à se débarrasser définitivement de cette trop curieuse disciple de Lacan venue fouiner dans les dossiers de ses malades.

 

 

 

Mon résumé

 

L’histoire se passe en 1952, quelque part dans le Berry, sur un haut plateau reculé du reste de la population, qu’on a commencer à parler de cet asile, qu’on pourrait également appeler un hôpital psychiatrique.

A la tête de l’établissement, Vidal, un administrateur qui s’accroche à sa position, contre vents et marée. Le chirurgien responsable de la partie médicale s’appelle Valmont, sévère et vaguement inquiétant d’apparence. Pasquier et Saint-Juste, deux grosses brutes qui traitent les patients avec violence, sont chargés de maintenir l’ordre. Le jeune Gaultier s’occupe de la pharmacie.

Un jeune patient est retrouvé mort dans la cour et les circonstances sont mystérieuses. En parallèle, l’asile nommé L’Orme, accueille une jeune étudiante envoyé par un éminent professeur parisien.

Elle est ici pour ausculter une patiente atteinte de prosopagnosie (non-reconnaissance des visages), qui pourrait bien être la clé d’une enquête non résolue. Valmont va vite tourner l’arrivée de cette étudiante à son avantage et faire d’elle-même une patiente.

Je ne vous donne pas plus de détails pour ne rien vous gâcher de l’intrigue.

 

Mon avis

J’ai eu beaucoup de mal a rentrer dans l’histoire mais une fois qu’on a accroché, impossible de s’arrêter et on est aspiré dans la spirale infernale mise en place par Valmont… Un tres bon livre.

A mettre dans votre whish-List

La voleuse

Publié: 5 Fév 2017 par lecturedesam dans Aventure, Psychologie

Afficher l'image d'origine

cvt_la-voleuse_livraddict

 

 

Auteur : Norlane Deliz
Titre : La voleuse
ISBN :  9782918-607854
121 pages

 

 

4eme de couverture

Lou-Anne parcourt la ville, en vole les images. Chez elle, elle écrit au feutre coloré sur des papiers bruns, roses ou bleus pales… Des papiers poèmes qui vont en rejoindre d’autres dans un coffre en bois… Entre Saône et Rhône, elle rencontre Alessandro. Ils tombent amoureux. Journaliste, Sandro tente d’élucider le mystère des disparitions lyonnaises : un pingouin géant, des livres de poésie, Victor Ombrès, une mère et sa fille… Où sont-ils tous passés ?

 

Mon avis

Je remercie Babelio et les editions du poutan pour ce livre qui me change un peu de mes lectures habituelles. Je dois dire qu’il s’agit d’une belle découverte, l’écriture est simple, sans fioriture et on se laisse bercer par les péripéties de Lou-Anne et Alessandro, le journaliste, sans difficultés.

C’est un plaisir de découvrir l’ambiance qui règne dans les rues de Lyon, qui on l’aura vite compris, doit être la ville de l’écrivaine, en devenir.

Vraiment une belle découverte, qui mériterait bien sa place en tete de gondole des librairies.

CHATSWORTH CREEK

Publié: 17 Août 2016 par lecturedesam dans Auto-édition, Exclusivités, Psychologie, Sentimental

Afficher l'image d'origine

Auteur : Chris Loseus
Titre : CHATSWORTH CREEK
ASIN :B01F18XGLK
Format Kindle

 

4eme de couverture

La vie sourit enfin à Jack Sanders, écrivain sans succès, lorsqu’on l’appelle pour remplacer au pied levé un auteur de best-sellers dans le plus grand talk-show américain. Il y rencontre Janice Woon, championne de ski au palmarès international.
Très vite, une belle histoire d’amour va naître entre eux, les tabloïdes du monde entier s’en emparent et Jack devient le romancier à succès qu’il rêvait d’être.
Mais en s’installant à Chatsworth Creek, dans une vieille maison surplombant la ville quelque temps après la retraite sportive de Janice, Jack voit la frontière entre ses écrits et le monde réel se réduire pour mettre en danger ce qu’il a de plus cher au monde : son amour pour Janice.

