Articles Tagués ‘hôpital’


Le patient 127 eBook by Gilbert Gallerne

Auteur : Gilbert Gallerne
Titre : Le patient 127
Version : Numérique
Date de parution : 11 décembre 2014
ISBN: 9791091981590
Lien livraddict
Lien kobo

 

Description de cette image, également commentée ci-après

Gilbert Gallerne, né en 1954, est un écrivain français de roman policier, lauréat du prix du Quai des Orfèvres 2010. Banquier de profession, il a été critique littéraire et a traduit plusieurs best-sellers américains.

Gilbert Gallerne, né en 1954, est un écrivain français de roman policier, lauréat du prix du Quai des Orfèvres 2010. Banquier de profession, il a été critique littéraire et a traduit plusieurs best-sellers américains.
Ayant pratiquement appris à lire dans les Bob Morane, c’est tout naturellement que le fantastique est devenu son domaine de prédilection lorsqu’il s’est mis à écrire. Sous le pseudonyme (transparent) de Gilles Bergal, il a publié de nombreuses nouvelles, et deux romans d’horreur au Fleuve noir (Cauchemar à Staten Island et Camping Sauvage), et sous le nom de Milan, a signé dans la collection « Anticipation » du Fleuve Noir deux ouvrages constituant un cycle, Le Clone Triste, et Le Rire du Klone.

En 1992, il décide d’abandonner les pseudonymes pour signer de son nom deux ouvrages de criminologie : Edward Gein le Psycho et Sacrifices Humains à Matamoros au Fleuve noir dans la collection « Crime story ». Il change de genre à partir de cette date : il passe du fantastique au thriller. Ses œuvres principales qui ont la caractéristique de se dérouler en France sont : Teddy est revenu (Lefrancq, 1997), La Mort au soleil (Flammarion, 2000), Le Prix de l’angoisse (Belfond, 2002), Le Patient 127 (Belfond, 2004).

 

4eme de couverture

Hôpital de Cressac. Vingt-deux heures. Service des urgences. Plongé dans un coma profond, un homme impossible à identifier est conduit chambre 127. Pas de papiers, plus d’empreintes, un visage modifié par la chirurgie esthétique. La police soupçonne un cas de grand banditisme, et la presse s’empare de l’affaire… Carole Masson, l’infirmière en charge du mystérieux « patient 127 », est intriguée. Sorti de sa léthargie, le blessé affirme être amnésique… Jusqu’au jour où il lui fait cette confidence : sur l’écran de télévision il s’est reconnu en la personne de Luigi Belladone, un chanteur de variétés oublié du public. La ressemblance est frappante, mais Carole ne sait que penser. Tandis que la police piétine, la jeune femme décide de résoudre le mystère et se lance dans une enquête qui la mène directement à… Luigi Belladone. Et bientôt, les cadavres s’additionnent, car dans l’ombre rôde un assassin qui ne veut pas voir la vérité éclater et n’hésite pas à recourir au meurtre pour éliminer les témoins. « 127 » est-il fou, ou bien cherche-t-il à manipuler Carole ? Peut-elle vraiment se fier à cet inconnu qui, s’il l’attire irrésistiblement, pourrait se révéler très dangereux ? Entre cet homme et le policier qui enquête, son cœur balance. Va-t-elle trouver l’amour ou bien la mort entre les mains d’un fou criminel ? Car, crime après crime, le meurtrier se rapproche d’elle. Saura-t-elle l’arrêter avant d’en être la victime ? Dans ce roman policier en trompe l’œil où les personnages se dédoublent, Gilbert Gallerne distille savamment fausses pistes, séduction amoureuse et conflits d’intérêts jusqu’à faire culminer une indicible angoisse.

Par l’auteur de « Teddy est revenu », « Le prix de l’angoisse », « L’ombre de Claudia » et « Au pays des ombres » (Prix du Quai des Orfèvres 2010).

 

Mon résumé

IL s’agit la d’un roman que je n’aurais pas forcement pris si j’avais du l’acheter, aussi vu que la je ne l’ai pas payer je n’allais pas faire la fine bouche. Merci à kobo pour proposer de bon roman gratuit de temps en temps.

