Articles Tagués ‘sans-papiers’


55349131. sx318

Auteur : Mohammed Aïssaoui
Titre :  Les funambules – Edition Gallimard
Date de parution : 3 septembre 2020
EAN : 9782072904073 – 218 pages

 

 

 

Mohammed AissaouiMohamed Aïssaoui est un écrivain et journaliste français né à Alger en 1964.
Il a obtenu à l’Université de Nanterre une maîtrise en Sciences politiques et une maîtrise Administration économique et sociale.
Il a aussi été élève de l’Institut français de Presse.Il est journaliste au Figaro depuis janvier 2001, spécialisé en littérature française et francophone au sein du supplément Le Figaro Littéraire.

Il écrit également des enquêtes sur le monde des lettres (suivi des prix littéraires, dossiers sur l’édition, sur les premiers romans, interviews d’éditeurs et portraits d’écrivains, décryptage de phénomènes éditoriaux). Il était auparavant chef de rubrique au service « Économie » où il s’occupait d’économie de la culture. Mohamed Aissaoui tient une chronique hebdomadaire sur la littérature française et francophone dans l’émission « Tous les goûts sont dans la culture », sur Direct 8.

Auteur d’une anthologie sur les écrivains et la ville d’Alger, « Le Goût d’Alger » (Mercure de France, 2006), il a publié « L’affaire de l’esclave Furcy » (Gallimard, 2010) qui a obtenu le Prix Renaudot de l’essai 2010, le Prix RFO du livre 2010 et a été adaptée au théâtre.
Il est l’auteur d’un roman, « Les Funambules » (2020), (présent dans la première sélection du prix Goncourt) qui évoque l’amour, les démunis, mais aussi la difficulté identitaire.
Mohammed Aïssaoui est le Président du Prix Jean Anglade du premier roman 2021.

 

 

 

4eme de couverture

Le héros de ce roman a quitté son pays natal à neuf ans, avec sa mère désormais « analphabète bilingue ». D’une enfance pauvre dont les souvenirs reviennent par bribes, il a su sortir grâce à la littérature. Biographe pour anonymes, il écrit l’histoire des autres. Pour quelles raisons s’intéresse-t-il à présent aux bénévoles qui prennent soin des plus démunis ? Peut-être retrouvera-t-il parmi eux Nadia, son amour de jeunesse ? Dans cette traversée, il rencontre des hommes et des femmes, comme lui en équilibre sur le fil de la vie.

 

 

Mon résumé et avis

Qui à dit que je ne lisais que du polar et du thriller ? Si c’est moi je ne m’en souvient pas, car si vous relisez le nom du blog rien ne le précise : « Un accro de la lecture en petit format ou en gros pavé » . Apres, quant a dire que tout me prédestinait à lire ce livre, il y a tout de même un fossé, car je n’aurais jamais de moi-même acheté ce roman. Aussi je n’hésite pas a citer celui qui m’a dirigé vers ce livre : Anthony du blog les livres de K79 , et oui si je n’avais pas gagné ton concours jamais je n’aurais lu ce livre qui fait partie de la rentrée littéraire 2020.

Cela me fait sortir de ma zone de confort c’est clair et ça fait pas de mal de temps en temps.

Ici on suis une personne qui a décidé de quitter son pays natal avec sa mère devenue bilingue. On vois l’auteur intégrer une organisation qui vient en aide aux plus démunis et aux sans abris. Il découvre comment tout s’organise autour d’eux et en vient a ce dire que les restaurants du coeur est lus qu’une organisation qui collecte de la nourriture pour redistribuer à ceux qui en ont besoin. C’est carrément tout une entreprise, avec sa hiérarchie, ses primes, ses promotions….

Je dois dire que j’ai eu beaucoup de plaisir dans cette lecture. 

Je pense que ce qui me rebute, notamment avec cet éditeur, c’est qu’il utilise toujours des couvertures minimaliste et sans fioriture. On a droit au nom de l’auteur et au titre, basta. Moi j’ai bien entrer dans le livre tout d’abord par la couverture. Cette absence m’éloigne considérablement de l’acte d’achat, mais après cette lecture, est-ce que j’aurais la même vision, rien n’est moi sur ! 

Pour clôturer je dirais que c’est un livre qui vaut le mérite qu’on s’y arrête. Il fait réfléchir sur la vision qu’on peut avoir des sans abris et des organisations / associations qui leur vienne en aide.


55106413. sy475

 

Auteur : Hervé Jourdain
Titre :  Terminal 4
Date de parution : 27 août 2020
EAN : 9782265154629 – 317 pages

 

Hervé Jourdain - Printemps du livre de Montaigu

Hervé Jourdain est né à Saint-Maur-des-Fossés le 21 aout 1972

C’est un écrivain français, auteur de roman policier.

