Articles Tagués ‘suspence’


NetGalley

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci à NetGalley et aux editions Belfond Noir pour leur confiance sans qui cette chronique ne serait peut-être pas possible.

 

Auteur : Angela Marsons
Titre :  Le pensionnat des innocentes
ISBN: 9782714476425
Format numérique

 

Résultat de recherche d'images pour "Angela Marsons"

Angela Marsons est un auteur britannique de la fiction policière, du Black Country dans les West Midlands. Elle a vendu un million de romans dans l’année de publication de son premier polar policier.
Angela Marsons est originaire de Brierley Hill dans les West Midlands et est une ancienne gardienne de sécurité du centre commercial Merry Hill . Après avoir été rejetée par de nombreux éditeurs pendant plus de 25 ans, elle a publié trois livres dans sa série policière en 2015 sous la direction de l’éditeur numérique Bookouture . Ses livres ont tous un décor de Black Country, mais l’auteur dit: « Je n’écris jamais sur un groupe de personnes ou sur quelqu’un que je connais, tous mes personnages font croire. » Le personnage principal de la série policière est le détective Kim Stone. Le succès des livres Kim Stone publiés numériquement a donné lieu à un contrat d’impression avec l’éditeur Bonnier Publishing Fiction . Angela Marsons a signé à Bookouture pour un total de 16 livres dans la série Kim Stone.

 

 

4eme de couverture

2004, au cœur du Black Country anglais. En pleine nuit, cinq individus scellent un pacte au-dessus d’une tombe qu’ils viennent de creuser.

Dix ans plus tard, Kim Stone, inspectrice au tempérament rebelle et solitaire, se voit confier une nouvelle enquête. Teresa Wyatt, directrice d’école, a été retrouvée noyée dans sa baignoire. Peu de temps avant sa mort, elle s’était intéressée à une fouille archéologique prévue sur les lieux de Crestwood, un foyer d’accueil pour jeunes filles détruit dans un incendie. Bientôt, un autre ex-employé du foyer est retrouvé assassiné.

Kim, qui a connu enfant l’assistance publique, fait accélérer les fouilles au mépris des procédures. On découvre bientôt plusieurs squelettes, les restes d’adolescentes oubliées de tous…

Les secrets remontent toujours à la surface… Premier volet des enquêtes de l’inspectrice Kim Stone, un polar remarquable, par une nouvelle voix capable de mêler le frisson du suspense à l’émotion brute.

 

Mon résumé

L’histoire commence avec cinq personnes qui semblent-ils scellent un pacte au dessus d’une tombe qu’ils viennent de creuser.

Dix ans plus tard Kim Stone est appelée sur les lieux d’une enquête policière pour la découverte du corps d’une femme retrouvée dans sa baignoire, il ne fait aucun doute qu’elle est morte noyée. Certes, mais comment peut-on finir noyée dans sa baignoire ? Disons qu’on l’a un tant soit peu aidée.

Sans en dire plus, on peut se demander comment on peu passer du premier au deuxième fait, qui rien ne semble lier. Kim Stone, prend en charge l’enquête et apprend de la bouche des policiers étant arrivés les premiers sur les lieux, qu’il s’agit de Teresa Wyatt, directrice d’école, ou plutôt d’un foyer qui recueille des jeunes filles dont personnes ne veux ou qui sont devenues orphelines. Il semblerait que cette directrice ce soit intéressé a des fouilles archéologiques, peu de temps, avant qu’ont apprenne que le foyer ai été incendié. Premeditation ou accident ? Bientôt un autre membre de ce foyer est retrouvé mort.

Kim Stone, fait accélérer ses fouilles archéologiques et finit bientôt par découvrir des restes de squelettes. Kim Stone ayant elle-meme connu l’assistance publique, va faire remonter à la surface des elements que certaines personnes auraient voulus laisser cacher pour ne plus y penser. C’est mal connaitre Kim stone….

 

Mon avis

Au debut l’agressivité de l’heroine Kim Stone, l’enquêtrice rebelle, m’a un peu déroutée, et plus d’une fois j’aurais eu envie de la baffer, et cela ne m’aurait pas surpris d’apprendre qu’elle se fasse virer par son responsable, tellement les règles semblent lui passer au dessus. On sens bien la personne qui se dit « cause toujours, tu m’intéresse !!  » Du coup, on a un peu de peine pour celui qui joue le role de son partenaire d’enquête.