Retours Blogs littéraires:
Evadez moi:
A mi-chemin entre Guillaume Musso et Stephen King, Chris LOSEUS a su créer son style et vous transporte lentement mais surement vers un roman fantastique avec des scènes époustouflantes de réalisme.
Un roman à ne pas rater cette année !

 

Résumé / Avis

JAck est écrivain, elle, est sportive. Ils trouvent que leur vie professionnelle les surmènent et n’ont plus de temps a eux. Ils décident de quitter New York pour s’installer dans une maison a Chatsworth Creek. Tout se passe bien au départ, puis assez vite on sent que Jack change et semble obnubilée par l’écriture de son livre, au point qu’il s’éloigne petit a petit de sa femme.

J’ai bien aimé l’histoire, cependant j’ai eu l’impression a certains moment de me traîner dans l’histoire, un grand plat. Heureusement a la fin ça s’accélère un peu. Ça m’a fait du bien de changer un peu de registre, c’est d’ailleurs ce que j’essaye de faire de temps en temps pour couper un peu avec les thrillers.

Le coma des mortels

Publié: 30 Juin 2016 par lecturedesam dans Psychologie, Roman

Le coma des mortels par Chattam

Auteur : Maxime Chattam
Titre : Le coma des mortels
ISBN : 978-2-226-39015-8
294 pages – EPUB

 

4eme de couverture

Qui est Pierre ? Et d’ailleurs, se nomme-t-il vraiment Pierre ?
Un rêveur ? Un affabulateur ? Un assassin ?
Une chose est certaine, on meurt beaucoup autour de lui.
Et rarement de mort naturelle.

Rebondissements incessants, métamorphoses, humour grinçant… un livre aussi fascinant que dérangeant, en quête d’une vérité des personnages qui se dérobe sans cesse.
Un roman noir virtuose dont l’univers singulier n’est pas sans évoquer celui d’un cinéma où David Lynch filmerait Amélie Poulain.

 

Mon avis

Il ne s’agit pas ici du style auquel nous avais habitué Maxime Chattam jusqu’à présent, a savoir le thriller, du moins je ne l’ai pas ressenti comme ça. Ici il s’agit plutôt un roman a dominante psychologique.

Chattam mêle ici plusieurs sujet : on va d’abord aborder le sujet de la jalousie tirée a son maximum. En effet Pierre se sépare de sa copine après avoir fais la connaissance d’une ami de sa copine, et son ex ne le supporte pas du tout.

On va parler aussi de ce que j’appellerais la séquestration : Pierre se sent séquestré par celui qui fut lors de son enfance son psychologue, qui pierre va le découvrir a la fin, s’avère être un peu plus que son psychologue.

La relation de Pierre avec sa nouvelle copine va se révéler difficile et va vite devenir tendu. Pierre en viens a se demander qui elle est vraiment.

 

Vous voulez en savoir plus, et ses quelques lignes vous font vous poser des questions sur l’histoire ? Alors allez vite le découvrir, vous ne serez pas déçu. Pour ma part lu en 2 jours, c’est dire….

Tu tuera le pere

Publié: 23 Mai 2016 par lecturedesam dans Psychologie, Thriller

 

Auteur : Sandrone Dazieri
Titre : Tu tuera le pere
ISBN : 9782221146743
668 pages

 

Afficher l'image d'origine

Sandrone Dazieri, né le 4 novembre 1964 à Crémone, en Lombardie, est un scénariste, un journaliste, un directeur de collection littéraire et un écrivain italien, auteur de roman policier.

Ses débuts dans la vie sont placés sous le signe de l’extrême gauche “existentielle” ; il est l’un des principaux animateurs de Leonkavallo, légendaire squatt politique de Milan. Après une série de métiers improbables (cuisinier, portefaix, videur), il devient journaliste et crée un service éditorial.

