C’est lundi, que lisez-vous ?


C’est lundi, que lisez-vous?? #46 | Les chroniques d ...

« C’est lundi que lisez-vous » est un rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Repris par Mallou puis Galleane.

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment?
Que vais-je lire ensuite ?

 

Ce que j’ai lu la semaine dernière :

J’ai décidé de ne pas en faire de chronique.

 

 

Ce que je suis en train de lire :

 

Il s’agit d’un service presse offert gracieusement par l’auteur en partenariat avec le site simplement.pro.

A noter que j’ai lu tous les livres de l’auteur, je ne pouvais donc pas faire l’impasse sur celui la. J’en suis a la moitié et je peux dors et déjà dire que ça risque d’être de faire du bruit sur amazon.

Je vous laisse déjà le lien : deux degrés et demi

 

 

Ce que je vais lire ensuite :

Je suis passé faire des courses la semaine dernière à carrefour, et je n’ai pas pu m’empêcher de repartir avec un livre sous le bras. Ce sera donc ma prochaine lecture.

 

Couverture Octobre

 

 

Et vous, comment se présente ce début de semaine livresque ?

Cinq semaines en ballon


cover

Auteur : Jules Verne
Titre : Cinq semaines en ballon
281 pages
EPUB

 

 4eme de couverture :

Un savant et explorateur, le Dr Samuel Fergusson, accompagné de son serviteur Joe et son ami chasseur professionnel Richard « Dick » Kennedy, décident de survoler l’Afrique orientale, de Zanzibar aux sources du Nil – pas encore totalement explorée – à bord d’un ballon gonflé à l’hydrogène, le « Victoria ». Il a inventé un mécanisme qui, en éliminant la nécessité de libérer du gaz ou de jeter de lest pour contrôler son altitude, permet de très longs trajets à prendre. Ce voyage est destiné à relier les voyages de Sir Richard Burton et John Hanning Speke en Afrique de l’Est avec celles de Heinrich Barth dans les régions du Sahara et du Tchad. Le voyage commence à Zanzibar sur la côte est, et passe à travers le lac Victoria, le lac Tchad, Agadez, Tombouctou, Djenné et Ségou à St Louis dans le jour moderne Sénégal sur la côte ouest. Le livre décrit les multiples et dangereuses aventures que vont vivre les trois hommes.

 

Mon résumé

j’ai eu autant de plaisirs a lire ce roman que j’en avais eu a lire Voyage au centre de la terre. Lecture du 19eme siecle est plaisante a lire, mais comme je l’ai deja suggeré dans la precedente chronique, il peut-etre judicieux d’avoir un dico a portée de main.

On suit les peripeties du docteur Fergusson, et de ses 2 accompagnateurs Joe et Kennedy , qui entament un tour de l’Afrique d’est en ouest pour aller de Zanzibar a la cote du Sénégal, a l’aide d’un ballon. Ce voyage va etre semé de nombreuses embûches, tans d’ordre techniques que par les habitants, qui pour certains vont se révéler des plus hostiles. Ils vont devoir faire preuve d’ingéniosité, afin de pouvoir terminer leur voyage , qui est a la limite de se terminer a pieds….

 

Mon avis

Je préfère ce résumé cours afin que toute l’oeuvre de Jules Verne, puisse etre conservée et que vous puissiez tout comme moi en apprécier chaque pages, chaque phrase, chaque mot…

Un pur chef d’oeuvre que nous avons encore la.

Voyage au centre de la terre


cover1

Auteur : Jules Verne
Titre : Voyage au centre de la terre
242 pages
EPUB

Afficher l'image d'origine

Jules Verne, né le 8 février 1828 à Nantes en France et mort le 24 mars 1905 à Amiens en France, est un écrivain français dont l’œuvre est, pour la plus grande partie, constituée de romans d’aventures et de science-fiction.

 

 

 

4eme de couverture

Dans la petite maison du vieux quartier de Hambourg où Axel, jeune homme assez timoré, travaille avec son oncle, l’irascible professeur Lidenbrock, géologue et minéralogiste, dont il aime la pupille, la charmante Graüben, l’ordre des choses est soudain bouleversé.
Dans un vieux manuscrit, Lidenbrock trouve un cryptogramme. Arne Saknussemm, célèbre savant islandais du xvie siècle, y révèle que par la cheminée du cratère du Sneffels, volcan éteint d’Islande, il a pénétré jusqu’au centre de la Terre !
Lidenbrock s’enflamme aussitôt et part avec Axel pour l’Islande où, accompagnés du guide Hans, aussi flegmatique que son maître est bouillant, ils s’engouffrent dans les mystérieuses profondeurs du volcan…