L’histoire commence lorsque qu’un homme est découvert lors d’un accident de voiture. Il se retrouve à l’hôpital de Cressac au service des urgences. Il se trouve dans un profond coma et on ne sait rien de lui. Aucun papiers retrouvés sur lui, plus d’empreintes digitales et un visage modifié par la chirurgie esthétique. Pour le corps médical, il est un parfait inconnu.

Voila qu’au bout de 3 semaines de coma, il semble revenir à lui. Cette résurrection, ne va pas pour autant aider les médecins à savoir qui il est et ce qui a pu lui arriver. D’autant plus lorsque la police débarque et semble se faire présente et insistante pour savoir qui il est. LA seule personne qui semble compréhensif face a ce patient mystérieux, c’est Carole l’infirmière, qui est tous les jours a son chevet.

c’est elle, qui, de façon discrète, va l’aide a se souvenir. Ce que fait Carole va finir pas se savoir au sein de sa hiérarchie….

 

Mon avis

Si l’auteur a fait bien d’autres roman, il s’agit ici, pour ma part de mon premier roman. Avant cette lecture je ne connaissais pas Gilbert Gallerne. J’avais certes entendu parler d’un des romans qu’il a fait : Teddy est revenu mais sans avoir jamais lu aucun roman.  JE découvre même qu’il a écrit sous différents pseudonyme.

Et vous, connaissez vous cet auteur ? avez vous déjà lu des livres ? dites- moi tout.

C’est lundi, que lisez-vous ?

Publié: 13 Avr 2020 par lecturedesam dans Tag, Thriller
Tags:, , , , , ,

C'est lundi, que lisez-vous ? – Lecture de Sam

« C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous créé par Mallou et s’inspire du It’s Monday, What are you reading ? par One Person’s Journey Through a World of Books. il a ensuité été repris par Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:
Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

Pandémic - Le premier tome d'un thriller médical angoissant eBook by Philippe Le Douarec

 

Ce que je suis en train de lire :
Disons que je vais le commencer dans la journée

 

 

Ce que je vais lire ensuite :
J’hésite entre 2 romans que j’ai trouvé sur la plateforme kobo :

Le siège d'en face...

Catherine prend les transports en commun comme chaque jour pour se rendre à son travail.

Pourtant sa vie bien tranquille va basculer lorsqu’elle va trouver un smartphone sur le siège d’en face où se trouvait un charmant jeune homme, quelques minutes auparavant.

 
 
 
 

Le patient 127 eBook by Gilbert GallerneHôpital de Cressac. Vingt-deux heures. Service des urgences. Plongé dans un coma profond, un homme impossible à identifier est conduit chambre 127. Pas de papiers, plus d’empreintes, un visage modifié par la chirurgie esthétique. La police soupçonne un cas de grand banditisme, et la presse s’empare de l’affaire… Carole Masson, l’infirmière en charge du mystérieux « patient 127 », est intriguée. Sorti de sa léthargie, le blessé affirme être amnésique… Jusqu’au jour où il lui fait cette confidence : sur l’écran de télévision il s’est reconnu en la personne de Luigi Belladone, un chanteur de variétés oublié du public. La ressemblance est frappante, mais Carole ne sait que penser. Tandis que la police piétine, la jeune femme décide de résoudre le mystère et se lance dans une enquête qui la mène directement à… Luigi Belladone. Et bientôt, les cadavres s’additionnent, car dans l’ombre rôde un assassin qui ne veut pas voir la vérité éclater et n’hésite pas à recourir au meurtre pour éliminer les témoins. « 127 » est-il fou, ou bien cherche-t-il à manipuler Carole ? Peut-elle vraiment se fier à cet inconnu qui, s’il l’attire irrésistiblement, pourrait se révéler très dangereux ? Entre cet homme et le policier qui enquête, son cœur balance. Va-t-elle trouver l’amour ou bien la mort entre les mains d’un fou criminel ? Car, crime après crime, le meurtrier se rapproche d’elle. Saura-t-elle l’arrêter avant d’en être la victime ? Dans ce roman policier en trompe l’œil où les personnages se dédoublent, Gilbert Gallerne distille savamment fausses pistes, séduction amoureuse et conflits d’intérêts jusqu’à faire culminer une indicible angoisse.

