Mon ombre assassine


43370107

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci à mon partenaire Taurnada pour l’envoi postal de ce roman

 

Auteur : Estelle Tharreau
Titre : Mon ombre assassine
ISBN : 9782372580502
258 pages  – Edition Taurnada

 

 

4eme de couverture

En attendant son jugement, du fond de sa cellule, Nadège Solignac, une institutrice aimée et estimée, livre sa confession.
Celle d’une enfant ignorée, seule avec ses peurs.
Celle d’une femme manipulatrice et cynique.
Celle d’une tueuse en série froide et méthodique.
Un être polymorphe.
Un visage que vous croisez chaque jour sans le voir.
Une ombre. Une ombre assassine.

DISPONIBLE LE 17 janvier 2019

 

 

Mon résumé

Nadege solignac, est incarcérée pour le meurtre d’un policier lors d’une tentative de viol. On découvre au fil de l’histoire que Nadège prend le role d’une baby sitter. Elle est chargée de garder la fille de sa voisine. Elle se rend compte que le mari est present et déjà bien alcoolisé.

Entre deux articles de presse, on découvre la personnalité et le parcours de Nadège Solignac, depuis le fin fond de sa cellule. Pour ma part, au fur et à mesure de ma lecture, j’ai finis par compatir et avoir beaucoup de doute quant à sa responsabilité sur le décès du policier. On a envie de se ranger du coté de Nadège, on a envie qu’elle s’en sorte.

Alors qu’on pense qu’elle va s’en sortir et retrouver une vie sereine, on découvre que son entourage ne cherche qu’a lui mettre des baton dans les roues.

Je suis dans cette cellule en attendant de savoir ce que le destin a prévu pour moi. Non, que je sois inquiète, il m’a trop souvent éprouvée pour que j’ai encore peur de lui. Je suis confiante : ils ne trouveront rien, car, mise à part cette erreur, j’ai toujours veillé à ne jamais semer de petits cailloux sur mon chemin.

 

 

Mon avis

J’avais déjà été emballé par le roman precedent de l’auteure, il est doute normal que j’en ressorte encore une fois, plus que satisfait. On a la un roman truffé de rebondissements. L’auteure parvient avec brio à nous amener vers une piste et finir par nous détourner rapidement du chemin sans que l’on s’en rende compte. Le fait que le roman relate le parcours d’une femme, depuis le fin fond d’une cellule, est moins perturbant que je ne le pensais. Un debut de roman difficile a amorcer mais après 60-70 pages, je n’ai plus lâché le roman jusqu’à la fin.

5 réflexions sur “Mon ombre assassine

  1. Estelle Tharreau 6 Jan 2019 / 20 h 46 min

    Merci de votre confiance renouvelée et d’une nouvelle très belle chronique. Estelle

    J'aime

A vos plumes !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.