Un livre addictif !! les rebondissements sont tellement nombreux qu’on ne peut lâcher le livre. On a beau se dire « allez, encore un chapitre et j’arrête » mais non on continue, jusqu’à … ce qu’on se rende compte qu’on a terminé le livre.

Je ne suis vraiment pas déçu par ce livre meme si parfois des passages sont assez poignants et qu’on a beaucoup de peine pour les enfants…


Résultat de recherche d'images pour

Auteur : Vincent Hauuy
Titre : Le tricycle Rouge
ISBN: 9782755633429
493 pages – HugoThriller

 

Résultat de recherche d'images pour

Né à Nancy en 1975, Vincent a su lire dès l’âge de 5 ans en regardant le célèbre jeu télévisé français Des chiffres et des lettres. Sa mère férue de livres en tous genres lui offre Bilbo le Hobbit à 7 ans. Il le dévore et c’est l’étincelle qui enflamme l’imaginaire. Depuis lors, il ne cessera jamais d’inventer des histoires. À 10 ans, il « emprunte » le nouveau Stephen King de sa mère : Simetierre. Fan incontesté de Stephen King, Tolkien et George R.R Martin, Vincent construit un monde fictif fait de paranormal, de sang et de complexité qui donnent à ses romans des intrigues très riches. Vincent a une telle imagination qu’il se fait parfois peur lui-même. Hypocondriaque, angoissé de nature et phobique, il exorcise ses inquiétudes dans l’écriture.

source : http://vincenthauuy.com/index.php/biographie/

 

4eme de couverture :

 » Un vrai talent d’écriture au service d’une intrigue efficace et riche en rebondissements.  » Michel Bussi.

Noah Wallace est un homme usé, l’ombre du brillant profileur qu’il était jusqu’à ce qu’un accident lui enlève à la fois sa femme et sa carrière. Mais une carte postale trouvée sur le lieu d’un crime atroce au Canada l’implique directement et le ramène à une série de meurtres commis cinq ans plus tôt. Dans le même temps, à New York, la journaliste-blogueuse Sophie Lavallée enquête sur un reporter disparu dans les années soixante-dix. Et si les deux affaires étaient liées par le même sombre secret ?

Résultat de recherche d'images pour

 

 

 

Mon résumé : 

Tout d’abord je dois dire qu’il s’agit d’un roman qui mérite qu’on lui prête attention sans attendre car ila tout de meme recu le Prix Michel Bussi 2017 du meilleur thriller français

Noah, mon ami. J’espère que tout va bien. Je devine le tumulte dans ta tête, toutes ces questions que tu te poses à mon sujet.
Tu te demande qui je suis, et pourquoi je te parle à travers mes œuvres ou encore pour quelle raison je t’expédie ces lettres au risque de m’exposer.

 

Noah WALLACE ancien profiler de génie reconverti en agent administratif après un terrible accident, reprend du service. Son ex-coéquipier en personne, le lieutenant Steve RAYMOND, de la Vermont State Police, va le remettre sur les rails, et pour cause, une carte postale a été découverte sur une scène de crime, des noms y sont mentionnés.Assistés de Bernard Tremblay, inspecteur de la ´Crim´ ils vont analyser méticuleusement cette dernière.Quel est donc ce crime renvoyant à des meurtres commis 5 ans en arrière ?Est-il possible que le Démon du Vermont, sérial killer soit toujours en activité ?

Au même moment, à New-York, la journaliste Sophie Lavallée reçoit d’étranges messages sur son blog, consacré aux affaires classées et aux théories conspirationnistes : des instructions à suivre si elle veut en savoir plus sur la mort d’Edgard Trout, journaliste dont la disparition n’a jamais été élucidée.

Vous l’aurez peut-etre compris de vous-même, ces 2 situations vont fatalement se recouper à un moment donné. Mais quel rapport entre les 2 ?….

Le roman compte près de 500 pages mais se lit de manière très fluide et sans temps mort. Le seul petit bemol que peut cacher ce pavé est la presence de mots peu usité qui nécessiteront l’aide d’un petit Robert

 

Mon avis : 

Un trhiller exceptionnel, plein de rebondissements, une histoire incroyable et des personnages travaillés si profondément qu’on partage leur vie et leurs émotions. Il se déroule comme un film, l’action est permanente et le dénouement est bluffant. Vraiment bravo !