Par l’auteur de « Teddy est revenu », « Le prix de l’angoisse », « L’ombre de Claudia » et « Au pays des ombres » (Prix du Quai des Orfèvres 2010).

 

 

Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?


45179841. sy475

Auteur :  Susi Fox
Titre : L’erreur
Version : Broché – Edition Fleuve noir
ISBN: 9782265118027 – 360 pages
Lien livraddict

 

 

4eme de couverture

Le pire est arrivé. Mais personne ne vous croit.
Sasha a toujours voulu un bébé.
Sa grossesse se déroule à merveille, jusqu’au jour où elle se retrouve à l’hôpital pour subir une césarienne d’urgence. À son réveil, elle demande à voir son enfant. Alors qu’elle s’attend à vivre un moment magique, Sasha plonge dans un cauchemar bien réel. Le nourrisson qu’on
lui amène n’est pas le sien.
La jeune mère n’a aucun doute, même si personne ne la croit. Ni les infirmières qui évitent ses questions, ni son mari qui essaie de la convaincre, ni sa meilleure amie, appelée au secours.
Pour tous, Sasha souffre d’un stress lié aux circonstances de la naissance. Mais ce serait oublier combien l’instinct d’une mère est profondément ancré en elle, en dépit des apparences.
Si le bébé devant elle n’est pas le sien, où est passé son enfant ? Et qui a pu faire cette erreur ?

Titre original : Mine (2018)

 

 

Mon résumé

Sasha est mariée à Mark depuis de nombreuses années. Elle est médecin légiste, tandis que lui travaille dans un restaurant. Ils sont très complices notamment lorsqu’il s’agit de sauver des animaux blessés qu’ils croisent régulièrement au bord des routes.

La grossesse se passe bien jusqu’à l’accouchement, qui se produit bien plus tôt que prévu. Sasha, inconsciente, doit subir une césarienne.

A son réveil, alors qu’elle demande à voir son enfant, elle sent que quelque chose ne va pas.  Le bébé dans le berceau n’est pas le sien.

Lorsque Sasha soulève cette préoccupation, elle se heurte à l’opposition et à la suspicion de tous. Son mari, son propre père et tout le personnel médical refusant de croire Sasha, elle est rapidement étiquetée comme étant mentalement instable.

Sasha est prête a tout pour faire éclater la vérité et combien même on la catalogue comme fragile et dérangée psychologiquement.

 

 

Mon avis

Je me faisais une joie de lire ce livre que j’avais vu passer plusieurs fois sur la toile mais sans avoir l’occasion de franchir le pas. Aussi je pensais que ça allais être une belle découverte. Attention, je ne dis pas que je n’ai pas aimé mais j’en attendais mieux.

Absence

Publié: 22 Juin 2019 par lecturedesam dans Divers
Tags:, , ,

Bonjour a tous,

Certains aurait peut-être remarqué, ou pas, cependant je n’ai rien publié depuis un peu plus d’une semaine alors que en temps normal même si je ne publie pas un avis sur un livre donné, je publie au moins le tag « c’est lundi, que lisez-vous ».

La raison est que j’ai du me faire hospitaliser en urgence. Chose qui a surpris tout mon entourage (personnel et professionnel). Si désormais cela va mieux, je reste « en convalescence » pour quelques jours avant de reprendre le travail. JE vous avoue qu’il etait temps que je sorte, je commençais un peu a m’ennuyer sur mon lit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voila un peu pourquoi j’étais peu présent sur le blog, même si je restais visible sur les RS.

Je vais donc profiter de ces quelques jours qui me reste pour me balader et lire et chroniquer.