 

sources : wikipedia / babelio

 

4eme de couverture :

Le père est là, dehors, quelque part. La cage est désormais aussi vaste que le monde, mais Dante est toujours son prisonnier.
Non loin de Rome, un homme affolé tente d’arrêter les voitures. Son fils de huit ans a disparu et le corps de sa femme gît, décapité, au fond d’une clairière.
Le commissaire Colomba Caselli ne croit pas à l’hypothèse du drame familial et fait appel à un expert en disparitions de personnes : Dante Torre. Kidnappé enfant, il a grandi enfermé dans un silo à grains avant de parvenir à s’échapper. Pendant des années, son seul contact avec l’extérieur a été son mystérieux geôlier, qu’il appelle « le Père ».
Colomba va confronter Dante à son pire cauchemar : dans cette affaire, il reconnaît la signature de ce Père jamais identifié, jamais arrêté…

Je remercie le site Lecteurs.com et également les éditions Robert Laffont pour m’accorder leur confiance pour ce service presse.

 

Mon résumé :

Un père part avec sa femme et son fils en balade. Tandis que sa femme et son fils sont en train de pique niquer, lui souhaite faire une père tour alentour. A son retour sa femme et son fils ont disparu. Tres vite, il va vouloir arrêter des voitures afin de pouvoir se rendre au commissariat pour les retrouver.

Sa femme est assez vite découverte au bord de la route, décapitée, tandis que son fils reste introuvable.
Alors qu’elle est en congé, le commissaire Colomba est rappelée en urgence.
Une fois sur place, elle comprend tout de suite, qu’il ne s’agit pas d’un drame familial, comme tous le monde au sein de la brigade semble vouloir le faire croire. C’est d’ailleurs pour cela que le père est vite mis aux arrêts et mis en prison.
Le commissaire, va donc faire appel a Dante, qui s’est retrouvé dans cette même situation, près de 25 ans plus tôt.

Dans ce roman on va découvre la vie et aussi le parcours d’enquête de 2 personnages principaux : il s’agit bien sur de Dante Torre et du Commissaire Colomba.

Dante Torre, au début du roman, je m’en suis fais une mauvaise image peut-être, il m’a donné l’impression d’une personne qui ne se remet pas des éléments du passé et de ce qu’il a vécu, et qui trouve rien de mieux que de se plonger dans l’alcool, mais au fur et a mesure qu’on avance dans l’histoire, on le découvre et on comprend qu’il veux retrouver son geôlier et obtenir une semblant de vengeance.

Le commissaire Colombo, quant a elle, au départ, elle se demande pourquoi on la rappelle pour une enquête alors qu’elle est en congés, et âpres tout, elle a pas plus envie que çà de répondre de manière positive, cependant l’envie est plus forte et elle va quand même se mettre sur l’enquête. Je trouve qu’elle a un caractère assez possessif et on sens bien qu’elle veux aller jusqu’au bout des choses et tans pis si sa carrière doit en pâtir.

Apres il y a les personnages secondaires, dont certains ne vont chercher qu’a descendre le commissaire Colomba et je les porte pas vraiment dans le cœur.

 

Mon avis

Il s’agit d’un livre que j’avais eu l’occasion de repérer sur la toile mais sans avoir eu l’occasion de me le procurer. Aussi je remercie encore une fois le site lecteurs.com de m’avoir donné l’occasion de le lire. J’ai adoré ce livre d’un auteur italien, je le recommande vivement

Shutter Island

Publié: 1 Mai 2016 par lecturedesam dans Policier / Polar, Psychologie

shutter island

Auteur : Dennis Lehane
Titre : Shutter Island
ISBN :  978-2-7436-2006-6
315 pages – Format EPUB

 

Afficher l'image d'origine

Dennis Lehane, né le 4 août 1965 dans le quartier de Dorchester à Boston, est un écrivain américain d’origine irlandaise, auteur de roman policier.
Un de ses romans, Mystic River, a inspiré le film oscarisé du même nom, réalisé par Clint Eastwood, avec Kevin Bacon, Sean Penn et Tim Robbins. Gone, Baby, Gone a inspiré le film portant le même titre, réalisé par Ben Affleck, et dont le personnage principal est tenu par son propre frère, Casey Affleck. Enfin, Shutter Island a inspiré le film de même titre, réalisé par Martin Scorsese, avec Leonardo DiCaprio.

source : Wikipedia

4eme de couverture

Shutter Island est un îlot au large de Boston où un hôpital psychiatrique semblable à une forteresse accueille des pensionnaires atteints de troubles mentaux graves et coupables de crimes abominables. Un matin de septembre 1954, le marshall Teddy Daniels et son équipier Chuck Aule débarquent sur cette île pour enquêter sur l’évasion de Rachel, une patiente internée après avoir noyé ses trois enfants. Dès leur arrivée, les deux policiers perçoivent l’étrange atmosphère de ce lieu clos. Ils comprennent vite que personne ne les aidera dans leur mission et ils se posent plusieurs questions : quel rôle jouent sur l’île les médecins qui dirigent cet hôpital et quelles méthodes expérimentent-ils sur leurs patients ? À quoi sert le phare qui domine l’îlot et dont l’entrée semble inaccessible ? Persuadés que l’évadée a bénéficié de complicités, les deux marshalls vont ruser pour découvrir tout ce qu’on leur cache mais un message codé laissé par Rachel les enfonce davantage en plein mystère. Petit à petit, ce drame fait ressurgir chez Teddy des éléments de son passé : il a connu la douleur de perdre sa femme dans un incendie criminel. Mais lorsque Chuck Aule découvre que le pyromane responsable des malheurs de son collègue se trouve interné sur l’île, il s’interroge sur Teddy : celui-ci est-il venu pour enquêter ou pour se venger ?

 

Mon résumé

2 marshalls fédéraux sont appelés sur l’île de Shutter Island dans le cadre de la disparition d’une des patientes de l’hôpital psychiatrique. Au fur et a mesure qu’on avance dans l’histoire on ressens bien cette ambiance glauque et de claustrophobie qui règne sur l’île.

Le directeur de l’hôpital quant a lui est représenté, ou du moins c’est l’impression que j’en ressors, comme un professeur de médecine qui cherche a faire des expérience sur ses patients.

Je trouve que les personnages sont bien recherchés et on a vite fait de s’attacher au Marshall Teddy. Le directeur du centre va vite le faire prendre pour un fou, tout d’abord en lui annonçant qu’il est seule et que son supposé équipier Chuck, n’est que le fruit de son imagination. Ensuite vient vite le moment ou ils viennent a parler de Rachel et la on commence vraiment a tomber dans la psychologie.

 

Mon avis

Je ne connaissais pas encore cet auteur mais j’ai particulièrement apprécié la tournure que prendre le roman a partir du moment ou le marshall se retrouve de l’autre coté de la barrière. Je n’ai pas vu le film mais âpres avoir lu le livre, cela ne peut être que du bonheur.

 


Afficher l'image d'origine

Auteur : Karine Giebel
Titre : Le purgatoire des innocents
ISBN :  978-2-823-80842-1
462 pages – EPUB

 

Afficher l'image d'origine

Karine Giebel est née en 1971 dans le Var, où elle vit toujours.

Après des études de droit et quelques petits boulots, elle publie deux premiers romans dans la collection « Rail noir » aux éditions La Vie du Rail. Elle poursuit son aventure éditoriale au Fleuve noir et chez Pocket. En huit romans, souvent primés, elle s’est faite une place à part dans le thriller psychologique. Ses romans sont traduits en italien, néerlandais, russe et espagnol.

 

 

 

4eme de couverture

Raphaël a passé des années en prison pour vols à main armée puis pour récidive. Pendant son absence, sa mère est morte de chagrin tandis que son jeune frère William prenait le même chemin que lui. Raphaël, à sa libération, entraîne celui-ci dans leur premier braquage en commun, une bijouterie de la place Vendôme, avec la complicité d’un jeune couple. L’affaire tourne mal, un policier et une passante sont tués, et William est grièvement blessé. Leur cavale devient pour Raphaël une véritable course contre la montre : il faut sauver son frère. Les quatre fuyards atterrissent à quelques heures de Paris, et trouvent le numéro d’une vétérinaire, Sandra, qu’ils prennent en otage chez elle, dans sa ferme isolée, et forcent à soigner William. Sa vie contre celle du braqueur. C’est dans cet état d’esprit que Sandra doit opérer dans son salon, sans trembler, elle qui n’est pas chirurgienne. Mais les jours passent et William n’est toujours pas en état de reprendre la route. Et lorsque le mari de Sandra prévient sa femme de son retour, tous attendent. Les uns de le prendre également en otage et Sandra d’être sauvée… ou peut-être autre chose… Car ce que Raphaël ignore, c’est qu’ils sont dans la demeure du diable. Ce que Raphaël ne sait pas, c’est qu’ils sont dans la maison d’un psychopathe de la pire espèce, qui vient de ramener, à l’arrière de son camion, deux adolescentes enlevées à la sortie de leur collège. De prédateurs, ils vont devenir des proies à la merci d’un monstre sans pitié…

