Archives de la catégorie ‘Classique’

L’ile au trésor

Publié: 22 Mar 2019 par lecturedesam dans Classique

Résultat de recherche d'images pour "l'île au tresor le livre de poche"

Auteur : R.L.Stevenson
Titre : L’île au trésor
ISBN : 9782253003687
243 pages – Edition Le livre de poche classiques
Lien livraddict

 

 

4eme de couverture

Le jeune Jim Hawkins est le héros de ce roman, ainsi que le terrible John Silver, l’homme à la jambe de bois. L' »Hispanolia » débarque sur l’Ile au Trésor les « bons » et les « méchants ». Dès lors, une lutte implacable se déroule pour retrouver le trésor amassé par Flint, redoutable pirate mort sans avoir livré son secret.

Titre original : Treasure Island (1883)

 

Mon résumé : 

Je vous vois venir, en vous disant, c’est bizarre j’aurais jamais cru qu’il pouvais lire des classiques. Vous seriez pas bien loin, mais bon je ne lis pas que des polars et des thrillers non plus. Je sais de temps en temps sortir de ma zone de confort. Apres, je n’ai pas été dans la librairie du coin pour acheter précisément ce roman. Non,non !! Je l’avais reçu alors que j’étais encore abonné à une box littéraire.

Je ne l’ai pas non plus choisis parce que je voulais lire un classique, non pas que je ne voulais pas lire un classique, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dis, mais c’est surtout que je voulais une lecture pas trop compliqué, qui me ferait patienter en attendant de recevoir LE livre,  a ne pas manquer : L’AIGLE DE SANG.

Que je vous parle du livre à l’origine de la chronique ? ah, oui, pardon, je m’ecarte un peu trop du sujet…..L’île au trésor, donc !

Tout commence lorsque « le capitaine » s’installe dans l’auberge des parents de Jim Hawkins. Il sait qu’il s’agit du genre de Flibustier qui doit retenir son attention, d’autant plus lorsqu’un aveugle, vient lui apporter la tache noire, symbole des pirates et synonyme de mort.

Commence alors pour Jim, une chasse au trésor. En effet, Après le décès d’un flibustier nommé Billy Bones à l’auberge à l’Amiral Benbow, et l’ouverture du coffre du marin, Jim s’est retrouvé en possession de la carte de l’île lointaine où le pirate Flint avait enfoui un trésor considérable.  Une expédition est montée par Trelawney le seigneur du village et le docteur Livesey Alors que l’expédition atteint sa destination. Mutinerie, bagarres à répétition, exploits du jeune Jim commencent à apparaître.

 

Capture d_écran 2018-10-09 à 22.24.58

 

 

Mon avis : 

Un beau roman historique de piraterie.

Le personnage m’ayant le plus marqué étant bien sur celui de Long John Silver et sa jambe de bois, sans bien sur oublier son perroquet loquace.


 

« C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Repris par Mallou puis Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

2026206742778305

 

 

 

Coté BD la semaine a été plutot fourni avec 2 series :

  • NoBody

331801553490533440089904Résultat de recherche d'images pour "La spirale de Dante (No Body, #4)"

 

  • Faucheurs de vent

3610315141005898

 

 

 

Ce que je suis en train de lire :

39888861

 

 

 

Ce que je vais lire ensuite :

Comme cela fait longtemps que je n’ai pas lu de classiques, peut-etre que cela fera l’objet de ma prochaine lecture. Sauf si des arrivages pointes le boute de leur nez.

voici donc le prochain que je risque de lire :

Résultat de recherche d'images pour "9782253003687 le livre de poche"

 

 

Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?

Les quatre filles du docteur March

Publié: 21 Nov 2018 par lecturedesam dans Classique

Résultat de recherche d'images pour "Les quatre filles du docteur March"

Auteur : Louisa May Alcott
Titre : Les quatres filles du docteur March
ISBN : 9782010023668
279 pages  – Editions Le livre de poche

 

Résultat de recherche d'images pour "Louisa May Alcott"

 

Louisa May Alcott, née le 29 novembre 1832 à Germantown en Pennsylvanie, et morte le 6 mars 1888 à Boston, est une romancière américaine, connue surtout pour son roman Les Quatre Filles du docteur March (Little Women).

