Articles Tagués ‘littérature allemande’


 

 

NetGalley

 

 

 

 

 

 

 

 

Auteur : Jean-luc Bannalec
Titre :  Enquête troublante à Concarneau
Date de parution : 4 mars 2021
EAN : 9782258192324 – edition les presses de la cité

 

 

4eme de couverture

Intrigues à Concarneau, la ville bleue, fief du commissaire Dupin pour sa huitième enquête. Une résolution tout en finesse, sous forme d’hommage à Simenon et à son célèbre commissaire, Maigret.

Une nouvelle intrigue signée Jean-Luc Bannalec après Les Secrets de Brocéliande.

Le docteur Chaboseau, notable respecté de Concarneau, est retrouvé défenestré. Ni sa femme ni ses proches amis, un pharmacien et un négociant en vins, n’ont idée du mobile du crime.

Alors que ses collaborateurs sont en vacances, et que ses beaux-parents arrivent pour le week-end de la Pentecôte, le commissaire Dupin découvre que le médecin était investi dans de multiples domaines : une collection de tableaux, des brasseries et conserveries locales, des projets immobiliers, sans oublier la construction navale. Autant de sources de conflit, et de pistes à suivre.

Pour démêler l’écheveau, il lui faudra attendre le retour de sa fidèle assistante Nolwenn, puis trouver un appui inattendu auprès de Simenon et de son roman Le Chien jaune, qui voit Maigret enquêter à Concarneau.

 

 

 

 

Mon résumé

J’avoue qu’en voyant la couverture et ajouté  cela une 4eme de couverture digne d’un bon thriller, il m’en fallais pas plus pour que ce roman me plaise. Quand je vois un livre qui me plais mais que l’auteur ne me dit rien, je ne peux pas m’empêcher de faire une recherche sur mon blog pour voir si j’ai deja lu l’auteur. Effectivement j’avais lu un de ses livres il y a quelques années (en 2016 plus précisément) et j’avais bien aimé :

etrange

Il avait pas eu beaucoup de commentaires sur mon blog, mais peut-être que ce nouveau roman suscitera plus d’avis …

 

Le commissaire dupin va être appelé ici  sur une nouvelle enquête. Il va être appelé par…la femme du docteur Chaboseau, un notable et qui est très bien vu dans la ville de Concarneau. Une affaire triste et tragique qu’il va devoir prendre avec des pincettes.

Le commissaire est content de retrouver son assistante Nolwenn.

Le commissaire dupin et son collègue Le ber vont devoir faire équipe sur cette affaire qui s’avère épineuse. Ils vont apprendre que le docteur Chaboseau était associé au pharmacien et un autre ami réputé qui était en passe de fabriquer une nouvelle bière et propriétaire d’un bar.

A de nombreuses reprises ils vont se diriger sur de fausses pistes, mais ce qui est sur c’est que tout semble indiquer que l’affaire a des similitudes avec Georges Simenon et son roman le chien Jaune.

 

 

La Bretagne attirait nombre d’entrepreneurs et entrepreneuses. Des personnes qui se sentait également investies d’une forte responsabilité sociale ; encore une fière tradition locale. On ne compte plus les exemples, comme Yves Rocher qui a développé sa première crème, à base de ficaire, dans le grenier de ses parents.

 

 

 

Mon avis

Une découverte de Concarneau, ses ports, ses commerces, ses restaurants, ses belles plages, ses coins tranquilles et sa vieille ville. Si on souhaite y passez de belles vacances (je sais en ce moment c’est un peu compromis) emporter ce roman avec vous,  un vrai guide de voyage.

Ce roman a beau être truffé d’allusion a Simenon, je ne pense pas que je m’y aventurerais.

Pour ce qui est du roman, j’ai trouvé qu’il y avais trop de pistes qui ne mènent a pas grand chose et on a vite fait de se perdre mais heureusement on parvient a la fin a se raccrocher a la branche et on découvre qui a fais quoi et pourquoi.

Une 2eme lecture ne serait pas inutile pour débroussailler tout ca.

 


51516789. sy475

Auteur : Sebastian Fitzek
Titre : Siege 7A
Version : Numérique – Edition l’archipel
Date de parution : mars 2020
ISBN: 9782809828337
Lien livraddict
Lien Kobo

 

 

Sebastian Fitzek - Deutscher Radiopreis Hamburg 2016 02.jpg

Sebastian Fitzek, né le 13 octobre 1971 à Berlin, est un écrivain et journaliste allemand. Il est considéré comme le maître du roman à suspens allemand, auteur des meilleurs ventes en librairie allemande.

