Jamais deux sans trois


 

Couverture Agatha Raisin enquête, tome 16 : Jamais deux sans trois

Auteur : M.C. Beaton
Titre : Jamais deux sans trois
Version : Broché – Albin Michel – 303 pages
ISBN: 9782226435644
Lien Livraddict

M C Beaton: The most borrowed adult British author in UK ...

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Glasgow , 1936

Marion Chesney Gibbons, née Marion McChesney, est écrivain depuis 1979.
Elle est auteur de nombreux romans policiers, romans d’amours et récits historiques sous son nom et sous de nombreux pseudonymes.
Elle a commencé à travailler comme libraire au département fiction de John Smith & Sons Ltd. Le Scottish Daily Mail lui propose à la même période d’écrire des critiques de théâtre : elle accepte et diversifie peu à peu ses articles pour eux.

 

 

4eme de couverture

Lasse de courir après des chats et des chiens égarés, Agatha accepte la sollicitation d’un certain Robert Smedley : cet homme fortuné est persuadé que son épouse le trompe. Rien de plus tentant pour notre extravagante Agatha que de coincer la jeune, jolie et très dévote Mrs Smedley, un peu trop parfaite pour être honnête. Mais c’était compter sans une autre affaire de disparition qui lui tombe sur le coin du nez. Jamais deux sans trois ?

Titre original : Agatha Raisin, book 16: And the Perfect Paragon (2005)

 

Mon résumé

C’est le premier vrai roman de l’auteure que je lis. le précédent était une nouvelle assez courte que j’avais eu gratuitement sur le site de kobo : Le Noel de Agatha Raisin.  JE ne commence pas forcement de la bonne manière pour découvrir le caractère du personnage, mais qu’importe cela reste tout de même des livres qui somme toute sont facile a lire et me change de ce à quoi j’ai l’habitude.

Dans ce tome on retrouve Agatha Raisin à la tête de son agence de détectives privés, elle mène ses enquêtes avec toujours autant d’audace et d’intuition… elle a recruté de nouveaux partenaires mais se sent seule et vieille… pourtant tellement habile dans son style…

En commençant ce roman, j’avais l’intention de commencer une période de duo. Je m’explique je voulais lire d’affilé 2 roman du même auteur, aussi depuis cette chronique on retrouvera non une mais 2 chronique du même auteur à suivre.

 

Mon avis

Mon avis ne sera pas forcement objectif vu que ce n’est que mon 2eme roman de l’auteur et qu’il s’agit du dernier sorti. Cependant je trouve ce genre de lecture rafraîchissante, sans prise de tete et parfois cocasse dans les situations. Si vous voulez d’un roman policier facile à lire, n’hésitez pas c’est la lecture qu’il vous faut.

 

 

Apocalypse Bébé


Résultat de recherche d'images pour "apocalypse bebe 9782298044423"

 

Auteur : Virginie Despentes
Titre :  Apocalypse Bébé
ISBN: 9782298044423
374 pages – Edition France Loisirs – Collection Piment

 

 

J’ai lu ce livre dans le cadre du Challenge Pumpkin Autumn Challenge – Catégorie Automne douceur de vivre

 

Image associée

 

Virginie Despentes, née le 13 juin 1969 à Nancy, est une écrivaine et réalisatrice française, à l’occasion traductrice et parolière.
Elle a été révélé par son roman Baise-moi (1994), dont elle a ensuite réalisé l’adaptation cinématographique (2000).
Elle est membre de l’académie Goncourt depuis le 5 janvier 2016. Son œuvre, inventaire de la marginalisation de la jeunesse, participe étroitement à la libération des mœurs vécue par la génération X et l’acclimatation de la pornographie à l’espace public induite par les nouvelles techniques de communication. Par l’exploration transgressive des limites de l’obscénité41, la romancière comme la cinéaste propose une critique sociale et un antidote au nouvel ordre moral.

source : wikipedia

 

4eme de couverture

Valentine a disparu… Qui la cherche vraiment ? Entre satire sociale, polar contemporain et romance lesbienne, le nouveau roman de Virginie Despentes est un road-book qui promène le lecteur entre Paris et Barcelone, sur les traces de tous ceux qui ont connu Valentine, l’adolescente égarée… Les différents personnages se croisent sans forcément se rencontrer, et finissent par composer, sur un ton tendre et puissant, le portrait d’une époque.

Prix Renaudot 2010.

Mon résumé

Premiere fois que je lis un Virginie Despentes et je ne sais pas encore si je réitérerai l’experience. Quand j’ai lu le résume je m’attendais à une simple enquête policière pour retrouver une adolescente de 16 ans disparue depuis environ une semaine.

Autant le debut j’ai réussi a comprendre, mais au fur et a mesure que j’avançais j’ai bien vite compris que j’étais presque plus perdue que Valentine. JE vais finir par croire que les livres ayant eu des prix comme Le prix Renaudot avec ce livre la ou tout simplement des livres ayant été au classement de rentrée littéraire  (2010 pour celui-ci) , ne doivent surement pas être fait pour moi. Cela semple trop littéraire pour moi.