Deuxième d’une fratrie de quatre filles, elle est éduquée par un père philosophe dont les vues sur la manière d’élever des enfants sont exigeantes
Adulte, elle défend la cause de l’abolition de l’esclavage et de l’émancipation des femmes. Elle publie un livre sur son expérience d’infirmière durant la Guerre de Sécession, et un premier roman en 1864

 

Source : wikipedia

 

 

4eme de couverture

Meg, Jo, Beth et Amy vivent aux États-Unis et s’entendent plutôt bien pour des soeurs ! En pleine guerre de Sécession, leur père est parti sur le front, alors tout le monde travaille dur. Mais entre Meg la raisonnable, Jo l’impétueuse, Amy la raffinée et Beth la délicate, les discussions sont passionnées et la maison rarement silencieuse !

 

Mon résumé :

Voici un nouveau classique que j’avais reçu dans la box littéraire Once Upon A Book au mois de septembre il me semble. Je n’avais encore pas eu le temps de me pencher dessus mais voici enfin chose faite.

Le livre en lui même n’est pas très long. Il s’agit de l’édition Le livre de poche.

Bien entendu quand on parle des quatre filles du docteur march et lorsqu’on est né dans les années 80, on peux tout de suite au dessin animé qu’on regardais sur TF1 ou France 2. Moment nostalgique, je vous partage le 1er episode :

 

Si  on replonge dans l’histoire du livre : L’histoire se déroule alors que la guerre de sécession bat son plein, le docteur march est parti faire la guerre et laisse ses 4 filles et sa mère.

Les quatre sœurs sont très différentes l’une de l’autres. Meg, l’aînée, est coquette et parfois futile. Jo (Joséphine), le garçon manqué, est intrépide. Beth est d’une timidité maladive. Enfin, Amy est vaniteuse … et a une orthographe calamiteuse.

 

Mon avis

Même si j’ai apprécié cette nouvelle lecture d’un roman classique, a niveau équivalent, j’ai préféré Orgueil et Préjugés. Apres au vu des retours que j’ai pu voir sur la toile, ce titre reste très apprécié des lectrices.

C’est lundi, que lisez-vous ?

Publié: 23 Juil 2018 par lecturedesam dans Classique, Policier / Polar, Sentimental, Tag, Thriller

 

« C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Repris par Mallou puis Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

 

 

Ce que je suis en train de lire :

11913773

 

 

Ce que je vais lire ensuite : 

Je vais peut-etre lire celui-ci qui est un livre trouvé dans une boite à livre
Résultat de recherche d'images pour "quelqu'un pour qui trembler gilles legardinier"

 

Ou encore
Les jumeaux de Piolenc par Destombes

 

 

Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?

 


Bonjour à tous.

J’aime bien parfois lire des livres qui sortent de l’ordinaire et celui-ci en est un. Que ce soit de par l’époque à laquelle il a été écrit mais aussi du style d’écriture et du thème.

 

Résultat de recherche d'images pour "germinal roman"

Auteur : Emile Zola
Titre : Germinal
ISBN: 9782824702360
– Edition Bibebook

 

4eme de couverture :

Une des grandes grèves du siècle dernier racontée par un journaliste de génie qui en a fait un réquisitoire, un formidable  » J’accuse  » contre le capital, le roman de la lutte des classes et de la misère ouvrière. Un livre de nuit, de violence et de sang, mais qui débouche sur l’espoir d’un monde nouveau lorsque le héros, Etienne Lantier, quittant la mine  » en soldat raisonneur de la révolution « , sent naître autour de lui une  » armée noire, vengeresse… dont la germination allait bientôt faire éclater la terre « . Germinal marque l’éveil du monde du travail à la conscience de ses droits et c’est au cri sans cesse repris de  » Germinal ! Germinal !  » que la délégation des mineurs de Denain accompagna le convoi funèbre de Zola à travers les rues de Paris.

 

L’une des dernière adaptation cinématographique :

 

Mon résumé :

On va suivre la vie difficile des mineurs suite a l’arrivée de Etienne Lantier. Lors d’une inspection du responsable de la mine, celui-ci estime que le travail n’est pas bien fait et menace de baisser les salaires, voire de payer le boisage à part, au détriment des mineurs. La menace est mise en exécution le lendemain par l’affichage d’une note de service. Etienne Lantier se fait porte parole et incite les mineurs à le rejoindre afin de se mettre en gréve. Au fil du temps toutes les autres mines sont prévenues et rejoignent le mouvement. Avec la gréve, on voit la famine arriver, des personnes meurent de faim, des conflits s’enveniment.

C’est le seul roman que j’ai lu de Emile Zola et également de la saga Les rougon-Macquart mais si le reste de la saga est du même niveau l’histoire est triste et on a envie de se mettre dans la peau des personnes. Heureusement qu’il s’agissait de la version numérique kindle car j’ai du a plusieurs reprises faire appel au dictionnaire, mais c’est un peu normal pour un livre écrit en 1885, il y a forcement des mots que je ne connaissait pas soit parce qu’il sont désormais inusités ou alors car ce sont des termes spécifique au monde minier.

