Le vide


40749017. sy475

Auteur : Patrick Senécal
Titre :  Le vide
Date de parution : 21 février 2007
EAN : 9782266276894 – 928 pages

 

upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/...

né le 20 octobre 1967 à Drummondville, est un scénariste, réalisateur, dramaturge et un écrivain de fantastique, d’horreur et de roman policier québécois.
Bachelier en études françaises de l’Université de Montréal, Patrick Senécal a enseigné un peu plus de 10 ans la littérature, le cinéma et le théâtre au cégep de Drummondville. Il publie en 1994 un premier roman d’horreur mâtiné d’intrigue policière : 5150 rue des Ormes (adapté au cinéma en 2009). Il est suivi, un an plus tard, par Le Passager, autre roman à suspense. Au printemps 1997, le Théâtre La Licorne monte à Montréal sa première pièce, Les Aventures de l’inspecteur Hector. Son troisième roman, Sur le seuil (Alire, 1998), inspire un long métrage réalisé par Éric Tessier, avec Michel Côté et Patrick Huard.

 

En , il sort Le Vide (Alire 2007).

 

 

 

 

4eme de couverture

Drummondville, Québec.
« Vivre au max », une nouvelle émission de télé réalité, défraie la chronique. Son fondateur, le milliardaire Max Lavoie, a tout quitté pour se lancer dans ce projet. Il s’est attiré les foudres de la commission de censure et a choqué les âmes sensibles en proposant de réaliser en direct les rêves les plus fous des candidats.
Quel fantasme délirant les participants vont-ils demander à l’animateur de réaliser ? Jusqu’où iront-ils ? La téléréalité va-t-elle dépasser la fiction ?
Prenez garde mesdames et messieurs : plus loin vous repousserez les limites, plus longue sera la chute… dans le vide.

 

 

Mon résumé :

Il s’agit là de mon premier roman de l’auteur. Au départ je partais pour hell.com mais voila soit le coup me paraissais excessif soit je ne le trouve carrément pas à la vente en version papier, du coup je me suis reporté sur celui-ci et je suis loin d’être déçu, enfin la seule deception serait de ne pas avoir pu avoir le livre que je visais au départ mais qu’importe.

Sachant que je ne connaissais pas du tout l’auteur, je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre, mais les avis de blogueurs (ses) que je suis, m’ont conforté et m’ont rassuré. L’histoire se passe au Quebec et vu tout les lieux québécois qui sont disséminés dans le roman je commençais à me demander si c’était voulu ou si il y avait une raison (je rappelle que je ne connaissais pas l’auteur), du coup je me suis documenté comme je le fais toujours lors de l’écriture d’une chronique et c’est la que j’ai compris pourquoi le Quebec est omniprésent. L’auteur est québécois et plus précisément natif de la ville où se passe l’action principale.

 

 

 

Tout commence lorsque Pierre, flic de profession, est témoin principal d’un règlement de compte en pleine rue et se voit contraint bien malgré lui de faire feu. Chose qui depuis qu’il a fait carrière dans la police, n’a jamais faite. Il assiste, a quelques mètres de lui, au meurtre sanglant de l’un de ses collègues. Il va, pendant de nombreuses semaines, en faire des cauchemars. Bernier, son responsable, l’oblige, alors que lui se sent capable de continuer a travailler, à consulter un psychologue.

Alors, qu’il passe un cap très dur à vivre, sa fille Karine, voit bien que sa relation avec son père se dégrade et prefere partir et vivre en colocation. Pierre va bien tenter de la rattraper, mais alors qu’il découvre quelques éléments de sa personnalité, il lui claque la porte au nez. Ce qu’il découvre le fout en rogne. Il ne prend conscience de son importance que trop tard.

Lors de ses périodes de repos, il en profite pour regarder l’émission de tel-réalité, qui semble faire sensation à travers tout le Quebec. Apres 2 – 3 émissions, il ne peut que se rendre à l’évidence, l’émission de Max Lavoie Vivre au max, est plutôt intéressante. Son présentateur propose aux candidats de réaliser leur rêves les plus fous.

 

Mais quels liens peut-il bien y avoir entre pierre qui a vu ses collègues se faire descendre, ses séances chez le psy et cette émission ? C’est bien sur ce que vous decouvrirez si jamais vous vous sentez d’attaque pour dévorer ces 928 pages.

 

 

 

Mon avis

Je ne vous cache pas qu’après avoir fini ce roman, j’étais complètement retourné. Si 70% du roman va à 100 à l’heure, ce n’est rien part rapport à ce que vous allez vivre dans les derniers chapitres du roman. Enfin, je parle de chapitre, peut-etre aurais-je du dire pages. En effet, ce livre peux se lire soit en suivant l’ordre des chapitres ( personnellement j’ai pas tenté le coup) soit en suivant l’ordre des pages.

Si vous hésitez encore a lire ce roman, cela veux dire que vous n’êtes pas prêt à affronter Pierre,Chloé, Max, Frédéric …..

De mon coté j’ai hate de recevoir le prochain roman de l’auteur : Les sept jours du talion



Catégories :Suspense, Thriller

Tags:, , , , , , ,

2 réponses

Rétroliens

  1. C’est lundi que lisez-vous ? | Lecture de Sam
  2. Flots – Lecture de Sam

A vos plumes !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :