C comme cadavre


49016525

Auteur : Preston & Child
Titre : C comme cadavre
Version : Broché – J’ai lu – 444 pages
ISBN: 2290078654
Lien Livraddict

 

 

4eme de couverture

Après une première mission mouvementée (R pour revanche), Gideon Crew, à qui il ne reste plus qu’un an à vivre, n’aspire qu’à un peu de tranquillité. Mais l’EEC – cette officine travaillant en sous-main pour le gouvernement américain -, fait de nouveau appel à lui. Chalker, l’un de ses anciens collègues du laboratoire nucléaire de Los Alamos, est en proie à une crise de délire paranoïaque. Se croyant victime d’un complot d’État, il a pris une famille en otage. Gideon est dépêché sur place pour tenter de le raisonner, mais le forcené est abattu sous ses yeux par les forces spéciales… Les autorités découvrent alors que Chalker, qui s’était converti à l’islam, était irradié. Et l’on retrouve chez lui un calendrier indiquant qu’un attentat terroriste de grande ampleur aura lieu dans douze jours. Mais où ? Gideon, épaulé par un agent du FBI, a peu de temps pour déjouer l’attentat – et surtout très peu de pistes. Et sa mission se complique le jour où il est suspecté d’être le complice de Chalker…

Titre original : Gideon’s Corpse (2012)

 

 

Fantazmë


Auteur : Niko Tackian
Titre : Fantazmë
ISBN: 9782702162804
Format ACSM  ( ebook protegé) – Edition Calmann Levy

 

Merci à NetGalley et Calmann Levy pour ce Service Presse

 

4eme de couverture :

Une nouvelle enquête du commandant Tomar Khan.
Comment être un bon flic quand les victimes sont aussi des bourreaux ?

Janvier 2017. Dans une cave du 18e arrondissement de Paris, un homme est retrouvé, battu à mort. Sur place, beaucoup d’empreintes et un ADN ne correspondant à rien dans les fichiers de police. Le commandant Tomar Khan pense à un règlement de compte. Le genre d’enquête qui restera en suspens des années, se dit-il.

Mais voilà, l’ADN relevé sur les lieux a déjà été découvert sur le corps d’un dealer albanais, battu à mort dans une cave lui aussi. Et bientôt la rumeur court dans les quartiers chauds de Paris, celle d’un tueur insaisissable, un  Fantazmë, le « spectre » en albanais.

Tomar et son équipe se lancent dans l’enquête et seront très vite troublés par le parcours des victimes, qui de leur vivant cultivaient carrément le sordide. Pourtant Tomar s’accroche à son devoir de flic, d’autant plus que son avenir lui semble menacé : un lieutenant teigneux de l’IGPN, la police des polices, a convoqué son adjointe, Rhonda, pour l’interroger sur un couteau, une pièce à conviction dans une affaire de meurtre mystérieusement disparue des Archives. Or, ce couteau, c’est celui de Tomar, et si on remonte jusqu’à lui…

 

Mon résumé

On retrouve tous les membres de la brigade du groupe de Tomar Khan avec qui on avait fait connaissance dans Toxique, pour une nouvelle enquête qui va nous mener vers la mafia albanaise, le destin des immigrés ou encore la prostitution forcée des filles de l’Est.

Comme si c’etait pas assez suffisant pour Tomar et son équipe, un enquêteur de l’IGS enquête sur une affaire reliée à Khan et qui pourrait changer irrémédiablement l’avenir du policier, une relation familiale loyale et très forte entre Tomar et sa mère et les démons intérieurs de plus en plus présents de notre héros.

Non content, de devoir mettre des bâtons dans les roues du commissaire Tomar, cet inspecteur de l’IGS va a convoqué son adjointe, Rhonda, pour l’interroger sur un couteau, une pièce à conviction dans une affaire de meurtre mystérieusement disparue des Archives. Or, ce couteau, c’est celui de Tomar, et si on remonte jusqu’à lui…

Plus tard le commissaire va se rendre compte que son état de santé devient plus que préoccupant, et va finir par se décider à écouter les conseils de son entourage et consulter un médecin. Va-t-il pouvoir continuer ce metier ? Et si c’était la le signe qu’il fallait qu’il arrête ?

 

 

Mon avis

Comme bien souvent dans ce style d’histoire policière, il y a toujours des passages qui m’échappe ou du moins ou je perds un peu le fil. Cela me m’empêche pas de prendre énormément de plaisir dans ma lecture et je parviens toujours à rattraper l’histoire en plein vol. La fin de l’histoire me fait me poser plusieurs questions. Est-ce que Niko Tackian ne chercherait pas a nous faire comprendre que c’est la fin pour le Commissaire Tomar ? Peut-être est-ce a chaque de se faire sa propre opinion après tout.

Cul de sac


cul_de_sac

Auteur : Agnes Boucher
Titre : Cul de sac
ISBN : 978-2-37011-494-5
334 pages -EPUB

Ceci une exclusivité des Editions Helene Jacob. Le livre sortant officiellement le 24 octobre prochain.

 

 

4eme de couverture :

Le commissaire Tahar Agnelli vient d’enterrer son père en Corse.
En tant qu’aîné d’une fratrie insulaire devenue orpheline, la joie, l’honneur et l’avantage de gérer au mieux la petite famille lui reviennent de droit.

Après les terribles attentats terroristes qui ont traumatisé Paris et ses habitants, le policier n’a pas le temps de s’ennuyer.
Côté vie privée, sa jeune sœur Sarah songe à prendre le voile et son frère Simon est amoureux transi d’une beurette universitaire, ambitieuse et studieuse. Hélas pour elle, la demoiselle est affublée de deux consanguins belliqueux, l’un trafiquant de drogue et l’autre apprenti djihadiste.
Enfin, s’ajoutent à ce sac de nœuds quelques nantis qui font des leurs. L’un d’eux, chasseur de têtes professionnel, trouve plaisante l’idée de se faire trucider dans le parking d’un des clients du cabinet où il officiait.

Dans une atmosphère lourde et menaçante, Agnelli va devoir mettre de côté ses bonnes vieilles valeurs, renoncer à ses principes et se recentrer sur l’essentiel. Heureusement pour lui, quelques alliés surprenants, mais non moins fidèles, vont lui apporter leur aide.

 

Mon avis :

Mon avis est assez mitigé. On rentre assez vite dans l’histoire et c’est très bien. On cotoie plusieurs thématique dans ce roman, Tout d’abord l’action se passant dans le département de la Seine-saint-Denis et plus précisément, dans la banlieue on baigne assez rapidement dans le monde du trafique d’armes, de drogue….

Les 2 personnages principaux se prénomment Mohammed et Rachid. Pourquoi avoir voulu suivre la reputation de ce département en prenant des prénoms à connotation maghrébine ?

J’ai bien aimé avoir décidé de faire le parking d’un immeuble, la scène de crime.

Si dans l’ensemble j’ai bien aimé ce livre, en revanche j’ai eu un peu plus de mal vers la fin du roman, je m’en suis un peu détaché et je pense que c’est du au fait que plus on avance dans le livre , plus il y a de personnages qui font leur apparition et finalement on s’y perd un peu.

Le livre ne sortant que la semaine prochaine, je m’en dirait pas plus et je vous invite chers lecteurs à le decouvrir.

Voici le lien editeur : Cul-de-sac