Seul avec la nuit


 

Frédéric Aribit : Trois langues dans ma bouche - Marc ...

NetGalley

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Auteur : Christian Blanchard
Titre : Seul avec la nuit
ISBN : 9782714479778
Epub – 250 pages- édition Belfond

 

 

4eme de couverture :

Que sommes-nous réellement prêts à faire pour sauver nos proches ?

Cette question, Éric de la Boissière se la pose tous les jours. Sa fille, Élodie, est atteinte d’une grave maladie rénale. Du fait de son groupe sanguin, ses chances de recevoir une greffe sont quasi nulles. Mais avec beaucoup d’argent… Élodie doit pouvoir être soignée, pense Éric. Dirigeant d’un établissement financier, il a entendu parler de réseaux parallèles permettant d’obtenir un organe sain de donneurs volontaires.

Que sommes-nous prêts à sacrifier pour sauver nos proches ?

Cette question, Gilles Patrick ne se l’était jamais posée. Mais depuis quelques semaines, ce grand chirurgien ne dort plus. Tandis qu’un revolver est braqué sur la tempe de son épouse et de sa fille, un groupe d’hommes le contraint à pratiquer de lourdes opérations sur de jeunes patients pourtant en pleine santé. Les circonstances ont beau être différentes, la raison qui a fait basculer ces deux hommes dans un autre monde est la même. Et si la volonté de sauver un proche n’était pas une raison suffisante ? D’une noirceur abyssale, le nouveau roman de Christian Blanchard explore les âmes compromises et pousse ses personnages, comme le lecteur, dans leurs pires retranchements.

 

Mon résumé

La fille d’un riche homme d’affaire est atteinte d’une grave malade rénale. Le seul moyen de la sauver est qu’elle reçoive un rein de toute urgence. Gilles Patrick, grand chirurgien a en charge la fille de Éric de la Boissière , et lui fait bien savoir que les chances de greffes rénales sont quasi nulles. Une autre solution existe mais implique un gros coup, au niveau financier. Eric de la Boissière est prêt a tout les sacrifices si il sait que ça pourrait sauver sa fille. LE chirurgien quant a lui, n’a pas le choix, un pistolet est braqué sur la tempe de sa femme et sa fille, et ne cherche qu’a les sauver. Un groupe d’hommes le contraint à pratiquer de lourdes opérations sur des patients, qui pourtant pourraient être sauvé de manière classique.

La fille de M. De la boissière finit pas être sauvé, le greffon est bien accepté par son organisme mais des questions persistent suite a son opération. DE qui provient ce rein ? Est-ce une personne qui fait don de son vivant ? est-elle décédée ? Pourquoi ne lui dit-on rien ? Elle aimerais pouvoir en connaitre un peu plus sur cette personne. Et pourquoi pas nouer un lien d’amitié avec elle.

 

Mon avis :

Au début je me suis dis que la 4eme de couverture avait un truc qui faisait que ce livre n’était pas pour moi, pourtant en même temps je savais qu’il fallait que je le lise. Et bien, j’ai bien fais. Ce livre a de quoi secouer et changer le coeur de n’importe quel être humain. Je ne saurais dire si les mœurs y sont pour quelque chose, mais toujours est-il que parler de don d’organes, reste encore quelque chose de tabou, et d’autant plus qu’on sais que les organes viennent d’une filière pas vraiment légale. D’un autre coté, que feriez vous si vous saviez qu’un proche était très malade, que l’organe don il a besoin est rare, mais que le seul qui soit, disponible et 100% compatible, soit issu du marché noir ? Iriez-vous jusqu’à payer des sommes astronomique, si vous saviez que ça peu le sauver ?

Vous comprenez maintenant pourquoi ce livre a de quoi chambouler ? Personnellement, j’ai encore beaucoup de mal a m’en remettre. Peut-être qu’il me rapproche un peu trop de ce que j’ai moi-même vécu…

 

 

 

 

La fille sous la glace


Couverture La fille sous la glace

Auteur : Robert Bryndza
Titre : La fille sous la glace
ISBN: 978-2-7144-7885-6
Format numerique – EPUB

 

Résultat de recherche d'images

D’origine slovaque, Robert Bryndza a été comédien pendant sept ans avant de se lancer dans l’écriture.
Auteur de comédie romantique, « The Not So Secret Emails Of Coco Pinchard » (2012) est son premier livre.
« La fille sous la glace » (The Girl in the Ice, 2016) est son premier polar. Traduit en 26 langues, il a séduit plus d’un million et demi de lecteurs en Angleterre et dans le monde.
Il a vécu aux États-Unis et au Canada avant de s’installer en Slovaquie avec son époux slovaque, Jan.

 

 