Il réussit le concours de gardien de la Paix et s’installe à 20 ans dans le sud de la région parisienne. Parallèlement à son activité professionnelle, il s’inscrit à l’université Paris-I et obtient une licence d’Histoire. Il intègre alors un service de renseignement en 1998 avant de devenir, deux plus tard, officier de police.

Lieutenant à la brigade des mineurs de Paris puis capitaine au sein de la brigade criminelle installée au mythique 36, quai des Orfèvres, il décide par défi de se lancer dans l’écriture de romans policiers.

Il a par ailleurs collaboré à l’écriture d’un long métrage, fait office de conseiller sur le tournage d’un téléfilm policier, effectué une brève apparition dans le film « Contre-enquête » (2007) aux côtés de Jean Dujardin.

En 2017, il reçoit le prix Sang d’encre décerné par le festival de Vienne pour son roman, « Femme sur écoute », paru chez Fleuve Éditions en 2017.

Sous le pseudonyme Clovis Bienvenu (l’identité de son grand-père maternel), il est également l’auteur de « Le 36, quai des Orfèvres à la croisée de l’histoire et du fait divers », paru chez PUF en 2012 dans la collection Questions judiciaires.

 

 

4eme de couverture

Aux abords de l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, alors que le soleil n’a pas commencé à pointer, les pompiers se démènent pour étouffer les flammes qui ravagent une dizaine de voitures. Ce qu’ils ne savent pas encore, c’est que dans le coffre de l’une d’elles, un cadavre carbonisé les attend…

Lola Rivière et Zoé Dechaume, conduites dans les environs par les hasards d’une autre enquête, arrivent sur place les premières. Déterminées à résoudre cette affaire, les deux jeunes femmes vont rapidement s’apercevoir que l’aéroport est une zone qui cristallise de multiples tensions. Conflits entre taxis et VTC clandestins, militants installés à proximité des pistes pour s’opposer au projet du nouveau terminal, et luttes politico-économiques autour de la pollution atmosphérique générée par l’aéronautique, les enjeux sont nombreux et les fils à démêler ne manquent pas pour atteindre la vérité…


Auteur :  M.J. Arlidge
Titre : A cache-cache
Version : Broché – Edition Les escales
ISBN: 9782365695053 – 380 pages
Lien livraddict

 

 

N'ouvre pas les yeux – John Verdon | Sang d'Encre PolarsFils d’immigrants irlandais, il étudie le journalisme, mais, après l’obtention de ses diplômes, travaille comme rédacteur dans le milieu de la publicité. Il participe à la création de nombreuses campagnes publicitaires, avant d’être nommé directeur d’une grande agence new-yorkaise. À 53 ans, il prend sa retraite de la publicité. Lui et son épouse quittent Manhattan pour s’installer dans une zone rurale au pied des contreforts occidentaux des montagnes Catskill. Là, pendant une dizaine d’années, il crée et conçoit des meubles en bois de cerisier et, dans ses temps libres, dévore des romans policiers d’Arthur Conan Doyle à Reginald Hill, en passant par les enquêtes de Lew Archer signées Ross Macdonald.

En 2010, sous l’insistance de sa femme, il décide de se lancer, avec succès, dans l’écriture du thriller 658 (Think of a Number), premier roman de la série ayant pour héros le détective Dave Gurney.

 

 

4eme de couverture :

Une jeune femme a été retrouvée décapitée le jour même de son mariage, dans la somptueuse propriété des Ashton. Tout accuse le jardinier mexicain, un certain Hector Flores, qui demeure introuvable depuis. L’inspecteur Gurney, appelé en dernier recours par la mère de la victime pour retrouver le meurtrier, s’aperçoit bientôt que la mariée n’avait rien d’une oie blanche… et que ses rapports avec son fiancé, Scott Ashton, jeune et brillant psychiatre, fondateur d’un institut pour enfants « difficiles », sont plus complexes qu’il n’y paraît à première vue.
Gurney ne tarde pas à se rendre compte que rien, dans cette histoire, n’est conforme aux apparences. Et quand il retrouve, déposée chez lui en son absence, une poupée décapitée, il comprend très vite aussi qu’il risque lui-même d’être la prochaine victime. Ce qu’il ne sait pas encore, c’est que son enquête va le mener bien au-delà du meurtre – dans la toile inextricable d’un ennemi terrifiant, tentaculaire et, surtout, très patient.
Après son premier roman et coup de maître 658, Verdon persiste, signe et monte encore le niveau d’un cran. De son ouverture saisissante jusqu’à son finale stupéfiant, N’ouvre pas les yeux est un chef-d’œuvre du genre, servi par une intringue au cordeau et des personnages tourmentés que les lecteurs retrouveront avec bonheur ou découvriront avec frissons. John Verdon s’impose définitivement dans la cour des grands du thriller.

Titre original : Shut your eyes tight (2011)