Articles Tagués ‘afrique’


Couverture Trois heures

Auteur : Anders Roslund
Titre :  3 heures –  edition Mazarine
Date de parution : 2 mai 2019
EAN : 9782863744925 – 445 pages

 

 

Description de cette image, également commentée ci-aprèsRoslund et Hellström est un duo d’écrivains suédois composé d’Anders Roslund, né en 1961, et de Börge Hellström, né en 1957

Anders Roslund est le créateur et ancien directeur de Kulturnyheterna, émission diffusée à la télévision suédoise. Pendant de nombreuses années, il a été journaliste, couvrant principalement les histoires à caractère criminel et social, puis chef d’antenne de Rapport et Aktuellt, les deux principales émissions d’informations à la télévision suédoise.

Ancien détenu, Börge Hellström est quant à lui l’un des membres fondateurs de KRIS ( Kriminellas Revansch i Samhället), un organisme de prévention du crime. Il œuvre auprès de jeunes contrevenants et de toxicomanes pour faciliter leur réadaptation.

Le duo s’est d’abord fait connaître avec le roman policier La Bête (titre original suédois Odjuret) paru en 2004.

Source : Wikipedia

 

 

4eme de couverture

Un matin, à la morgue d’un hôpital de Stockholm, les employés découvrent un cadavre dont ils ne connaissent ni la provenance, ni l’identité. Lorsque quelques jours plus tard d’autres cadavres apparaissent, l’inspecteur Ewert Grens se doute que quelqu’un cherche à se débarrasser de preuves encombrantes. Son enquête le mène jusqu’à un charnier … Sur une des victimes, il trouve un téléphone portable avec les empreintes d’une personne qu’il connait très bien: l’agent double Piet Hoffmann. Et pourtant celui-ci a disparu depuis des mois … Où est-il ?

 

 

Mon résumé

Il s’agit ici d’un livre emprunté à la bibliothèque de ma ville. J’ai été  attiré par le fait que ce soit une nouveauté mais aussi par la 4eme de couverture.

Certains diront que j’ai commencé par le dernier volet et que c’est pas l’idéal pour comprendre l’histoire, je leur dirais que je m’en moque et je prefere voir par moi-meme, alors si effectivement ca aide pas a comprendre la psychologie des personnages principaux, ça ne gâche en rien l’histoire.

Justement parlons de l’histoire. Un médecin de l’hôpital de Stockholm découvre un cadavre « en trop », c’est a dire qui n’est pas référencé dans les registres et dont personne ne connait la provenance. Ce détail resterait anodin et serait « classé sans suite » s’il ne faisait pas partie d’une série. En effet quelques jours plus tard d’autres cadavres apparaissent sans qu’on ne sache d’ou ils proviennent.  Dès la découverte du 1er cadavre, Ewert Grens est aussitôt alerté.

L’enquête qui va débuter, va bien assez vite, mener Ewert Grens, a diriger ses investigations vers les quais. En effet il se trouve qu’il y a ici un charnier avec un nombre impressionnant de cadavre. Des indices trouvés sur un des cadavres va l’amener vers une de ses connaissances : l’agent double Piet Hoffmann.

 

 

Mon avis

Le début du livre plante tout de suite le décor, puis l’action commence a traîner en longueur et je me dis que je m’ennuie un peu trop, finalement passé une bonne moitié du roman, ca change complètement, et je me dis que finalement j’ai bien fais de continuer. On prend un vrai plaisir dans la lecture. On retrouve un peu le thème qui avais deja été soulevé par olivier Norek dans son thriller Entre deux mondes. Aussi, le thème est particulièrement d’actualité et m’a un peu marqué. D’un coté on retrouve des personnes qui ne cherchent qu’a fuir leur pays qui bien souvent est en guerre, de l’autre on trouve des types, qui font partie de cartel véreux qui ne cherchent qu’a se faire du fric sur le dos de malheureux qui mettent tous leurs économies pour….survivre.

Qui doit-on protéger face a cette situation ? Comment admettre qu’il faille renvoyer ses gens dans leurs pays car ils sont en situation irrégulière ?


