Un couple irréprochable


Auteur : Alafair Burke
Titre : Un couple irréprochable
Version :  ebook – Edition presse de la cité – 379 pages
ISBN: 9782258162624
Lien Livraddict

 

Description de l'image Alafair Burke.jpg.

 

Alafair Burke (née en novembre 1969 à Fort Lauderdale, en Floride) est une professeur de droit et écrivain de nationalité américaine.

Fille de l’écrivain James Lee Burke, elle est l’auteure de deux séries de romans policiers : la première met en scène Samantha Kincaid, procureur à Portland ; la seconde a pour héros Ellie Hatcher, une détective du New York City Police Department.

source : wikipedia

 

 

4eme de couverture

Angela Powell est en apparence une femme comblée. Elle mène une vie confortable avec Jason, un brillant professeur d’économie devenu une personnalité médiatique, et leur fils de treize ans. Mais leur bonheur de façade se lézarde lorsque l’une des stagiaires de son mari dépose plainte contre lui pour comportement déplacé, puis qu’une de ses collaboratrices l’accuse de viol. De quoi donner à Angela l’impression qu’elle ne connaît peut-être pas si bien celui qui partage sa vie. Pourtant, face à l’obstination d’une enquêtrice coriace, elle choisit quand même de jouer son rôle d’épouse et de le défendre, envers et contre tout.
La disparition soudaine d’une des deux jeunes femmes donne cependant une autre dimension à l’affaire. Tandis que la presse se repaît du scandale, Angela est tiraillée entre la honte, le doute et le besoin de préserver un sombre secret…

Titre original : The wife

 

 

Mon résumé :

Je ne connaissais pas encore l’auteure, mais c’est aussi ça les titres de NetGalley. Ça permet de découvrir de nouveaux auteurs qu’on aurait peut être pas oser découvrir si on les avais ne serais ce que croisés chez le libraire local.

Commençons par la couverture. Vous allez me dire, encore une couverture avec une porte de maison, encore du déjà vu vous allez me dire, et je ne pourrais pas vous le reprocher car ce n’est pas la première couverture ou il est représente une porte et je suis près a parier que ce sera pas la dernière. Cependant laissons tout de même sa chance à l’auteure avant de critiquer de cette façon. Apres tout elle est professeur de droit et en tans que tel, les histoires ou il est questions de violences conjugales ça la connait.

Quand Jason est accusé de comportement déplacé par l’une de ses stagiaires, puis de viol par l’une de ses collaboratrices, qui va ensuite disparaître, tout cet univers paisible et douillet s’écroule. Les questions fusent dans le cerveau d’Angela qui ne veut perdre ni son « standing », ni sa tranquillité d’esprit. En effet, on se rend compte au fur et à mesure que les pages se tournent que le passé de cette femme est bien trouble et qu’elle a été fortement sensibilisée par un drame vécu dans son adolescence.

Tous les policiers chargés d’enquêter sur les abus sexuels seraient les premiers à l’admettre si ce n’était pas aussi inacceptable. Impossible pour eux d’affirmer que les victimes ne racontent jamais toute la vérité, parce que cela reviendrait à les traiter de menteuses. Or elles ne mentent pas, elles tentent de se protéger. Se préparent à affronter le scepticisme. Anticipent déjà toutes les attaques à venir, se forgent un bouclier.

Le lecteur comprend que Jason est harcelé par une femme, Kerry Linch, que celle-ci a disparu, que Jason et Angela ont un fils, Spencer, que Jason a une avocate, Olivia Randall, qu’Angela a eu affaire à la police douze ans plus tôt, et que l’inspectrice tente de la mettre en garde : son mari pourrait les entraîner dans sa chute, Spencer et elle.

 

Mon avis

Un livre plein de rebondissements. On pense des le premier chapitre qu’on est quelques pages de connaitres le fin mot de l’histoire et puis un element qu’on avait pas vu venir fait son apparition. C’est un pageturner book. L’intrigue laisse planer le doute et le suspense jusqu’au bout. Les personnages et leur psychologie sont parfaitement décrits.

L’intrigue laisse planer le doute et le suspense jusqu’au bout. Les personnages et leur psychologie sont parfaitement décrits. Alafair Burke manipule son lecteur, le retourne comme une crépe, elle maîtrise je vous le garantie. C’est mystérieux et intelligent.

 

La reine du palais des courants d’air


Afficher l'image d'origine

 

Auteur : Stieg Larsson
Titre : Millenium 3 – La reine du palais des courants d’air
ISBN : 9782742770311
710 pages

 

4eme de couverture :

Après avoir échappé de peu à la mort, Lisbeth Salander se remet difficilement de ses blessures dans une chambre d’hôpital. Incapable physiquement d’agir, elle a de surcroît été placée en isolement et sous surveillance policière, car elle est encore sous le coup de plusieurs chefs d’accusation. La voilà coincée, donc, mais pas inactive, d’autant qu’un patient soignée dans une chambre voisine a de très sérieux et très anciens comptes à régler avec elle…
De son côté, Mikael Blomkwist se démène pour innocenter et réhabilité la jeune femme. Ses recherches lèvent le voile sur les plus inavouables activités de certains services secrets, mais les sombres personnages autour desquels se resserre son enquête ne vont pas se laisser menacer sans réagir.

 

Mon resumé :

Lisbeth Salander se remet de sa rencontre avec Alexander Zalachenko….son pere, ainsi que son demi-frere (demi-frere dont elle decouvre l’existance a la fin du 2eme volet),.

a l’hôpital avec une balle dans la tête, mais vivante. Placée en isolement , elle ne peut communiquer qu’avec son avocat  Annika Giannini, la soeur de Mikael Blomkvist, et refuse categoriquement de parler a son ancien psychiatre, qui veut avant tout faire croire qu’elle est malade et dangereuse pour elle-meme et pour les autres. Mikael découvre que derrière tout ses agissements se cache une organisation secrète au sein de la Säpo (police secrète suédoise) qui est prête a tout pour rester cachée.

Ce troisième volet de la trilogie est toujours aussi haletant avec ses nombreuses intrigues et où (presque) toutes les pièces du puzzle vont trouver leurs places pour former un tout cohérent. Tout est millimétré , rien n’est laissé au hasard

risque de finir ses jours dans un institut psychiatrique à la merci de Peter Teleborian, le docteur qui l’a violentée quand elle était enfant et qui travaille évidemment pour La section. Tout le monde risque gros et le suspense est plus que jamais présent.

Mon avis : 

je pense que ca reste la partie que j’ai préféré. et la fin est plus que sublime, j’ai vraiment adoré la partie qui se passe durant le procès de Lisbeth, mais bon je n’en dirais pas plus sinon y a plus l’intérêt de la découverte.

Je n’ai pas pu m’empêcher de lire le résumé de Millenium 4 et ça n’ a pas l’air plus passionnant que çà mais bon j’espère me tromper….