Couverture Genesis

 

Auteur : Karin Slaughter
Titre : Génésis
ISBN: 978-2-253-16888-1
663 pages – Edition le livre de poche

Karin Slaughter

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Géorgie , le 06/01/1971

Biographie :

N°1 sur les listes internationales de best-sellers, Karin Slaughter est l’un des auteurs les plus populaires et les plus plébiscités dans le monde. Publiée en 33 langues et vendue à plus de 30 millions d’exemplaires, elle est l’auteur de 15 romans, parmi lesquels figurent les séries « Grant County » et « Will Trent », « Blonde Hair, Blue Eyes » ainsi que le roman « Cop Town », qui a été nominé pour l’Edgar Award.

 

 

4eme de couverture

Quelqu’un l’a torturée… torturée longuement… Ancien médecin légiste, Sara Linton travaille depuis trois ans dans un grand hôpital, à Atlanta, où elle tente de se reconstruire. Quand arrive aux urgences une femme très grièvement blessée, elle se retrouve plongée dans le monde de la violence et de la terreur. L’inspecteur Will Trent du Georgia Bureau of Investigation et sa coéquipière Faith Mitchell comprennent rapidement que la patiente de Sara est la première victime d’un tueur sadique, d’un esprit dérangé. Pour mettre fin à cette abominable série de meurtres, seuls eux trois – avec leurs blessures et leurs secrets – seront en mesure d’analyser le cerveau d’un tel détraqué et de retrouver sa trace.

 

Mon résumé

Sara Linton, s’est installée depuis trois ans à Atlanta pour essayer d’oublier les moments atroces et très pénibles qu’elle vient de vivre. Médecin dans un grand hôpital de la ville, elle reconstruit peu à peu sa vie. Quand arrive aux urgences une femme très grièvement blessée, elle se retrouve plongée dans le monde de la violence et de la terreur.

L’inspecteur Will Trent du Georgia Bureau of Investigation, qui se trouve par hasard sur les lieux, va découvrir que la patiente de Sara est la première victime connue d’un tueur sadique, d’un esprit dérangé qui torture ses victimes. Retirant l’affaire à la police locale, Will et sa co-équipière Faith Mitchell vont traquer le tueur.

Pour mettre fin à cette abominable série de meurtres, seuls eux trois – avec leurs blessures et leurs secrets – seront en mesure d’analyser le cerveau d’un tel détraqué et de retrouver sa trace.

 

Mon avis

Le livre reste assez lent a démarrer. Pres de 200 pages avant qu’on commence un peu a en apprendre un peu plus sur les personnages principaux, plus presque autant avant que je sente un réel plaisir dans la lecture. Sara Linton veuve depuis trois ans ne se remet pas de la mort de son mari ancien policier. Une autre jeune femme disparaît et tous les ingrédients d’un thriller sont réunis. Le roman est parsemé de passages torride et de grandes scenes de violence, ce qui n’est pas pour me déplaire et ce sont ces petits ingrédients qui ont fait que j’ai poursuivis le livre jusqu’au dénouement final.


Très vite ou jamais

Auteur : Rita Falk
Titre : Très vite ou jamais
ISBN: 9782824702360
220 pages – Magnard Jeunesse

 

Résultat de recherche d'images pour "rita falk"
Nationalité : Allemagne 
Né(e) à : Oberammergau , le 30/05/1964

Biographie : 
Rita Falk est née en Haute-Bavière, en 1964. Elle a passé ses premières années entourée de montagnes et de prairies, proche de ses parents et de sa grand-mère.
Rita Falk est une auteure allemande de romans policiers pour la jeunesse dont le héros est Franz Eberhofer. Elle est la mère de trois enfants et vit en Bavière à Munich.
source : babelio

 

4eme de couverture

Tout pourrait être tiré d’une histoire vraie.
Jan, un garçon de vingt-et-un ans, se raconte dans ce récit épistolaire avec un naturel désarmant. Il y décrit son quotidien et les épreuves qu’il traverse au côté de son meilleur ami, Nils, tombé dans le coma après un accident de moto.
Rita Falk livre un récit touchant et plein d’humour sur la maladie, la mort et le deuil, qui se meut au fil des pages en un hymne à la force de la jeunesse et à la beauté de la vie.

