Articles Tagués ‘veuve noire’

Derniers adieux

Publié: 11 Déc 2020 par lecturedesam dans Policier / Polar, Thriller
Tags:, , ,

18498400

Auteur : Lisa Gardner
Titre : Derniers Adieux
Version : Numerique – edition albin michel
Date de parution : 1er septembre 2011
EAN : 9782226260321

 

 

4eme de couverture

Est-ce parce quelle attend un enfant que lagent du FBI, Kimberly Quincy, se sent particulièrement concernée par le récit incroyable et terrifiant dune prostituée enceinte ? Depuis quelques temps, elles sont plusieurs à avoir disparu dAtlanta sans explication, comme évaporées, et Kimberly est bien la seule à sen préoccuper. Un serial killer sattaquerait-il à ces filles vulnérables ? Aurait-il trouvé la clé du meurtre parfait ou sagit-il de crimes imaginaires ?

Sans le savoir, la jeune femme senfonce dans le piège tendu par un tueur qui samuse à rendre bien réel le cauchemar qui hante la plupart des femmes. Comme pour sa mère et sa sur, victimes autrefois dun tueur en série, le temps des derniers adieux est peut-être arrivé pour Kimberly…

**« Si vous pensiez que Lisa Gardner ne pouvait faire mieux, vous vous trompiez. Derniers adieux est un thriller étonnant, glacial, qui vous tient éveillé toute la nuit et vous laisse pantelant. » Lee Child

« Dans le cercle très fermé des reines du suspense, Lisa Gardner est lAméricaine qui monte. » Elle

 

 

 

Mon résumé

Cela fait de nombreuses années que je n’avais pas lu un roman de cette auteure. En même temps sans compter celui-la, j’en ai lu qu’un seul et cela remonte à….2016. Vous allez me dire, alors comment expliquer que je me remette à lire un de ses livres ? Tout simplement parce que je voulais lire un livre ou les araignées sont omni-présentes. J’ai interrogé plusieurs personnes sur les réseaux sociaux et à chaque fois on m’a suggéré ce livre.

En l’ayant terminé je dois dire qu’effectivement les araignées sont présentes et certains passages posent de sérieuses questions ou encore font peur et on est bien content d’être à notre place. On passe de la mygale, en découvrant l’araignée violoniste pour terminer par celle qu’on ne veut absolument pas croiser : la veuve noire. Quand on vous dire dans le roman qu’elles n’attaquent que si on les « cherche » et bien j’ai pas spécialement envie de vérifier.

On peut dire que quand on voir le personnage principal essayer de soigner une mygale, on a envie de se sauver en courant et sans demander son reste. Mais lorsque l’on apprend qu’il est peut-être responsable de la disparition de plusieurs prostituées, on a quand même envie de s’intéresser à cet individu quelque peu particulier.

On est certes nombreux à avoir une phobie pour les araignées, et je ne le cache pas, j’en fais partie. Mais il faut avoir que si elles existent ce n’est pas pour rien, il faut bien se dire que si elles n’existaient pas on seraient envahi par les insectes, en tout genre et ca serait pas forcement mieux.

 

 

 

Mon avis

Si a la base ce roman est un suspense, à  base d’enquête policière, on en apprend aussi beaucoup sur les araignées. Je respecte le travail que ça a dû être de trouver toutes ces informations sur les araignées. Un livre plein d’information et de suspense. Dites vous que si mon auteur fétiche donne son avis, c’est que ce livre doit être bien angoissant.