C comme cadavre


49016525

Auteur : Preston & Child
Titre : C comme cadavre
Version : Broché – J’ai lu – 444 pages
ISBN: 2290078654
Lien Livraddict

 

 

4eme de couverture

Après une première mission mouvementée (R pour revanche), Gideon Crew, à qui il ne reste plus qu’un an à vivre, n’aspire qu’à un peu de tranquillité. Mais l’EEC – cette officine travaillant en sous-main pour le gouvernement américain -, fait de nouveau appel à lui. Chalker, l’un de ses anciens collègues du laboratoire nucléaire de Los Alamos, est en proie à une crise de délire paranoïaque. Se croyant victime d’un complot d’État, il a pris une famille en otage. Gideon est dépêché sur place pour tenter de le raisonner, mais le forcené est abattu sous ses yeux par les forces spéciales… Les autorités découvrent alors que Chalker, qui s’était converti à l’islam, était irradié. Et l’on retrouve chez lui un calendrier indiquant qu’un attentat terroriste de grande ampleur aura lieu dans douze jours. Mais où ? Gideon, épaulé par un agent du FBI, a peu de temps pour déjouer l’attentat – et surtout très peu de pistes. Et sa mission se complique le jour où il est suspecté d’être le complice de Chalker…

Titre original : Gideon’s Corpse (2012)

 

 

Black out


Black-Out - Demain il sera trop tard par Elsberg

Auteur : Marc Elsberg
Titre : Black Out
ISBN: 978-2253-098690
534 pages – Edition Le livre de poche

 

Marc Elsberg

 

Nationalité : Autriche
Né(e) à : Vienne , le 03/01/1967

Biographie : Écrivain autrichien
Il a fait ses débuts littéraires en 2000, sous son vrai nom Marcus Rafelsberger, avec un roman satirique « Saubermann ».
En 2012, il publie le thriller « Blackout – Demain il sera trop tard ».

 

 

4eme de couverture

Et si le monde que nous connaissons, dépendant de l’électricité, était sur le point de disparaître ? Thriller européen brillamment mené, Black-out plonge le lecteur dans une réalité qui pourrait être demain la nôtre.

Par une froide soirée d’hiver, les lumières de Milan s’éteignent. Puis c’est au tour de la Suède, de l’Allemagne, de la France… : partout en Europe, le réseau électrique est en train de lâcher. Manzano, ex-hacker italien, croit savoir qui est responsable et cherche désespérément à en informer les autorités. Un flic français d’Europol, Bollard, se décide enfin à l’écouter, mais piégé par des d’e-mails compromettants, Manzano devient le suspect n° 1. Face à un adversaire aussi rusé qu’invisible, alors que l’Europe s’enfonce dans l’obscurité et que plusieurs centrales nucléaires menacent la vie de millions d’êtres humains, commence pour Manzano une véritable course contre la montre.

 

 

Mon résumé

Ce livre repose sur une crainte qui a été mise à jour le 4 Novembre 2006 lorsque 15 Millions d’Européens se sont retrouvés sans électricité.

 

Un blackout touche l’Europe, la resynchronisation du réseau se révèle impossible. Les premières conséquences se font sentir très rapidement, premiers accidentés urbains de la route faute de feux de circulation en pleine hiver et en pleine nuit. Premiers otages du système, les automobilistes ne pouvant refaire le plein de carburant faute de courant pour alimenter les pompes, et le réseau mobile out ou saturé qui empêche de prévenir les secours …

Informaticien et ex-hacker, Piero comprend très vite que la situation dérape et qu’il s’agit d’une catastrophe à l’ampleur inédite.
Shannon, une journaliste de CNN, ne tarde pas elle aussi à comprendre qu’il ne s’agit pas d’une simple panne de réseau, mais que le système lui même vient de montrer ses failles. Ensemble, ils vont essayer d’alerter les autorités sur la gravité de la situation et tenter de comprendre qui se cache derrière cette attaque d’une ampleur inédite.

Mon avis

Je pense que c’est un tres bon theme dont fait parti ici l’auteur. s’est-on ne serait-ce qu’un instant demandé comment on reagirait si une catastrophe de cette ampleur etait amené à se produire ? Car oui il semblerait que le courant est la porte d’entrée de 99% de ce qui regit notre vie. Ne serait-ce que ce que vous etes en train de lire, sans courant ça serait un peu difficile non ? JE vous laisse donc ruminer sur cette question : Que ferions nous sans courant ?