Articles Tagués ‘esprits’


 

Le Sang des Belasko - Éditions l'Archipel

 

logo-l-archipel – Sonia boulimique des livres

 

 

Auteur : Chrystel Duchamp
Titre :  Le sang des belasko – Edition l’archipel
Date de parution : 14 janvier 2021
EAN : 9782809840407 – 236 pages

 

 

4eme de couverture

Cinq frères et sœurs sont réunis dans la maison de famille, la Casa Belasko, une vaste bâtisse isolée au cœur d’un domaine viticole de Provence.

Leur père, un vigneron taiseux, vient de mourir. Il n’a laissé qu’une lettre à ses enfants, et ce qu’il leur révèle les sidère : leur mère ne se serait pas suicidée – comme l’avaient affirmé les médecins six mois plus tôt. Elle aurait été assassinée…

Au cours de la nuit, non-dits, jalousies et frustrations accumulés au fil des années vont se déverser. Mais le pire reste à venir. D’autant que la maison, coupée du monde extérieur, semble douée de sa propre volonté…

Chrystel Duchamp, 35 ans, a signé en 2020 L’Art du meurtre (L’Archipel), un premier suspense salué par le public et la critique : « Une écriture enlevée, sombre et claquante… Un polar addictif et original. » (Le Parisien-Aujourd’hui en France).

 

 

Mon résumé

J’avais déjà adoré le premier roman de Chrystel Duchamp, du coup quand j’ai reçu celui-ci, je me suis empressé de finir le roman que j’avais en cours pour vite commencer celui-la.

J’aime bien ce style de roman, ou tout commence gentillet, à la limite de mou et sans intérêt. Oui, je sais j’exagère peut-être un peu, mais pas beaucoup je pense, et puis d’un seul coup, tout s’enchaîne et vous rentrez dans le livre carrément. C’est un peu comme dans Harry Potter avec Voldemort, quand il se fait happer par le livre. Ici, c’est pareil.

Tout commence, lorsque dans cette maison familiale, ou se réunissent cinq frères et sœurs. Ils viennent d’apprendre que leur père vient de mourir, et leur a laissé une lettre ou il exprime ses derniers volontés. C’est à ce moment qu’ils apprennent que leur mère ne se serait pas suicidée, par une dose massive de cacheton, mais, aurait été assassinée. Mais alors qui aurait fait une chose pareille ? A qui aurait profité sa mort ?

Au cours de la nuit, les discussions vont s’enchaîner, qui vont automatiquement déboucher sur des jalousies, des personnes qui n’auraient rien fait de leur vies et ne mériterait pas l’héritage. Le temps se lève et la tempête met son grain de sel !!! Certains vont vouloir partir avant que cela ne soit plus possible, du fait de la tempête. Oui, mais voila, les codes d’accès de la porte d’entrée et du portail ne veulent pas fonctionner. Qui les auraient changés ? pourquoi ?

C’est désormais officiel, ils sont tous les 5 enfermés et vont devoir survivre ensemble malgré leur différents !

 

 

Mon avis

Je le dis sans détour, j’ai passé un super moment dans ce huit-clos. On a pas un moment de répis et on est tout de suite pris dans l’histoire. On est directement plongé dans cette résidence de famille. J’ai adoré et je le conseil vivement

 

 


44244388

Auteur : Peter James
Titre : La maison des oubliés
ISBN : 9782265117143
341 pages –  Fleuve edition
Lien livraddict

 

Here is my interview with Peter James – Peter James

 

Peter James, né le 22 août 1948 à Brighton, dans le comté du Sussex de l’Est, est un écrivain, scénariste et producteur de cinéma britannique, auteur de roman policier et de fantastique.ils de Cornelia James, gantière de la reine Élisabeth, Peter James fait ses études à Charterhouse School et à la Ravensbourne Film School.
En littérature, à partir de 1981, il publie une trentaine de romans appartenant aux genres policier, fantastique et d’horreur, traduits en quelque 29 langues. À partir de 2005, il crée le commissaire Roy Grace de la police de Brighton pour une série policière d’une dizaine de titres.

 

 

4eme de couverture :

Le déménagement dans ce manoir charmant, en haut de la colline, devait être le point de départ pour une nouvelle vie. Après des années passées dans la banlieue de Brighton, Ollie Harcourt ne pouvait rêver mieux qu’une existence paisible à la campagne. Le reste de la famille suit d’un pas hésitant, mais ne rechigne pas pour autant à cette nouvelle aventure.
Cependant, peu après leur installation, des scènes étranges se déroulent dans la maison.
Des ombres apparaissent, les animaux domestiques se comportent de manière bizarre et plusieurs accidents, plus déroutants les uns que les autres, ont lieu.
Bientôt, Ollie n’a plus de doute : leur présence n’est pas vraiment souhaitée. Quelqu’un semble même prêt à tout pour les expulser de là… à n’importe quel prix.

 

Mon résumé

Ollie est Webmaster et décidé avec sa femme et sa fille de quitter leur petite vie urbaine tranquille qu’ils avaient dans la ville de Brighton, pour passer leur vie loin du bruit et s’installer à la campagne dans le village de Cold Hill. Ollie est passé par un agent immobilier, qui au premier abord, semblait une personne sérieuse avec qui il avait étudié les bons et les moins bons aspects de ce bien immobilier. Il s’avait des la signature a quoi il s’attendait et savait pertinemment qu’il y aurait de nombreux travaux a prévoir mais cela ne lui faisait pas peur d’affronter ces quelques points de détails, surtout pour un domaine d’une telle ampleur. Peu de temps après avoir emménagé, les premiers événements commencent a survenir, la famille n’y prête pas attention et se dit que pour une maison de cette époque, c’est somme toute, assez normal et ils poursuivent leur vie comme si de rien n’était. Ollie décide de se promener dans le village afin de faire connaissance avec ses voisins et découvrir les différents commerces alentours. Il croise un homme, qui va lui apprendre avoir connu sa maison pour y avoir travaillé en tant que jardinier et l’invite grandement a quitter les lieux tant qu’il est encore tant.

Ollie va apprendre plus tard que l’homme a qui il aurait parlé est…..mort depuis plusieurs années, écrasé par une pelle mécanique !!!

Qu’est-ce que cela veut dire ? Ollie va découvrir par la suite que ce n’est pas qu’un élément isolé et il va devoir affronter, lui et sa famille beaucoup d’autres événements étranges, qui relèveraient presque du paranormal. Fantôme, maison hantée ? Mais cela n’existe pas voyons !! ce ne sont que dans les fictions qu’on rencontre ça .

 

Mon avis

Il s’agit ici de mon premier roman de Peter James. Je commence fort, puisqu’on parle ici de maison hantée, Evénements digne de paranormal, de fantômes et j’en passe et des meilleurs. Le roman est bien construit, puisqu’on ne s’ennuie pas un seul instant. On tourne les pages sans s’arrêter et on est impatient de connaitre l’issu final à tout ces événements. Tout comme bon films du genre, on s’attend bien sur a ce que la maison soit désinfecté et que des exorciseurs viennent a la rescousse.

Un très, très bon roman.