La petite fille du phare


42206313

Auteur : Christophe Férré
Titre : La petite fille du phare
ISBN : 9782809825107
441 pages – Edition L’archipel

Anecdote : environ une fois tout les deux mois je participe au club de lecture de la bibliothèque, et il y a toujours plein de livres exposés. Celui-ci en faisait parti et il m’a tapé dans l’œil. En plus il s’agit d’une nouveauté de ce mois-ci alors…

4eme de couverture : 

Qui a kidnappé le bébé ?
Le temps d’une soirée dans un pub tout proche de leur villa située sur la côte de granit rose de Ploumanac’h, Morgane et Elouan ont laissé la garde de leur fille de 10 jours, Gaela, à son frère adolescent, Arthur.
Mais au retour, un berceau vide les attend.
Aucune trace d’effraction, pas de demande de rançon. À la douleur de la disparition, s’ajoute la violence du soupçon de la gendarmerie. Morgane est une mère déjà éprouvée par la perte d’un enfant, Elouan, un père souvent absent…
Les pistes se multiplient mais l’enquête n’avance pas.
Pourtant, près d’un mois plus tard, le miracle : Gaela est rendue à ses parents. Le soulagement l’emporte sur l’incompréhension.
Sauf pour Arthur, convaincu que ce bébé n’est pas sa sœur…

Mon résumé :
Alors que Morgane et Elouan, un couple vivant àPloumanac’h dans une petite ville côtière bretonne, sont sorti  prendre un verre dans un pub tout proche, ils décident de faire garder leur nouveau né d’a peine 10 jours à Arthur, leur fils adolescent. Mais a leur retour, ils découvre leur fils, qui semble venir de se réveiller, et le berceau…vide.
Aucune trace d’effraction et aucune demande de rançon pour étayer l’enlèvement. Morgane , la mere de Gaela, le nouveau-né disparu, decide de contacter la gendarmerie, et ce sachant qu’elle a déjà été éprouvée 10 ans plus tot par ce qu’on appelle « la mort subite du nourrisson ».
Le miracle se produit 4 semaines plus tard, une joggeuse vient frapper a sa porte, pour lui rapporter Gaela, qui aurait été découvert sur une plage à proximité. Alors qur tout le monde semble content d’avoir pu récupérer le bébé, pour Arthur, ca ne fait aucun doute, ce n’est pas sa sœur. Sa sœur avait des grains de beauté sur le dos, ce bébé n’en a pas.
L’enquête des gendarme suis son cours, et plus le temps passe, plus Morgane sens que les indices l’a font se rapprocher de plus en plus vers la prison, et ce quand bien meme elle clame son innocence. Elle finit par se tourner vers une blogueuse journaliste vers qui elle trouve un peu de réconfort malgré ce qu’elle écrit dans ses articles….
Mon avis : 
Un très bon livre ou le suspense est omniprésent. Je ne parle pas des rebondissement, la aussi on ne s’ennuie pas. On n’a pas trop envie de lâcher le livre même si parfois on à pas trop le choix. Si vous aime le suspense quant à une histoire de disparition d’enfant, ce livre est fait pour vous.

Gataca


Bonjour,

ceux qui me suivent depuis longtemps savent que je mets régulièrement a jour la page qui annonce ma (mes) prochaines lectures et je la plupart du temps je m’y tiens.

Cette fois est un peu différente, j’ai craqué et j’ai pris un livre a la bibliothèque donc je vais d’abord commencer par celui-ci, vu que celui que je devais lire fais partie de ma longue, très longue PAL.

et maintenant entrons dans le vif du sujet.

