Le silence de la ville blanche


NetGalley

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Auteur : Eva García Sáenz de Urturi
Titre : Le silence de la ville blanche
Version : numérique – Edition Fleuve Noir
Date de parution :  10 septembre 2020
EAN : 9782265144316

 

 

 

Eva García Saenz de Urturi - Babelio

Eva García Sáenz de Urturi (Vitoria-Gasteiz, Pays basque, 1972) est une romancière espagnole.

En 1988, elle s’installe avec sa famille à Alicante, Communauté valencienne, où elle étudie plus tard l’optométrie à l’université d’Alicante1.

En 2012, elle publie son premier roman via Amazon.com La saga de los longevos.

 

 

 

 

 

4eme de couverture

Dans la cathédrale de Sainte-Marie à Vitoria, un homme et une femme d’une vingtaine d’années sont retrouvés assassinés, dans une scénographie macabre : ils sont nus et se tiennent la main comme des amoureux alors que les deux victimes ne se connaissaient pas.
Détail encore plus terrifiant : l’autopsie montrera que leur mort a été provoquée par des abeilles mises dans leur bouche. L’ensemble laisse croire qu’il existe un lien avec une série de crimes qui terrorisaient la ville vingt ans auparavant. Sauf que l’auteur de ces actes, jadis membre apprécié de la communauté de Vitoria, est toujours derrière les barreaux. Alors que sa libération conditionnelle est imminente, qui est le responsable de ces nouveaux meurtres et quel est vraiment son but ?
Une certitude, l’inspecteur Unai López de Ayala, surnommé Kraken, va découvrir un tout autre visage de la ville.

 

 

Mon résumé :
Nous sommes à Vitoria, capitale de la province d’Alava et de la Communauté autonome du Pays basque en Espagne, un homme et une femme d’une vingtaine d’années sont retrouvés dans la cathédrale, assassinés. La position dans laquelle ils sont retrouvés est bien surprenante : nue et se tenant la main, à la manière d’amoureux. Plus étrange encore, il semble qu’ils soient morts étouffés par des abeilles.
La scénographie, rappelle une série de meurtres qui avait terrifiés la ville vingts ans en arrière.
L’inspecteur Unai López de Ayala, que l’ont surnomme dans le village, Kraken, va prendre en charge l’affaire, epaulé de Estíbaliz Ruiz de Gauna. Pour lui ça ne fait aucun doute, il s’agit, tout comme il y a 20 ans, d’un tueur en série.
Seulement voila, le coupable d’alors, l’archéologue Tasio Ortiz de Zárate, en toujours entre 4 murs, il semble donc difficile de lui faire porter le chapeau. Il décide donc de commencer son enquête par le coupable de l’époque. Et, avant même de l’avoir en face de lui, un email de sa part, dans lequel il propose d’aider l’inspecteur avec son enquête.
Au commissariat de police de Vitoria-Gasteiz, le commissaire principal Medina charge la toute nouvelle commissaire et grande sportive Alba Díaz de Salvatierra de l’enquête. Seulement voila, Alba, traverse une période difficile de sa vie, et lorsque Kraken la rencontre ca fait tilt.

 

 

 

Mon avis
Je ne cache pas que j’ai longtemps hésité avant de solliciter ce roman, auprès de NetGalley, ce qui peux se comprendre car l’auteur m’était totalement inconnu mais aussi que le synopsis ne m’incitait pas a valider ma demande. Je ne suis dis qu’il me manquait quelque chose pour être pleinement satisfait. Finalement après une première partie un peu dure, j’ai dévoré le livre en 2-3 jours sans m’en rendre compte.
LE point négatif reste comme bien souvent le nombre impressionnant de personnage et à connotation basque / espagnol qui facilite pas toujours la lecture, mais n’empêche nullement de comprendre l’histoire.

Liquide inflammable


52857449. sx318 sy475

Auteur : Robert Bryndza
Titre : Liquide inflammable
Version : Numérique – Edition Belfond noir
Date de parution : 5 septembre 2019
ISBN: 9782714481757
Lien livraddict
Lien kobo

 

 

4eme de couverture

L’auteur de thrillers aux plus de deux millions de livres vendus en Grande-Bretagne vous réserve une plongée en plein cauchemar… Retenez votre souffle !
Alors qu’elle sonde les profondeurs d’une vieille carrière inondée à la recherche d’une cargaison de drogue, l’inspectrice Erika Foster fait une macabre découverte : un sac-poubelle renfermant des ossements d’enfant.
Le légiste est formel : le squelette est celui de la petite Jessica Collins, sept ans, dont la disparition en 1990 avait profondément ému l’Angleterre. Un dossier classé sans suite depuis.