Après des études de droit, il travaille à la radio et à la télévision. Par la magie du bouche-à-oreille, « Thérapie », son premier thriller, s’est retrouvé numéro un des ventes en Allemagne (plus de 220 000 exemplaires vendus). Il a été traduit dans vingt-deux pays.

Fin 2016, 8 de ses romans ont été traduits en français, le dernier étant « La Mémoire cachée » aux éditions l’Archipel.
Il sort en 2017 un thriller intitulé Le Somnambule.

source : wikipedia / babelio

 

4eme de couverture

Mats Krueger, psychiatre renommé qui vit désormais à Buenos Aires, est contraint de surmonter sa phobie de l’avion quand sa fille Nele, avec qui il a perdu contact depuis des années, lui annonce qu’elle est sur le point d’accoucher.
Quand il prend place à bord du vol qui doit le mener à Berlin, il ne se doute pas encore qu’il aura à affronter le pire – ni les turbulences ni les trous d’air n’en seront la cause… Peu après le décollage, Mats reçoit un appel anonyme en forme d’ultimatum. Sa fille vient d’être enlevée. S’il veut éviter qu’elle et son bébé soient exécutés, il n’a d’autre choix que de provoquer le crash de l’avion… Pour cela, on lui suggère de manipuler mentalement Kaya, l’une des hôtesses, qui n’est autre qu’une de ses anciennes patientes. Mais quel rôle joue-t-elle vraiment ?


Très vite ou jamais

Auteur : Rita Falk
Titre : Très vite ou jamais
ISBN: 9782824702360
220 pages – Magnard Jeunesse

 

Résultat de recherche d'images pour "rita falk"
Nationalité : Allemagne 
Né(e) à : Oberammergau , le 30/05/1964

Biographie : 
Rita Falk est née en Haute-Bavière, en 1964. Elle a passé ses premières années entourée de montagnes et de prairies, proche de ses parents et de sa grand-mère.
Rita Falk est une auteure allemande de romans policiers pour la jeunesse dont le héros est Franz Eberhofer. Elle est la mère de trois enfants et vit en Bavière à Munich.
source : babelio

 

4eme de couverture

Tout pourrait être tiré d’une histoire vraie.
Jan, un garçon de vingt-et-un ans, se raconte dans ce récit épistolaire avec un naturel désarmant. Il y décrit son quotidien et les épreuves qu’il traverse au côté de son meilleur ami, Nils, tombé dans le coma après un accident de moto.
Rita Falk livre un récit touchant et plein d’humour sur la maladie, la mort et le deuil, qui se meut au fil des pages en un hymne à la force de la jeunesse et à la beauté de la vie.

 

Mon résumé

Il s’agit de la sélection que j’ai reçu pour la Kube du mois d’août. Quand je l’ai découvert, je me suis dis qu’ils avaient dû se tromper et je pensais sérieusement que j’allais m’ennuyer. Je l’ai lu en moins de 24 heures donc je me pense pas qu’on puisse parler d’ennui hein !

On découvre la Vie de Jan suite à l’accident de moto de son ami Nils, qui se retrouve dans un lit d’hôpital. Il décide de raconter sa vie dans son quotidien y compris lors de ses visites auprès de son ami, à l’hôpital, au travers de lettres ou de ce qu’on pourrait prendre pour un journal. Au fils des pages, mais aussi des mois qui passent, on se rends compte de la réelle amitié de Jan envers son ami, qui malheureusement pour lui ne répond pas a ce qu’il raconte. Au contraire, leurs familles respectives semblent se détacher de plus en plus de Nils, et paraissent perdre espoir de toute amélioration.

On découvre également la vie professionnelle de Jan au sein de ce qui semble être une maison de repos.

 

Je me suis assis à côté de toi, et t’ai lu les pages sport du journal, t’ai raconté ma semaine et t’ai massé les doigts, un art dans lequel j’ai fait des progrès. Vive la Vaseline ! En tout cas, tes doigts ne sont plus aussi raides ni aussi glacés.

Mon avis :

Ayant subit un peu le même parcours que Nils mais en voiture, ce livre m’a particulièrement touché, cela dit j’ai eu plus de chance que lui et heureusement. J’ai trouvé qu’il y avait une grande notion d’amitié, de compassion dans ce livre. La moralité que je ressors de ce livre est que malgré ce que l’on souhaite, il ne faut pas forcement penser qu’a soi et ce peu importe que l’on veuille faire des choses pour ses amis, il faut aussi qu’eux-mêmes en ressente le désir.