 

Couverture Franck Sharko & Lucie Hennebelle, tome 2 : Gataca

 

Auteur : Franck Thilliez
Titre : Gataca (4eme tome de la saga Franck Sharko – Lucie Hennebelle)
516 pages

 

4eme de couverture

L’Évolution est une exception. La règle, c est l’Extinction.
Une jeune scientifique spécialiste de l’évolution des espèces, retrouvée morte, attaquée par un primate.
Onze hommes derrière les barreaux. Leurs points communs : tous ont commis des crimes barbares et tous sont… gauchers.
Enfin, la découverte d’une famille de Néandertaliens assassinée par un Cro-Magnon.
Quel est le rapport entre ces affaires et des crimes éloignés de 30 000 ans ?
La clé est dans ces quelques lettres : GATACA…
Mon résumé :

Le commissaire Franck Sharko est appelé par son nouveau chef, Nicolas Bellenger, pour qu’il se rende rapidement au Centre de Primatologie de Meudon : une jeune femme vient d’être retrouvée morte dans une cage, agressée et mutilée semble-t-il par un chimpanzé.

Cette jeune femme c’est Eva Louts, étudiante à l’université de Jussieu. Elle travaillait sur une thèse concernant la latéralité chez les grands singes (le fait d’être droitier ou gaucher). Comment une simple étude avait-elle pu provoquer une mort si brutale ?
Pourquoi avait-elle été amené à voyager dans des villes d’Amérique latine jusqu’aux plus hautes montagnes d’Europe ?
 
Pourquoi avait-elle rencontré des criminels investis d’une violence inouïe dont Grégory Carnot le meurtrier de Clara -l’une des jumelles- de Lucie Henebelle ?

Autant de questions qui mettent rapidement hors de cause le chimpanzé et amènent le commissaire Franck Sharko à se pencher plus en profondeur sur les recherches de la jeune étudiante.
Parallèlement, Grégory Carnot incarcéré dans le service de psychiatrie pénitentiaire, est retrouvé mort au fond du mitard. Il s’est arraché l’artère de la gorge, avec ses doigts. Quel genre de délire a pu frapper cet homme, pour qu’il en vienne à se mutiler aussi violemment ? 
Enfin, la découverte d’une famille de Néandertaliens qui a été assassinée par un Cro- Magnon.Quel rapport entre toutes ces affaires et un crime commis il y a 30.000 ans ?
Il y a un an, quasiment jour pour jour, Grégory Carnot séparait Franck Sharko et Lucie Henebelle, aujourd’hui c’est lui qui les rassemble.
Nous voilà plongé dans l’univers de l’anthropologie, de la paléontologie mais aussi de la biologie.

 

Mon avis

Cet opus suit la logique des précédents, toujours aussi bon.0 J’ai cependant été un peu perdu a certains moments, il faut bien suivre l’histoire au risque d’être perdu.

La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette


Afficher l'image d'origine

 

Auteur : Stieg Larsson
Titre : Millenium 2 –La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette
ISBN : 9782742765010
EPUB

Tout d’abord pour la petite histoire on pourrait se demander pourquoi ce titre alors il faut savoit que le titre original se traduit littéralement par « La fille qui jouait avec le feu ».

 

4eme de couverture

Tandis que Lisbeth Salander profite de sa nouvelle fortune, Mikael Blomkvist gère son magazine économique Millénium qui grâce à l’affaire Wennerström bénéficie d’une très bonne réputation.
La rencontre entre Blomkvist, Dag et Mia, un journaliste indépendant et une thésarde, sur le sensible et sulfureux thème du commerce du sexe entre la Suède et les Pays baltes décide Blomkvist à publier sur le sujet dans Millénium.
Dag et Mia sont retrouvés assassinés à leur domicile, juste après une conversation téléphonique avec Blomkvist évoquant de nouvelles découvertes. Les empreintes digitales sur l’arme du crime ne laissent aucun doute à la police sur la responsabilité de Lisbeth Salander, dont le tuteur Bjurman est également découvert assassiné chez lui.Lisbeth se cache dans son nouvel appartement, la police traque selon les médias une « psychopathe mentalement dérangée, lesbienne et sataniste ». Lisbeth entraîne malgré elle ses amis dans une tourmente violente et meurtrière où chaque protagoniste trouve une place au plus près de Lisbeth et de son histoire, commencée 14 ans plus tôt dans le sang et la violence la plus abjecte.