En tout les cas je ne regrette absolument pas cette lecture et ça permet d’en apprendre beaucoup sur les conditions très difficiles de l’époque. Sans l’avoir fait exprès j’ai lu ce livre à la bonne période je pense, je l’ai lu alors qu’on parle de partout de la loi travail et des manifestations qui en découle !! Si c’est pas une coïncidence ça  !

Que dire de plus de ce classique de la littérature française ? Un très bon moment de lecture même si il réside beaucoup de tristesse.


 

Auteur : Jules Verne
Titre : 20000 lieues sous les mers
ISBN: 9782010045097
Format numerique  Amazon- Libre de droit

 

Résultat de recherche d'images pour "Jules Verne"

Jules Verne, ou Jules-Gabriel Verne sous son nom de naissance, né le 8 février 1828 à Nantes et mort le 24 mars 1905 à Amiens.

C’est un écrivain français dont l’œuvre est, pour la plus grande partie, constituée de romans d’aventures utilisant les progrès scientifiques propres au XIXe siècle.

 

 

 

4eme de couverture :

L’apparition d’une bête monstrueuse en 1866 dans plusieurs mers du globe défraie la chronique. L’animal, rapide, fusiforme et phosphorescent, est responsable de plusieurs naufrages, brisant le bois des navires avec une force colossale. De retour d’une expédition dans le Nebraska, Pierre Aronnax, professeur suppléant au Muséum national d’histoire naturelle, émet l’hypothèse d’un narval géant.

Les compagnies d’assurances maritimes menacent d’augmenter leurs prix et demandent que le monstre soit éliminé. Une grande chasse est alors organisée à bord de l’Abraham Lincoln, fleuron de la marine américaine, mené par le commandant Farragut. Aronnax reçoit une lettre du secrétaire de la Marine lui demandant de rejoindre l’expédition pour représenter la France. Le scientifique embarque avec son fidèle domestique flamand, Conseil. A bord, ils font la connaissance de Ned Land, harponneur originaire de Québec. Après des mois de navigation, la confrontation avec le monstre a enfin lieu, et l’Abraham Lincoln est endommagé. Un choc entre le monstre et la frégate projette Aronnax, Conseil et Ned par-dessus bord. Ils échouent finalement sur le dos du monstre, qui n’est autre qu’un sous-marin en tôle armée. Les naufragés sont faits prisonniers et se retrouvent à bord du mystérieux appareil. Ils font alors connaissance du capitaine Nemo, qui refuse de leur rendre la liberté.

 

 

Mon avis :

J’avais envie de me replonger dans du classique, j’ai souhaité commencer par celui la. J’en ai bien sur d’autre qui m’attendre mais on verra plus tard.

« L’apparition d’une bête monstrueuse en 1866 dans plusieurs mers du globe défraie la chronique. » Pierre Aronnax, professeur suppléant au Muséum d’histoire naturelle de Paris, émet l’hypothèse d’un narval géant. ne grande chasse est alors organisée à bord de l’Abraham Lincoln, fleuron de la marine américaine, mené par le commandant Farragut. Le scientifique embarque avec son fidèle domestique flamand, Conseil. A bord, ils font la connaissance de Ned Land, harponneur originaire de Québec.  Apres une longue lutte avec le monstre, le bateau « L’abraham-Lincoln » subit une avarie et Le commandant et son domestique, ainsi que Ned Land, survivre dans la mer  tant bien que mal, au risque d’être noyé…ou pire. Ils sont finalement projetés contre le monstre marin, qui n’est autre qu’un sous-marin fait de tôles d’acier. Il vont être fait prisonniers et recueillies à bord de l’étrange vaisseau. Il vont faire la connaissance du Capitaine Némo qui va refuser de leur rendre leur liberté..

 

 

richesses cachées de la mer, découvertes scientifiques, aventures périlleuses, innovations remarquables… un périple qui ne manquera pas de surprises et d’interrogations !

 

 

 

 

Mon avis

J’en attendais mieux de ce livre pourtant culte, malheureusement pour un roman que je pensais d’aventure, il se transforme assez vite en roman scientifique d’époque. On est noyé sous les informations factuelles : des chiffres, des animaux, des mesures, des positions géographiques, et même parfois des termes soit inconnu, soit qui oblige a aller chercher son dictionnaire et le garder sous la main. Cela dit cela reste une belle aventure car Jules Verne réussi à nous faire voyager sous la mer pendant…..vingt mille lieues.