Canicule


39988877

Auteur : Jane Harper
Titre :  Canicule
ISBN: 9782253086246
Format poche– Edition Le livre de poche – 444 pages

 

Résultat de recherche d'images pour "Jane Harper"

Jane Harper est une auteur australienne de roman policier.
Née au Royaume-Uni, elle déménage avec sa famille a l’âge de 9 ans en Australie. Après avoir vécu pendant six ans à Boronia, dans l’état de Victoria, elle obtient la nationalité australienne.

Lorsqu’elle est adolescente, elle retourne avec sa famille au Royaume-Uni où elle vit dans le Hampshire avant de poursuivre ses études d’anglais et d’histoire à l’Université du Kent à Canterbury.

Source : Babelio

 

4eme de couverture

iewarra. Petite communauté rurale du sud-est de l’Australie. Écrasée par le soleil, terrassée par une sécheresse sans précédent. Son bétail émacié. Ses fermiers désespérés. Désespérés au point de tuer femme et enfant, et de retourner l’arme contre soi-même ? C’est ce qui est arrivé à Luke Hadler, et Aaron Falk, son ami d’enfance, n’a aucune raison d’en douter. S’il n’y avait pas ces quelques mots reçus par la poste : Luke a menti. Tu as menti. Sois présent aux funérailles… Les blessures de son départ précipité de Kiewarra sont encore à vif, mais Aaron a une dette, et quelqu’un a décidé que le moment est venu de la payer.

 

 

Mon résumé :

Pendant pas mal de mois j’ai vu ce livre circuler sur les réseaux sociaux mais j’avais jamais oser franchir le cap de l’achat…et lorsque je l’ai découvert dans ma box littéraire du mois d’août, je me suis dit que j’avais plus d’excuse et j’ai donc sauté sur l’occasion pour le lire.

Aaron Falk va essayer de comprendre ce qu’il s’est passé dans la petite ville de Kiewara dont il est originaire. Son ami d’enfance, Luke, aurait tué sa famille avant de se suicider. Pourquoi ? Que s’est-il passé ?

Aaron va devoir mener sa petite enquête dans une ville hostile, à la demande des parents de Luke, et les autres habitants ne lui font pas de cadeau, au contraire, Falk est rejeté. 20 plus tôt, il a quitté la ville précipitamment après avoir été accusé du meurtre d’Ellie, une de ses amies. Là encore, on ne cesse de se demander ce qui a bien pu se passer…

 

Mon avis

En faisant ma petite enquête sur le web, j’ai découvert qu’il s’agit du 1er roman de Jane Harper.

Un polar rural qui nous emmène sur les terres arides de l’Australie où les rumeurs de cette petite ville se propagent comme une traînée de poudre. Jane Harper parvient à nous emmener sur des chemins détournés pour mieux sortir le grand jeu au dernier moment. On reste vraiment dans le flou jusqu’au la fin du roman. J’ai bien aimé ce petit thriller australien

Une fille de pasteur


41NPRTvYI6L._SY344_BO1,204,203,200_

Auteur : George Orwell
Titre : Une fille de pasteur
ISBN :9782268060729
350 pages 

4eme de couverture

Fille unique, Dorothy vit une existence morne avec son père, le pasteur acariâtre d’une petite paroisse du Suffolk. Frappée par une soudaine amnésie, elle se retrouve à la rue et va partager l’existence des déshérités, des clochards de Londres aux cueilleurs saisonniers de houblon. Mais, à mesure que la mémoire lui revient, Dorothy trouvera-t-elle en elle-même la force d’aspirer à une autre vie ?

Publié en 1935 et inédit en français, Une fille de pasteur est l’un des premiers romans de George Orwell. Avec une lucidité et une acuité implacables, Orwell dépeint l’hypocrisie, la pauvreté et la misère spirituelle qui vont accompagner Dorothy dans son odyssée à travers l’Angleterre des années trente.

George Orwell, nom de plume d’Eric Arthur Blair, né le 25 juin 1903 à Motihari (Inde) pendant la période du Raj britannique et mort le 21 janvier 1950 à Londres, est un écrivain et journaliste anglais.

Son œuvre porte la marque de ses engagements, qui trouvent eux-mêmes pour une large part leur source dans l’expérience personnelle de l’auteur : contre l’impérialisme britannique, après son engagement de jeunesse comme représentant des forces de l’ordre colonial en Birmanie ; pour la justice sociale et le socialisme, après avoir observé et partagé les conditions d’existence des classes laborieuses à Londres et à Paris ; contre les totalitarismes nazi et soviétique, après sa participation à la guerre d’Espagne.

Mon résumé

L’histoire se passe dans l’Angleterre des années 30.

Dorothy a toujours vécu dans un environnement religieux et de ce fait a reçu une éducation qui fait qu’elle se met au service du pasteur, son père. Son père ne pense qu’à lui même et se fiche bien des autres, à tel point qu’avoir des dettes auprès des commerçants lui passe complètement au dessus de la tête et quand bien même Dorothy lui explique les conséquences.

Elle va finir par arrêter de penser à cette situation et continuer sa petite vie pépère, enfin presque, jusqu’au jour où elle va perdre la mémoire et se réveiller en pleine rue entourée de SDF. A partir de ce moment là Dorothy va devoir vivre sa vie par elle-même et son chemin va être semé d’embûches et il sera difficile de s’en sortir.

Mon avis

Malgré le fait qu’il s’agit d’un roman ayant été publié pour la première fois dans les années 30. l’histoire est très bien et j’ai eu plaisir à le lire malgré une grande appréhension sur le thème initial qu’est la religion et le monde de l’eglise

Nuit d’été


Auteur : Dan Simmons
Titre : Nuit d’été
Version poche : 597 pages
ISBN: 978-2-253-13862-4
Date de parution : 1991
Résumé
1960, Old School une vieille école va fermer définitivement. Tous les élèves attendent avec impatience le dernier jour dans cette école mais également le 1er jour des vacances. Au moment de quitter l’école un cri va se faire entendre et au même moment un élève va être porté disparu. Le corps enseignant déclarera que l’élève désigné est sorti de l’école même si la famille pense le contraire. C’est a ce moment la que les copains du disparu vont vouloir se mettre a sa recherche.
Mon avis : un très bon livre, qui mélange plusieurs genre : suspenses, épouvante avec des fantômes des créatures bizarres.Dans ce roman, les cauchemars des petits deviennent réels et on s’aperçoit vite que le mal n’a aucune pitié pour l’innocence de l’enfance.
A recommander