Elle n’hésite pas à se sacrifier pour mettre un terme à une série d’affaires mêlant l’État lui-même et conclure son histoire dramatique en traquant un nouvel homme qui n’aimait pas les femmes.
Dans le roman, Lisbeth explore les mathématiques dans un livre intitulé Dimensions in Mathematics, dans lequel elle apprend des notions à propos du dernier théorème de Fermat et sur les nombres parfaits.

Une petite image tirée du film :

Afficher l'image d'origine

 

Mon resumé

On garde encore a l’esprit la fin du 1er volet dans lequel Bloomvist parvient a faire la une des journaux et des médias grâce a l’affaire Wennerström.

Au début de ce 2eme volet, le journaliste continue sa vie journalistique au sein du journal Millenium, tandis que Lisbeth mène sa petite vie bien tranquille et dépense sans compter. D’ailleurs tous ceux qui entendent parler d’elle et du train de vie qu’elle mène se demandent comment elle peut vivre sachant qu’elle ne travaille plus et quand on lui fait remarquer, les remarques semblent lui passer totalement au-dessus.

Cette reprise au sein du journal fait apparaître un journaliste indépendant, qui souhaite faire publier une longue enquête qu’il a mené concernant le commerce du sexe entre la Russie et la Suède. Au lendemain d’une conversation téléphonique entre Bloomvist et Dia, le journaliste indépendant, celui-ci ainsi que sa femme, sont retrouvés morts a leur domicile.

Les empreintes retrouvées sur l’arme du crime ne font aucun doute, il s’agit de Lisbeth Salender. C’est a partir de ce moment la que le jeu du chat et de la souris va commencer entre la police et Lisbeth va commencer…..

 

Mon avis :

Un volet bien passionnant, que j’ai eu du mal a lâcher j’avoue. On rentre facilement dans l’histoire des personnages et on s’image facilement l’environnement. J’ai décidé de faire une chronique separé entre le 2e et le 3e volet, cependant une chronique pour l’ensemble des 2 aurait été plus judicieuse peut-etre.

Pandemia


Auteur : Franck Thilliez
Titre : Pandemia
ISBN : 978-2265099036
644 pages

 

4eme de couverture

« L’homme, tel que nous le connaissons, est le pire virus de la planète. Il se reproduit, détruit, épuise ses propres réserves, sans aucun respect, sans stratégie de survie. Sans nous, cette planète court à la catastrophe. Il faut des hommes purs, sélectionnés parmi les meilleurs, et il faut éliminer le reste. Les microbes sont la solution. »

Après Angor, une nouvelle aventure pour l’équipe de Franck Sharko et Lucie Henebelle, renforcée en coulisses par la jeune et courageuse Camille. Et l’enjeu est de taille : la préservation de l’espèce humaine.

 

une petite video de presentation de l’auteur :

 

Résumé

Nous revoici de retour avec le couple qu’on ne présente plus : Lucie et Sharko, mais on va aussi retrouver le couple qu’on a eu plaisir a voir se former dans l’enquête précédente :  Nicolas Bellanger ( le supérieur de Sharko ) et Camille Thibault (ex gendarme de la caserne de Villeneuve d’Ascq). Enfin Thilliez, nous fais découvrir dans cette nouvelle enquête un autre couple Amandine et Phong, avec qui je dois dire on a envie de compatir sachant les difficultés qu’ils vont endurer. PHong est cloîtré chez lui a cause d’une maladie, le SIDAA, qui rend le moindre petit rhume des plus compliqués. Quant a la compagne de Nicolas, Amandine, elle travaille a l’institut pasteur, et elle s’occupe entre autre de tout ce qui concerne la détection de virus .

Détection virale dont il est question dans cette nouvelle enquête, en effet Thilliez arrive a nous montrer ici, que le thème très délicat des attaques terroristes avec des armes virales, discrets, sans odeur, sans bruit, sont capables de décimer des populations beaucoup plus vite que les armes massives.