 

Mon résumé

Axel et son oncle, le professeur Lidenbrock, partent en Islande, suite a la découverte que fait le professeur d’un document ancien découvert dans un livre, annonçant le point d’entrée pour accéder au centre de la terre. Lorsque le professeur annonce a Axel son intention de partir en expédition pour suivre les trace de la personne dont il est question dans ce document : Arne Saknussem, celui-ci est abasourdi ! Axel est un jeune garçon avec les pieds sur terre. Il n’hésite pas à contredire son oncle lorsqu’il sait avoir raison, surtout qu’il s’inquiète que l’issu de cette expédition lui soit fatal et ne puisse pas retrouver sa chère et tendre Grauben. Pour leur périple ils vont être accompagné d’un guide islandais : Hans, qui ne va pas en démordre et restera avec aux jusqu’au bout.

 

Mon avis

Un très bon roman d’aventure signé Jules Verne, qui peut se destiner a toutes tranche d’age, facile a lire malgré les quelques termes scientifiques qu’on peut y trouver. Pour ma part j’ai du quelques fois sortir le dictionnaire car il y a tout de même quelques mots qui sont désormais inusités.

Je suis une légende


legende

 

Auteur : Richard Matheson
Titre : Je suis une legende
ISBN :9782070418077
228 pages (papier)

 

mathesonRichard Burton Matheson, né le 20 février 1926 à Allendale ,New Jersey et mort le 23 juin 2013 (à 87 ans) à Calabasas en Californie, est un écrivain et scénariste américain. Ses genres de prédilection sont la science-fiction et l’épouvante.

Je suis une legende publié la premiere fois en version originale sous le titre I Am Legend en 1954, a vue le jour en france des 1971.

 

 

4eme de couverture :

Robert Neville1 est le dernier survivant d’une pandémie, contre laquelle il est immunisé, à la suite d’une morsure de chauve-souris. Cette épidémie est causée par un bacille qui transforma les gens en êtres décharnés et cannibales, trop sensibles aux UV pour survivre à la lumière du soleil. Neville tient tête, depuis trois ans, à cette nouvelle espèce parmi laquelle se trouvent ses anciens amis et voisins devenus des vampires nocturnes et sauvages. Il vit dans une maison barricadée, fortifiée contre les attaques nocturnes, ne sort que pendant la journée pour partir à la recherche de produits de première nécessité, puis se retire chez lui à la tombée de la nuit pour survivre. Neville rêve souvent de la mort de sa femme et de sa fille. Il se réveille ainsi, chaque matin, dans un climat d’horreur, étouffé par la solitude et les remords.

En lisant ce roman, j’ai ressenti un peu de tristesse pour le héros. Il découvre un jour un chien qu’il souhaite amadouer pour avoir un peu de compagnie mais celui-ci semble avoir peur de lui et il finis par se démoraliser de trouver quelqu’un a qui parler.

Son appel est vite entendu quand il découvre une femme mais va déchanter quand celle-ci va partir en lui avouant être aussi infectée.

 

Mon avis: 

tres bon livre qui se lis bien et je l’ai trouvé touchant, poignant. A recommander

Le jour des fourmis


Auteur : Bernard Werber

Titre : Le jour des fourmis
Version poche : 497 pages
ISBN: 9782253137245
Date de parution : 29 mars 1995
 
Résumé :
Elles sont un milliard de milliards. Nous les remarquons à peine, elles nous guettent pourtant depuis longtemps. Pour certaines, nous sommes des Dieux. Pour les autres, des êtres malfaisants. Avec une intelligence et une organisation prodigieuse qui n’ont rien à envier aux armées les plus redoutables, elles se préparent à une lutte sans merci. Qui seront les vrais maîtres de la terre ? De la réponse à cette question leur survie dépend…
 
Mon avis :
Sont-elles plus nombreuses que nous et si oui devons-nous y voir une supériorité ? en tout cas a la lecture de ce livre on y découvre beaucoup leur milieu et elles semblent très bien organisées et savent communiquer entre elles mais aussi avec d’autres espèces du « monde insecte » : abeilles, guêpes, scarabées… J’ai pris la liberté de commencer par le 2eme volet de la série sur les fourmis mais ça ne semble pas gêner la compréhension même si j’avoue certains passages restent difficiles a comprendre, surtout qu’on navigue régulièrement du monde fourmi au monde humain.

%d blogueurs aiment cette page :