La quiche fatale


30328939. sx318

Auteur : M.C. Beaton
Titre : La quiche fatale
Version : Broché – Albin Michel – 320 pages
ISBN: 9782226317322
Lien Livraddict

 

4eme de couverture

Sur un coup de tête, Agatha Raisin décide de quitter Londres pour goûter aux délices d’une retraite anticipée dans un paisible village des Costwolds, où elle ne tarde pas à s’ennuyer ferme. Afficher ses talents de cordon-bleu au concours de cuisine de la paroisse devrait forcément la rendre populaire. Mais à la première bouchée de sa superbe quiche, l’arbitre de la compétition s’effondre et Agatha doit révéler l’amère vérité : elle a acheté la quiche fatale chez un traiteur. Pour se disculper, une seule solution : mettre la main à la pâte et démasquer elle-même l’assassin.

Titre original : Agatha Raisin, book 01: And The Quiche of Death (1992)

 

Mon résumé

Ce livre a une histoire assez particulière. Il se trouvait dans la bibliothèque de ma copine, elle l’avais d’ailleurs commencé mais jamais terminé. J’en ai donc profité pour « lui piquer »  mais j’ai quand même respecté le marque page. Ce serais dommage que je perde  l’endroit auquel elle s’est arrêté, même si à mon avis, lorsqu’elle sera décide à le reprendre, il y a peu de chance qu’elle se souvienne de l’histoire, mais qu’importe !

Venons-en désormais à l’histoire. Agatha  Raisin décide, sur un coup de tete de quitter Londres et de s’installer en dehors de la ville proche de la zone des Costwolds. A son arrivée, elle découvre par hasard qu’un concours de quiche a lieu dans le village. Elle se dit que c’est l’occasion rêvée pour faire connaissance avec les autres et de montrer ses superbes talents de cordons bleu. Le seul problème est qu’elle semble un peu pressée par le temps. Elle se dit que si elle faisait appel a son ami l’épicier personne ni verrait que du feu.

Ce qu’elle n’avait pas prévu, c’est que le président du jury s’effondre à la première bouchée de sa quiche. Aussitôt tout le monde, l’accuse de l’avoir empoissonné. Elle n’a plus grand choix. Non seulement elle se voit contraint d’avouer avoir triché et qu’elle a acheté sa quiche chez le traiteur mais en plus elle va devoir mener son enquête afin de se disculper.

 

Mon avis

Je ne regrette absolument pas ma lecture même si la couverture pourrait peut-être au yeux de certains faire ringard, je m’en moque, cela ne reste qu’un livre. Même si au début j’avais une certaine appréhension a ce genre de lecture, je me dis que j’ai bien fais de franchir le pas et de laisser mes préjugés au vestiaire.

Alors hommes ou femmes, passez le cap si ce n’est pas encore le cas.

Jamais deux sans trois


 

Couverture Agatha Raisin enquête, tome 16 : Jamais deux sans trois

Auteur : M.C. Beaton
Titre : Jamais deux sans trois
Version : Broché – Albin Michel – 303 pages
ISBN: 9782226435644
Lien Livraddict

M C Beaton: The most borrowed adult British author in UK ...

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Glasgow , 1936

Marion Chesney Gibbons, née Marion McChesney, est écrivain depuis 1979.
Elle est auteur de nombreux romans policiers, romans d’amours et récits historiques sous son nom et sous de nombreux pseudonymes.
Elle a commencé à travailler comme libraire au département fiction de John Smith & Sons Ltd. Le Scottish Daily Mail lui propose à la même période d’écrire des critiques de théâtre : elle accepte et diversifie peu à peu ses articles pour eux.

 

 

4eme de couverture

Lasse de courir après des chats et des chiens égarés, Agatha accepte la sollicitation d’un certain Robert Smedley : cet homme fortuné est persuadé que son épouse le trompe. Rien de plus tentant pour notre extravagante Agatha que de coincer la jeune, jolie et très dévote Mrs Smedley, un peu trop parfaite pour être honnête. Mais c’était compter sans une autre affaire de disparition qui lui tombe sur le coin du nez. Jamais deux sans trois ?

Titre original : Agatha Raisin, book 16: And the Perfect Paragon (2005)

 

Mon résumé

C’est le premier vrai roman de l’auteure que je lis. le précédent était une nouvelle assez courte que j’avais eu gratuitement sur le site de kobo : Le Noel de Agatha Raisin.  JE ne commence pas forcement de la bonne manière pour découvrir le caractère du personnage, mais qu’importe cela reste tout de même des livres qui somme toute sont facile a lire et me change de ce à quoi j’ai l’habitude.

Dans ce tome on retrouve Agatha Raisin à la tête de son agence de détectives privés, elle mène ses enquêtes avec toujours autant d’audace et d’intuition… elle a recruté de nouveaux partenaires mais se sent seule et vieille… pourtant tellement habile dans son style…

En commençant ce roman, j’avais l’intention de commencer une période de duo. Je m’explique je voulais lire d’affilé 2 roman du même auteur, aussi depuis cette chronique on retrouvera non une mais 2 chronique du même auteur à suivre.

 

Mon avis

Mon avis ne sera pas forcement objectif vu que ce n’est que mon 2eme roman de l’auteur et qu’il s’agit du dernier sorti. Cependant je trouve ce genre de lecture rafraîchissante, sans prise de tete et parfois cocasse dans les situations. Si vous voulez d’un roman policier facile à lire, n’hésitez pas c’est la lecture qu’il vous faut.