Tout commence, dans cette enquête lorsque 3 cygnes sont découverts morts, dans un parc ornithologique, et que l’équipe de Amandine découvre qu’ils sont atteint d’un virus, inconnu jusqu’alors, et dont on pensait qu’il pouvait être une couche du virus H1N1. Virus qui se retrouve sur le corps d’un homme découvert dans la foret de Meulin.

Sharko, Bellanger et toute son équipe du 36, vont devoir tout faire pour découvrir le fin mot de l’histoire, mais surtout et aussi de cette enquête avant que ce virus ne décime toute la planète.

Cette enquête, encore une fois va faire voyager Sharko de la Pologne au brésil …..

 

Mon avis

j’ai littéralement dévoré ce livre (en 3 jours). J’ai été vraiment pris dans l’action, on en démord pas et stopper la lecture est très difficile. Encore un très bon Thilliez 😉

Barnabé


barnabé

Auteur : Sebastien Lepetit
Titre : Barnabé
ISBN : 9782370112248
EPUB – editions Helene Jacob

Cet article fait suite a mon précédent article ou j’annonce mon statut de chroniqueur.
Je tiens a remercier les editions Helene Jacob pour leur confiance et me permettre de faire cette chronique dont le lien se retrouvera sur leur site. Vous pouvez dors et deja retrouver leur boutique ici

Résume de l’éditeur : 

Barnabé arrive à l’âge adulte. C’est un homme-enfant, un handicapé mental, qui découvre sa différence dans le regard des autres. Et le regard des autres, c’est surtout celui de Vanessa, la jolie métisse arrivée tout droit de la région parisienne, dont il tombe éperdument amoureux. Un handicapé mental amoureux d’elle ? Voilà qui fait bien rire Vanessa, et beaucoup souffrir Barnabé.

Aussi, lorsqu’une série d’incendies volontaires se déclenche tout autour de Montdunon, il ne manque pas de témoins pour affirmer que l’on a vu Barnabé et son scooter rouge rôder aux alentours. Se vengerait-il des sarcasmes dont il est l’objet ? Ou bien fait-il un coupable idéal ? Barnabé est-il un incendiaire ou un bouc émissaire ? Il affirme qu’il est innocent, mais doit-on le croire simplement parce qu’il est handicapé ?

 

Mon résumé

Barnabé a perdu ses parents assez tôt et vit désormais chez sa grand mère a Montdunon. Barnabé n’est pas comme les autres, disons qu’il a un niveau intellectuel inférieur a la moyenne mais ça ne l’empêche pas de vivre une vie normale.

Le maire de Montdunon qui a bien connu ses parents, sait comment est Barnabé et c’est pourquoi lorsqu’il a atteint l’age de 18 ans , il vient le voir afin de lui proposer un travail à la mairie. Il devra ramasser les feuilles et faire de l’entretien de jardinage dans les parcs municipaux.

Lorsqu’il ne travaille pas Barnabé aide sa grand mère a faire ce qu’elle appel le « travail d’intérieur ».
Au bout de quelques temps Barnabé est fier de pouvoir se payer un scooter, mais bien sur comme tout ce qu’il entreprend, avec l’accord de sa grand mère. il faut noter que sa grand mère à des idées bien arrêtées sur l’éducation et sur la vie en général.
La vie suit son cours a Montdunon, jusqu’au jour ou on apprend que de plus en plus de fermes sont incendiées.

Barnabé est amoureux de Vanessa, mais elle, semble plus regarder Olivier, un pompier de la caserne de la ville. Barnabé a du mal a l’accepter, surtout lorsque Vanessa va l’embrasser devant tout le monde, lors de la célébration du 14 juillet.

 

Mon avis

Bon petit roman policier, cependant j’ai quand même trouver qu’a certains passages, on se traînait un peu et n’était pas forcement utile. En revanche j’ai bien aime le langage charentais. Bon livre facile a lire, l’auteur garde le suspense jusqu’au bout et c’est un bon point.