Black out


Black-Out - Demain il sera trop tard par Elsberg

Auteur : Marc Elsberg
Titre : Black Out
ISBN: 978-2253-098690
534 pages – Edition Le livre de poche

 

Marc Elsberg

 

Nationalité : Autriche
Né(e) à : Vienne , le 03/01/1967

Biographie : Écrivain autrichien
Il a fait ses débuts littéraires en 2000, sous son vrai nom Marcus Rafelsberger, avec un roman satirique « Saubermann ».
En 2012, il publie le thriller « Blackout – Demain il sera trop tard ».

 

 

4eme de couverture

Et si le monde que nous connaissons, dépendant de l’électricité, était sur le point de disparaître ? Thriller européen brillamment mené, Black-out plonge le lecteur dans une réalité qui pourrait être demain la nôtre.

Par une froide soirée d’hiver, les lumières de Milan s’éteignent. Puis c’est au tour de la Suède, de l’Allemagne, de la France… : partout en Europe, le réseau électrique est en train de lâcher. Manzano, ex-hacker italien, croit savoir qui est responsable et cherche désespérément à en informer les autorités. Un flic français d’Europol, Bollard, se décide enfin à l’écouter, mais piégé par des d’e-mails compromettants, Manzano devient le suspect n° 1. Face à un adversaire aussi rusé qu’invisible, alors que l’Europe s’enfonce dans l’obscurité et que plusieurs centrales nucléaires menacent la vie de millions d’êtres humains, commence pour Manzano une véritable course contre la montre.

 

 

Mon résumé

Ce livre repose sur une crainte qui a été mise à jour le 4 Novembre 2006 lorsque 15 Millions d’Européens se sont retrouvés sans électricité.

 

Un blackout touche l’Europe, la resynchronisation du réseau se révèle impossible. Les premières conséquences se font sentir très rapidement, premiers accidentés urbains de la route faute de feux de circulation en pleine hiver et en pleine nuit. Premiers otages du système, les automobilistes ne pouvant refaire le plein de carburant faute de courant pour alimenter les pompes, et le réseau mobile out ou saturé qui empêche de prévenir les secours …

Informaticien et ex-hacker, Piero comprend très vite que la situation dérape et qu’il s’agit d’une catastrophe à l’ampleur inédite.
Shannon, une journaliste de CNN, ne tarde pas elle aussi à comprendre qu’il ne s’agit pas d’une simple panne de réseau, mais que le système lui même vient de montrer ses failles. Ensemble, ils vont essayer d’alerter les autorités sur la gravité de la situation et tenter de comprendre qui se cache derrière cette attaque d’une ampleur inédite.

Mon avis

Je pense que c’est un tres bon theme dont fait parti ici l’auteur. s’est-on ne serait-ce qu’un instant demandé comment on reagirait si une catastrophe de cette ampleur etait amené à se produire ? Car oui il semblerait que le courant est la porte d’entrée de 99% de ce qui regit notre vie. Ne serait-ce que ce que vous etes en train de lire, sans courant ça serait un peu difficile non ? JE vous laisse donc ruminer sur cette question : Que ferions nous sans courant ?

La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette


Afficher l'image d'origine

 

Auteur : Stieg Larsson
Titre : Millenium 2 –La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette
ISBN : 9782742765010
EPUB

Tout d’abord pour la petite histoire on pourrait se demander pourquoi ce titre alors il faut savoit que le titre original se traduit littéralement par « La fille qui jouait avec le feu ».

 

4eme de couverture

Tandis que Lisbeth Salander profite de sa nouvelle fortune, Mikael Blomkvist gère son magazine économique Millénium qui grâce à l’affaire Wennerström bénéficie d’une très bonne réputation.
La rencontre entre Blomkvist, Dag et Mia, un journaliste indépendant et une thésarde, sur le sensible et sulfureux thème du commerce du sexe entre la Suède et les Pays baltes décide Blomkvist à publier sur le sujet dans Millénium.
Dag et Mia sont retrouvés assassinés à leur domicile, juste après une conversation téléphonique avec Blomkvist évoquant de nouvelles découvertes. Les empreintes digitales sur l’arme du crime ne laissent aucun doute à la police sur la responsabilité de Lisbeth Salander, dont le tuteur Bjurman est également découvert assassiné chez lui.Lisbeth se cache dans son nouvel appartement, la police traque selon les médias une « psychopathe mentalement dérangée, lesbienne et sataniste ». Lisbeth entraîne malgré elle ses amis dans une tourmente violente et meurtrière où chaque protagoniste trouve une place au plus près de Lisbeth et de son histoire, commencée 14 ans plus tôt dans le sang et la violence la plus abjecte.

Elle n’hésite pas à se sacrifier pour mettre un terme à une série d’affaires mêlant l’État lui-même et conclure son histoire dramatique en traquant un nouvel homme qui n’aimait pas les femmes.
Dans le roman, Lisbeth explore les mathématiques dans un livre intitulé Dimensions in Mathematics, dans lequel elle apprend des notions à propos du dernier théorème de Fermat et sur les nombres parfaits.

Une petite image tirée du film :

Afficher l'image d'origine

 

Mon resumé

On garde encore a l’esprit la fin du 1er volet dans lequel Bloomvist parvient a faire la une des journaux et des médias grâce a l’affaire Wennerström.

Au début de ce 2eme volet, le journaliste continue sa vie journalistique au sein du journal Millenium, tandis que Lisbeth mène sa petite vie bien tranquille et dépense sans compter. D’ailleurs tous ceux qui entendent parler d’elle et du train de vie qu’elle mène se demandent comment elle peut vivre sachant qu’elle ne travaille plus et quand on lui fait remarquer, les remarques semblent lui passer totalement au-dessus.

Cette reprise au sein du journal fait apparaître un journaliste indépendant, qui souhaite faire publier une longue enquête qu’il a mené concernant le commerce du sexe entre la Russie et la Suède. Au lendemain d’une conversation téléphonique entre Bloomvist et Dia, le journaliste indépendant, celui-ci ainsi que sa femme, sont retrouvés morts a leur domicile.

Les empreintes retrouvées sur l’arme du crime ne font aucun doute, il s’agit de Lisbeth Salender. C’est a partir de ce moment la que le jeu du chat et de la souris va commencer entre la police et Lisbeth va commencer…..

 

Mon avis :

Un volet bien passionnant, que j’ai eu du mal a lâcher j’avoue. On rentre facilement dans l’histoire des personnages et on s’image facilement l’environnement. J’ai décidé de faire une chronique separé entre le 2e et le 3e volet, cependant une chronique pour l’ensemble des 2 aurait été plus judicieuse peut-etre.