Obsédée par ce drame, Erika se jure de faire toute la lumière.
Mais entre la pression de sa hiérarchie, l’effervescence des médias alléchés par ce sordide rebondissement et le silence de la famille Collins, la flic entêtée sent rapidement qu’elle a mis les pieds dans une affaire complexe, aux ramifications aussi noires qu’étonnantes… et dangereuses.

L’eau est un parfait tombeau. Et l’on ne devrait jamais déranger ceux qui y sont engloutis.

 

 

Cérémonie


 

Auteur : Richard Montanari
Titre : Cérémonie
ISBN :9782266261371
434 pages 

 

Photo de Richard Montanari

Richard Montanari est né en 1952 à Cleveland, l’Ohio, dans une famille Italo-Américaine traditionnelle.  Après ses études universitaires il a voyagé à travers l’Europe, vivant à Londres pendant un certain temps, où il a effectué de petits boulots qui, selon lui, ne lui permettaient pas de vivre à l’aise.  Il décide donc de retourner aux États-Unis.  Après cinq ans de travail dans l’entreprise familiale, il décide que l’écriture lui permettrait de vivre à son aise.  Il a écrit pour le « Chicago Tribune », le « Detroit Free Press » et de nombreuses autres publications.  Il est romancier, scénariste et essayiste.

source http://fichesauteurs.canalblog.com/archives/2008/10/19/11011978.html

 

4eme de couverture

Cette année, la période de Noël s’annonce noire pour Jack Paris. Noire et rouge.
Noire, la couleur qu’il broie depuis qu’on a retrouvé le corps sans vie de l’inspecteur Michael Ryan, dans une sordide chambre d’hôtel. Son ami, accusé de corruption, que Paris, malgré tous ses efforts, n’a pas réussi à blanchir et qui est mort dans le déshonneur.
Rouge, comme le sang des victimes d’une série de meurtres atroces qu’il est chargé d’élucider. Des crimes dont le seul lien apparent est leur mise en scène macabre inspirée des rituels vaudous.
Mais, à la jonction du rouge et du noir, un nom apparaît : Michael Ryan…

 

 

l’inciseur


 

Auteur : Sebastian Fitzek et Michael Tsokos
Titre : L’inciseur
ISBN :9782809816563
612 pages (epub)

Sebastian Fitzek, né le 13 octobre 1971 à Berlin, est un écrivain et journaliste allemand. Il publie son premier livre, le roman « Die Therapie » en 2006, le succès est immédiat.

Parmi ses romans on trouve Thérapie , Le briseur d’ame et bien entendu L’inciseur qui est sortie le 18 mars dernier.

 

 

4eme de couverture :

Paul Herzfeld dirige à Berlin le service de médecine légale de la police criminelle. Un matin, alors qu’il pratique l’autopsie d’une jeune femme, il découvre dans son crâne une capsule métallique. Quand il l’ouvre, stupeur ! Un bout de papier sur lequel figure un prénom, suivi d’un numéro de téléphone. Il le compose et la voix qu’il entend est bien celle d’Hannah… Le message enregistré ne laisse place à aucun doute : «Viens à mon secours ! Et pas à un mot à quiconque, sinon je mourrai…». À lui de retrouver seul le psychopathe qui a élaboré ce macabre scénario et enlevé sa fille de dix-sept ans. Une course contre la montre bientôt jonchée d’autres cadavres…

petite video pour vous mettre l’eau a la bouche….. ou bien le sang dans les mains….

Mon résumé

Paul Herzfeld est médecin légiste a Berlin et lorsqu’il voit arriver un corps il est loin de se douter de ce qui l’attend.
Lors de l’autopsie il va découvrir qu’un tube a été glissé dans la trachée de la victime et il va le prendre incognito pour savoir ce qu’il cache..pour y découvrir un numéro de téléphone.
Le suspense étant à son paroxysme, Herzfeld va vouloir en savoir plus et va donc appeler ce numéro et va tomber sur la messagerie de son propriétaire : SA FILLE

Mais qu’est ce que ça veut dire ??? en écoutant le message qui bien sur a été réenregistré pour l’occasion il fini par comprendre qu’en fait le tube lui été destiné.
Herzfeld prend ça pour une affaire personnelle et tais tout ce qu’il sait jusqu’a présent et compte mener sa propre enquête, durant laquelle il va suivre un chemin semé de plusieurs autres cadavres qui, il va le découvrir ont fais l’objet d’atrocités sans nom.Lorsqu’un va devoir demander a Linda, son assistante de faire une autopsie, dictée par téléphone, Herzfeld ne va plus pouvoir se taire et va devoir tout lui avouer…

 

Mon avis

J’ai lui ce livre en un week end, j’ai tellement été pris dans l’action que j’ai a peine eu le temps de déjeuner. Il fallait absolument que je decouvre comment l’histoire se termine. Seul bemol : avec un titre pareil j’aurais pensé découvrir plus hémoglobine mais ça ne gâche en rien l’excellence de ses auteurs 😉