 

Mon avis
Déjà, il faut dire ce qui m’a motivé a ouvrir ce roman est le fait que parti sur la blogosphère on parle du dernier roman que l’auteur a sorti.

A la lecture des 50-60 premieres pages, j’ai bien cru que j’étais parti pour m’ennuyer pendant encore 300 pages et finalement a partir du moment ou la bande de braqueurs est arrivé chez la vétérinaire, tout s’est accéléré.
On cerne assez vite le personnage de Sandra, on sens qu’elle n’a pas eu de chance durant son enfance et se retourne malgré elle embarquée dans des histoires pas très catholique, et va malgré elle mal finir.

Des le depart, Raphael, va vouloir jouer les gros durs, et fait en sorte qu’on lui obéisse au doigt et a l’œil. A l’arrivée du « mari » il va vite déchanter et changer son fusil d’épaule.
William, quant a lui, est ce qui j’appellerais une mauviette, qui me pense que par son frère et qui est prêt a mourir pour lui.
Enfin, le personnage principal, Patrick, est bien loin d’être celui auquel on pense….

On a affaire certes a un thriller mais il y a dans ce roman un très haut niveau de psychologie.

Maman a tort

Publié: 16 Déc 2015 par lecturedesam dans Policier / Polar, Psychologie
Tags:, , , ,

28218484

Auteur : Michel Bussi
Titre : Maman a tort
ebook  
 443 pages

 

Afficher l'image d'origine

Nationalité : France
Né(e) à : Louviers , le 29/04/1965

Michel Bussi est professeur de géographie et directeur du laboratoire de modélisation et traitements graphiques en géographie de l’Université de Rouen.Son premier roman, « Code Lupin », s’est vendu à plus de 7 000 exemplaires et a ensuite été publié en feuilleton, pendant 30 jours lors de l’été 2010 par le quotidien « Paris Normandie ».

 

 

 

4eme de couverture :

Rien n’est plus éphémère que la mémoire d’un enfant.
Quand Malone, du haut ses trois ans et demi, affirme que sa maman n’est pas sa vraie maman,même si cela semble impossible, Vasile, psychologue scolaire le croit.
Il est le seul… Il doit agir vite.
Découvrir la vérité cachée. Trouver de l’aide. Celle de la commandante Marianne Augresse par exemple. Car déjà les souvenirs de Malone s’effacent. Ils ne tiennent plus qu’à un fil, qu’à des bouts de souvenirs, qu’aux conversations qu’il entretient avec Gouti, sa peluche.
Le compte à rebours a commencé.
Avant que tout bascule. Que l’engrenage se déclenche. Quel les masques tombent.

Qui est Malone ?

 

Mon resumé

Le petit Malone, 3 ans sait que sa maman n’est pas sa maman.
En effet, il y a sa maman d’avant, c’est Gooti, son doudou qui lui parle chaque soir avec une histoire différente pour ne pas qu’il oublie.
Lorsque Malone raconte ça au psy, Vasile Dragonan, celui-ci le croit et de par ce fait, va rencontrer la commandante de police, Marianne.
Malgré la surcharge de travail due à l’affaire du braquage de Deauville qui a eu lieu 10 mois plus tôt et pour laquelle, elle et son équipe sont sur la trace d’un des protagonistes, Marianne va prendre cette affaire concernant Malone très au sérieux et accepter de s’en occuper en parallèle.

 

Mon avis :

Je pensais m’ennuyer un peu avec ce genre de roman a dominante psychologique. On traite vraiment de la psychologie de la petite enfance. Finalement apres la deuxieme moitié du roman ca s’accelere et je prend vraiment plaisir a le lire. Bon roman