Avec l’experience, je me dis que c’est une chance que j’ai pu rejoindre la voie générale au lycée, et encore plus de n’avoir pas intègre la filière littéraire, jetais quasi sur de perdre mon temps et aussi d’avoir des notes qui auraient frôlées les pâquerettes. Mais bon cela ne m’empêche pas de savoir avec plaisir d’autres oeuvres, d’autres auteurs(es) beaucoup plus abordables.

Mon avis

Est-il utile que j’en dise plus que ce que j’ai déjà dis jusque la ? Soit ! Je ne suis pas entrée convenablement dans l’histoire pour en savourer chaque passage. Et puis le caractère de « La Hyène » il est heureux que je ne la croise un jour dans la rue, la rencontre en serait plus qu’explosive. Bref, ce genre de lecture n’est pas fait pour moi, mais j’ai au moins eu le courage de le lire et encore, jusqu’au bout.

Le tricycle rouge


Résultat de recherche d'images pour

Auteur : Vincent Hauuy
Titre : Le tricycle Rouge
ISBN: 9782755633429
493 pages – HugoThriller

 

Résultat de recherche d'images pour

Né à Nancy en 1975, Vincent a su lire dès l’âge de 5 ans en regardant le célèbre jeu télévisé français Des chiffres et des lettres. Sa mère férue de livres en tous genres lui offre Bilbo le Hobbit à 7 ans. Il le dévore et c’est l’étincelle qui enflamme l’imaginaire. Depuis lors, il ne cessera jamais d’inventer des histoires. À 10 ans, il « emprunte » le nouveau Stephen King de sa mère : Simetierre. Fan incontesté de Stephen King, Tolkien et George R.R Martin, Vincent construit un monde fictif fait de paranormal, de sang et de complexité qui donnent à ses romans des intrigues très riches. Vincent a une telle imagination qu’il se fait parfois peur lui-même. Hypocondriaque, angoissé de nature et phobique, il exorcise ses inquiétudes dans l’écriture.

source : http://vincenthauuy.com/index.php/biographie/

 

4eme de couverture :

 » Un vrai talent d’écriture au service d’une intrigue efficace et riche en rebondissements.  » Michel Bussi.

Noah Wallace est un homme usé, l’ombre du brillant profileur qu’il était jusqu’à ce qu’un accident lui enlève à la fois sa femme et sa carrière. Mais une carte postale trouvée sur le lieu d’un crime atroce au Canada l’implique directement et le ramène à une série de meurtres commis cinq ans plus tôt. Dans le même temps, à New York, la journaliste-blogueuse Sophie Lavallée enquête sur un reporter disparu dans les années soixante-dix. Et si les deux affaires étaient liées par le même sombre secret ?

Résultat de recherche d'images pour

 

 

 

Mon résumé : 

Tout d’abord je dois dire qu’il s’agit d’un roman qui mérite qu’on lui prête attention sans attendre car ila tout de meme recu le Prix Michel Bussi 2017 du meilleur thriller français

Noah, mon ami. J’espère que tout va bien. Je devine le tumulte dans ta tête, toutes ces questions que tu te poses à mon sujet.
Tu te demande qui je suis, et pourquoi je te parle à travers mes œuvres ou encore pour quelle raison je t’expédie ces lettres au risque de m’exposer.

 

Noah WALLACE ancien profiler de génie reconverti en agent administratif après un terrible accident, reprend du service. Son ex-coéquipier en personne, le lieutenant Steve RAYMOND, de la Vermont State Police, va le remettre sur les rails, et pour cause, une carte postale a été découverte sur une scène de crime, des noms y sont mentionnés.Assistés de Bernard Tremblay, inspecteur de la ´Crim´ ils vont analyser méticuleusement cette dernière.Quel est donc ce crime renvoyant à des meurtres commis 5 ans en arrière ?Est-il possible que le Démon du Vermont, sérial killer soit toujours en activité ?

Au même moment, à New-York, la journaliste Sophie Lavallée reçoit d’étranges messages sur son blog, consacré aux affaires classées et aux théories conspirationnistes : des instructions à suivre si elle veut en savoir plus sur la mort d’Edgard Trout, journaliste dont la disparition n’a jamais été élucidée.

Vous l’aurez peut-etre compris de vous-même, ces 2 situations vont fatalement se recouper à un moment donné. Mais quel rapport entre les 2 ?….

Le roman compte près de 500 pages mais se lit de manière très fluide et sans temps mort. Le seul petit bemol que peut cacher ce pavé est la presence de mots peu usité qui nécessiteront l’aide d’un petit Robert

 

Mon avis : 

Un trhiller exceptionnel, plein de rebondissements, une histoire incroyable et des personnages travaillés si profondément qu’on partage leur vie et leurs émotions. Il se déroule comme un film, l’action est permanente et le dénouement est bluffant. Vraiment bravo !