4eme de couverture

La glace a immortalisé sa jeunesse, sa beauté… et son mystère : qui était vraiment Andrea ? Victime ou manipulatrice ?
Encore marquée par la mort en service de son mari, l’inspectrice en chef Erika Foster découvre son nouveau poste dans un commissariat de Londres. Premier jour, première affaire et non des moindres : le corps d’Andrea Douglas-Brown, fille d’un riche industriel, a été retrouvé dans le lac gelé du Horniman Museum de Forest Hill. Que faisait la jeune femme mondaine dans ce quartier mal famé ?
Effondrée par la disparition d’Andrea, sa famille semble pourtant redouter ce que l’enquête pourrait dévoiler d’eux. Hasard ? Vengeance ? Crime passionnel ? Pour faire éclater la vérité, Erika Foster devra faire la lumière entre règne des apparences et sombres secrets.
Mon resumé : 
Erika est d’origine slovaque, Une femme flic qui a beaucoup de mal a se remettre de graves troubles. Elle à perdu son mari Mark, alors qu’ils étaient en embuscade pour arrêter un trafiquant. elle à fait un burn-out pendant de long mois, et est désormais réintégrée. On lui demande de s’occuper d’un affaire où une femme disparue est retrouvée assassinée. Pourquoi devrait-elle s’occuper de cette affaire alors qu’il y a bien d’autres DCI tout aussi capable qu’elle ? Justement care c’est une enquêtrice hors pair mais aussi que ses origines slovaque vont pouvoir mettre en confiance, la mère de la victime, qui vient du même pays.
Erika n’en crut pas ses oreilles.
– Me protéger ?
– Comme si vous ne saviez pas comment ça marche !
L’Establishment gagne toujours. Nous l’avons vu tous les deux. Vous manquez de preuves irréfutables. Alors s’il vous plaît, quittez la partie, sauvez votre carrière. Parfois, il faut accepter de lâcher prise.
– Navrée, monsieur, c’est non. Trop facile. Cinq femmes sont mortes et leurs assassins s’en tireraient pour la seule raison qu’ils appartiennent à l’Establishment ? Et pour quoi ? Pour qu’ils puissent se faire encore plus de fric ?

– Mon boulot m’a déjà tout enlevé ou presque. Mark. Une vie que j’aimais, dans le Nord, entourée d’amis.
Erika Foster doit enquêter sur le meurtre d’une fille de bonne famille , Andréa –
Très rapidement , on lui met des bâtons dans les roues . Enquêter autour d’une famille de la haute société , c’est s’exposer aux pressions … mais Erika est une obstinée ; elle poursuit son enquête envers et contre tous .
Marsh, Son supérieur hiérarchique, qui lui aussi subit des pressions, ….. de la part du père de Andréa, mais aussi de son propre supérieur, n’a d’autres choix que d’écarter Erika de l’enquête d’abord, puis l’écarter tout court, de la brigade.
Erika, n’a pas dit son dernier mot et compte bien mener l’enquête de son coté, et tant pis, si cela doit se faire hors du cadre professionnel.
Mon avis
Un très bon livre. JE l’ai lu en 2 jours. Difficile de le lâcher tellement on est prix dans l’action. Personnellement j’ai parfois eu de la peine pour ce que vivait erika. On a envie d’être son ami et de la soutenir dans les actions qu’elle mène. Mais, le principal, on veux savoir qui à bien pu faire ça à Andréa et pourquoi ! JE dois avouer que à un moment j’ai bien cru détenir le coupable, et puis finalement…non !!! C’est la tout l’art du roman policier / Thriller 😉

Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée…


moi-christiane-f-13-ans-droguee-prostituee

 

Auteur : Kai Hermann
Titre : Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée…
ISBN : 9782070374434
341 pages
Kai Hermann

Kai Hermann est un journaliste allemand né en 1938 qui a contribué aux revues Die Zeit, Der Spiegel, Twen et Stern, et a publié plusieurs ouvrages, dont « La révolte des étudiants » et « Intervention décisive à Mogadiscio ». Il est également co-auteur de Christiane F . avec Horst Rieck.

 

 

 

 

Livre reçu dans la Kube de Décembre 2016

4eme de couverture : 

Ce livre terrible a connu un retentissement considérable en France et dans toute l’Europe.. -Ce que raconte cette jeune fille sensible et intelligente, qui, moins de deux ans après avoir fumé son premier «joint», se prostitue à la sortie de l’école pour gagner de quoi payer sa dose quotidienne d’héroïne, et la confession douloureuse de la mère font de Christiane F. un livre sans exemple. Il nous apprend beaucoup de choses, non seulement sur la drogue et le désespoir, mais aussi sur la détérioration du monde d’aujourd’hui.

 

 

Mon résumé

Je dirais que la lecture de ce livre est a prendre avec des pincettes, même si il s’agit de témoignages d’une pré-adolescente qui se detruit a petit feu, car on peu dire que c’est vraiment ca. Le parcours d’une fille qui va se droguer jusqu’à toucher à l’hero et qui va devoir se prostituer pour pouvoir se payer sa dose quotidienne.

On sens bien que la mère cherche tout les moyens possible pour sortir sa fille de ce milieu de la drogue, mais a chaque tentative c’est l’échec total et elle finie par replonger. Il est désolant de constater que des qu’on parle de drogue les portes qui mene à la victoire se referment assez rapidement. Et si la mère fait tout pour aider sa fille, en revanche son mari (ou compagnon) semble bien absent et rejette assez vite la fille.

Au fur et a mesure du livre, Christine, doit affronter la dure réalité : voir disparaître au fil du temps des personnes qu’elle a connu et pour certaines, côtoyées. Elle ne donne pas l’impression de réfléchir a son propre sort, et que elle aussi elle pourrait suivre le même chemin. Personnellement j’en suis arrivé au point que je me suis dis qu’on allait finir par apprendre sa mort quelques pages avant la fin ! Mais non, on arrive tout de même a finir sur un « Happy end », du moins c’est le terme qui va le mieux même si on pas vraiment le dire comme çà pour ce type de parcours.

 

Mon avis

Que dire de plus que je n’aurais pas déjà dis ? Oui c’est un tres bon livre, cependant un livre assez dur, qui montre bien que la vie n’est pas un long fleuve tranquille. Et même pour une adolescente la vie en fais voir de toute les couleurs. Encore une fois un très bon livre.