Ils se marièrent et il y eut beaucoup de sang


48563261. sy475

Auteur : Laurine Valenheler
Titre : Ils se marièrent et il y eut beaucoup de sang
Version : Numérique – Autoedition
ISBN: 9782956817819
Lien livraddict

 

 

4eme de couverture

Au cœur de l’hiver 2017, quatre ans après les débats sur le projet de loi « Mariage pour Tous », plusieurs couples d’hommes sont retrouvés morts en petite couronne de Paris. Sur les scènes de crime, la signature marque les esprits : entre les corps des victimes sont retrouvés des triangles de tissu, roses comme le symbole de la persécution des homosexuels sous le IIIème Reich.

Pour l’équipe de Maël Néraudeau et Yohann Folembray, lieutenants à la Section criminelle du SDPJ 94 et partenaires à la ville comme à la scène, le compte à rebours est lancé. Le mot d’ordre est sur toutes les lèvres, y compris celles de la presse : mettre la main sur l’assassin et enrayer la vague de folie meurtrière. Mais face à un criminel aussi obscur qu’imprévisible, les enquêteurs se retrouvent désarmés, et ce malgré l’appui d’un capitaine de la Brigade des crimes sériels de l’OCRVP venu se greffer à la section pour les assister. Le sadisme du meurtrier se révèle alors sans limite lorsque l’affaire prend un virage dramatique pour les deux coéquipiers et amants. Entre les plaies endormies qui se réveillent et la colère qui les déchire, affectant l’équilibre du groupe, le terrain est plus libre que jamais pour le Tueur au Triangle Rose, qui profite de la diversion pour passer à la vitesse supérieure et parachever son acte final…

En France, une agression homophobe se produit toutes les 33 heures.
En France, en 2019, des hommes et des femmes sont insultés, roués de coups, brisés moralement et physiquement parce qu’ils se tiennent la main dans la rue.
Entre la fiction et la réalité, entre haine institutionnalisée et passage à l’acte criminel, il n’y a plus qu’un pas et quelqu’un finira par le franchir. 

Source : Goodread

 

Mon résumé

Maël et Yohann forment un couple au travail et à la ville. Tout les deux lieutenants de police de la section criminelle du SDPJ, ils savent faire la part des choses entre leur vie privée et leur vie professionnelle. Leur partenariat se passe très bien, jusqu’à ce qu’un tueur en série vienne semer le trouble.

Un tueur sévit dans la ville, cependant les victimes sont que des homosexuels et des couples d’hommes. L’empreinte du tueur ? un triangle rose comme l’identification des couples homosexuels sous le IIIème Reich. A chaque fois les modes opératoires sont différents, seul ce triangle rose à coté du corps.La SDPJ94 se saisit de l’affaire et une aide vient à point nommé pour les aider. Stéphane, d’autant plus que le tueur semble vouloir ressembler à un serial killer.

J’ai été captivée par cette histoire et surtout par ces personnages dont on suit l’évolution

Ce roman évoque un thème pas suffisamment évoqué dans les romans, celui de l’homosexualité.  Je pense qu’on y prête pas assez d’attention et cela donne un peu l’impression de les rejeter comme si c’était une maladie. Hors ils s’agit juste d’un état d’être, il ont eux aussi le droit d’aimer et d’être aimer.

 

 

Mon avis

Un très bon roman ou tout les ingrédients sont réunis pour faire un bon polar. Un polar bien au gout du jour et très proche de l’actualité. On retrouve notamment les événements de la manif en lien avec le mariage pour tous. On ressent bien le climat, on se sens projeté dans l’action.

Ce qui m’a vraiment interpellé et qui a déjà fais l’objet de reportages dans les journaux télévisés : la violence faites aux couples homosexuels et principalement couples hommes. Il faut en parler afin de briser les tabous et ce que fait l’auteure avec brio.

%d blogueurs aiment cette page :