 

Mon résumé

Il s’agit de la sélection que j’ai reçu pour la Kube du mois d’août. Quand je l’ai découvert, je me suis dis qu’ils avaient dû se tromper et je pensais sérieusement que j’allais m’ennuyer. Je l’ai lu en moins de 24 heures donc je me pense pas qu’on puisse parler d’ennui hein !

On découvre la Vie de Jan suite à l’accident de moto de son ami Nils, qui se retrouve dans un lit d’hôpital. Il décide de raconter sa vie dans son quotidien y compris lors de ses visites auprès de son ami, à l’hôpital, au travers de lettres ou de ce qu’on pourrait prendre pour un journal. Au fils des pages, mais aussi des mois qui passent, on se rends compte de la réelle amitié de Jan envers son ami, qui malheureusement pour lui ne répond pas a ce qu’il raconte. Au contraire, leurs familles respectives semblent se détacher de plus en plus de Nils, et paraissent perdre espoir de toute amélioration.

On découvre également la vie professionnelle de Jan au sein de ce qui semble être une maison de repos.

 

Je me suis assis à côté de toi, et t’ai lu les pages sport du journal, t’ai raconté ma semaine et t’ai massé les doigts, un art dans lequel j’ai fait des progrès. Vive la Vaseline ! En tout cas, tes doigts ne sont plus aussi raides ni aussi glacés.

Mon avis :

Ayant subit un peu le même parcours que Nils mais en voiture, ce livre m’a particulièrement touché, cela dit j’ai eu plus de chance que lui et heureusement. J’ai trouvé qu’il y avait une grande notion d’amitié, de compassion dans ce livre. La moralité que je ressors de ce livre est que malgré ce que l’on souhaite, il ne faut pas forcement penser qu’a soi et ce peu importe que l’on veuille faire des choses pour ses amis, il faut aussi qu’eux-mêmes en ressente le désir.

 

 

 


 

Auteur : Sire cedric
Titre : L’enfant des cimetieres
ISBN :9782266203654
534 pages (papier)

 

4eme de couverture

Un fossoyeur vivant près d’un cimetière est pris d’une folie hallucinatoire et tue toute sa famille avec un fusil à pompe avant de se suicider. Un adolescent, se croyant poursuivi par des ombres, menace de son arme les occupants d’un hôpital et tue Kristel, une artiste peintre. Plongé dans cette épidémie meurtrière, David, photojournaliste et compagnon de Kristel, décide de mener l’enquête. Avec l’aide d’Aurore, une jeune collègue ambitieuse, et du commandant de police Vauvert, ils vont être bientôt confrontés à l’inimaginable. Meurtres sordides et suicides pour le moins étranges s’enchaînent sous les yeux terrifiés des trois enquêteurs. Nathaniel, aussi insaisissable que
maléfique, n’est pas un jeune homme ordinaire… L’enfant des cimetières prend un plaisir manifeste à tuer, à prolonger l’agonie douloureuse de ses victimes. Homme ou démon ? Rien ne semble pouvoir l’arrêter dans son abominable quête. David, qui n’a plus rien à perdre, est prêt à tout pour venger Kristel, quitte à suivre Nathaniel jusqu’en enfer.

 

Mon avis :

Bien avant de le commencer je savais que j’allais être surpris mais la j’ai carrément été fusillé par le style d’écriture de l’auteur. On plonge vraiment dans un thriller psychologique mais en même temps on est bercé par les aspects fantomatique dans le personnage de Nathaniel.

Sire Cédric n’est pas avare de détails, il faut parfois avoir le cœur bien accroché , on est dans le sanglant, dans le gore. Les personnages sont tellement bien décrits qu’on les visualise sans mal, que ce soit Kristel, Vauvert, David, etc.

Au fil des pages et des chapitres On se pose des questions en voulant avoir immédiatement les réponses : Simple légende urbaine? Démon? Adolescent? On a pas le temps de s’ennuyer…