11486936

Auteur : Preston & Child
Titre : Fièvre Mutante
ISBN : 9782809804942
481 pages –  Edition L’archipel
Lien livraddict

 

 

4eme de couverture

Les fans du brillant et excentrique agent du FBI Aloysius Pendergast l’ignoraient : il avait été marié avant de perdre sa femme lors d’un safari, en Afrique – sous les crocs d’un lion. Douze ans après le drame, Pendergast découvre qu’il ne s’agissait pas d’un accident, comme il le pensait jusque-là, mais d’un meurtre…
Qui pouvait en vouloir à Hélène ? Pourquoi a-t-elle été tuée ? Épaulé par son fidèle Vincent D’Agosta, de la police de New York, Pendergast n’aura de cesse de résoudre l’énigme.
Mais connaissait-il si bien Hélène ? Il l’avait rencontrée lors d’une exposition consacrée au peintre naturaliste Audubon. Elle semblait s’intéresser à un dessin quasi inconnu du maître. Hélas pour Pendergast, d’autres personnes sont à la recherche de ce même dessin. Une chasse au trésor et une course-poursuite commencent alors, dans une histoire où le chasseur pourrait bien être en même temps le gibier.
Après avoir affronté son propre frère, Diogène, Pendergast va se retrouver face à un ennemi machiavélique.

 

 

Mon résumé

On commence au coeur de l’Afrique en plein safari. On rejoint comme toujours l’inspecteur Pendergast en compagnie, non pas de son acolyte de toujours d’Agosta mais…..de sa femme. Et oui, on ne le savais pas encore mais Pendergast à la surprise generale est marié. Alors que le couple est en savane, La femme de Pendergast, Hélène Esterhazy Pendergast, se fait attaquée par un lion a crinière rouge. L’inspecteur à du mal a y croire, surtout que sa femme était une très bonne tireur, et n’aurait jamais manquer de tuer cet adversaire, quand bien même il serait de taille !!

De nos jours, dans la demeure de Pendergast, Ce dernier, alors qu’il farfouille dans ses affaire, tombe sur les armes de sa femme, celles-la même qu’elle possédait lors du safari en Afrique. Pendergast découvre une bizarrerie, elles semblent avoir été nettoyées, ou si elle ne le sont pas, elles auraient alors été chargées….à blanc !!

Pour Pendergast, Il est clair que tout ceci est bien louche, et il est bien décidé a faire la lumiere sur la mort de sa femme. En tout cas, pour lui, ce qui est clair c’est qu’il ne s’agit pas d’une mort accidentelle lors d’un safari. On a délibérément, voulu tuer sa femme. Pendergast, va faire appel a son acolyte de toujours et compte bien repartir en Afrique…

 

 

Mon avis

A ceux qui farfouille mon blog, vous vous doutez bien que ce n’est pas mon premier Preston, et c’est loin d’être le dernier. A chaque lecteur de l’auteur, c’est toujours un plaisir.Et quel plaisir !!! La lecture est tellement plaisante, qu’on se laisse bercer par les pérégrinations de Pendergast et d’Agosta. Cela dit, cela doit être le premier roman de Preston & Child ou d’agosta est plus ou moins mit de coté. En contrepartie on fait connaissance avec Laura haydward, sa compagne, avec qui on aurait presque envie de poursuivre les autres enquêtes. On l’a sens tout aussi qualifiée que d’agosta.

En lisant le synospis du roman qui suis, je m’aperçois que c’est la suite directe de celui-ci, aussi il va falloir que je le lise tres vite :

Vengeance à froid

Le sorcier Blanc

Publié: 12 Nov 2015 par lecturedesam dans Exclusivités, Policier / Polar
Tags:, , , ,

Afficher l'image d'origine

 

Auteur : Cara Vitto
Titre : Le sorcier Blanc
ISBN : inconnu
Kindle

 

J’ai souhaité lire cet auteur qui est autoedité, le livre m’a été gratieusement offert par l’auteure et amazon ( l’info m’ayant été transmise  par l’auteure elle-meme via sa page twitter)

 

Tout d’abord je tiens a remercier l’auteure d’avoir communiqué par le biais de sa page Twitter, sur la gratuité de son livre sur le site amazon. J’ai donc souhaité voir a quoi m’attendre et j’avoue avoir été déçu. En tout ca pour ma part, rapport a ce que j’ai l’habitude de lire je m’attendais a mieux.
Le faite que l’enquete se deroule en milieu africain au sein de ce que j’appellerais 2 tribus, ne m’a pas inspiré maintenant je suis sure que d’autres auront des avis divergeants 😉

Sinon je pense que dans l’ensemble l’histoire est bien construite.