Le silence de la ville blanche


NetGalley

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Auteur : Eva García Sáenz de Urturi
Titre : Le silence de la ville blanche
Version : numérique – Edition Fleuve Noir
Date de parution :  10 septembre 2020
EAN : 9782265144316

 

 

 

Eva García Saenz de Urturi - Babelio

Eva García Sáenz de Urturi (Vitoria-Gasteiz, Pays basque, 1972) est une romancière espagnole.

En 1988, elle s’installe avec sa famille à Alicante, Communauté valencienne, où elle étudie plus tard l’optométrie à l’université d’Alicante1.

En 2012, elle publie son premier roman via Amazon.com La saga de los longevos.

 

 

 

 

 

4eme de couverture

Dans la cathédrale de Sainte-Marie à Vitoria, un homme et une femme d’une vingtaine d’années sont retrouvés assassinés, dans une scénographie macabre : ils sont nus et se tiennent la main comme des amoureux alors que les deux victimes ne se connaissaient pas.
Détail encore plus terrifiant : l’autopsie montrera que leur mort a été provoquée par des abeilles mises dans leur bouche. L’ensemble laisse croire qu’il existe un lien avec une série de crimes qui terrorisaient la ville vingt ans auparavant. Sauf que l’auteur de ces actes, jadis membre apprécié de la communauté de Vitoria, est toujours derrière les barreaux. Alors que sa libération conditionnelle est imminente, qui est le responsable de ces nouveaux meurtres et quel est vraiment son but ?
Une certitude, l’inspecteur Unai López de Ayala, surnommé Kraken, va découvrir un tout autre visage de la ville.

 

 

Mon résumé :
Nous sommes à Vitoria, capitale de la province d’Alava et de la Communauté autonome du Pays basque en Espagne, un homme et une femme d’une vingtaine d’années sont retrouvés dans la cathédrale, assassinés. La position dans laquelle ils sont retrouvés est bien surprenante : nue et se tenant la main, à la manière d’amoureux. Plus étrange encore, il semble qu’ils soient morts étouffés par des abeilles.
La scénographie, rappelle une série de meurtres qui avait terrifiés la ville vingts ans en arrière.
L’inspecteur Unai López de Ayala, que l’ont surnomme dans le village, Kraken, va prendre en charge l’affaire, epaulé de Estíbaliz Ruiz de Gauna. Pour lui ça ne fait aucun doute, il s’agit, tout comme il y a 20 ans, d’un tueur en série.
Seulement voila, le coupable d’alors, l’archéologue Tasio Ortiz de Zárate, en toujours entre 4 murs, il semble donc difficile de lui faire porter le chapeau. Il décide donc de commencer son enquête par le coupable de l’époque. Et, avant même de l’avoir en face de lui, un email de sa part, dans lequel il propose d’aider l’inspecteur avec son enquête.
Au commissariat de police de Vitoria-Gasteiz, le commissaire principal Medina charge la toute nouvelle commissaire et grande sportive Alba Díaz de Salvatierra de l’enquête. Seulement voila, Alba, traverse une période difficile de sa vie, et lorsque Kraken la rencontre ca fait tilt.

 

 

 

Mon avis
Je ne cache pas que j’ai longtemps hésité avant de solliciter ce roman, auprès de NetGalley, ce qui peux se comprendre car l’auteur m’était totalement inconnu mais aussi que le synopsis ne m’incitait pas a valider ma demande. Je ne suis dis qu’il me manquait quelque chose pour être pleinement satisfait. Finalement après une première partie un peu dure, j’ai dévoré le livre en 2-3 jours sans m’en rendre compte.
LE point négatif reste comme bien souvent le nombre impressionnant de personnage et à connotation basque / espagnol qui facilite pas toujours la lecture, mais n’empêche nullement de comprendre l’histoire.

silver water


Auteur : Haylen Beck
Titre :  Silver Water
ISBN: 9791033902447
Format numérique EPUB

 

Résultat de recherche d'images

 

Haylen Beck de son vrai nom Stuart Neville, est un écrivain britannique (Irlande du Nord) né à Armagh en 1972.
Parmi ses romans il a fait une serie dédiée « Jack Lennon » et également un roman policier intitulé Ratlines sorti en 2013

 

 

 

 

 

4eme de couverture

Ses enfants ont disparu. Elle est la coupable idéale.Ce matin-là, Audra Kinney avait rassemblé ses dernières forces pour fuir son mari, mis ses enfants dans la voiture, et foncé à travers les paysages accidentés de l’Arizona. Elle se sentait respirer. Enfin. Mais, par un étrange coup du sort, elle est arrêtée par la police sur une route a priori déserte. Le coffre de la voiture est ouvert. Une cargaison de drogue qu’elle n’avait jamais vue de sa vie, découverte. Et le cauchemar commence. Car une fois au poste, après avoir été embarquée de force, on s’étonne qu’elle mentionne la présence de ses enfants. Ils auraient disparu ? La police, et bientôt les médias, parlent d’infanticide : c’est la parole d’Audra contre la leur… jusqu’à ce qu’un privé, Danny Lee, dont l’histoire ressemble à s’y méprendre à la sienne, se décide à forcer les portes de Silver Water.

Haylen Beck, aussi connu sous son véritable nom, Stuart Neville, est un auteur acclamé par la critique et les lecteurs. Après une carrière dans la musique, il a épousé celle d’écrivain, faisant du polar sa spécialité.

 

Mon résumé

Audra pensait rencontrer l’homme de sa vie mais n’aurait-elle pas été un peu trop vite en besogne (elle-meme le pense mais après tout…). Apres seulement quelques semaines elle se retrouve la bague au doigt, cela dit elle semble être bien loin d’être la bague du bonheur.

Au bout d’un peu plus d’un an a devoir supporter les coups et maltraitances de son mari Patrick, Audra decide de claquer la porte, accompagné de son fils Sean et de sa fille Louise. Elle compte se rencontre à l’autre bout du pays chez son amie Mel. Alors que ses enfants commencent à accuser la fatigue et à désespérer de voir le bout du trajet arriver, elle aperçoit une voiture de police qui la suit….gyrophare tournant, ce n’est pas bon signe se dit-elle.

Audra, comme tout un chacun, a beaucoup de mal a faire face à la marée chaussée, mais elle finit par se rassurer mais aussi rassurer ses enfants qui se demandent pourquoi la police les arrêtent, en disant que ce n’est qu’un simple contrôle de papier, rien de plus, et ils seront repartis plus vite qu’il ne faut pour le dire. Ce n’est bien sur sans compter sur le zèle du policier, qui sans demander son avis decide de contrôler l’ensemble du vehicle et le coffre compris…

Le policier farfouille dans les affaires de Audra et finir par tomber sur….de la Marijuana !!! Sauf qu’elle n’appartient en aucun cas à Audra….

 

Mon avis

Cela faisait un petit moment que je n’avais été ensorcelé à ce point par un roman. J’ai lu le livre en à peine 24 heures, c’est dire si il a de quoi être bouleversé. On pourrais se dire qu’on a encore affaire à une histoire de disparition et que cela ne vaut pas la peine de s’y attacher !!! oui, mais quand l’histoire est de rebondissements à tout va, on a tendance a s’y accrocher et vouloir connaitre le fin mot de l’histoire. Comme bien souvent, je découvre un nouvel auteur et c’est un reel plaisir de voir que je n’ai pas du tout perdu mon temps, alors pourquoi le perdriez-vous ? Allez donc vite découvrir ce roman, il vaut vraiment le coup.